OBJECTIVITÉ, DISCERNEMENT & SAGACITÉ Surya Tahora Bruxelles, 23 Mai 2013 1 La voie du Vedanta ?

Click here to load reader

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    104
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of OBJECTIVITÉ, DISCERNEMENT & SAGACITÉ Surya Tahora Bruxelles, 23 Mai 2013 1 La voie du Vedanta ?

  • Page 1
  • OBJECTIVIT, DISCERNEMENT & SAGACIT Surya Tahora Bruxelles, 23 Mai 2013 1 La voie du Vedanta ?
  • Page 2
  • 2 poursuis la connaissance de lUn et du Soi qui est enseigne par les Vdas, dont la compassion est plus grande que celle que mille mres et pres runis. LUpanishad, telle une mre, dit avec toute sa compassion que ce sujet ne doit pas tre nglig car ce qui doit tre connu peut tre compris par un personne subtile lesprit raffin. Un changement de paradigme Bas sur la Philosophie Indienne
  • Page 3
  • PLAN 1. La scne du monde est en changement 2. Quelques fondamentaux de la Philosophie Indienne 3. Vers un nouveau leadership 3
  • Page 4
  • 4 1.La scne du monde est en changement
  • Page 5
  • CHANGEMENT DE LA SCENE GLOBALE Les modles actuels de la sphre de lconomie, du social et du management sont en crise LInde et la Chine mergent comme des acteurs majeurs au niveau global Les entreprises Indiennes se dveloppent rapidement et commencent tre prsents dans les marchs internationaux LInde peut contribuer lmergence dun nouveau style de leadership et de management La philosophie Indienne peut apporter des ides innovantes pour faonner une socit plus holistique 5
  • Page 6
  • 6 2. Fondamentaux de la Philosophie Indienne
  • Page 7
  • Tout ce qui est ici est une ralit manifeste dans la diversit et la pluralit Tout dans lunivers est inter-reli par un immense rseau dordres diffrents niveaux ie physique, biologique, psychologique, pistmologique, karma et dharma Lunivers est en changement dynamique constant au sein de ce grand ordre: yajna, lcologie de inter-relation/inter-connexion /inter- dpendance 7 FONDAMENTAUX DE LA PHILOSOPHIE INDIENNE
  • Page 8
  • Un rituel du feu Vdique implique la reconnaissance, une sensibilit lgard des lois et forces diverses luvre dans lunivers. Rien nest pris pour allant de soi. Dans ce vaste systme cologique, chaque partie influence les autres. Tout ce qui drange lordre drange les autres et aussi moi-mme. Chacune de nos actions est accomplie comme une offrande au tout. Yajna Lcologie de linter-relation
  • Page 9
  • 9 FONDAMENTAUX DE LA PHILOSOPHIE INDIENNE En tant qutres humains, nous avons une place dans ce vaste co-systme dinter-relation. Loka sangraha : Devenir un contributeur Svadharma: Dfinir notre sphre dinfluence au sein du tout Karma & karma phala: La dynamique de laction et des rsultats de laction
  • Page 10
  • Loka Sangraha & Svadharma Loka Sangraha Puisque nous dpendons de tant de personnes et de forces pour notre existence, nous pouvons apprendre tre des contributeurs/des donneurs et pas seulement des bnficiaires, des consommateurs/des preneurs. Svadharma La contribution de chaque personne dpend de sa sphre dinfluence et de la combinaison unique de ses talents et de comptences.
  • Page 11
  • 11 Loka sangraha & Svadharma : notre unique participation FONDAMENTAUX DE LA PHILOSOPHIE INDIENNE
  • Page 12
  • Variables connues (effort, temps, ressources, etc.) KarmaKarma Phala Action Rsultats (de ma part et (venant moi et des autres) et des autres) Variables inconnues (certaines peuvent devenir connues, dautres restent inconnues) 12 From Bhagavad Gita II-47 Reconnatre la relation entre Action & Rsultats
  • Page 13
  • kmR{yevaixkarSte ma )le;u kdacn, ma kmR)lhetuURmaR te sae=STvkmRi[. 47. Ton choix rside seulement en rfrence laction, jamais aux rsultats (de laction). Ne (pense pas que tu) es lauteur des rsultats de laction. Naie pas non plus dattachement vis vis de linaction. Bhagavad Gita II,47 13 Reconnatre la relation entre Action & Rsultats
  • Page 14
  • LA PERSPECTIVE VEDIQUE Je suis spar, alin du monde. Angoisse, chaos, vide de sens, absurde Je suis inter-reli, connect. Emerveillement, sens, but, prsence dun grand ordre Succs = prosprit, scurit, statut, pouvoir, plaisirs, thique Grandir en maturit & objectivit Socit comptitive, base sur les droits individuels Non comptitive, base sur les devoirs individuels Temps limit, vue court- terme, rapports trimestriels Temps infini, loisir intrieur, joie dtre et de faire Centr sur la consommation et le profit Don, contribution
  • Page 15
  • Cette vision permet ltre humain de grandir grce une perspective plus large des ralits Afin de dcouvrir la libert absolue, la plnitude quil est dj essentiellement : Tat tvam asi, tu es cela, lUn, la Plnitude que je nai cess de rechercher par mes poursuites 15 EN RSUM
  • Page 16
  • 16 3. Vers un nouveau Leadership
  • Page 17
