Maigrir ou être comme je suis

download Maigrir ou être comme je suis

of 28

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    218
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Maigrir ou être comme je suis

  • Ce guide ducatif a t produit par lAssociation pour la sant publique du Qubec (ASPQ) en collaboration avec Option consommateurs. Sa ralisation a t rendue possible grce au soutien financier de Sant Canada, dans le cadre du Programme de contribution en prventionet promotion de la Stratgie canadienne sur le diabte.

    Nous remercions les organisations et personnes suivantes pour leur participation la production de ce guide : Louise Rozon, Claire Harvey et Maryse Gunette, Option consommateurs Lyne Mongeau et Marie-Claude Paquette, Institut national de sant publique du Qubec (INSPQ) Valrie Blain, Vronique Sauriol, Brigitte Bdard et Mireille Vennes, Association pour la sant publique du Qubec (ASPQ) Louise Sirard et Denis St-Amand, Association des CLSC-CHSLD du Qubec Anne Jubinville, Collectif action alternative en obsit (CAAO) - devenu quiLibre, Groupe daction sur le poids Brigitte Lachance, Direction gnrale de la sant publique (DGSP), ministre de la Sant et des Services sociaux du Qubec (MSSQ) Denise Lacoursire, Direction des communications, ministre de la Sant et des Services sociaux du Qubec (MSSQ) Harold Dion, Conseil qubcois des mdecins de famille (CQMF) Roxane Guindon, Fondation des maladies du cur du Qubec (FMCQ) Luce Motard, Office de la protection du consommateur (OPC) Laurette Dub, professeure, Facult de gestion, Universit McGill Genevive OGleman, nutritionniste Marie Pier Roy et Flix Lapointe, design graphique, Studiomtrique

    Nous tenons aussi souligner la contribution de Monique Caron-Bouchard, de CARMOCOM inc., qui a collabor titre de consultante en communication tout au long du projet.

    Pour la rdaction de ce guide, nous avons puis parmi les connaissances de nos collaborateurs ainsi que dans les documents suivants : Rapport final, Volet analyse, projet ducation aux saines pratiques de contrle du poids comme stratgie de promotion dun mode de vie sain, ASPQ, mai 2003; Enqute sociale et de sant 1998. Institut de la statistique du Qubec, Gouvernement du Qubec, p. 185-199; 2000; Rapport du groupe de travail sur le traitement de lobsit, Ottawa, Direction gnrale des services et de la promotion de la sant, Approvisionnements et Services Canada, Sant et Bien-tre social Canada, 1991; Lignes directrices canadiennes pour la classification du poids chez les adultes, Ministre des Travaux publics et Services gouvernementaux du Canada, Sant Canada, 2003; Choisir de maigrir ?, Guide pour les intervenants, Collectif action alternative en obsit (CAAO) 2003; Enqute sur les mthodes de perte ou de contrle de poids, mai 2003, Bureau des interviewers professionnels; Document synthse, juin 2003, CARMOCOM inc.; Weight-Loss Advertising: an analysis of current trends, Federal Trade Commission Staff Report, septembre 2002

    ASPQ ditions - 4126, rue St-Denis, bureau 200 Montral (Qubec) H2W 2M5 (514) 528-5811 www.aspq.org / info@aspq.org

  • Table des matires

    Quelques miracles amaigrissants trouvs dans les journaux

    Les PSMA tiennent-ils leurs promesses ?

    Produits de sant naturels : navalons pas nimporte quoi !

    Les PSMA scruts la loupe

    Quelques faits sur lutilisation des PSMA au Qubec

    Quand maigrir tourne mal...

    Est-ce que jai choisi la bonne mthode pour maigrir ?

    Mon poids est-il normal ?

    Selon mon Indice de masse corporelle (IMC)

    Chacune son chemin

    Une industrie mettre au pas

    3468

    11121416181925

    Ce guide est un outil dinforma-tion sur les produits, services et moyens amaigrissants, que nous appellerons tout au long du document les PSMA. Il se veut aussi un outil de rflexion o nous examinerons, entre autres, nos motivations les utiliser. Enfin, nous souhai-tons quil devienne pour vous un outil de consultation et de discussion.

  • Ce produit base dingrdients naturels vous aidera perdre du poids, sans faire de dite ou dexercices, tout en continuant manger ce que vous voulez ! Dans le merveilleux monde de lamaigrissement, tout parat possible. Peut-on vraiment perdre du poids en mangeant tout ce quon veut et en ne faisant pas dexercice ?

    Perdez du poids e

    n dormant

    On peut toujours r

    ver mais est-il pos

    sible

    de perdre du poids

    sans effort ?

    En matire damaigrissement,

    les miracles existent-ils ?

    Nouvelle perce scientifique

    miracle mdical

    Quelques miracles amaigrissantstrouvs dans les journaux

    Perdez 30 livres en 30 jours

    Une perte de poids trop rapide nest-elle pas mauvaise pour la sant ?

    John Smith a perdu

    84 livres

    en six semaines

    En admettant que de t

    els tmoignages

    soient exacts, le succ

    s dune autre personn

    e

    est-il une garantie de s

    uccs pour vous ?

