Mise en page 1 - encore les laurأ©ats de l’appel أ  projet آ« Quartiers durables en...

download Mise en page 1 - encore les laurأ©ats de l’appel أ  projet آ« Quartiers durables en Rhأ´ne Alpes آ»

of 17

  • date post

    07-Jul-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Mise en page 1 - encore les laurأ©ats de l’appel أ  projet آ« Quartiers durables en...

  • CITÉS VÉGÉTALES — EXPOSITION DE LUC SCHUITEN

    27 AVRIL › 27 JUIN 2010 LA SUCRIÈRE / LYON —

    WWW.CITESVEGETALES.COM — PRÉSENTÉE PAR —

  • DOSSIER DE PRESSE CITÉS VÉGÉTALES LUC SCHUITEN P. 1

    SOMMAIRE –

    CITÉS VÉGÉTALES EXPOSITION DE LUC SCHUITEN LYON /LA SUCRIÈRE 27 AVRIL – 27 JUIN 2010

    – ÉDITORIAL – COMMUNIQUÉ DE PRESSE – CITÉS VÉGÉTALES, UN AUTRE POSSIBLE – IMAGINER LA VILLE DU FUTUR – CITÉS VÉGÉTALES,

    PETIT LEXIQUE SUBJECTIF – SCÉNOGRAPHIE – LUC SCHUITEN, ARCHITECTE ET ARTISTE – PARTENAIRES – INFORMATIONS PRATIQUES

    – ANNEXES / – LA SUCRIÈRE – LYON 2100 – CYCLE DE CONFÉRENCES – GÉNÉRIQUE – PLAN DE L’EXPOSITION

    CONTACTS PRESSE NATIONALE I P C 7, rue barbette 75003 paris T. 01 47 53 93 70

    Dominique du Jonchay T. 06 16 17 11 14 dduj@ipconseil.com

    Marie-Ange Bisseuil T. 06 80 10 52 77 mabisseuil@wanadoo.fr

    CONTACT PRESSE RÉGIONALE THIERRY DESRUES T. 06 32 24 32 24 presse@citesvegetales.com

  • ÉDITORIAL

    En créant le Musée des Confluences, le Département du Rhône veut mettre au service des citoyens un lieu de référence et d’échanges sur les questions d’actualité et notamment sur les relations entre sciences et sociétés. La question du développement durable fait partie de ces sujets incontournables fondés sur des analyses scientifiques et techniques, mais également sur une vision de l’avenir et des changements sociaux. Nous sommes en effet à une époque charnière et comme à chaque tournant, nous sommes confrontés à une multitude de possibles.

    Luc Schuiten donne ici sa perception et sa lecture de la réalité actuelle et de celle à bâtir. Au-delà du rêve ou de l’utopie, il s’agit d’une prise de conscience et d’une proposition d’action. Les liens entre nature et culture n’auront jamais été si bien exprimés. Luc Schuiten nous pousse à la réflexion à travers l’enchantement. Il rejoint ainsi le projet culturel du Musée.

    Au cours des prochains mois, ce dernier prendra forme, mais il est déjà en action à travers expositions, activités culturelles, médiation. Il tente ainsi de jouer son rôle d’acteur dans la cité, dans cette cité en transformation. Nous avons besoin de ces occasions de référence.

    Michel Mercier

    Ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire, Président du Conseil général du Rhône

    DOSSIER DE PRESSE CITÉS VÉGÉTALES LUC SCHUITEN P. 3DOSSIER DE PRESSE CITÉS VÉGÉTALES LUC SCHUITEN P. 3

  • Face à l’urgence écologique, chacun d’entre nous a une responsabilité particulière. Ainsi, l’architecte se doit de concevoir des bâtiments respectueux de l’environnement, de leur conception à leur démolition en passant par leur construction et leur exploitation. De la même façon, il s’agit pour l’urbaniste de s’interroger sur la manière de construire la ville pour réduire la pollution tout en améliorant la qualité de vie des habitants. C’est d’ailleurs cette ambition, « une ville meilleure, une vie meilleure », qui est le thème de la prochaine exposition universelle de Shangaï durant laquelle notre Région aura un pavillon. Bertrand Barré, spécialiste de l’innovation a été chargé d’en réaliser l’exposition permanente, en imaginant une manière de réinventer l’espace urbain mais aussi de repenser les connexions entre les grandes villes, en prenant l’exemple de Rhône-Alpes. Notre Région, par son rôle en matière de construction publique mais aussi par sa participation aux opérations de renouvellement urbain et aux grandes infrastructures a aussi un rôle prépondérant à jouer. Nous avons placé le développement durable au coeur de la mise en oeuvre de l’ensemble de nos politiques et il préside bien sûr à la conduite de notre politique immobilière et de gestion du foncier. Les dernières grandes réalisations dont nous avons eu la charge ou que nous avons soutenues en témoignent par leur qualité et leur performance environnementales. On peut citer par exemple le lycée de l’Arbresle mais aussi le nouvel Hôtel de Région, imaginé par Christian de Portzamparc, ou encore les lauréats de l’appel à projet « Quartiers durables en Rhône Alpes » subventionnés par la Région en 2009. C’est aussi pour cela que notre collectivité apporte un soutien très enthousiaste à l’exposition « Vers une Cité végétale », organisée à La Sucrière, à Lyon, du 27 avril au 27 juin 2010. Avant toute chose, je veux saluer Luc Schuiten, cet architecte belge visionnaire qui porte le projet. Il imagine la ville du futur par l’utilisation du vivant en tant que matériau de construction. Celui qui était, il y a près de 40 ans, l’un des premiers architectes en Europe à avoir pensé une maison écologique autosuffisante en énergie va aujourd’hui encore plus loin. Ce projet à la fois artistique, pédagogique, scientifique ou architectural, avec ses cités archiborescentes, doit nous rappeler que nous sommes, avant toute chose, des êtres vivants installés sur une planète qui l’est tout autant… A travers le soutien de la Région, j’ai souhaité encourager l’action de l’association Lyon 2100, porteuse de ce projet, ainsi que tous ceux qui participent au succès de cette exposition. Je pense notamment aux étudiants de l’Ecole Supérieure Nationale d’Architecture de Lyon qui lui associeront leur travail. Enfin, aux visiteurs, je souhaite la bienvenue en Rhône-Alpes, et à toutes et à tous, une très bonne exposition, persuadé qu’elle vous permettra de porter un nouveau regard sur nos villes…

