Magazine d’information des habitants de Silène numéro … · Par l’exemple Les espaces...

of 12 /12
Magazine d’information des habitants de Silène numéro 1 Octobre 2009 Clés de lecture Projets Lacaton Vassal p.7 Par l’exemple Les espaces extérieurs p.8 À la découverte de… Montoir p.10-11 Sur le vif Quartiers de musique p.12 es h es enquête de satisfaction Bien mais… peut mieux faire Résultats de l’enquête p. 3 à 5 Dossier

Embed Size (px)

Transcript of Magazine d’information des habitants de Silène numéro … · Par l’exemple Les espaces...

  • Magazine dinformation des habitants de Silne numro 1 Octobre 2009

    Cls de lecture Projets Lacaton Vassal p.7

    Par lexempleLes espaces extrieurs p.8

    la dcouverte de Montoir p.10-11

    Sur le vifQuartiers de musique p.12

    es hes

    enqutede satisfaction

    Bien mais peut mieux faireRsultats de lenqute p. 3 5

    Dossier

  • Le m

    ot d

    u Pr

    sid

    ent

    Hisser hautle lien entre nous !

    Editeur : Silne - Offi ce Public de lHabitat de la ville de Saint-NazaireDirecteur de la publication : Roger DcobertRdaction : Service Communication de Silne et Agence O tempora Crdits photos : Silne, D. Macel/Ville de Saint-Nazaire, Mairie de Montoir, Fotolia - Maquette : O temporaImpression : La Clonerie - 29 bd Mermoz - 44600 Saint-NazaireMagazine quadrimestriel gratuit - NISSN en coursImprim avec des encres vgtales sur papier Satimat Green.

    Photo de couverture : merci Danielle, Tamim, Adder, Stewen, Lilian, Dylan et Jamyson du Petit Caporal (Saint-Nazaire)

    p.2

    Politique dattribution, politique de proximit, politique de loyers, politique de construction, nous nous devons dillustrer tous les niveaux notre conviction que le patrimoine de Silne doit tre accessible au plus grand nombre.

    Nous avons la chance, grce aux politiques volontaristes des maires qui nous ont fait confi ance, de disposer dun patrimoine de qualit bien rparti sur le territoire. Les structures intercommunales et le Conseil Gnral portent cette politique et nous nous en rjouissons.

    Cependant, nous avons aujourdhui des motifs dinquitude. Le niveau des plafonds de ressources pour accder aux logements HLM a t rcemment diminu de 10% par lEtat et des barmes de surloyer plus levs ont galement t adopts. Ces mesures ne vont pas dans le bon sens puisquelles visent exclure une partie des familles qui pouvaient jusqu ce jour accder aux logements HLM.

    Pour lutter contre toute forme de sgrgation, les logements de Silne doivent rester ouverts une grande majorit des habitants de la rgion nazairienne. Laccueil des familles modestes ou dfavorises est notre mission, dans le souci constant dencourager la mixit et la diversit des mnages.

    Le logement locatif loyer modr ne doit pas se spcialiser, il doit au contraire permettre chacun de vivre dans un cadre de vie agrable, dans des logements confortables, un niveau de loyer adapt chacun. Car cest ensemble, dans la diversit et dans louverture, que nous pouvons vivre bien.

    David Samzun, Prsident de Silne

    Vous dcouvrez le 1er numro du magazine dinformation de Silne qui vous sera dsormais adress 3 fois par an.Ce support de 12 pages sinscrit dans notre volont de renforcer le lien entre nous. Notre ambition : vous faire dcouvrir et mieux comprendre laction et les parti-pris de votre Offi ce Public de lHabitat.

    Le magazine est dcoup en 3 parties ; leur ordre variant selon le thme de dossier : Silne vos cts illustre notre action

    au quotidien ; Lhabitat selon Silne propose une

    fentre sur nos activits de construction, damnagement, de rnovation et notre ambition de concevoir de lhabitat autrement,

    Silne dans la ville ouvre sur lenvironnement, local ou plus large, dans lequel nous nous inscrivons.

    Et parce que nous souhaitons travers ce support hisser haut nos valeurs et nos engagements, parce que nous avons la chance de vivre prs de locan, nous avons choisi dappeler votre magazine Isso.

