N° 119 MARS 2015 INSS 2117-2935 • Trimestriel • Le numéro ... Numero 119/INTER REGIONAL...

download N° 119 MARS 2015 INSS 2117-2935 • Trimestriel • Le numéro ... Numero 119/INTER REGIONAL 119.pdf ·

If you can't read please download the document

  • date post

    02-Dec-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of N° 119 MARS 2015 INSS 2117-2935 • Trimestriel • Le numéro ... Numero 119/INTER REGIONAL...

  • Des Chrtiens du Loiret votre rencontre N 119 MARS 2015 INSS 2117-2935 Trimestriel Le numro 1,25 e Abonnement 5 e Soutien 16 e

    Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, lentraide et la solid

    arit visant

    un but commun : lpanouissement de chacun dans le respect des diffrences .Franoise Dolto

    Solidarit

    intergnrationnelle VIVR

    E EN

    SEM

    BLE

    Les rameauxRestaurateur de livres Peguy - Jaurs

  • 3 2

    ALEXMBULANCESSERVICE DURGENCES

    Transport toutes distancesAssis ou allong

    Tl. 02 38 36 22 42

    sarl TAXIS ET COLIS NOTTIN - 13, rue de la Pillardire - 45600 SULLY-SUR-LOIRE

    TAXIS NOTTINTPMRjusqu 3

    NOUVEAU

    CHARMES NAUTIQUESPort du Pont Canal - BRIARE

    Tl. 02 38 31 28 73

    Location de bateauxSANS PERMIS de 2 12 personnesJourne - Week-end ou pluswww.charmes-nautiques.com

    EDITORIAL

    Vivre ensemble

    Lquipe de rdaction de notre journal nest plus toute jeune. Il est probable que cest aussi le cas de la majorit de nos lecteurs assidus. Les jeunes ne lattendent pas, mais par les chos qui nous reviennent, nous savons que nous atteignons des lecteurs de tous les ges. Si les jeunes le trouvent chez eux, ils ne lisent pas tout mais peuvent y trouver des articles qui les intressent. Je pense par exemple notre dossier sur les passions.

    Cest notre souci de favoriser le dialogue et les changes entre les gnrations, la fois dans la socit et dans lEglise. Je rdige cet ditorial une semaine aprs les vnements dramatiques du 7 au 9 Janvier. Lcho norme suscit par ces massacres et la raction populaire qui les a suivis nous obligent tre attentifs au choc que les jeunes ont pu subir. Il est ncessaire de les aider dpasser les motions et rpondre aux questions quils peuvent se poser.

    Nous, les plus anciens, nous navons pas leur donner des leons mais leur apporter notre tmoignage, par exemple sur les malheurs terribles provoqus par les idologies totalitaires du stalinisme, du fascisme et du nazisme, et aussi sur les injustices de la colonisation et les violences de la dcolonisation. Les jeunes ont aussi besoin de sexprimer pour dire leurs craintes et leurs espoirs, leurs doutes et leurs certitudes, pour sadresser aux autres jeunes et aux adultes. Le faire par crit leur permet de le faire plus librement et plus longuement que par oral. Cest ce qui fait lintrt de lassociation Vivre et lcrire et dautres semblables. Les plus jeunes peuvent aussi utiliser le dessin. Ils y mettent souvent ce quils ne sauraient exprimer par des paroles. A nous de savoir les dchiffrer.

    Les diffrentes manifestations des 10 et 11 Janvier ont t une leon de partage entre les gnrations. Tous les ges taient reprsents, mme les plus jeunes. Il faut aussi ajouter toutes les personnes qui, comme moi, taient dans lincapacit physique de manifester et qui se sont associes grce la tlvision et la radio. La volont de ragir exprime ces jours-l doit dboucher sur une plus grande capacit dcoute et dchanges pour mieux VIVRE ENSEMBLE. Michel Barrault

    Le Renouveau : Quel mtier exercez-vous ?Olivier MAUPIN : Jai une double activit : dabord, restaurateur de livres anciens et de documents graphiques (et non pas relieur, ce nest pas la mme chose), ensuite enseignant de ce mtier aprs avoir cr des mthodes dintervention.

    LR : Quelle est la diffrence entre restaurateur et relieur ?OM : Un relieur est un crateur qui se met en avant en adoptant une ralisation de son choix, avec son originalit. Un restaurateur part du livre ancien et, tout en conservant 100% des lments dgrads, il offrira ces derniers une rnovation reprsentant le livre reli dans son aspect dorigine. Il est conduit intervenir sur le papier, le carton, le cuir, le bois en excutant tout un processus de conservation et damlioration. Son travail est bas sur une parfaite connaissance de larchologie du livre et de ltude explicative des lments dgrads physiques ou chimiques.

    LR : Est-ce difficile de restaurer un livre ?OM : Le livre est examin avec attention, comme un chirurgien, afin de trouver ce dont il souffre (loupe, nettoyage, greffons de matires). Le travail devra tre rversible et le plus invisible possible. Pour ce faire, jai invent de nombreuses techniques de greffons de papier ou de cuir, que jenseigne depuis prs de 30 ans.

    LR : Est-ce pour cela que vous avez cr le centre de formation CFRPE ?OM : En effet, depuis les annes 1980, le souhait de conserver le contenant et le contenu, a dvelopp une autre profession que celle du relieur : la conservation et restauration du livre.Jai donc cr le Centre de Formation et de Restauration du Patrimoine Ecrit.

