MODULE N°5 FORMATION ET PROGRESSION ... - hyeres-hockey… TECHNIQUE ET GES… · COURS INITIATEUR...

of 79/79
COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. édition 1998 page n°1 MODULE N°5 FORMATION ET PROGRESSION TECHNIQUE
  • date post

    10-Jun-2018
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of MODULE N°5 FORMATION ET PROGRESSION ... - hyeres-hockey… TECHNIQUE ET GES… · COURS INITIATEUR...

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n1

    MODULE N5

    FORMATION ET PROGRESSION TECHNIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n2

    PREAMBULE:

    Les prrogatives de l'initiateur: Il a en charge les sances d'entranement au sein d'une quipe de HOCKEY SUBAQUATIQUE. Il doit tre capable d'assurer la formation de base (prparation physique et utilisation du matriel P.M.T.) d'un joueur quel que soit son niveau, d'enseigner les gestes techniques usuels et les formations tactiques de base. Il est capable de suivre une progression dans l'enseignement pratique du Hockey Subaquatique. Il mettra galement en place les moyens pdagogiques adapts son enseignement et ceci en respectant les mesures de scurit dfinies par la F.F.E.S.S.M.. Ce module sera compos de 5 cours:

    - cours n 1: La Rglementation spcifique au Hockey Subaquatique - cours n 2: Les Rgles du jeu du Hockey Subaquatique - cours n 3: Les contres indications la pratique du Hockey Subaquatique, l'enseignement de base et progression dans l'utilisation Palmes - Masque - Tuba - cours n 4: L'chauffement - cours n 5: Les gestes techniques de base - cours n 6: Les tactiques de jeu

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n3

    Cours n1, LA REGLEMENTATION Voir Cours Commission Nationale de HOCKEY SUBAQUATIQUE sur la rglementation (6ime dition Octobre 1996).

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n4

    Cours n2, LES REGLES DU JEU Voir Cours Commission Nationale de HOCKEY SUBAQUATIQUE sur les rgles du jeu (6ime dition Octobre 1996).

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n5

    Cours n3, LES CONTRE-INDICATIONS A LA PRATIQUE DU HOCKEY SUBAQUATIQUE, UTILISATION ET PROGRESSION DANS L'UTILISATION P.M.T.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n6

    1- LES CONTRE-INDICATIONS A LA PRATIQUE DU HOCKEY SUBAQUATIQUE Elles peuvent tre: - TEMPORAIRES Plaie importante, Grippe, angine, otites, sinusites, rhinites, ... Tension trop leve ou trop faible, Tachycardie (+ de 100 battements/mn) ou brachycardie (- de 40 battements/mn), Problmes dentaires, Ulcres, gastrites, colite, hpatite, ... Grossesse, rgles (parfois), Grande fatigue physique ou morale, anxit, tat fbrile, nervosit, peur, contrainte, Traitement mdicamenteux, tranquillisants, drogue, alcool, Trop grande exposition au soleil, - PERMANENTES APPAREIL CARDIO-VASCULAIRE: Anomalies cardiaques, Coronarites, Infarctus, Phlbites, Problmes de tension. APPAREIL RESPIRATOIRE: Bronchites chroniques, Pleursies, Tuberculose voluante, Asthme, Emphysme, Bronches clapets. SYSTEME NERVEUX ET EQUILIBRE MENTAL: Troubles psychiatriques, Epilepsie, Traumatisme crnien avec perte de connaissance, Spasmophilie, Ttanie, Vertiges.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n7

    DIVERS: Diabte, Problmes rnaux, Problmes O.R.L., et surdit. Dans le doute, l'encadrant ou l'lve peut prendre l'avis d'un mdecin fdral ou du sport connaissant bien le monde de la plonge.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n8

    Cours n4, L'ECHAUFFEMENT Toute sance d'entranement doit comporter une phase d'chauffement.

    1- Dfinition: On entend par chauffement toutes mesures prises qui servent instaurer, avant un effort sportif, qu'il soit de comptition ou d'entranement, un tat de prparation psycho-physique sensoriel et kinesthsisque optimal ainsi qu'une prvention des blessures. Ceci a pour effet de placer le sportif dans de meilleures dispositions (capacits de performance neuromusculaires, organiques et psychologiques dj orientes vers la discipline vise). Pour arriver ce stade, il existe diffrents types d'chauffement:

    - chauffement gnral, - chauffement spcifique.

    2- L'chauffement gnral: Lors d'un chauffement gnral, les possibilits fonctionnelles de l'organisme entier doivent tre portes un niveau suprieur, et ceci au moyens d'exercices qui permettent de prparer les grands groupes musculaires (palmage par exemple pour les membres infrieurs, crawl pour les paules, ou plus gnralement un chauffement sec sur le bord d'un bassin qui permet de prparer plus rapidement l'organisme dans son ensemble).

    3- L'chauffement spcifique: L'chauffement spcifique comme son nom l'indique est dj orient vers la discipline, c'est dire que l'on choisira des exercices adapts la prparation musculaire des organes qui seront les plus sollicits en raison de la discipline pratique. Cette prparation peut tre conduit d'une manire active, passive, mentale ou autres (conjugaison de deux entre elles, voir les trois). Dans un chauffement actif, le sportif ralise en pratique des exercices et des mouvements spcifiques son activit sportive. Dans un chauffement dit mental, il se contente de se les reprsenter (visualisation mentale d'un enchanement de gestes techniques). Utilis seul, ce type d'chauffement n'a que peu de valeur (intensit physique trop faible). Mais en combinaison avec des mthodes d'chauffement actives, il prsente une grande efficacit pour des activits sportives trs techniques. L'chauffement passif, sous la forme de douches chaudes, d'applications de pommades, de massages ne peut que complter une prparation active mais en aucun cas s'y substituer. La musculature qui sera sollicite ne sera jamais suffisamment rchauffe et perfuse en vue des efforts venir, ni prpare du point de vue de la coordination gestuelle.

    4- Les bases physiologiques de l'chauffement:

    4-1 Les effets de l'chauffement gnral actif: L'chauffement a donc pour objectif de mettre en jeu de manires optimales les uns par rapport aux autres chacun des systmes fonctionnels qui sont utiliss dans l'activit sportive.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n9

    Le centre d'intrt de l'chauffement gnral actif (chauffement sec par exemple) se situe dans l'augmentation de la temprature centrale de l'organisme (39C) et de la temprature musculaire (38C), ainsi que dans la prparation du systme cardio-respiratoire (mise en route de la filire arobie dont le dlai d'intervention est suffisamment long). Ainsi, lorsque de corps a atteint cette temprature optimale, toutes les ractions physiologiques qui contribuent la capacit de performance motrice sont favorises. La vitesse des ractions mtaboliques augmente avec l'augmentation de la temprature. L'accroissement du dbit sanguin des tissus (meilleure vascularisation des organes sollicits lors de l'chauffement spcifique) assure un meilleur apport en oxygne et en substrats, condition indispensable pour une lvation des mtabolismes. L'lvation de la temprature des tissus permet en outre une augmentation de l'activit des enzymes arobies et anarobies, trs important dans la transformation des substrats. L'excitabilit plus leve du systme nerveux central, conduit entre autres, une augmentation de la vitesse de raction et de la vitesse de contraction. Ainsi, une augmentation de 2C de la temprature centrale entrane une acclration de la vitesse de contraction de 20%. De plus, la sensibilit des rcepteurs sensoriels augmente galement avec la temprature, produisant un effet sur la capacit de coordination qui s'en trouve amliorer. Enfin, l'augmentation de la temprature a un effet prventif sur les blessures. Un chauffement actif entrane une diminution des rsistances lastiques et visqueuses. Les fibres musculaires, les tendons et les ligaments deviennent ainsi plus tirable et plus lastiques, diminuant ainsi le risque de claquage ou de dchirures. L'chauffement gnral augmente galement la tolrance la charge des articulations, par la production du liquide synovial contenu dans la couche interne de la capsule articulaire qui sert de lubrifiant articulaire. Enfin, il entrane une augmentation des dbits cardiaque et respiratoire, ainsi qu'une augmentation de la masse sanguine circulante. En temps normal, l'acclration et l'accroissement de ces paramtres ne surviennent qu'avec un temps de retard aprs le dbut de l'effort. Dans l'chauffement, la ralisation d'exercices a pour effet de rduire ce dlai initial au minimum pour un sujet entran. Si le sujet par contre n'est pas bien prpar (prsence aux entranements trs irrgulire), on peut arriver un effet contraire, avec une lassitude ou fatigue prcoce de l'individu, la production d'acide lactique avec en final la prsence de crampes, voir mme un point de cot. Dans le domaine psycho-intellectuel, l'chauffement gnral actif aboutit galement une activation des structures centrales et une lvation de l'tat d'veil qui se traduit par une attention accrue et une perception visuelle amliore. Cette amlioration de la vigilance agit favorablement sur les processus de l'apprentissage technique et sur les capacits de coordination, et amliore la prcision des actions motrices.