    Bonne lecture !Roger Dcobert, Directeur gnral de Silne

    Vivre bien, ensemble

    Vous avez des ractions, des suggestions nous faire pour les numros venir ? Nhsitez pas nous contacter par mail : [email protected] nous crire : Silne - Service Communication17 rue Mends France - 44600 Saint-Nazaire

    Votre avis nous intresse

  • Siln

    e

    vos c

    ts

    En 2009, nous avons fait de la proximit notre priorit.Pour aller plus loin sur le chemin de la qualit de service, le Conseildadministration a souhait un tat des lieux de votre apprciationet de vos attentes sur les diffrents aspects de laction de Silne.Place aux rsultats.

    Bienmais1113

    locataires de Silne interrogs

    Enqute de satisfactionSpcial

    Magazine dinformation des habitants Octobre 2009 n1 p.3

    Une enqute professionnelle et indpendanteCette enqute a t confi e la socit FYM Conseil de manire garantir la neutralit des enquteurs et la crdibilit des rsultats et des analyses.Les entretiens ont dur 15 minutes et ont t eff ectus par tlphone au domicile dun large chantillon de rsidents, choisis de manire alatoire parmi une liste tablie en fonction de certains critres : secteur gographique, ge, type de logements Interroger 1113 personnes, cela repr senteun chantillon important qui permet davoir une ide assez fi ne de lopinion de len-semble des locataires de Silne affi rme Phillippe Boulay, coordonnateur des en-qutes habitat chez FYM Conseil. Il ajoute : Laccueil a t bon. Les personnes sont gn-ralement heureuses de pouvoir donner leur avis sur un sujet qui les concerne au quotidien : leur logement et son environnement .

    Un bon niveau de satisfaction gnraleGlobalement, vous vous dclarez satisfaits de laction de Silne. Alors, content le Directeur gnral de Silne ? Oui maisPour Roger Dcobert, Ces rsultats sont encourageants car ils font apparatre un rel attachement Silne et la reconnaissance de ce que nous cherchons trouver : le bon rapport qualit-prix. Les locataires sont heureusement, quelle que soit la question pose, majoritairement satisfaits. Mais nous ne devons pas pour autant nous tresser des lauriers car dans ce type denqute un taux de satisfaction est considr comme bon partir de 80% de personnes satisfaites ! Or dans plusieurs domaines, nous sommes en dessous de ce seuil et nous devons rechercher les moyens de faire mieux .

    Suite du dossier >>

    92%

    Recommandation de Silne lentourage

    85%Satisfaction globale

    13,8/20

    83%Rapport qualit/prix

    13,8/20

    Comment sont calculs les rsultats ?

    Les locataires interrogs avaient 4 choix de rponse : trs satisfait, satisfait, peu satisfait, pas du tout satisfait. Certaines questions taient gnrales, dautres plus dtailles. Par exemple : Globalement, quel est votre niveau de satisfaction en ce qui concerne les quipements de votre logement ? , Et plus particulirement, en ce qui concerne le chauff age, la robinetterie, les sols ? .

    Quelle diffrence entre le taux en % et lindice sur 20 ?

    Le taux de satisfaction additionne le % de locataires ayant rpondu satisfait et trs satisfait .

    Lindice prend en compte les 4 niveaux de satisfaction (ainsi, un thme avec beaucoup de trs satisfaits aura un meilleur score). Ce calcul traduit les rsultats en note sur 20.

    En dtail

    Dossier

    FYM ConseilCr il y a prs de 30 ans et bas Lorient, FYM Conseil collabore rgulirement avec les acteurs du logement et une soixantaine dorganismes HLM font appel la socit pour des enqutes de satisfaction afi n de faire voluer leur qualit de service.

  • Relations avec Silneela

    Nos quipes ont constat avec plaisir que vous tes nombreux apprcier la qualit de laccueil dans les locaux des agences ou du sige ou au tlphone, et dune manire gnrale linfor-mation de Silne est value positivement.

    Des points amliorerVous attendez trs clairement Silne sur la propret des abords et des parties communes et si les eff orts mis en uvre sont im-portants, ils ne permettent pas encore datteindre le niveau que vous souhaitez, dautant que

    vous pointez lincivilit des locataires com-

    me premire cause du manque de

    propret.