  • VERS UN NOUVEAU LEADERSHIP Connatre Etre veill ce qui est afin de prendre des dcisions appropries:. Saisir la complexit des situations, leur dynamique et leur inter-relation, accepter lincertitude du rsultat de nos actions, discerner ce qui appartient notre sphre dinfluence, etc. Rduire notre subjectivit : ne pas tre aveugl par notre nergie, notre dsir daccomplir tout prix, anxit, notre impulsivit, la possibilit de nous leurrer nous-mme Dsirer: les aspirations, passions, ambitions sont valides et intgres dans lordre du dharma. Choix de grandir, dinitier notre transformation en tant que personne. Agir: largir notre cercle de pr-occupation, RSE/valeur partage, dialogue, lien et coopration avec les multiples parties prenantes
  • Page 18
  • Etre FINANCIAL TIMES August 24, 2012 The mind business - Yoga, meditation, mindfulness why some of the wests biggest companies are embracing eastern spirituality With meditation, yoga and mindfulness, the foundational tenets of Buddhism, Hinduism and other pan-Asian philosophies have infiltrated the upper echelons of some of the biggest companies on earth. The main business case for meditation is that if youre fully present on the job, you will be more effective as a leader, you will make better decisions and you will work better with other people. William GEORGE, former chief executive Medtronic, board of Goldman Sachs
  • Page 19
  • VERS UN NOUVEAU LEADERSHIP Etre Au-del du faire, daccomplir et de russir. Au- del des objectifs, de la performance & des techniques. La valeur des pratiques mditatives, du yoga/postures et mouvements mditatifs, respiration: se familiariser avec soi-mme, dcouvrir lespace et le loisir intrieur Un esprit spacieux, ouvert, tranquille, curieux, lucide, alerte, veill ce qui est
  • Page 20
  • Hymne vdique pour la clart de pense (Gayatri Mantra) Om, la cause de toute chose, La Terre, lespace intermdiaire et les mondes au del. Cela est lUn quil faut poursuivre et connatre Nous invoquons cet tre resplendissant comme le soleil qui brle toute confusion Puisse-t-il guider nos esprits dans la bonne direction. Puisse cet Etre qui connat toute chose illuminer nos esprits et nous faire penser de manire claire et juste; sortir de notre confusion et de notre subjectivit, pour que nous puissions prendre des dcisions appropries dans nos vies.
  • Page 21
  • La voie du Vedanta ? OBJECTIVIT, DISCERNEMENT & SAGACIT Merci ! 21
  • Page 22 v&iURtana. Cest (en accomplissant) son propre devoir (svakarma), en Ladorant (Lui) do provient toute la cration, (Lui) par qui tout ceci est pntr de toute part, quun tre humain obtient le succs. Bhagavad Gita XVIII,46 22">
  • L'TRE HUMAIN DANS UN MONDE INTER-RELI m> prtr v&iURtana. Cest (en accomplissant) son propre devoir (svakarma), en Ladorant (Lui) do provient toute la cration, (Lui) par qui tout ceci est pntr de toute part, quun tre humain obtient le succs. Bhagavad Gita XVIII,46 22
  • Page 23
  • LACTION & LES RSULTATS DE L ACTION kmR{yevaixkarSte ma )le;u kdacn, ma kmR)lhetuURmaR te sae=STvkmRi[. Ton choix rside seulement en rfrence laction, jamais aux rsultats (de laction). Ne (pense pas que tu) es lauteur des rsultats de laction. Naie pas non plus dattachement vis vis de linaction. Bhagavad Gita II,47 23
  • Page 24
  • %redaTmnaTman. 5. Puisse-t-on slever par soi-mme, puisse-t-on ne pas se dtruire soi-mme. Car seul le soi est lami de soi (et) seul le soi est lennemi de soi. Bhagavad Gita VI,5 #iNySyeiNySyaweR rage;aE VyviSwtaE, tyaenR vzmagCDeaEE Sy pirpiNwnaE. 34. Il y a (potentiellement) en rfrence tout objet des sens un dsir (intense) et de laversion. Que ltre humain ne tombe sous lemprise de ces (deux) car ils sont ses ennemis. Bhagavad Gita III,34 xmaRivae Ute;u kamae=iSm rt;R. 11. Dans tous les tres, je suis le dsir qui nest pas oppos au dharma. Bhagavad Gita VII,11 24
  • Page 25
  • iivx, kam> aexStwa laeStSmadetTy< Tyjet!. Le dsir (contraignant, intense), la colre et lavidit, cest l la triple porte de lexprience douloureuse, qui est la destruction de soi-mme. On devrait donc renoncer cette triade. Bhagavad Gita XVI,21-22 Xyaytae iv;yaNpu sSte;Upjayte, saTsayte kam> kamaTaexae=ijayte. aexavit sMmaeh> sMmaehaTSm&itivm>, Sm&it
  • AapUyRma[mclit ivziNt yt!, tTkama y< ivziNt sveR s zaiNtmaaeit. Tout comme les eaux coulent et entrent dans locan totalement plein et immuable, de mme le sage en qui entrent tous les objets (et qui reste inchang) parvient la pa ix Bhagavad Gita II,70 yaegI yuIt sttmaTman, @kakI yticaTma inrazIrpirh>. Que le mditant, dont le corps et le mental sont relaxs, qui est dnu dattentes et de possessions, reste seul dans un lieu paisible, et unifie constamment son mental (avec lobjet de la mditation). Bhagavad Gita VI,10 SpzaRNkTva bihbaRa, a[apanaE smaE kTva nasa_yNtrcair[aEE. yteiNymnaebuimuRinmaeR]pray[>, ivgteCDayaexae y> sda mu @v s>. Laissant les objets externes lextrieur, et les yeux entre les sourcils (et ferms), galisant (le rythme de) linspiration et lexpiration qui passent dans les narines, la personne contemplative, qui a matris ses organes daction, les sens, le mental et lintellect, pour qui moka est le but ultime, qui est libre du dsir, de la peur et de la colre, (cette personne) est en vrit toujours libre. Bhagavad Gita V,27-28 26