    4-2 Les effets de l'chauffement spcifique: L'chauffement actif spcifique reprsente le prolongement adapt la discipline de l'chauffement actif gnral. Il contient un programme de gymnastique spcifique adapt ( base d'exercices d'tirement et d'assouplissement). Au cours de cet chauffement spcifique, se produit une rpartition de la masse sanguine mobilise partir des organes rservoirs (stratus digestif) vers les organes qui seront le plus sollicits par l'activit spcifique. Les muscles activs voient leur dbit sanguin augment, un

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n10

    meilleur apport en oxygne et en substrats riches en nergie, et leur temprature atteindre une valeur optimale de travail au niveau musculaire. L'chauffement spcifique actif ne sert pas seulement une prparation optimale de la coordination, mais aussi la prparation des processus mtaboliques grce une redistribution du dbit sanguin vers les muscles actifs, accompagne d'une meilleure capillarisation et d'une lvation de l'activit enzymatique, les muscles sollicits sont en mesure d'atteindre leur capacit maximale mtabolique. Nanmoins, ces muscles devront tre prpars progressivement cette performance. L'augmentation progressive des charges qui se rapprochent de la charge de comptition reprsente la base pour une programmation d'chauffement spcifique correct.

    5- L'efficacit de l'chauffement en fonction de diffrents facteurs endognes et exognes:

    5-1 Les facteurs endognes: Le premier de ces facteurs est l'ge:

    L'chauffement s'effectue tout ge selon les mmes principes, mais la dure et l'intensit de l'chauffement varient avec l'ge: plus un sujet est g, plus l'chauffement devra tre progressif donc plus long afin d'viter le risque de blessures (diminution de l'lasticit musculaire avec l'ge). Cette dure varie de 10 mn (pour les enfants) 40 mn ( pour les plus "vieux").

    Le deuxime est l'tat d'entranement du sujet: Il est comprhensible que l'intensit et le volume d'un chauffement est fonction du degr d'entranement du sportif: un chauffement trop intense chez un sujet mal prpar peut entraner une fatigue telle que sa capacit de performance s'en trouve rduite au lieu d'tre amlior, ainsi que le risque de blessure plus probable. Une programmation d'chauffement nouveau, inhabituel peut galement produire les mmes effets. L'chauffement doit galement tre adapt aux qualits physiques indivuelles.

    Le troisime est l'tat psychique du sujet: Il existe galement une relation interactive entre l'chauffement et la motivation ou l'attitude psychique d'un sportif: ainsi une forte motivation et une forte disposition la ralisation de performance peuvent renforcer l'effet d'chauffement. D'autres parts, une attitude ngative peut fortement diminuer le bnfice d'un chauffement. Nanmoins, en gnral, l'chauffement sert construire un tat de disponibilit psychique qui provoque une excitation optimale du systme nerveux et qui amliore l'attitude et la concentration envers la performance sportive.

    5-2 Les facteurs exognes: Le premier de ces facteurs est l'horaire de la journe:

    L'chauffement le matin doit tre conduit de faon plus progressive et plus longue en raison d'une priode d'inactivit due au temps de sommeil. Plus tard dans la journe, les muscles sont rveills par une activit du sujet (augmentation de la vascularisation de la musculature et temprature centrale maximum atteinte 15 heure) qui permet de rduire la dure d'chauffement.

    Le deuxime est le type de sport:

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n11

    L'chauffement doit tre orient vers les besoins du sport pratiqu (certaines filires sont plus ncessaires que d'autres: anarobie alactique et arobie). Avant une comptition, il ne faut jamais modifier la mthode d'chauffement dans son intensit ou son volume car ceci peut entraner une diminution des performances. La dure d'un chauffement est en moyenne de 25mn 40 mn dans le cadre d'un sport collectif comme le Hockey subaquatique. Enfin, il faut viter un chauffement trop intense ou trop volumineux car il entrane une limitation des performance musculaire lie l'acidose.

    Le troisime est la temprature extrieure (celle de l'eau du bassin): La temprature de l'eau du bassin joue un rle important dans la rcupration et l'adaptation du sportif face l'effort: une eau trop froide augmente les pertes nergtiques du sportif et donc augmente la dure de l'chauffement pour arriver une temprature corporelle voulue; une eau trop chaude contribue raccourcir la dure de l'chauffement.

    Le quatrime est le moment de l'chauffement: L'intervalle de temps optimal entre la fin d'un chauffement et le dbut d'un match de comptition est de l'ordre de 5 10 mn. Au del de ce dlai, la temprature musculaire n'est pas encore redescendue et l'effet est maintenu jusqu' 30mn. Pass ce temps, la temprature musculaire est redescendu, le sportif a perdu le bnfice de son chauffement.

    6- Conclusion: Ainsi donc, au dbut de chaque sance d'entranement, un chauffement gnral de type actif est ncessaire suivi d'un chauffement spcifique et ceci en vue de l'amlioration des performance sportive et de la prvention des blessures. Alors seulement, l'initiateur pourra passer l'enseignement spcifique (gestes techniques de base au Hockey subaquatique).

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n12

    Cours n5- LA RESPIRATION SANS MASQUE ET LE VIDAGE DE MASQUE

    1- Dfinition de la R.S.M. : C'est un exercice d'apprentissage la coordination de la respiration bucco-nasale. La respiration sans masque est un pr requis au vidage de masque. Son but est avant tout la prvention du placage de masque ainsi que d'aider au passage des oreilles (orientation de l'air des cavits nasales vers les sinus, rinage des cavits nasales l'eau de mer).

    2- Place dans la progression de l'lve et les pr requis: Elle vient juste aprs le baptme de plonge et est un pr requis au vidage de masque.

    3- Choix du Site et moyens de scurit et pdagogiques mettre en oeuvre: Dans le cas d'un enseignement en piscine, il faut imprativement parler de la notion de binme comme moyen de scurit, le moniteur aura avant tout un rle de correcteur et coordinateur. L'exercice sera ralis genoux dans 1,5 mtres d'eau maximum. Le binme ne ralisant pas l'exercice aura un rle d'observateur critique jouer.

    4- Organisation de la sance (topo "pont") et mise en place d'une gestuelle: Par binme, face face, et tour de rle, les lves sans palmes raliseront l'exercice de la faon suivante:

    - celui qui joue le rle d'observateur critique maintient l'autre par les paules, - celui qui ralise l'exercice, aura le masque sur le front et le tuba en bouche (vrifier le positionnement du tuba en bouche). Il devra inspirer par la bouche par l'intermdiaire du tuba et expirer par le nez. Une fois le rythme respiratoire trouv et rgulier, il s'immergera progressivement , jusqu' avoir le nez dans l'eau. L, il devra maintenir ce mme rythme respiratoire, c'est dire sans arrter de souffler par le nez. S'il n'y parvient pas, il peut s'immerger en se pinant la nez, puis relchera sa pression en s'efforant de souffler par le nez. Arrter l'exercice ds que le rythme respiratoire est install et rgulier. Au cas o l'lve aurait les yeux dans l'eau , le moniteur peut galement lui conseiller dans un premier temps de fermer les yeux. Pour signaler la fin de l'exercice, le binme qui surveille peut lui donner lgrement une tape sur la tte. L'exercice pourra ensuite tre raliser en dplacement, masque derrire la tte, (les lves seront alors quips en Palmes; Masque et Tuba), le binme en surveillance aura alors en charge la direction des dplacements en surface.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n13

    La progression: - Augmenter les distances de nage (25m- 50m) en nageant en crawl, masque derrire la

    tte tout en respirant avec le tuba.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n14

    - Application dans l'eau aprs vrification des pr requis: L'excution de l'exercice se fera conformment la topo pont.

    6- Bilan de la sance, critique constructive et introduction du prochain exercice: Le moniteur et le binme en observation mettent des remarques ou observations sur l'excution de l'exercice par l'autre binme. Le moniteur aborde dans la mme sance le Vidage de masque si l'exercice prcdent a t correctement ralis par chacun. -------------------------------------------------------------------------

    1- Dfinition du Vidage de Masque : C'est la manoeuvre qui permet de retirer l'eau du masque n'importe quelle profondeur et sans tre obliger de remonter en surface. C'est galement un exercice d'aisance et de scurit dans le sens o il faut que le hockeyeur sache ragir lorsque son masque est dplac , voir arrach par un coup de palmes malencontreux d'un autre hockeyeur par exemple.