    Les lves et les stagiaires viennent de toute la France et de ltranger pour suivre cette mthodologie. Il faut plusieurs annes pour acqurir toutes les techniques. Des stages de base de conservation du livre et du papier sont proposs toute personne avide de connaissances sur la conservation de sa bibliothque prive.Jexcute aussi des travaux venant de bibliophiles, de libraires de livres anciens et de nombreuses institutions (muses par exemple).

    LR : Comment vous faites-vous connatre ?OM : Jai reu le label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant), ce qui me permet davoir un rseau dchanges entre professionnels et de pouvoir rencontrer une clientle exigeante. Je me sers aussi dinternet et publie de nombreux articles dans des revues professionnelles qui me font connatre auprs de mes pairs.Pour le grand public, je participe aux journes europennes des portes-ouvertes des mtiers dart.

    LR : Y a-t-il une journe portes-ouvertes bientt ?OM : Oui, Chteauneuf-sur-Loire , au 3ter rue Abbadie, nous ouvrons le samedi 28 et dimanche 29 mars 2015 pour faire dcouvrir, non seulement les travaux des lves mais aussi des livres et des estampes trs anciennes quon me demande de restaurer. Nous raliserons quelques dmonstrations de restauration pour faire comprendre certaines oprations spectaculaires. Je pourrai concevoir quelques expertises de livres (valeur et cot dintervention, gratuits).

    LR : Vous restaurez nimporte quels livres ?OM : On ne peut intervenir que sil reste au minimum 80% dlments anciens et ce doit tre des pices dorigine.

    LR : Comment avez-vous dmarr dans ce mtier ?OM : Adolescent, jtais passionn dHistoire de France et dinsectes. Pour me documenter jallais en bibliothque o certains livres taient dgrads, en particulier, mangs entre autre par des insectes et jai pens leur rparation.En 1980, il est question de conservation des reliures anciennes. Comme il ny a pas dcole en France, je vais suivre les cours dispenss au Centro del bel libro Ascona en Suisse.Ensuite, aprs avoir travaill aux Archives dOrlans, en 1990 je cre mon propre atelier et jenseigne mes mthodes de travail.

    En 2009 je peux ouvrir le centre de formation Chteauneuf.

    Quand on entre dans le Centre log au fond dune cour, latelier de Monsieur Maupin est surprenant par le nombre de livres et doutils que lon aperoit par la grande vitre. Ds la porte franchie, on sent des odeurs de papier, de colle et lon aperoit les outils accrochs sur les murs. Il nous accueille, content de nous recevoir.

    En 1990, nous tions 5, en France, faire

    ce mtier. Aujourdhui, nous sommes plus

    dune centaine, forms souvent par mes

    soins. Il y a encore beaucoup de travail

    raliser, condition de suivre une formation

    qui pousse vers le perfectionnisme.

    La restauration de livres est un mtier de passions. Sa dcouverte peut vous conduire une ventuelle reconversion professionnelle.

    R et D. Bourton

    Restaurateur de livres

  • 5 4

    4, rue Auguste Rodin - 45071 ORLANS CEDEX 2

    Tl. 02 38 49 30 60 - Fax 02 38 49 30 69Site : www.cat-rodin.com . E-mail : secretariatrodin@aphl.fr

    Horaires d' ouverture : du Lundi au jeudi 9h30-12h15 & 13h35-18h00 - Vendredi 9h30-12h15 & 13h25-17h00

    Etablissement et Service dAide par le Travail

    Ateliers de RestaurationChaises, fauteuils, mobiliers tous styles

    E.S.A.T. Auguste Rodin

    EbniterieCanna

    geRempa

    illage Tapisserie

    Venez dcouvrir nos ralisations

    au Salon des AntiquitsHALL N3

    du Parc des Expositionsdu 13 au 16 Mars 2015

    EHPAD Le Relais de la ValleMAISON DE RETRAITE MDICALISE

    Agrment de lARS du Centreet du Conseil Gnral du Loiret

    quipe mdicale et paramdicalepluridisciplinaire

    tablissement rnov et scurisau cur de la fort dOrlans

    Accueil de personnes gesen perte dautonomie ou dpendantes

    (Alzheimer, etc.)

    7, route de la chapelle - 45530 Seichebrires - 02 38 59 49 37www.lerelaisdelavallee.com

    Sige : ZAC Clos Cochardires - 45450 DonneryAgence : 20 rue du Chat qui dort - 45190 Beaugency email : s2gfermetures@orange.frAgence : 83 rue Bernard Palissy - 45500 Gien email : gien@s2g-fermetures.fr

    FENTRES - PORTES VOLETS - PORTAILS

    PORTES DE GARAGE VELUX - VRANDAS

    ALARME PORTES BLINDES

    ISOLATION RAVALEMENT

    02 38 55 48 34

    www.s2g-fermetures.fr

    On est tous dots ingalement dun capital sant o de multiples facteurs interviennent : gntique, environnemental, pnibilit du mtier, maternits nombreuses, conditions sociales, vcu familial, adaptation ou non aux pertes de lexistence (emploi, maladie, tristesse, ruptures, deuils, checs) ; anticipation ou non des situations (dmnagements, entre dans une maison de retraite). Ajoutons cela le ralentissement des fonctions, les dficits sensoriels, dont la perte de loue qui empche vite une communication verbale et isole la personne. Tous ces changements physiologiques entranent une certaine conscience de son propre vieillissement et ncessitent des acceptations, des appareillages, des efforts faire ; des maladies rcurrentes. On est plus fragile, plus vulnrable, on ne supporte