    Jean-Jack Queyranne Président du Conseil Régional Rhône-Alpes Député du Rhône – Ancien Ministre

    DOSSIER DE PRESSE CITÉS VÉGÉTALES LUC SCHUITEN P. 5

    Il est une formule de Claude Lévi-Strauss que j’aime à rappeler. Le célèbre anthropologue écrivait : « Ce n’est pas de façon métaphorique qu’on a le droit de comparer une ville à une symphonie ou à un poème ; ce sont des objets de même nature ». Le travail du belge Luc Shuiten illustre merveilleusement cette réflexion sur la condition urbaine.

    Dans « Cité Végétale » cet architecte de l’anticipation nous livre son regard visionnaire sur la ville du futur. Utopie d’un monde où nature et urbain se fondent pour ne faire plus qu’un. Reflet d’une époque où chacun se préoccupe de l’avenir de la planète, de la capacité de l’homme à protéger son environnement, à inventer un modèle de développement plus soutenable. Comment mieux sensibiliser le public à ces questionnements sinon en l’invitant à découvrir cette exposition présentée pour la première fois à la Sucrière ? Je ressens beaucoup de fierté à voir pareil événement organisé à La Confluence. Ce quartier a toujours été un rêve, un lieu magique où un fleuve et une rivière mêlent leurs eaux aux pieds de collines, portant ses visiteurs vers la mer et ouvrant à tous les imaginaires. Nous avons confié son devenir aux plus grands noms de l’architecture contemporaine. Quel écrin idéal pour accueillir cette exposition inédite pour laquelle je forme le vœu d’un large succès !

    Gérard Collomb

    Sénateur - Maire de Lyon Président du Grand Lyon

    DOSSIER DE PRESSE CITÉS VÉGÉTALES LUC SCHUITEN P. 4DOSSIER DE PRESSE CITÉS VÉGÉTALES LUC SCHUITEN P. 4DOSSIER DE PRESSE CITÉS VÉGÉTALES LUC SCHUITEN P. 4

  • DOSSIER DE PRESSE CITÉS VÉGÉTALES LUC SCHUITEN P. 7

    CITÉS VÉGÉTALES, UN AUTRE POSSIBLE VISION DE LUC SCHUITEN EXPOSITION A LYON / LA SUCRIÈRE 27 AVRIL – 27 JUIN 2010 PRÉSENTÉE PAR L’ASSOCIATION LYON 2100 EN PARTENARIAT AVEC LE DÉPARTEMENT DU RHÔNE ET LE MUSÉE DES CONFLUENCES

    La Sucrière, à Lyon, présente “Cités végétales, un autre possible”, exposition conçue par l’architecte belge Luc Schuiten qui consacre l’essentiel de ses recherches à la ville de demain en mettant l’accent sur les potentiels du biomimétisme, “l’art de s’inspirer de la nature pour innover”. Visionnaire, ludique et poétique, pédagogique et scientifique, l’exposition sollicite l’imaginaire pour faire rêver, tout en anticipant avec réalisme sur le futur de villes métamorphosées par le végétal. Dessins, maquettes, films d’animation ou de reportage, explorent l’avenir écologique et la transformation radicale des villes et de leur habitat par l'utilisation du vivant comme matériau de construction.

    Précurseur en matière d’écologie, Luc Schuiten mène depuis les années 80, une réflexion prospective — dans le contexte de raréfaction des ressources énergétiques – sur ce que pourrait être une ville du futur. Ses recherches – des villes durables, écologiques, en harmonie avec la nature et le vivant, où l’homme serait en symbiose avec son espace de vie — ont croisé les préoccupations de l’agglomération lyonnaise, bien consciente que l’épuisement des ressources planétaires rend caducs à très court terme les modèles en cours et implique une modification radicale des comportements.

    Destinée à un large public de “7 à 77 ans”, l’exposition déroule sur 4000 m² un parcours initiatique à travers des cités végétales aux structures archiborescentes. Dans l’étonnant futur imaginé par Luc Schuiten, se révèle la mutation progressive des villes et l'émergence des nouveaux savoirs qui permettraient leur transformation vers des cité