    2- Place dans la progression de l'lve et les pr requis: Le pr requis au vidage de masque est bien entendu la respiration sans masque. Rappel des Signes Elmentaires en plonge.

    3- Choix du Site et moyens de scurit et pdagogiques mettre en oeuvre: L'enseignement se fera sous forme de binme constitu d'un lve et d'un moniteur. Ce dernier devra imprativement rappeler les consignes de scurit (signes) et du barotraumatisme de l'oreille. L'exercice sera d'abord ralis en surface dans 1,5 m d'eau et genoux, pour en fin d'valuation tre ralis sur un fond compris entre 3 et 5 mtres.

    4- Organisation de la sance (topo "pont") et mise en place d'une gestuelle: Le moniteur fera une dmonstration pratique pour mettre en place une gestuelle: - appliquer la paume de la main de bord suprieur du masque, - basculer lgrement la tte en arrire,

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n15

    - souffler par le nez assez nergiquement. L'exercice sera dans un premier temps ralis en surface (une dizaine de centimtres suffise) avec une lgre intrusion d'eau dans le masque. L'lve pourra s'il le dsire se pincer le nez travers la jupe du masque pour ensuite relcher pour souffler par le nez. L'exercice sera ensuite ralis en immersion avec galement une lgre intrusion d'eau, le moniteur tenant l'lve par le sanglage quand l'lve essayera de copier le moniteur. La progression:

    - Descendre au fond, faire rentrer de l'eau dans son masque, puis toujours en apne vider son masque et remonter en surface. Ne pas oublier de vider son tuba en surface.

    - Jeter l'ensemble de son matriel P.M.T. dans l'eau, se rquiper au fond de l'eau, puis remonter en surface avec son masque vid.

    5- Application dans l'eau aprs vrification des pr requis: L'excution de l'exercice se fera conformment la topo pont. Une fois l'exercice correctement ralis, il pourra tre de nouveau effectu en introduisant un peu plus d'eau chaque fois jusqu' retirer le masque compltement.

    6- Bilan de la sance, critique constructive et introduction du prochain exercice: Le moniteur met des remarques sur l'excution de l'exercice:

    FAUTES A EVITER CONSEQUENCES Souffler par la bouche Le masque ne se vide pas Souffler de trop petits volumes d'air par -coups

    Le masque se vide mal

    Trop basculer la tte en arrire Risque d'entre d'eau au niveau des muqueuses

    Soulever la jupe du masque par une pression trop importante de la paume de la main

    Le masque s'carte du visage et l'air s'en chappe sans chasser l'eau

    Mal positionner son masque sur son visage (cheveux)

    Le masque se vide mais se remplit aussitt

    Le prochain cours sera un perfectionnement de la motricit dans l'eau par l'apprentissage des techniques de propulsion.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n16

    Cours n6- LES TECHNIQUES DE PROPULSION (AQUACIT ET MOTRICIT)

    1- Dfinition: Ce cours a pour objectif de parfaire l'apprentissage du palmage, qu'il soit ventral, dorsal, costal ou de sustentation. La motricit en plonge libre s'effectue uniquement au moyen des jambes. Par contre, en surface, le plongeur peut s'aider des bras par un mouvement de crawl. La respiration sur tuba doit tre parfaitement matris. Le palmage permettra de dvelopper les facults d'endurance et de rsistance du plongeur.

    2- Place dans la progression de l'lve et les pr requis: Les pr requis aux techniques de propulsion sont le Vidage de Masque, la Respiration sans Masque, la Respiration sur Tuba.

    3- Choix du Site et moyens de scurit et pdagogiques mettre en oeuvre: Un fond de 1 3 mtres maximum est requis pour cet apprentissage ou perfectionnement. En piscine, une scurit de surface sera assure par un encadrant habilit. On pourra galement faire jouer la notion de binme pour les questions de scurit mais aussi pour corriger les dfauts de l'autre.

    4- Organisation de la sance (topo "pont")et mise en place d'une gestuelle: Attention au choix du matriel (longueur des palmes et rendement suivant la morphologie, masque adapt avec verres correcteurs si ncessaires, tuba de diamtre et de longueur suffisants). Cas de l'apprentissage du palmage ventral:

    L'apprentissage du palmage ventrale se fera en deux temps:

    - Temps pendant lequel la jambe s'enfonce dans l'eau lgrement plie au niveau du genou pour faciliter l'immersion de la palme,

    - Temps qui dbute lorsque la cuisse est peu prs 45 par rapport la position horizontale de dpart et pendant lequel la jambe se tend, le pied en extension puis remonte vers l'horizontale, le hanche servant de pivot.

    Le palmage utilise simultanment les deux jambes mais en travail asymtrique (la premire ralisant le premier temps pendant que la deuxime effectue le deuxime temps).

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n17

    Le moniteur ralisera une dmonstration devant les lves en s'appuyant sur un point d'appui (dmonstration statique dans un premier temps). Puis ce sera le tour des lves (l'un d'entre eux pourra servir d'appui pendant que l'autre effectuera le mouvement, dans chacun des binmes constitus). Utiliser le bord du bassin en piscine.

    Ensuite le moniteur pourra raliser une dmonstration en dynamique, sans puis avec les bras, toujours imit par les lves.

    FAUTES A EVITER CONSEQUENCES

    Descendre trop les genoux Annule l'efficacit et fatigue le jambe

    Effectuer un pdalage ou une poussette

    Donne l'illusion d'avancer (faible rendement)

    Sortir les palmes de l'eau Augmenta la dure du mouvement et diminue la glisse (ralentissement)

    Ne pas s'allonger suffisamment sur l'eau

    Augmente la rsistance l'eau, perte d'nergie due une pousse oblique du palmage, mauvais rendement et position fatigante

    Un travail de fond (800m 1800m) en endurance s'impose en dbut de saison sportive (objectif: augmenter la VO2 max. et amliorer l'endurance arobie qui permettra au sportif de maintenir plus longtemps un effort sera proche de la VO2 max.) Nota: un travail en course pied type footing de 5 10 km permet d'arriver au mme rsultat et peut tre ralis en dehors des heures d'entranement piscine. La progression dans l'apprentissage de ce palmage consiste faire raliser des sries (25m, 50m et 100m) avec un temps de rcupration modulable (rduction puis augmentation de temps de rcupration et augmentation puis rduction du temps de l'effort). Le hockeyeur pourra effectuer ainsi soit un travail arobie (capacit ou puissance) en rsistance, en modulant le degr d'intensit pendant l'effort.

    Cas de l'apprentissage du palmage dorsal:

    L'action des palmes dans le palmage dorsal se trouve inverse par rapport celle du palmage ventral.

    L'inconvnient majeur rside dans le fait que le plongeur contrle moins bien sa trajectoire.

    Ce type de palmage est utilis en phase de rcupration aprs avoir marque un but par exemple.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n18

    Cas de l'apprentissage du palmage de sustentation:

    Pour des raisons de scurit et psychologiques galement, il est prfrable que le dbutant apprenne ce type de palmage sur un fond o il peut reprendre pied tout moment ou encore dans un lieu avec des points d'appui proximit en surface.

    Le mcanisme est le mme que dans le palmage ventral, la diffrence prs que le dbattement des jambes n'est plus limit par la surface de l'eau, ce qui permet d'adopter un "compas" plus grand et un rythme plus lent.

    Dans l'excution de ce type de palmage, l'axe du corps doit tre rigoureusement vertical, une inclinaison dans cet axe ayant pour effet de provoquer un dplacement du plongeur l'horizontale suivant la sens de l'inclinaison.

    FAUTES A EVITER CONSEQUENCES

    Se pencher en avant, en arrire, droite, gauche

    Perte d'efficacit, dplacement dans le sens de l'inclinaison du corps entranant un parpillement de la palanque (scurit du groupe mise en cause)

    Trop plier les genoux Manque d'efficacit Effectuer un mouvement de haut en bas (pdalage)

    Manque d'efficacit et fatigue

    Adopter un compas trop grand Oscillations

    La progression dans l'apprentissage de ce palmage consiste faire excuter le mouvement les mains en l'air, puis avec un poids dans chaque main et enfin avec un lest bout de bras. On pourra galement faire raliser des sries avec un temps de rcupration modulable (rduction puis augmentation de temps de rcupration et augmentation puis rduction du temps de l'effort).

    Cas de l'apprentissage du palmage costal:

    L'action des palmes dans le palmage costal se rapproche de celle du palmage de sustentation (amplitude et rythme identique celui d'un palmage en immersion.

