Meknès - .Cité impériale du Maroc, Meknès, dont la médina est classée patrimoine universel

download Meknès - .Cité impériale du Maroc, Meknès, dont la médina est classée patrimoine universel

of 15

  • date post

    13-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Meknès - .Cité impériale du Maroc, Meknès, dont la médina est classée patrimoine universel

  • 2 3

    Mekns

    568101216171820222426

    EditoMekns dans lhistoireAu cur de la cit imprialeDans les ruelles de la MdinaMekns insoliteLart meknassiVivre MeknsMekns autrementDans la rgionTerre-Source, Mekns la gnreuseLa fascination du dsertInformations et adresses utiles

    OCAN ATLANTIQUE

    MER MDITERRANE

    MAURITANIE

    ALGRIE

    ESPAGNE

    LES CANARIES

    Sadia

    Zagora

    Rabat

  • 4 5

    Edito

    La ville Ismalienne, dont la beaut na dgal que sa glorieuse histoire, est naturellement favorise par la diversit de ses atouts gographiques. Mekns, point de passage oblig entre les plaines atlantiques et les hauts plateaux de lOriental, entre le Moyen Atlas Septentrional et les collines pr-rifaines, profite de toute la splendeur du contraste naturel.

    Cit impriale du Maroc, Mekns, dont la mdina est classe patrimoine universel de lhumanit, enveloppe de sa ferie ses visiteurs. Un sjour dans ses murs laisse un souvenir inoubliable o se mlent grandeur historique, douceur de vivre et saveurs authentiques.

    Mekns charme par ses larges remparts, ses imposants palais, ses casbahs, ses mosques, ses mdersas, ses jardins, ses bassins deau et ses muses. La richesse architecturale de Mekns exprime la grandeur dun chef duvre accompli pour les amoureux de lhistoire.

    La rgion de Mekns reprsente le verger du Royaume par la saveur de ses fruits. Sa terre fertile donne les meilleurs vignobles et les meilleures oliveraies. Mais cest galement le pays de la montagne, des sources minrales et des forts de cdres et de chnes verts.

    Partir la dcouverte de Mekns et de ses richesses est sans doute lune des plus belles vasions.

    Mekns : Terre des merveilles

    Minaret Moulay Idriss Zerhoun

    Bab El Mansour

  • 6 7

    Mekns dans lhistoire

    Les curies royales construites lpoque de Moulay Ismal

    que la ville de Mekns se place au premier rang des cits impriales. Moulay Ismal, lui donna un extraordinaire essor. Son premier palais, Dar el Kbira, compte deux mosques et plus de vingt pavillons. Celui de Dar el-Makhzen prsente une superbe perspective darcades ciel ouvert. Le mausole Moulay Ismal, donne la mesure de grandeur de ce sultan: succession de salles richement ouvrages, cour dcore par des mosaques, portes sculptes, fontaines de marbre ci-sel, plafonds en cdre et sols re-couverts par de magnifiques tapis

    La ville de Mekns a t fonde au Xme sicle par la tribu Znte Meknassa. Originaire de lOrien-tale, elle est venue se fixer dans la rgion, attire par la fertilit du sol, labondance des eaux et le charme des ses jardins. Conquise par les Almoravides, elle ft dabord un site militaire (XIe sicle) et se d-veloppa sous la dynastie des Al-mohades (XIIe sicle), et au sicle suivant avec les Mrinides.A laube du XVIIe sicle, Mekns est prospre.

    Il a fallut attendre la fin du XVIIme sicle et lavnement du deuxime Sultan Alaouite pour

    Mekns limpriale

    Lintrieur du mausole de Moulay Ismal

  • 8 9

    Au cur de la cit impriale

    Minaret de la Medersa Bou Inania

    Bab Berdaine, a jou un rle important dans lconomie de Mekns, concentrant sur elle tous les changes tant commerciaux que diplomatiques avec le nord et donc avec ltranger, et on conoit que Moulay Ismal ait dot cette entre de la Mdina dune porte digne des quartiers royaux.

    Les grandes mosques qui enri-chissent le patrimoine culturel de Mekns lui valent son autre sur-nom: la ville aux cent minarets.

    Heri Souani date de lpoque de Moulay Ismal, est appel tort grenier ou curie de Moulay Ismal. La lgende rapporte que le btiment contenait jusqu 12000 chevaux. De proportion colossale, il se compose de 23 nefs portes par des piliers et des arches. Ctait galement un lieu de stockage des denres alimentaires, constitu de 10 salles et de puits avec norias. Les puits servaient alimenter le btiment et le bassin, grand rser-voir deau do le nom de Dar El Ma.

    Mekns la Somptueuse Traverse par loued Boufekrane, deux mondes se toisent pour se ra-conter lhistoire de Mekns. Bab Mansour et Bab Berdaine, ces portes qui souvrent sur des merveilles, font de Mekns la capitale aux belles portes.

    Bab Mansour, la magnifique description quen a fait Pierre Loti se passe de commentaire: Des rosaces, des toiles, des emmlements sans fin, des lignes brises, des combinai-sons gomtriques inimaginables qui droutent les yeux comme un jeu de casse-tte mais qui tmoignent tou-jours le got le plus exerc et le plus original ont t accumuls l, avec des myriades de petites morceaux de terre vernisse, tantt en creux, tantt en relief de faon donner de loin cette illusion dune toffe broche et rebroche, chatoyante, miroitante, sans prix, quon aurait tendue sur ces vielles pierres pour rompre un peu lennui de ces hauts remparts.