    Le fonctionnement des qui-pements des logements et des parties communes fait lobjet de retours plutt positifs mais il de-meure des points noirs amlio-rer : ltat des revtements de sol et le fonctionnement des portes des halls dentre.Autre marge de progression at-tendue : le suivi des demandes dintervention, tant au niveau technique que vie collective.

    Un bien vivre ensemble En ce qui concerne le suivi des troubles de voisinage, il faut rela tiviser les 43% seulement de rsidents satisfaits car seules 77 personnes sur les 1113 inter-roges se sont exprimes sur le sujet et elles ne sont que 41 dire leur mcontentement signale Philippe Boulay.

    Dailleurs ce faible retour est mettre en relation avec la bonne perception de lambiance dans les rsidences et des relations de voisinage. Ces derniers points sont vraiment une spcifi cit Silne assure le consultant de FYM Conseil.Il est cependant noter que la prise en compte des incivilits demeure un sujet de proccupation toujours actuel pour Silne.

    Et maintenant ? Nous avons dj engag la rfl exion sur les leons tirer. Sur la base des attentes clients

    Enqute de satisfactionSpcial

    peut m

    p.4

    Ces rsultats sont encourageants

    mme si dans plusieurs

    domaines nous devons

    rechercher les moyens

    de faire mieux .

    Dossier

    Taux de

    satisfactio

    n Taux de

    satisfactio

    nIndice

    sur 20

    Indice

    sur 20Accueil

    Traitement des rclamations

    Accueil physique

    Accueil tlphonique

    Manire dinformer

    quipements en gnralChauffage

    Sanitaires

    Electricit

    Menuiseries

    Robinetterie

    Sols

    Travaux/pannes(450 rpondants)

    Troubles de voisinage(77 rpondants)

    87% 15,187% 14,482% 13,7

    79% 13,1

    77% 13,475% 13,274% 12,973% 12,972% 12,650% 9,7

    61% 10,743% 8,5

    Logement

  • Siln

    e

    vos c

    ts

    Administrateur de Silne reprsentant des locataires,Prsident de la CNL / section de Saint-Nazaire,

    en savoir plusLes rsultats complets de lenqute sont disponibles dans les agences, au sige de Silne et sur le site internet : www.silene-habitat.com, en rubrique actualits.

    Annie CorlobLocataire, membre de la CLCV,sexprime sur la dmarche denqute.

    La dmarche de Silne est intressante parce quelle donne la parole aux locataires. Cela permet chacun dexprimer directement son point de vue. Cest loccasion de dire ce qui ne va pas, mais aussi de reconnatre ce qui va bien. Cest aussi la philosophie de notre association : assister les gens qui en ont besoin dans leurs dmarches, contribuer de faon positive faire avancer les choses. Cest dans cet esprit que nous souhaitons nous impliquer davantage avec Silne.

    Raction

    identifi es par lenqute et de nos enjeux de gestion, nous travaillons dfi nir notre niveau de prestations sur tous les thmes-cl (propret, rclama-tions, accueil) pour aboutir la rdaction dune Charte dengage-ments au 1er semestre 2010 dclare Roger Dcobert, Direc-teur gnral. Quant la dmar-che dvaluation, elle ne va pas sarrter l puisquun baromtre permanent de la qualit de ser-vice va voir le jour, avec des va-gues trimestrielles denqutes et la publication annuelle de rsul-tats. Indispensable pour consta-ter lvolution de votre satisfac-tion et mesurer leffi cacit des nouvelles pratiques de gestion quotidienne mises en place pro-gressivement ds cette anne.

    Alors rendez-vous dans un an !

    ieux faire

    Magazine dinformation des habitants Octobre 2009 n1 p.5

    Indice

    sur 20

    Vie collective

    Taux de

    satisfactio

    nAmbiance

    Parties communes

    Ambiance rsidentielle

    Relations de voisinage

    Scurit dans lenvironnement

    Propret des conteneurs

    quipements

    Propret halls/escaliers

    Fonctionnement des portes de halls

    Propret des espaces extrieurs

    81% 13,783% 13,980% 14,7

    83% 13,974% 12,565% 11,559% 10,9

    53% 10,1

    commente les rsultats.