    5- Application dans l'eau aprs vrification des pr requis: La mise l'eau se fera en marchant reculons (plage), l'lve quip Palmes, Masque, Tuba. Revoir rapidement le vidage de Masque et du Tuba.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n19

    Le moniteur se servira de l'tude des diffrents palmages pour tudier les diffrentes techniques de Mise l'eau (Saut droit et plongeon). Le travail se fera en binme, l'exercice se faisant comme indiqu prcdemment, l'un des binmes pouvant servir d'observateur pour indiquer les dfauts ventuels de son camarade.

    6- Bilan de la sance, critique constructive et introduction du prochain exercice: Enumrer chacun ses fautes de palmage et la manire de les corriger. Mettre l'lve en situation de russite. Prochain cours abord: les Techniques d'Immersion.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n20

    Cours n7- LES TECHNIQUES D'IMMERSION (CANARD ET PHOQUE) ET L'APNEE

    1- Dfinition: La Flottabilit est une notion de base en plonge, elle permet de mieux cerner l'aisance d'un plongeur. Pour travailler la flottabilit, le plongeur a sa disposition, diffrentes techniques d'immersion dont le Canard et le Phoque. Le Canard bien excut en plonge libre permet une immersion rapide demandant un minimum d'effort et de conserver un cap constant pendant toute la descente. Par contre , il prsente l'inconvnient de ne pas permettre d'avoir une vision complte du jeu en cours pendant la descente, par opposition au phoque qui permet de descendre la verticale face au jeu. Le Phoque est une technique qui est base sur l'augmentation du poids apparent du plongeur par diminution de son volume. Cet exercice permet de s'immerger sans avoir l'apprhension de la profondeur et galement de surveiller plus facilement des hockeyeurs lors de l'immersion. Cette technique d'immersion peut tre rattache exercice du poumon-ballast.

    2- Place dans la progression de l'lve et les pr requis: Ces techniques d'immersion ncessite une bonne technicit au niveau du palmage, la matrise de la respiration avec tuba (vidage du tuba prs le canard en remontant en surface), le lestage devra tre abord ds le dbut de la sance.

    Ce cours sert galement d'introduction l'Apne libre.

    3- Choix du Site et moyens de scurit et pdagogiques mettre en oeuvre: On choisira une piscine prsentant un fond de 2 3 mtres pour l'apprentissage , puis pour le perfectionnement une profondeur comprise entre 3 et 5 mtres. Prvoir des points d'appui si la zone est tendue et tre en nombre suffisant pour les lves. Placer ou choisir des objets (un palet par exemple) pouvant servir de points de repres lors de l'immersion. Les lves constitueront des binmes, l'un surveillant l'autre ralisant exercice.

    4- Organisation de la sance (topo "pont") et mise en place d'une gestuelle: Tout d'abord, commencer par quelques rappels concernant les mthodes d'quilibrage des oreilles et du masque. L'quilibrage des oreilles peut se faire soit par dglutition pour des lves ayant des trompes d'Eustache bien dgages, soit par la manoeuvre de Valsava, soit par Bance Tubaire Volontaire ou encore par la mthode de Frenzel.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n21

    Rappeler que le signe "O.K." est obligatoire chaque retour en surface. Rappeler la place du binme plac en scurit en surface (proximit, l'aplomb du plongeur immerg). Dans tous les cas, le moniteur ralisera au pralable exercice. Le Canard:

    Equipement de base: palmes, masque, tuba. Constituer un binme: pendant que l'un effectuera un canard, l'autre en surface le surveillera. Dfinition de la position de dpart: Corps allong et immobile en quilibre, les bras joints devant, Choisir un repre immerg 3 mtres, Prendre sa respiration et conserver son apne, Casser son corps au niveau de la ceinture de manire amener le buste la perpendiculaire des jambes, Redresser les jambes la verticale, talon joints, les pointes de pieds en extension, Dbut de palmage aprs immersion complte des palmes, Penser quilibrer les oreilles, Descendre le plus rectiligne possible et sans vriller sur le repre immerg prcdemment choisi, Arriv 3 mtres, prendre une position horizontale, puis amorcer sa remonte, Arriv en surface, penser vider son tuba par expiration brutale dans l'embout et excution du signe "O.K." sur son vis vis, en l'occurrence, son binme. Ensuite, inverser les rles, celui qui surveillait effectuera son tour un canard pendant que le second le surveillera.

    FAUTES A EVITER CONSEQUENCES

    Ne pas plier le buste suffisamment Le corps ne s'immerge pas la verticale

    Exagrer le cass Le corps effectue une rotation autour de la ceinture qui joue le rle de pivot

    Ne pas lever les jambes correctement la verticale

    Augmentation de la trane et immersion difficile

    Plier les jambes Les palmes viennent frapper l'eau en arrire du corps et freinent l'impulsion donne par le cass

    Commercer palmer avant immersion complte des jambes

    Le palmage intempestif dans l'air rend l'immersion inlgante et surtout plus difficile en augmentant la trane

    Ne pas choisir un repre immerg ou ne pas s'y rfrer

    Dsquilibre ventuel du corps lors de la descente (biais ou vrille)

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n22

    Le Phoque:

    Le phoque s'apprend une fois le canard matris. Les tympans et les sinus imposent les mmes rgles que pour le canard (quilibrage des oreilles). L'apne s'effectue en fin d'expiration, aussi le tuba sera retir de la bouche car il sera pratiquement impossible de vider le tuba en fin de phoque lors du retour en surface. Equipement de base: palmes, masque, tuba. Choisir un fond de 2 3 mtres, Constituer un binme: pendant que l'un effectuera un phoque, l'autre en surface le surveillera. Dfinition de la position de dpart: corps la verticale, palmage de sustentation, tte hors de l'eau, Pousser sur ses palmes pour se hisser hors de l'eau le plus haut possible, Lever les bras tendus la verticale au dessus de la tte, Prendre une inspiration force, Arriv l'apoge du mouvement ascensionnel, stopper son palmage, Conserver ses jambes jointes et tendues, les pointes de pied en extension, Expirer fond et rapidement, Utiliser ventuellement les bras (mouvement en rotation arrire des avants bras), En immersion conserver le corps tendu tant que les palmes ne touchent pas le fond, Remonter lentement en surface, Ne pas oublier le signe "O.K." que l'on adressera son binme. Ensuite, inverser les rles, celui qui surveillait effectuera son tour un phoque pendant que le second le surveillera.

    FAUTES A EVITER CONSEQUENCES

    Le plongeur n'expire pas ou peu Le corps ne s'immerge pas

    Le plongeur expire mais continue de palmer

    Le corps ne s'immerge pas

    Le plongeur n'arrive pas synchroniser la succession du mouvement

    Le corps ne s'immerge pas

    Le plongeur a les jambes ouvertes ou plies

    Le corps coule mal

    Le plongeur prend une position assise en cours de descente

    Le plongeur n'arrive pas toucher le fond

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n23

    L'apne:

    L'apne se pratique galement en binme, l'un des plongeurs est en immersion pendant que l'autre le surveille et le suit en surface dans ses volutions. Elle sera pratique une profondeur variant de 2 4 mtres. Penser quilibrer les oreilles et les sinus lors de la descente. Souffler si ncessaire dans le masque pour viter le Placage du Masque. La prparation de l'organisme l'apne pourra tre ralise par la mthode du tiers temps: sur le bord du bassin ou sur la plage, dfinir le nombre d'inspirations et expirations forces (hyperventilation) qu'il faudrait juste avant que le plongeur deviennent inconscient et diviser ce nombre par 3. C'est le nombre d'inspirations et expirations forces qu'il faut effectuer avant de raliser une apne. Une autre mthode de ventilation peut tre de prendre 3 inspirations et expirations forces, 3 inspirations et expirations normales, puis une inspiration forc. Enfin, il existe galement une mthode de prparation l'apne par respiration par le diaphragme (Yoga). A l'issue de la prparation ventilatoire, l'apniste s'immergera en effectuant un canard et descendra le plus rectiligne et vertical possible jusqu' un repre immerg choisi au pralable, le palmage sera un palmage ample et lent, une fois le fond atteint, se dplacera sur ce fond l'horizontal sur quelques mtres puis amorcera sa remonte sans acclration notoire. Arriv en surface, il adressera son binme le signe "O.K." et allong sur le ventre, une main sur la nuque, du cot oppos au tuba, il entamera une phase de rcupration l'effort sous la surveillance de son binme. En cas d'inconscience pendant cette phase de rcupration, Il y aurait un relchement musculaire et la main qui ne pourrait pas tre retenue par le tuba glisserait dans l'eau, avertissant ainsi le binme de surveillance de l'vanouissement de son coquipier. Aprs rcupration, les binmes inversent leur rle. La progression en apne se fera en augmentant son temps et/ou sa distance d'apne. C'est un travail anarobie lactique ou alactique suivant le degr d'intensit dans l'effort, le nombre et la frquence des sries, les temps de repos entre chacune. On pourra galement s'amuser dmarrer une apne sur une inspiration normal, puis force ou encore sur une expiration. On notera alors les temps d'apne de chacun et comparera les impressions de chacun afin de dterminer quelle est la meilleure prparation pour une apne.