    La salle de Bab Mansour abrite aujourdhui une galerie dart.

    Non loin de l, le Pavillon des Ambassadeurs o Moulay Ismal recevait les dlgations. Un difice parfaitement conserv o zelliges, stuc sculpt, toit de tuiles vernis-ses vertes traduisent le savoir faire de lpoque.

    La prison de Qara ou les Silos Souterrains.Le btiment souterrain fut vrai-semblablement conu et utilis comme un espace de stockage du grain. Une lgende persistante le prsente comme une gigantesque prison. Celle-ci aurait t rali-se par un captif portugais auquel Moulay Ismal aurait promis la libert sil parvenait construire une gele contenant 40.000 per-sonnes. On y accde par un esca-lier aux marches irrgulires qui senfoncent dans le sol. Un vaste espace vot souvre devant vous, faiblement clair par de petites ouvertures pratiques dans le pla-fond. Une partie seulement des salles est ouverte au public. Les souterrains originels atteindraient 7 km de long.

    Depuis la terrasse de cet difice o un jardin a t amnag, on a une vue imprenable sur le bassin de lAgdal et lensemble de la ville impriale. Ce lieu a servi de dcor pour le tournage de films inter-nationaux: tels que La dernire tentation du Christ et Jsus de Nazareth.

    Le Bassin de lAgdal, gigan-tesque rserve deau, irriguait le harem et les jardins. Avec ses 4 hectares de superficie aliments par des canalisations souterraines sur plusieurs kilomtres, il consti-tuait une rserve deau potable.

    Le mausole Moulay Ismal,Construit en 1703, est lun des rares monuments religieux ouvert aux non musulmans. Une enfi-lade de patios conduit la cour aux ablutions entoure dune co-lonnade. La salle du mausole est spare en deux parties, lune profane, lautre sacre. A droite, se situent les tombeaux royaux : Moulay Smal y repose entour des membres de sa famille.

    La porte du mausole Moulay Ismal dcore de pierres sculptes, sur-monte de tuiles vertes

    Bassin de lAgdal

  • 10 11

    Dans les ruelles de la Mdina

    Muse Dar Jamai Place Al-Hdm

    Medersa Bou Inania

    la place est bord dun march alimentaire couvert qui regorge dtals dolives et de citrons confits, dpices, de menthe

    Dar Jamai De type hispano-mauresque, ce palais sarticule harmonieusement autour dun superbe jardin andalou et constitue un spcimen de riches demeures des familles marocaines la fin du XIX me sicle. Situ la limite de la place Al-Hdm et de la mdina, il est aujourdhui le muse rgional dethnographie o broderies au fil dor, faences et bijoux anciens donnent un aperu exhaustif des splendeurs passes du Royaume.

    Les difices qui dfient le tempsLes remparts de la cit stendent sur prs de 40 km de longueur, percs de 20 portes fortifies, de tours et de bastions (Bab Lekhmis, Bab Bardane, Bab Al-Mansour, bab MRah, Bab Rih, Bab jamaa Nouar, Bordj Ben Kari etc..). Au premier abord, la mdina apparat comme une robuste forteresse. Mekns surprend ! Ici, les portes sont des uvres dart et les souks offrent un voyage pittoresque et insolite.

    La place Al-Hdm est le point de dpart pour la dcouverte de la mdina. Cette vaste esplanade est un passage incontournable pour laccs aux souks. Le ct sud de

    cour centrale avec vasque entoure dune galerie et dune salle de prire. Les murs de la cour tapisss de zelliges, de stuc cisel, et de magnifiques sculptures sur bois de cdre, offrent un merveilleux exemple de dcoration mauresque.

    La rue Nejjarine donne accs la plupart des souks, souvent couverts de treilles ou de roseaux. Les artisans, autrefois regroups par activit notamment dans les fondouks, sont dans des petites choppes alignes le long des ruelles o lactivit demeure intense.

    La mdersa Bou Inania a t difie par le Sultan mrinide Abou El Hassan et acheve par son fils Abou Inan (1350-1358) qui donna son nom ldifice. Ce chef duvre est bti selon des plans classiques dcole coranique :

  • 12 13

    Mekns insolite

    La hadra est une pratique de la confrrie des Aissaoua

    Mausole de Sidi Mohamed Ben Assa

    Vue gnrale de la ville la tombe de la nuit

    la transe prcde de chants reli-gieux et qui est excute pendant les ftes aissaouas. La hadra dure toute la nuit. Elle commence par des chants suivis de la hadra.

    Mekns by night Ds la tombe du jour, la place El-Hdm et son grand march saniment pour accueillir marchands, acrobates, conteurs et cracheurs de feu. La grande esplanade devient chaque soir lendroit le plus frquent par les habitants de Mekns et ses vi-siteurs. Une ambiance populaire hors du temps sy renouvelle

    Le mausole de Sidi Moha-med Ben Assa, dit Cheikh El KamelN en 1465, il est le patron de la confrrie des Assaoua. Il parcou-rait le Maroc, prchant la doctrine islamique. Il a t entre autre connu dans tous les pays dAfrique du Nord. Son mausole se situe Bab Siba et fut difi par le Sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah en 1776. Ses adeptes organisent un moussem annuel lpoque du Mouloud.

    LArt Aissaoua Une des pratiques fondamentales propres cette confrrie religieuse fonde au XVIe sicle est la hadra. Cest une pratique collective de