    Le taux de satisfaction globale des locatairesvis--vis de Silne nous parat plus important quenotre analyse sur le terrain par lintermdiaire de nos amicales et lors de nos permanences.Nous reconnaissons toutefois une trs netteamlioration de la Direction de Silne dans sonapproche en direction des locataires.Cette plus grande coute et prise en compte des dolances est due au poids de la CNL dans les quartiers avec notre tissu damicales et aux changements intervenus la Direction de Silne. Des progrs sont encore raliser.

    Les amliorations passent par une plus grandecoute de Silne et une plus grande prsence deson personnel dans les quartiers.Les trois domaines : logement, rclamations, traitement des parties communes et des espacesverts restent prioritaires. Ce sont les points les plus bas dans le degr de satisfaction des locataires. Concernant les travaux de constructions et de rhabilitations, un meilleur suivi noussemble ncessaire. Cela permettrait dersoudre beaucoup danomalies et rduirait lesmcontentements.57% des locataires se dclarent insatisfaits de la prise en compte des troubles de voisinage ; Silne doit jouer pleinement son rle de bailleur et faire plus pour sensibiliser tous les acteurs de la prvention et du traitement de la dlinquance sans se retrancher derrire la lourdeur des procdures administratives, judicaires ou autres. Des progrs sont attendus pour rgler lesproblmes dincivilits de faon effi cace et rapide.Pour ce qui est du rapport qualit/prix, si nous sommes encore loin du niveau des loyerspratiqus dans le priv, toutefois lcart se rduit dangereusement conduisant une infl ationdans le niveau des loyers pratiqus. LHabitation Loyer Modr doit le rester et les locataires ne doivent pas tre les vaches lait pour combler les carences de lEtat ! La CNL continuera dinformer et de mobilier les locataires pour sopposer la mise en uvre de la loi Boutin et dfendre leurs droits tout entant leur porte-parole pour faire avancer leurs dolances dans les quartiers.

    Commentaire

  • Votre contrat pour la robinetterie

    Sur les 3000 demandes de logements, 1000 sont des demandes de locataires souhaitant changer de logement au sein du parc Silne. Cest un chiff re important puisquil concerne plus d1 locataire sur 10. La majorit sont des mnages avec enfant, recherchant des T3 et T4.

    Les raisons des demandes de mutation sont nombreuses : naissance dun enfant, sparation, souhait de changer de quartier On reste de plus en plus longtemps locataire HLM (40% habitent Silne depuis plus de 10 ans). La politique de Silne consiste donc favoriser les parcours rsidentiels, cest--dire permettre ses locataires de changer de logement au cours de leur vie, en fonction de lvolution de leurs besoins.

    200 mnages ont bnfi ci de cette politique en 2008, soit 30% des attributions. Dans les logements neufs, nous sommes sur une moyenne de plus de 50% de mutations.Malgr cette volont, de nombreuses demandes de mutations restent insatisfaites : seulement 70 logements se librent en moyenne chaque mois. Et par ailleurs, nous enregistrons prs de 150 nouveaux dossiers par mois, dont un tiers de mutations

    La mme attention est accorde ltude de chaque dossier, chaque cas est unique et ne peut se comparer. Suivant les souhaits particuliers de chacun (type de logement, quartier, tage, loyer), le dlai dattente peut tre plus ou moins long.

    Premier dpannage de la journe. 8h30, Martial arrive sur les lieux, rue du Dolmen. Au deuxime tage, une locataire lui ouvre la porte et lui explique son problme : une fuite au niveau du robinet de lvier . Dans ces cas-l et comme la robinetterie est ancienne, je la remplace. , informe

    Martial. Le robinet en place, il en profi te pour changer le bouchon

    dvier et sa chanette, refaire le joint silicone mais galement contrler le robinet de gaz. Quand il est dfectueux ou mal plac, je le note sur la

    fi che client et lentreprise vient la changer. En cas durgence, je le

    change moi-mme , avertit Martial. Aprs lvier, il passe au crible le reste des installations de lappartement. La

    tuyauterie au niveau des WC est en bontat, ce qui nest pas le cas de linverseurbain-douche de la baignoire. Il na pasdur longtemps ! , se plaint la locataire.Martial prend en note la rfrence delinverseur et ira le commander en fi n dematine. Enfi n, avec son multimtre, ilsemploie vrifi er la prise de terre. Pasde problme et la locataire est rassure.Martial ractive larrive deau et rangeses outils. La locataire sinterroge sur cequelle doit payer, le technicien rpondque les frais sont compris dans le rcentcontrat de robinetterie. Linterventionaura dur une heure et demie.