    5- Application dans l'eau aprs vrification des pr requis: Les lves sont constitus sous forme de binme proximit chacun d'un point d'appui. Le moniteur ralise plusieurs dmonstrations sous diffrents angles afin que les lves peroivent bien le mouvement. Il dcompose ensuite bien le mouvement en insistant sur les points particuliers en montrant les principaux dfauts et manires de les corriger ou de les viter. Il fait ensuite excuter exercice et le corrige en direct. Progression dans l'apprentissage du canard:

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n24

    - Faire excuter le mouvement avec palmes, masque et tuba, sans palmage aprs le cass du corps (rvision du vidage du tuba),et en quilibrant les oreilles, - Mme chose mais en descendant 3 mtres. - Une fois cette technique bien acquise, enchaner sur un travail spcifique plus adapt au hockey

    subaquatique en changeant les angles de pntrations dans l'eau, en continuant de palmer pendant l'immersion, en effectuant une vrille lors de la descente (descendre rapidement pour simuler une intervention lors d'une contre attaque adverse).

    Progression dans l'apprentissage du phoque: - Exercice est ralis, les lves face face et en mme temps, - Par sries de 5 phoques conscutifs avec une seule inspiration-expiration en surface, - Exercice ralis sans masque ni palmes, - une fois cette technique bien acquise, effectuer une descente sans expirer ou trs peu, en utilisant

    galement les bras pour descendre par des mouvement de rotation avec les avants bras. Faire cet exercice face un mur du bassin ( 30 cm environ).

    Progression dans l'apprentissage de l'apne: - Par sries de 3 5 avec un temps de rcupration dtermin ou variable, - Progression dans la distance parcourue, - Augmenter son temps d 'apne, - Par diminution du temps de repos, - Par limitation des inspirations entre chaque apne, - Perfectionnement de la prparation ventilatoire avant apne, - Progression par augmentation de la profondeur atteindre, - Mouvements de rotation du corps au niveau de la hanche droite ou gauche (travail du

    retournement), - Aller retour avec demi tours avec des repres (marquage des lignes sur le fond de la piscine), - Apne en dauphin.

    6- Bilan de la sance, critique constructive et introduction du prochain exercice: Enumrer les dfauts et les actions correctives de chacun des lves, Introduction du prochain cours: les gestes techniques de base au hockey subaquatique.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n25

    Cours n8- LES TECHNIQUES DE SAUTS (SAUT DROIT ET PLONGEON)

    1- Dfinition: Le saut droit bien excut en plonge libre permet une immersion rapide demandant un minimum d'effort et de conserver un cap constant pendant toute la descente. Par contre , il prsente l'inconvnient de ne pas permettre d'avoir une vision complte du jeu en cours pendant le saut, par opposition au plongeon qui permet de descendre face au jeu.

    2- Place dans la progression de l'lve et les pr requis: Ces techniques de saut ncessite une bonne technicit au niveau du palmage, la matrise de la respiration avec tuba, et du vidage du masque.

    3- Choix du Site et moyens de scurit et pdagogiques mettre en oeuvre: On choisira une piscine prsentant un fond de 2 3 mtres pour l'apprentissage , puis pour le perfectionnement une profondeur comprise entre 3 et 5 mtres. Placer ou choisir des objets (un palet par exemple) pouvant servir de points de repres lors de l'immersion. Les lves constitueront des binmes, l'un surveillant l'autre ralisant exercice.

    4- Organisation de la sance (topo "pont") et mise en place d'une gestuelle: Tout d'abord, commencer par quelques rappels concernant les mthodes d'quilibrage des oreilles et du masque. L'quilibrage des oreilles peut se faire soit par dglutition pour des lves ayant des trompes d'Eustache bien dgages, soit par la manoeuvre de Valsava, soit par Bance Tubaire Volontaire ou encore par la mthode de Frenzel. Rappeler que le signe "O.K." est obligatoire chaque retour en surface dans le cadre de la plonge uniquement, pour un hockeyeur, ce signe n'est pas ncessaire. Rappeler la place du binme plac en scurit en surface (proximit, l'aplomb du plongeur immerg). Dans tous les cas, le moniteur ralisera au pralable exercice. Le Saut droit:

    Equipement de base: palmes, masque, tuba. Constituer un binme: pendant que l'un effectuera un saut droit, l'autre en surface le surveillera. Vrifier avant de sauter dans l'eau, l'absence d'autres joueurs en surface ou en apne. Dfinition de la position de dpart: Corps droit et immobile face l'eau, les deux pieds joints, le bras qui ne tient pas la crosse maintenant le masque, le regard fix droit devant.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n26

    Prendre sa respiration et conserver son apne. Faire un pas en avant en donnant une impulsion sur la jambe d'appui afin de s'loigner de bord du bassin. Regrouper les jambes la verticale avant immersion du corps, talon joints, les pointes de pieds en extension. Dbut de palmage au fond aprs immersion complte. Penser quilibrer les oreilles. Palmer pour remonter en surface. Arriv en surface, penser vider son tuba par expiration brutale dans l'embout et excution du signe "O.K." sur son vis vis, en l'occurrence, son binme. Ensuite, inverser les rles, celui qui surveillait effectuera son tour un saut droit pendant que le second le surveillera.

    FAUTES A EVITER CONSEQUENCES

    sauter les deux pieds joints Le joueur est dsquilibr

    sauter dans l'eau au lieu de faire un pas en avant

    Le joueur est dsquilibr

    Ne pas regarder droit devant soi Le masque du joueur peut tre arrach lors de l'immersion

    Ne pas tenir son masque au moment du saut ni son tuba en bouche

    Le masque du joueur peut tre arrach lors de l'immersion

    Mauvaise position du corps lors de la pntration dans l'eau

    Le joueur bascule en avant ou en arrire lors de l'immersion

    Le plongeon:

    Le plongeon est utilis en phase d'attaque pour un attaquant sur un engagement ou lors d'un remplacement en cours de match tout comme le saut droit. Le saut sera pratiqu une profondeur variant de 2 4 mtres. Prendre une bonne inspiration (comme pour prparer une apne). Se propulser dans l'eau par une impulsion sur les jambes et s'immerger les bras et la tte la premire avec un angle d'incidence suffisant pour viter un plaqu. Un plongeon est russi si le hockeyeur remonte en surface sans avoir le masque arrach et sans pntration d'eau dans le masque. Penser quilibrer les oreilles et les sinus lors de la descente. Souffler si ncessaire dans le masque pour viter le Placage du Masque. Remonter en surface ds que le fond a t atteint par le hockeyeur.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n27

    FAUTES A EVITER CONSEQUENCES

    Le plongeur s'lance trop plat Le plongeur ralise un beau plaqu

    Le plongeur pique tout de suite au fond

    perte de temps dans le cas d'une conqute de palet sur un engagement

    Le plongeur relve la tte au moment de l'immersion

    Le masque prend l'eau ou est arrach du visage du plongeur

    5- Application dans l'eau aprs vrification des pr requis: Les lves sont constitus sous forme de binme. Le moniteur ralise plusieurs dmonstrations sous diffrents angles afin que les lves peroivent bien le mouvement. Il dcompose ensuite bien le mouvement en insistant sur les points particuliers en montrant les principaux dfauts et manires de les corriger ou de les viter. Il fait ensuite excuter exercice et le corrige en direct. Progression dans l'apprentissage du saut droit: - aprs le saut droit, forcer son apne comme si c'tait une phase de jeu (remplacement d'un joueur). - travail avec un binme, ce dernier doit remonter le plus rapidement sur le bord du bassin par une

    bascule sur le ct par exemple afin de permettre au plongeur de s'immerger ds que ses palmes seront sorties de l'eau (travail de la phase de remplacement en cours de jeu).

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n28

    Progression dans l'apprentissage du plongeon: - la suite du plongeon, forcer son apne comme si c'tait un engagement. - travail avec un binme, ce dernier doit remonter le plus rapidement sur le bord du bassin par une

    bascule sur le ct par exemple afin de permettre au plongeur de s'immerger ds que ses palmes seront sorties de l'eau (travail de la phase de remplacement en cours de jeu).