    3

    Perdez tout le poids que vous voulez pour 39,99 $ seulement

    ce prix-l, nest-ce pas plutt le contenu de votre portefeuille qui risque de fondre ?

    Perdez du poids et ne

    le regagnez pas

    Ne devrait-on pas se

    mfier des publicits qui

    promettent une perte de

    poids permanente ?

    M a i g r i r . . . o u t r e c o m m e j e s u i s ?

  • M a i g r i r . . . o u t r e c o m m e j e s u i s ?

    Un ventre plat, des jambes fuseles, une silhouette filifor-me, voil ce que souhaitent de nombreuses Qubcoises. ces personnes, lindustrie de lamaigrissement propose une multitude de choix : rgimes, substituts de repas, pro-grammes de perte de poids, produits naturels, appareils et techniques de toutes sortes. Une tude1 portant sur plus de 200 des quelque 350 PSMA disponibles au Qubec rvle que la plupart ne se conforment pas aux critres2 de saine gestion du poids. Voici les principales constata-tions de cette tude :

    1. Plusieurs PSMA font la promotion dun principe erron : on peut maigrir rapidement en toute scurit. Lorsquon prend un PSMA, on souhaite surtout perdre de la graisse. Mais lorsque la perte de poids est rapide, le corps perd de leau et du muscle, ce qui est peu souhaitable.

    leurs promesses ?

    2. Moins de 1 % des PSMA analyss ont propos une m-thode combinant lalimentation, lactivit physique et un changement de comportement, compte tenu des caract-ristiques spcifiques des participants. Or, ce sont les critres essentiels pour qui veut perdre sainement du poids.

    Les PSMA tiennent-ils

    4

  • M a i g r i r . . . o u t r e c o m m e j e s u i s ?

    3. Moins de 5 % des PSMA analyss offrent un encadre-ment structur. La plupart du temps, celui-ci nest pas as-sur par un personnel qualifi comme des mdecins ou des nutritionnistes.

    4. Les conseils sur lalimentation qui accompagnent les PSMA demeurent trop gnraux et ne tiennent pas compte des habitudes alimentaires des individus.

    5. Moins de 35 % des PSMA analyss encouragent lacti-vit physique mais la plupart ny font tout simplement pas rfrence.

    6. Au cours dune dmarche de perte de poids, des suppl-ments alimentaires et des appareils sont souvent proposs ou mme fortement recommands. La majorit dentre eux ne servent qu vider les poches des consommateurs.

    7. Il existe peu dtudes rigoureuses permettant daffirmer que les PSMA sont efficaces pour la perte de poids long terme et sans danger pour la sant.

    Peut-on continuer encourager une

    industrie qui obtient daussi mauvais rsultats et qui ne remplit pas ses promesses ?

    1Ralise dans le cadre du projet ducation aux saines pratiques de contrle du poids comme stratgie de promotion dun mode de vie sain, Association pour la sant publique du Qubec (ASPQ), mai 2003.2tablis en collaboration avec un comit dexperts dans le cadre du mme projet.

    5

  • Produits de sant naturels :

    Chaque anne, plusieurs Qubcoises prennent un produit de sant naturel dans le but de maigrir. Naturel est-il synonyme dinoffensif ?

    La grande majorit des produits de sant naturels quon trouve sur les tablettes des magasins et des pharmacies sont vendus comme des aliments et nont pas t soumis des tests rigoureux de qualit et de scurit. Les fabri-cants nont pas lobligation de les tiqueter adquatement. Cependant, ils nont pas le droit daffirmer que leurs pro-duits possdent des proprits thrapeutiques comme par exemple celle de gurir lobsit.

    Il existe maintenant une rglementation spcifique lgard des produits de sant naturels. Pour quils soient mis en march, ceux-ci doivent tre approuvs par Sant Canada et dans ce cas, ils portent un numro didentification qui commence par NPNou DIN.

    Certains produits naturels peuvent avoir t contamins par des substances, comme le pollen, ou encore par des mtaux lourds tels que larsenic, le plomb ou le mercure. Les produits imports dExtrme-Orient ont mauvaise rputation en la matire.

    En 1996, Sant Canada a interdit la vente de 29 pro-duits en provenance de Chine aprs que des analyses eurent rvl quils contenaient des quantits inacceptables de mtaux lourds.

    navalons pas nimporte quoi !

    DIN 00723908Voici le numro didentification qui apparat sur lemballage des Tylenol.

    6

  • M a i g r i r . . . o u t r e c o m m e j e s u i s ?

    Bon nombre de produits de sant naturels comportent un ou plusieurs ingrdients (algues, sn, chardon marie, Cas-cara sagrada, etc.) susceptibles de causer des effets secon-daires ou de faire mauvais mnage avec des mdicaments ou des aliments.

    Certains produits comportent des ingrdients actifs dan-gereux pour la sant. Cest notamment le cas des produits base de Ma Huang, appele aussi ephedra, la plante qui permet de fabriquer lphdrine. Cette substance, combine dautres stimulants (par exemple la cafine), est associe de nombreux effets secondaires : accidents cardiovasculaires, convulsions, psychoses et dcs.

    En janvier 2002, Sant Canada a retir du march cer-

    tains produits base dphdrine,