MINISTÈRE NATIONALE - media.· l’entrée du Bazar, fumant dans la boue, le cadavre d’un mouton

download MINISTÈRE NATIONALE - media.· l’entrée du Bazar, fumant dans la boue, le cadavre d’un mouton

of 4

  • date post

    21-Mar-2019
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of MINISTÈRE NATIONALE - media.· l’entrée du Bazar, fumant dans la boue, le cadavre d’un mouton

Tournez la page S.V.P.

MINISTREDE LDUCATION

NATIONALE

2

FRANAIS MODERNE

TEXTE

Tabriz a toujours t une ville frondeuse mais on sait y tre fair-play . On salue les coups bien ajusts. Ce dfil inattendu, par exemple, qui jugulait la ville son rveil, tait tout fait dans la manire de celui quelle appelait familirement par son prnom. Un despote, bien sr, dont la disparition serait accueillie avec soulagement, et dont on guettait un possible faux pas. En attendant, renseign, patelin, sans piti, efficace, il en imposait. La ville, qui sy 5 connaissait en despotisme, lui reconnaissait du talent. Pourtant cette parade matinale contrecarrait bien des projets. La majorit des Tabrizi qui restaient favorables Mossadegh suivirent les tapes de son procs avec une amertume coupe dclats de rire quand les reparties de laccus pulvrisaient laccusation. En fait, Mossadegh tait bien plus populaire que la presse occidentale ne lavait laiss croire. Mes 10 lves men parlaient tendrement. Devant les tchikhanes, les mendiants et les portefaix clataient son propos en palabres hystriques, ou en sanglots. Parfois mme, on trouvait lentre du Bazar, fumant dans la boue, le cadavre dun mouton propitiatoire nuitamment sacrifi. Pour lhomme de la rue, Mossadegh restait le Renard iranien plus rus que le Renard anglais, qui avait arrach le ptrole lOccident et habilement dfendu son pays La Haye. 15 Son talent de Prote, son courage, son patriotisme, sa duplicit gniale avaient fait de lui un hros national, et les nombreux villages quil possdait prement ne changeaient rien laffaire. Quaprs son succs, la production dAbadan faute de techniciens ft tombe en flche, et que le boycottage du ptrole iranien et mis les finances en pril importait peu au petit peuple dont la situation naurait, de toute faon, pu samliorer que lentement. dfaut 20 de production, au moins avait-on les raffineries dont la dsaffection profitait au petit commerce dune manire imprvue : certaines installations lgres taient dmontes de nuit par de mystrieux rdeurs, et les robinets, volants, cbles, boulons, tuyaux, vendus bas prix dans les bazars du Khuzistan. 25

Nicolas Bouvier, LUsage du monde, Le lion et le soleil , Paris, La Dcouverte/Poche, 2014, p. 139-140.

QUESTIONS 1. Lexicologie [4 points] tudiez la composition dans faux pas (l. 4), pourtant (l. 7), contrecarrait (l. 7) et portefaix (l. 11). 2. Grammaire [8 points] tudiez ladjectif du dbut de lextrait jusqu que la presse occidentale ne lavait laiss croire (l. 10). 3. Stylistique [8 points] Les moyens du pittoresque.

3 Tournez la page S.V.P.

4 IMP

RI

ME

RI

E N

AT

IO

NA

LE

1

8 01

35

Da

pr

s d

ocu

men

ts f

ou

rnis