    6- Bilan de la sance, critique constructive et introduction du prochain exercice: Enumrer les dfauts et les actions correctives de chacun des lves, Introduction du prochain cours: les gestes techniques de base au hockey subaquatique.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n29

    Cours n9, LES GESTES TECHNIQUES DE BASE L' objectif de ce cours est de dfinir les gestes techniques de base que doit savoir raliser tout hockeyeur expriment. Ces gestes se prsentent sous plusieurs formes:

    - les gestes techniques individuels simples: ? porter un palet et protection du palet, ? le retournement, ? le crochet, ? le dribble, ? les feintes, ? les dbordements en vitesse, ? savoir bloquer un joueur adverse, ? la rcupration de palet, ? savoir tenir le mur, ? les tirs, ? savoir contrer un tir adverse,

    - les gestes techniques individuels combins: ? les dbordements par gestes techniques, ? les feintes suivi d'un dbordement.

    - les combinaisons techniques plusieurs joueurs: ? le une - deux, ? les crans et blocs, ? l'entre deux, ? le coup franc, ? le penalty, ? le changement d'aile.

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n30

    Lexique

    quipe blanche

    quipe noire

    dplacement du joueur

    mouvement du palet

    palet

    poste du joueur? AR: Arrire AC: Avant Centre? PD: Pivot Droit AD: Ailier Droit? PG: Pivot Gauche AG: Ailier Gauche

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 1COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    PG

    AR PG AG AC AD PD

    PD AD AC AG PG AR

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n31

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 2COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE "La protection du palet"

    Geste travailler sans regarder le palet des yeux

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n32

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 3COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE "Le retournement"

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n33

    Utilisation? cette technique permet dans le cas d'une phase de jeu bouche (plusieurs adversaires

    face vous et aucun partenaire en appui devant ou proximit immdiate), d'attendrel'aide d'un partenaire sans perdre l'avantage du palet, voir de relancer le jeu dans uneautre direction (amorce d'un changement d'aile).

    ? attention en cas d'attente trop longue ce qu'un adversaire ne vienne pas vous attaquerpar dessus.

    Mthode:? enrouler le corps autour du palet tout en restant parfaitement coll au sol,? conserver toujours le palet coll sur la face extrieure de la crosse,? bien protger le palet avec son corps pendant toute la phase de retournement,? attendre le soutien d'un partenaire et lui faire une passe en retrait ou amorcer soit

    mme le changement d'aile (acclration).

    "Le retournement"COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 4COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n34

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 5COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE "Le crochet"

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n35

    Utilisation? cette feinte permet principalement de rcuprer le palet dans la crosse d'un joueur

    adverse ou d'intercepter une passe trop courte. Mthode:? crocheter le palet avec l'intrieur de la crosse,? lancer le palet sous le bras,? rcuprer le palet avec la surface de frappe ou tirer directement en direction d'un

    coquipier pour une meilleure relance.

    "Le crochet"COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 6COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n36

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 7COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE "Le drible"

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n37

    Utilisation? cette feinte est destine principalement dsorganiser le joueur adverse qui, aprs 2 ou

    3 dribles devant sa crosse, ne sait plus de quel ct le tir va partir. Cet exercice doittre parfaitement matris et ralis le plus rapidement possible pour tre pleinementefficace.

    Mthode:? passer la crosse de part et d'autre du palet tout en faisant rouler se dernier,? la crosse ne doit pas passer au dessus du palet, mais le contourner afin de garder une

    possibilit de conserver le palet en cas de contre d'un joueur adverse.

    "Le drible"COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 8COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n38

    Mthode:? il existe trois type de feinte ventrale:? 1er solution:? fixer le joueur adverse,? passer sa crosse au dessus du palet,? ramener le bras le long du corps tout en tournant la crosse afin de ne pas perdre le

    palet et en gardant ce dernier sur l'intrieur de la crosse,? lancer le palet d'un mouvement vif et acclrer en mme temps afin de rcuprer le

    palet derrire le joueur adverse.? 2ime solution:? fixer le joueur adverse,? passer sa crosse au dessus du palet,? ramener le bras le long du corps tout en tournant la crosse afin de ne pas perdre le

    palet et en gardant ce dernier sur l'intrieur de la crosse,? faire passer le palet sous le corps en effectuant une rotation de ce dernier afin de

    protger le palet contre une ventuelle interception du joueur adverse,? poursuivre en relanant le palet sur l'avant ou en le passant un coquipier.

    "Feinte ventrale"COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 9COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE 1/2

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n39

    Mthode (suite):? 3ime solution:? fixer le joueur adverse,? passer sa crosse au dessus du palet,? ramener le bras le long du corps tout en tournant la crosse afin de ne pas perdre le

    palet et en gardant ce dernier sur l'intrieur de la crosse,? poursuivre en passant directement le palet par en dessous un coquipier.

    "Feinte ventrale"COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 10COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE 2/2

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n40

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 11COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE "Les feintes"

    mthode dite " la Hollandaise"

    DEBORDEMENT PAR FEINTE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n41

    "Dborder un joueur adverse"

    Lorsqu'un joueur est en possession dupalet, cela lui donne dans la suite du jeudeux alternatives:

    ? faire une passe un partenaire.? dborder son adversaire (le passer sur un

    geste technique ou en vitesse). Dans les deux cas, il va falloir donner

    une orientation son jeu pour mieux sedbarrasser de l'adversaire; il faut luifaire croire que l'on va l o bien surl'on ne veut pas aller.

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 12COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n42

    "Dborder un joueur adverse par une passe" Pour une passe un partenaire, ce

    changement de direction va permettre defixer l'adversaire et librer ainsi plusd'espace pour un partenaire. Faire lapasse sans fixer son adversaire, c'estrepousser les problmes sur sonpartenaire, sans les liminer.

    Faire une passe un partenaire.? fixer l'adversaire, le dcaler, le faire

    bouger, l'orienter dans la mauvaisedirection.

    ? prcision de la passe, elle doit arriverdans la crosse de son partenaire, et nondevant ou derrire lui.

    ? prolonger son apne aprs la passe,soit pour jouer le "une-deux" avec sonpartenaire, soit pour dfendre de suite sila passe s'avre mauvaise.

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 13COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    AC

    AC

    AD

    EXEMPLE: LE "UNE - DEUX"

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n43

    Mthode:? dborder un adversaire en passant sur

    sa droite ou sur sa gauche; le choix duct du dbordement est trs importantsuivant le fait que l'adversaire estdroitier ou gaucher.

    ? fixer le joueur adverse,? le dborder trs rapidement d'un

    mouvement sec et en acclrant.

    "Dbordement par feinte"COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 14COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n44

    "Le dbordement en individuel"

    le dbordement se fait toujours enattaque. Il peut tre ralis:

    1- A droite:? il se fera le plus souvent en vitesse.? acclration avec contournement du

    joueur.? petit tir avec acclration. 2- A gauche:? il se fera par geste technique. 3- Faute viter:? dans le cas du dbordement par la

    gauche, ne pas tre l'arrt pourraliser ses gestes techniques.

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 15COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    AD

    A droite

    AG

    A gauche

    FAIRE UNGESTE

    TECHNIQUE

    DEBORDEREN

    VITESSE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n45

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 16COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE "La feinte suivi d'un

    dbordement "

    "mthode trs utilise pour un ailier dans le dbordement"

    FEINTE VENTRALE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n46

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 17COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE "La feinte ventrale suivi d'un

    dbordement "

    "mthode dite " la canadienne"

    FEINTE VENTRALE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n47

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 18COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE "La feinte suivi d'un

    dbordement "FEINTE COSTALE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n48

    Situation et utilit:? pourquoi bloquer un joueur adverse?? - pour stopper une situation d'attaque,? - pour gner le dveloppement du jeu

    adverse,? - pour empcher le libro adverse de

    placer et distribuer le jeu de son quipe. Deux situations sont alors possibles:? A - De face: quand le joueur adverse

    vient vers vous,? B - De dos: quand il fait un contre et

    part seul vers votre but.

    "Bloquer un joueur adverse"COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 19COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n49

    Le joueur est en mouvement etseul:

    ? si le jeu se droule loin de votrebut:

    ? descendre dans le mme sens quel'adversaire en allant sur lui sanshsitations, le bras semi-flchi (trecoll au fond), et l'obliger soit changer de direction, soit seretourner.