    * Sur 6 groupes (Petit Caporal, Heinlex, Gemptel,Souchais, Bretagne et Ker dAbas), le contrat nesappliquera quaprs ralisation de gros travaux desanitaires.

    Grce au travail men avec les associations de locataires, Silne a mis en placeen juin 2009 un nouveau contrat dentretien de la robinetterie et des sanitaires*.Il comprend : un service de dpannage, une permanence 24/24 en cas durgenceet une visite trien nale de contrle et dentretien des quipements, le tout assurpar COFELY-GESTAL, prestataire choisi pour 3 ans.

    Isso a suivi pour vous une intervention ordinaire dun technicien dans le cadrede ce nouveau contrat.

    30% des attributions de logements sont des mutations

    Poids des mutations dans les attributions des dernires livraisons neuves sur St-Nazaire :Callao : 54%Clos de lEtier : 89%Ker Adlie : 54%Savannah : 40%Cap Vert : 59%

    Quelques chiffres

    Quand appeler ?Robinets qui gouttent, fuites deau, quipements mal fi xs, fuites de gaz :pour prendre rendez-vous ou pour un dpannage urgent, appelez le 02 51 10 60 77. Du lundi au vendredi, de 8h 12h et de 13h30 17h30 (16h30 le vendredi). Un dpliant explicatif est votre disposition dans les agences.

    Les visites dentretien ont dmarr en septembre par le quartier du Grand Marais et le centre-ville (Gambetta, Cardurand, Toutes Aides)

    p.6

    En pratique

    Le saviez-vous ?

    M

    e

  • L hab

    itat s

    elon

    Silne

    Siln

    e

    vos c

    tsLes projets Lacaton Vassal

    > InnovaQuartier PlaisanceSaint-Nazaire

    3 ensembles de btiments de 2 tages53 logements du T2 au T4(10 T2, 34 T3, 9 T4)

    Chantier en cours Livraison 2010

    Lopration rentre dans un programme exprimental national, qui encourage les nouveaux modes de construction rpondant des exigences de qualit environnementale et urbaine cot et charges matriss.

    > ArisTrignac - ZAC de Granchamps

    2 petits btiments (un tage et 2 tages)23 logements (4 T2, 13 T3, 5 T4 et 1 T5), la plupart en duplex avec une entre privative.

    Chantier en cours Livraison 2010

    Ltage suprieur est constitu dune charpente mtallique de type serre horticole : elle abrite les jardins dhiver ouvrant sur un sjour ou une chambre.Chauff age au gaz individuel.Certains logements ont un garage intgr.

    > 3, rue des AjoncsQuartier La ChesnaieSaint-Nazaire

    Les principes de Lacaton Vassal sont ici appliqus un btiment existant, dans le cadre du projet de rnovation urbaine Ville-Ouest. Sur cette tour de 9 tages, on va greff er des jardins dhiver et des balcons, pour donner plus despace aux 40 logements existants et ouvrir 2 ailes sur le btiment pour crer 40 nouveaux logements.Vu lampleur des travaux, les habitants de la tour ont t relogs pour raliser le chantier en logement vide.

    En chantier en 2010

    Parti-prisEspace et dveloppement durable

    Leur dmarche innovante consiste produire des logements de qualit beaucoup plus spacieux que la moyenne, moins gourmands en nergie et aux mmes cot de construction et loyer quun logement standard. Pour atteindre cet objectif ambitieux, leurs solutions : raliser des btiments simples et conomiques, avec des matriaux bruts (sols, murs et plafonds en bton) et de grands volumes ouverts, sur le principe du loft , rechercher des modes de construction alternatifs, issus de lindustrie ou de lhorticulture, comme la charpente mtallique ou la serre.