    ? si le jeu se situe proximit devotre but:

    ? descendre galement dans le mmesens que l'adversaire en prenant leplus de place possible au fond(mais attention de ne pas tre ledernier dfenseur avant de luimonter dessus).

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 20COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    A - De face:? L encore deux possibilits:? le joueur adverse est en mouvement

    et seul,? le joueur adverse est statique et

    attend que vous veniez sur lui pourlui prendre le palet afin de vousfeinter par un geste technique.

    "Bloquer un joueur adverse"

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n50

    Le joueur est statique:? descendre face lui en prenant le

    plus de place possible au fond, lefixer toujours du regard aprs avoirmmoriser la position de sa crosse,puis dtendre le bras pour lebloquer (ce geste doit tre ralisrapidement afin d'obliger le joueuradverse tirer le plus tt possible).

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 21COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    B - De dos:? la seule solution reste de

    s'intercaler entre le joueur adverseet l'axe du but jusqu' le gner dansson palmage afin de l'obliger s'arrter ou se retourner.

    "Bloquer un joueur adverse"

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n51

    "Rcupration du palet" 1- En attaque:? toujours face au joueur adverse.? soit en crochet, avec protection du palet

    avec le corps.? soit en frappant le palet vers la droite ou

    la gauche. 2- En dfense:? dos au jeu.? soit en crochet si le joueur adverse se

    situe ma droite.? soit en frappant le palet. 3- Faute viter:? en crochet aprs la rcupration du palet,

    soit une passe, soit un tir car le dfenseurest en danger car il se trouve dos au jeu.

    Si le joueur adverse se trouve sur lagauche, dans ce cas on casse l'attaque.

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 22COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    dos au jeu

    dfenseur attaquant

    attaquant dfenseur

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n52

    "Tenir le mur" Je suis en possession du palet:? toujours prendre l'adversaire de face

    et le dborder au ras du mur par unpalmage puissant. Un principe, lepalet doit toujours tre coll lacrosse et ne doit pas en bouger.

    ? si l'adversaire me bloque crossecontre crosse, j'attends qu'il cherche frapper le palet pour avancer et nonl'inverse car en cherchant frapperle palet, ce dernier ne se trouve plusen contact avec la crosse unmoment donn.

    ? l'adversaire me bloque mais je veuxcontinuer progresser: la solution est de frapper le palet

    avec l'extrmit de la crosse, Attention, ne pas en abuser

    (risque de faute).

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 23COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    AD

    A droite

    AG

    A gauche

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n53

    "Tenir le mur" Je ne suis pas en possession du palet:? toujours prendre l'adversaire de face

    coll au fond et s'engager sur luiavec un palmage puissant.

    ? bloquer l'adversaire sur le mur: celadoit se faire par un rel engagementphysique afin de gagner l'avantagepsychologique durant le match, c'estcet engagement rpt ds le dbutdu match contre son vis vis quidissuadera l'adversaire de venir surcette aile.

    ? ne jamais avancer sur un mur avecun palet en crochet sur la crosse lelong du corps.

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 24COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    A droiteA gauche

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n54

    Devant soit:? le tir sans dplacement,? le tir en palmant,? le grand tir pour les coups francs ou

    pnalty, dpart du palet sous leventre (nombril).

    En latral:? le plus facile, du cot oppos au

    bras qui tient la crosse (sansintrts),

    ? le latral droit pour un droitier et lelatral gauche pour un gaucher.

    Deux lments surveiller pour cedernier:

    ? le tir se dveloppe comme un tirdroit, sans brler les tapes(droulement du bras, coup depoignet, .....),

    ? l'axe du corps reste dans ladirection du dplacement afind'viter les coups d'paule, debassin de l'adversaire ou de prendredes positions dsaxes destinessoit disant donner plus depuissance au tir.

    Le tir bas:? surveiller la position colle du bras

    sur le torse, imaginer une catapulte,seul l'avant bras doit bouger; il estimportant que la pente du crochetintrieur de la crosse soit correcte.

    "Les tirs"COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 25COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n55

    A- Le porteur du palet progresserapidement face vous:

    ? aller en direction du joueuradverse, le bras lgrement pli,

    ? mmoriser la position de sa crossepuis le fixer des yeux. Ceci a poureffet de le destabiliser une deuxsecondes (il ne pense plus alors ses coquipiers).Vous l'obligezainsi soit se dbarrasser du palet,soit se retourner,

    ? c'est pendant ce laps de temps quevous pouvez intervenir et tendre lebras en direction de sa crosse.

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 26COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    Il existe une multitude de tirs, maispour la plupart, ils sont de face, soitariens, soit glissants sur le fond dela piscine.

    Pour celui qui glisse sur le fond,une seule solution, il faut tre collsur le fond de la piscine galement.

    On ne peut prtendre contrerefficacement un tir que dans deuxcas bien particuliers:

    ? en tant face au porteur du palet etbien coll au fond de la piscine,

    ? en prenant le porteur du palet parsurprise hors de son champs devision, juste au moment o il vatirer.

    "Contrer les tirs adverses"

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n56

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 27COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    B- Le porteur du palet eststatique:

    ? aller en direction du joueuradverse, le bras lgrement pli,

    ? mmoriser la position de sa crossepuis le fixer des yeux,

    ? faire semblant de tendre le bras oude taper des petits coups (appel depasse) au fond de la piscine, pourl'obliger ainsi tirer rapidementsans regarder o sont placs sescoquipiers,

    ? vous avez toujours le bras semi-flchi, ce qui facilite le mouvementde rcupration pour un paletarien.

    "Contrer les tirs adverses"

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n57

    "Une deux" ou "passe et va"

    Jeu un pivot et deux avantscontre deux pivots adverses.

    Cette situation peut se jouer enphase d'attaque ou en milieu deterrain.

    1er phase:? l'ailier droit attire le pivot gauche

    adverse, donne le palet son pivotdroit et va se placer derrire lepivot gauche adverse.

    PDPG

    AD

    PD

    AC

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 28COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n58

    "Une deux" ou "passe et va"

    2ime phase:? le pivot palme et renvoie le palet

    l'ailier droit par un tir.? le pivot droit adverse assure la

    couverture devant l'ailier droit.? l'avant centre joue en profondeur et

    se place en sandwich sur le pivotgauche adverse.

    PD

    PG

    AD

    PD

    AC

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 29COMITE EST F.F.E.S.S.M..

    F.F.E.S.S.M.

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n59

    "Une deux" ou "passe et va"

    3ime phase:? l'ailier droit avance et passe le palet

    son avant centre plac derrire lepivot droit adverse.

    PD

    PG

    AD

    PD

    AC

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 30COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n60

    "Une deux" ou "passe et va"

    Jeu avec trois avants contre deuxpivots adverses.

    Cette situation se joue en phased'attaque .

    1er phase:? l'ailier droit fixe le pivot gauche

    adverse, donne le palet son avantcentre et va se placer derrire lepivot gauche adverse.

    PD

    PG

    ADACAG

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 31COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n61

    "Une deux" ou "passe et va"

    2ime phase:? l'avant centre oblige le pivot droit

    adverse monter sur lui et redonnele palet son ailier droit.

    ? l'ailier gauche pourra se placer enprofondeur derrire le pivot gaucheadverse.

    PD

    PG

    AD

    AG

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 32COMITE EST F.F.E.S.S.M..

    F.F.E.S.S.M.

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    AC

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n62

    "Une deux" ou "passe et va"

    3ime phase:? l' ailier droit finalise l'action face au

    pivot gauche adverse soit par un tirau but soit par une passe sonailier gauche.

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 33COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    PD

    PG

    ADAG

    AC

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n63

    "Ecrans" ou "blocs"

    Jeu avec trois avants contre deuxpivots adverses face au but.

    1er phase:? l'avant centre s'interpose en cran

    devant le pivot droit adverse pourprotger son ailier gauche qui esten possession du palet.

    PD PG

    ADACAG

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 34COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n64

    "Ecrans" ou "blocs"

    2ime phase:? l'ailier gauche progresse en

    transversale, donne le palet sonailier droit et vient se mettre encran devant le pivot gaucheadverse.

    PD PG

    AD

    AC

    AG

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 35COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n65

    "Ecrans" ou "blocs"

    Jeu avec un pivot et deux avantscontre deux pivots adverses.

    1er phase:? l'ailier droit avance avec le palet,

    fait une protection et donne sonpivot droit.

    PDPG

    AD

    PD

    AC

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 36COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n66

    "Ecrans" ou "blocs"

    2ime phase:? le pivot droit se recentre pour crer

    le surnombre avec son avant centresur le pivot droit adverse.