    Les programmes conus par Lacaton et Vassal pour Silne prsentent des constantes avec : des logements aux surfaces inhabituelles : 100 m2 despace habitable pour un T3, 140 m2 pour un T4 la cration de nouveaux espaces vivre, vritables jardins dhiver. Ils off rent aux habitants la fois de lespace en plus (de 10 40 m2) et de lintimit, en permettant de vivre dehors tout en tant dedans. un grand confort thermique et la matrise des dpenses nergtiques grce lorientation des btiments, aux larges surfaces vitres quipes de rideaux thermiques, aux jardins dhiver agissant comme des espaces isolants entre lextrieur et lintrieur. Ainsi, chacun peut profi ter au maximum de la lumire naturelle et de la chaleur du soleil en toute saison.

    Portraits darchitectes Depuis 20 ans, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal dfendent lide dune architecture gnreuse, refusant que lespace soit un luxe pour privilgis et sattachant concilier la qualit de vie dune maison avec la ncessit dconomiser les terrains devenus rares en ville.Ils ont t rcompenss en 2008 par le prestigieux Grand Prix national de lArchitecture. Cette distinction leur a valu cette anne une belle exposition la Cit de lArchitecture Paris, o les 3 projets conus pour Silne fi guraient en bonne place.

    > Cit Manifeste Mulhouse

    Magazine dinformation des habitants Octobre 2009 n1 p.7

    > Innova

    > Aris

    >3, rue des Ajoncs

    Cls de lecture

  • Des extrieurs vivrePar lexemple

    Habiter, cest vivre dans un loge-ment, mais aussi dans son environ-nement.Dans les espaces grs par Silne, il y a tous les espaces intermdiaires qui mnent de la rue au logement, quils soient extrieurs (parking, espaces verts, entre dimmeuble) ou intrieurs (hall, cage descalier, ascenseur, palier). Logement, parties communes, espaces extrieurs aujourdhui, dans ses projets de rnovation du patrimoine ancien, Silne prend en compte chacun de ces 3 espa-ces sans oublier les faades.Zoom sur ce qui se passe lextrieur et qui fait du bien lintrieur !

    La requalifi cation implique de penser lespace au service des rsidents en partant de leur mode de vie, de leurs attentes.Si les solutions apportes diff rent suivant les sites, les grands principes restent les mmes : assurer la scurit des pitons,avec la cration de cheminements protgs, la rorganisation des sta-tionnements crer des espaces de convivialit,avec des bancs, des jeux clos pour les jeunes enfants faciliter laccs aux immeubles,avec un marquage clair des entres, des parkings, la cration de nouvelles voies

    rendre lenvironnement agrable vivre, avec des espaces verts et desplantations, des clairages changer limage des btimentsavec un habillage personnalis des fa-ades, de nouvelles peintures

    Les projets de rsidence*,mens sur certains grands quartiersHLM des annes 60 et 70, intgrentsystmatiquement des interventionssur les espaces extrieurs.

    Ainsi sur Ville-Ouest, le programmede transformation du cadre de viedu 1-21 rue des Frnes a permis decrer un vaste espace-jardin en curdlot, travers par un grand mail pi-ton. Au 13-21 rue des Bouleaux, uncheminement protg agrment deplantations dessert les entres.

    Tandis quau Petit Caporal, les nou-ou-veaux tracs des rues intrierieuresamliorent la circulation et le le station-nement, dans un cadre vert enrichidarbustes et de jeux pour eenfants.

    Ces mmes princiipes sappliquent la requaalifi -cation des petits grouupesanciens, comme rcemmmentau Dolmen ou actuellemeent au Plessis.

    *Voir encadr pagge 9

    Un nouvel amnagement pour le DolmenConstruit en 1957, ce petit ensemble collectif de 60 logements, fait partie des premires reconstructions HLM daprs-guerre Saint-Nazaire.Les espaces extrieurs, limits en centre-ville, disposent nanmoins de quelques espaces de convivialit : une placette avec bancs, un petit toboggan pour enfants et mme un schoir linge collectif !Le diagnostic du site avait point, entre autres, la ncessit de revoir lamnagement et lentretien des espaces collectifs extrieurs :les plantations taient en mauvais tat, la placette manquait dattractivit

    Les travaux se sont drouls sur 6 mois, de dcembre 2008 avril 2009 : installation de botes aux lettres aux normes

    PTT lextrieur des btiments, dans un petit muret en pierre rappelant le soubassement de limmeuble,

    peinture de la porte dentre, pose dune main courante pour faciliter

    la monte des marches dentre aux personnes ges,

    nouvelles plantations protges par une clture,

    Ramnagement de la placette, avec de nouveaux bancs et candlabre.

    1-21 rue des Frnes Le Dolmen

    zoom

    p.8

  • L hab

    itat s

    elon

    Silne

    Construction neuve

    Entretien/rnovation

    Silne acclre la production de logements de neufs pour atteindre un objectif de 300 logements livrs par an partir de 2011. En 2009 : 163 logements seront raliss.

    chos des chantiers

    SAINT-NAZAIREVILLENEUVELandettes : programme complet de travaux de faade (2008-fi n 2009) pour donner une nouvelle jeunesse au bardage bois-mtal des 118 logementsAvalix* : dbut des travaux fi n 2009, avec un programme complet de rnovation (logements, parties communes, extrieurs)

    OCANIS VILLE-OUEST1-21 rue des Frnes et 13-21 rue des Bouleaux* : rnovation des halls et cages descalier ; venir, travaux de conteneurs enterrs avec la CARENE

    PR-HEMBERT VILLE-OUEST4-10 rue des Sapins* : dbut des travaux, avec un programme complet de rnovation (logements, parties communes, extrieurs)

    FRONT DE MERKerld : isolation par lextrieur de la chauff erie collective ; remise en tat de parkings (1-2 Eiders, 1 Vanneaux, 1 Alcyons, 1-3 Pluviers, 5-7-9 Par, 6 au 22 Albatros)

    PLAISANCETrballe : remplacement de chaudire (chauff erie collective) ; venir, ravalement de faades (automne 2009-fi n 2010) ; remplacement des botes aux lettres

    PARC PAYSAGERCoubertin : modernisation des 9 ascenseurs (sept-dc. 2009)Claude Perrault : ravalement de faadeConcerto : venir, ravalement de faade (2010)

    LES TANGSLe Plessis : rnovation des halls et cages descaliersPetit Caporal* : remplacement des robinette-ries et sanitaires ; rnovation des halls et cages descaliers ; suite des ravalements de faades

    VILLE-GARE Robespierre : remplacement de chaudire (chauff erie collective)Toutes Aides : remise en tat des parkings (fi n 2009-2010)

    BRIRE/PRESQUILEMONTOIR - Bretagne : remplacement des robinetteries et sanitaires Bretagne et Bas-Trgonneau : venir, rno-vation des halls et cages descaliers (fi n 2009)

    TRIGNAC - La Patre : venir, remplacement des botes aux lettres

    DONGES - La Souchais : venir, remplacement des robinetteries et sanitaires

    BATZ/MER - Poulan et Ker dAbas : remplacement des botes aux lettres, peinture des portes de logements, garde-corps et lisses ;

    Ker dAbas : venir, remplacement des robinetteries et sanitaires

    LE CROISIC - Moulin Btard : venir, remplacement des robinetteries et sanitaires

    Oprations livres en 2009 (Saint-Nazaire) Livraison prvue en 2009

    Callao - Petit Maroc70 logementsremise des cls : 3 tranches en avril, juillet et septembre 2009

    Le Clos de lEtier - Immacule (construction European Homes)53 logementsremise des cls : plusieurs tranches de dc. 2008 sept. 2009

    Ker Adlie - Kerld 24 logements remise des cls : mars 2009

    Botanica (construction ADI)Place Laborde 20 logements remise des cls : fi n 2009

    * LES PROJETS DE RSIDENCECe sont des programmes de transforma-tion du cadre de vie, construits avec la participation des habitants. Ils sont mens sur plusieurs annes avec 4 grands types dintervention : le service aux habitants, les travaux dans les logements, parties communes, espaces extrieurs et faades.Dans le cadre du projet urbain Ville-Ouest, les 1400 logements Silne sont rpartis en 17 projets de rsidence. Dautres grands quartiers HLM sont concerns hors ANRU, comme le Petit Caporal, et bientt Avalix.