    ? l'ailier droit assure l'cran sur lepivot gauche adverse.

    PDPG

    AD

    PD

    AC

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 37COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n67

    "Ecrans" ou "blocs"

    3ime phase:? le pivot droit fait jeu deux avec

    son avant centre contre le pivotdroit adverse.

    ? l'ailier droit se replace pour fermerl'angle.

    PD PG

    AD

    AC PD

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 38COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n68

    "L'entre deux"

    1- Positionnement des joueurs:? l'avant centre est face au palet.? les ailiers droit et gauche sont

    placs lgrement en retrait.? l'intervalle entre chaque joueur est

    de 1,5m maximum. 2- Avec prise du palet:? soit par un tir vers l'avant avec

    rception de ce dernier par unailier.

    ? soit par un tir en retrait avecrception par un pivot.

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 39COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    tous les joueurs sont en surface

    ACADAG

    ADAC

    AG

    PD

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n69

    "Le coup Franc"

    Positionnement des joueurs:? l'avant centre tourne le dos la

    dfense adverse.? les ailiers droit et gauche sont

    placs 45 face au but adverse et l'extrieur de la dfense.

    ? l'arrire est face au centre et sera letireur du coup franc.

    ? si le coup franc se trouve droite(ou gauche), le pivot droit (ougauche) sera lgrement en retrait.

    ? le pivot oppos participe l'attaqueavec l'arrire.

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 40COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    attaque 3 m

    ACAG

    AD

    AR

    PD

    PG

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n70

    le dfenseur conserve une main le longdu mur pendant son immersion dans lebut et ce, jusqu' ce que les attaquantsprennent possession du palet.

    Deux possibilits pour les attaquants:? l'attaquant coquipier descend d'un cot

    du but sans tenir compte de la positiondu dfenseur, le deuxime tire sansrflchir vers lui et suit son palet,

    en fonction de l'adversaire, lecoquipier descend automatiquementdans les palmes de ce dernier et letireur envoie le palet en suivant son tir.La position de dpart du coquipier estau dessus de son partenaire et il doitavancer au moment du tir.

    Remarques:? le tireur ne doit pas se poser de

    questions philisophiques aumoment du tir; il tire sanshsitations,

    ? tirez vers son partenaire, c'est lascurit, si vous faites autrement,tant mieux, mais ne ratez pas! Carvous devrez vous expliquer aveclui, vos autres partenaires etl'entraneur,

    ? sinon tirez dans la direction despalmes du dfenseur: s'il interceptele tir avec ses palmes, il fait unefaute et il y a but de pnalit.

    "Le pnalty"COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 41COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n71

    Le changement d'aile en contre

    poste du joueur? AR: Arrire AC: Avant Centre? PD: Pivot Droit AD: Ailier Droit? PG: Pivot Gauche AG: Ailier Gauche

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 42COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    AR

    PG

    PD

    AC

    AG

    AD

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n72

    Le changement d'aile suite unblocage sur l'aile

    poste du joueur? AR: Arrire AC: Avant Centre? PD: Pivot Droit AD: Ailier Droit? PG: Pivot Gauche AG: Ailier Gauche

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 43COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    AR

    PG

    PD

    ACAG

    AD

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n73

    Cours n10, LES TACTIQUES DE JEU DE BASE

    1- Dfinition: L'aspect tactique passe avant tout par une structure ou organisation adopte par une quipe avant le dbut d'un championnat ou d'un match. Cette structure est conditionne par le potentiel physique et technique de joueurs dont dispose l'entraneur du point de vue. De plus, chaque formation a travaill suivant un schma tactique plus particulirement lors des sances d'entranement. Sur un match, l'entraneur dispose donc de 10 joueurs au maximum qu'il positionnera suivant le schma tactique travaill. Seuls, six d'entre eux volueront en mme temps dans l'eau. Les 4 autres sont considrs comme des remplaants et rentreront tour de rle en cours du match. Ces remplacements se font rgulirement et trs frquemment en cours de partie et judicieusement sur les postes essentiellement occups en attaque ou en milieu de terrain (pivot). Suivant le poste occup par un joueur, les responsabilits seront diffrentes:

    - le Dfenseur: il occupe la zone arrire du terrain et vitera de dpasser le deuxime tiers de la piscine sous peine de s'exposer des contres de l'quipes adverse; il montera sur les phases d'attaque de son quipe afin de pouvoir contrer le plus tt possible les contres attaques de l'adversaire. Il vitera les relances dans l'axe de son but dans la zone proche (premier tiers de la piscine) et jouera essentiellement avec ses deux pivots. Il doit pouvoir tenir une apne pousse et avoir des facults d'acclration pour les phases de relance (il peut tre solliciter lors des changements d'aile). Il doit galement tre capable d'anticiper les contres adverses.

    - le Pivot Droit ou Gauche: Ce sont des postes trs importants et ingrats; les joueurs volueront sur pratiquement la totalit du bassin. En phase de contre ou de relance, ils servent de relais entre le dfenseur et les attaquants. En phase d'attaque, ils distribuent de jeu afin de dstabiliser la dfense adverse. Ce sont de trs bon techniciens et tacticiens, trs prcis dans leur jeu de passe. Sur les coups francs, ils orientent le jeu (travail de combinaisons avec leurs attaquants). Leur rle est capital lors des changements d'aile (rapidit de relance et prcision des passes pour dcaler et prendre la dfense adverse de vitesse). En cas d'engagement du dfenseur lors d'un contre ou en dfense, il doit toujours y avoir un pivot en couverture. - l'Allier Droit ou Gauche: leur principale atout est leur vitesse de dbordement. Ils ont le sens du jeu (prsence au fond); ils possdent une bonne technicit et une matrise parfaite du tir. Ils jouent indiffremment avec l'avant centre ou avec leur pivot respectif (en cas de blocage sur l'aile), suivant l'efficacit de l'attaque en cours. En phase de dfense, ils relancent sur les ailes et sur un coup franc adverse, font cran avec l'avant centre. - l'Avant Centre: son principale atout est le sens du jeu (prsence au fond, trs bon placement); il possde une bonne technicit et une matrise parfaite du tir dans toutes les positions. C'est un opportuniste, il est tenace, et profite de toutes les occasions qui lui sont offertes. Il doit tre capable de terminer seul une attaque et mener une contre attaque seuls ou avec ses alliers.

    Il est toutefois vident que sur l'ensemble des places occupes par les joueurs, la technique individuelle, la condition physique, la qualit des tirs (distance et prcision) et la tactique d'quipe (habitude jouer ensemble, travail de combinaisons qui doivent devenir des automatismes) feront la diffrence lors des

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n74

    matchs. Attention galement ne pas ngliger le mental des joueurs (attitude trop individualiste au fond par exemple). Pendant les phases de jeu, la position des joueurs doit tre fonction du positionnement de l'adversaire en dfense et meneuse du jeu en attaque afin de marquer si possible un but. Ces principes doivent se travailler en mme temps et si possible tre expliquer au tableau noir du point de vue thorique, les joueurs comprendront mieux ainsi ce que l'on attend d'eux (position au fond, travail de combinaison).

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n75

    Position des joueurs l'engagement

    poste du joueur? AR: Arrire AC: Avant Centre? PD: Pivot Droit AD: Ailier Droit? PG: Pivot Gauche AG: Ailier Gauche

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 44COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    AR PG AG AC AD PD

    PD AD AC AG PG AR

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n76

    Le positionnement des joueurssuite l'engagement

    poste du joueur? AR: Arrire AC: Avant Centre? PD: Pivot Droit AD: Ailier Droit? PG: Pivot Gauche AG: Ailier Gauche

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 45COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    AR

    PG PD

    ACAG AD

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n77

    Position des joueurs l'engagement

    poste du joueur? AR 1: Arrire AR 2: Arrire? PD: Pivot Droit AD: Ailier Droit? PG: Pivot Gauche AG: Ailier Gauche

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 46COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    AR 2 PG AG AD PD AR 1

    PD AD AC AG PG AR

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n78

    Le positionnement des joueurssuite l'engagement

    poste du joueur? AR 1 et AR 2: Arrires? PD: Pivot Droit AD: Ailier Droit? PG: Pivot Gauche AG: Ailier Gauche

    COURS TACTIQUE ET TECHNIQUE INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE Edition 1997

    PAGE N 47COMITE EST F.F.E.S.S.M.

    F.F.E.S.S.M

    HOCKEY SUBAQUATIQUE

    AR 1

    PG PD

    AG AD

    AR 2

  • COURS INITIATEUR HOCKEY SUBAQUATIQUE F.F.E.S.M. dition 1998

    page n79