    TNT Les travaux sur tous les groupes collectifs seront termins fi n 2009-dbut 2010, avant larrt de la diff usion analogique hertzienne prvu au 2e trimestre 2010 dans les Pays de la Loire.

    Magazine dinformation des habitants Octobre 2009 n1 p.9

  • Quels sont les atouts de Montoir ?Nos impts locaux dans une moyenne basse par rapport aux autres communes de la Carne. Nous avons une off re intressante en matire dquipements et de services car nous continuons dy consacrer les budgets ncessaires. Trois salles polyvalentes et un complexe sportif sont la disposition de la population qui compte 1500 licencis sportifs. LOffi ce socioculturel et la Maison de la jeunesse StartAir proposent des activits varies. La structure petite enfance va augmenter sa capacit daccueil. Quatre coles et un collge accueillent plus de 1.000 lves. Enfi n, Montoir est bien situ gographiquement, 50 km de Nantes et 10 km de Saint-Nazaire et bien desservi.

    Quelles sont les spcifi cits de Montoir en matire de logement ?Nous travaillons avec 4 organismes HLM. Il y a environ 550 demandes de logements sociaux Montoir dont 50% issues des communes extrieures.

    Ce sont surtout des familles recherchant des T3/T4. Nous avons une rserve foncire avec la ZAC delOrmois et lancien terrain de football, qui doivent permettre de dvelopper loff re de logement.Nous sommes attentifs ce que les nouvellesconstructions respectent le cadre environnant .

    Quelles sont les relations que vousentretenez avec Silne ?Nous avons de bonnes relations de travail. Seul bmol, il y a un quartier qui mriterait dtre rnov,car il est vraiment en dcalage par rapport au reste.Cest lopration Bretagne, situe rue de Lorraine.Sinon, les gens sont trs contents, notamment dans les dernires oprations comme lesrnovations des logements des coles ou Victor Hugo en centre ville.

    Montoir centreMontoir

    Bellevue

    St-Nazaire La Loire

    Michle LematreMaire de Montoir-de-Bretagne

    interview dcouvrirBalade

    faire

    Le village de GronFond au Ve sicle pendant linva-sion celte. Situ prs de Man, Gron a vcu les heures de gloire de la ma-rine en bois du Brivet et celles de la construction navale la fin du XIXe sicle. Mmoire de cette poque, la maison des Frres Mac, capitaines au long-court et armateurs, situe au 53 rue Anatole France.

    Le museSitu rue de Chteaubriand, proxi-mit de lglise, il raconte lhistoire de la marine en bois du Brivet, origi-ne de la construction navale nazai-rienne. Hors saison, il est ouvert sur demande et lors de manifestations (Printemps des muses, Journes du Patrimoine).Renseignements : 02 40 45 58 22

    quelques minutes du centre, vous tes en pleine campagne et en lisire de marais. Par les chemins, les sentiers baliss, le long de lancienne voie ferre, partez la dcouverte de LOrmois, Trmodeuc, LoncCircuits pdestres et vlo disponibles au Point Info Tourisme ou en mairie.

    Festival BoostAir(en novembre-dcembre)Festival des jeunes cratifs (en partenariat avec les commu-nes de St-Joachim, Trignac et de St-Malo-de-Guersac).

    Carnaval (en avril)

    Foules Montoirines(en mai) Course pied (5 et 10 km)

    Feu dartifi ce (en juin)

    FestiArts de la Rue(en septembre)

    Montoir-de-BretagneM

    La commune de Montoir-de-Bretagne compte 6 550 habitants et stend sur prsde 4.000 hectares entre Loire et Brire. la fois rurale, urbaine et industrielle,Montoir offre de nombreuses facettes dcouvrir

    Elle a la particularit de possder deux bourgs bien spars : lun est situ dans le centre deMontoir, lautre Bellevue-Gron et chacun possde une identit bien marque.Ct centre, le charme dun village fl euri, deux pas des chemins de campagne, destinationdes promeneurs et des sportifs. Ct Bellevue, lactivit industrialo-portuaire, avec laroportde Gron et les nombreux terminaux sur la Loire, entre les embouchures du Brivet et du canaldu Priory.Les terminaux charbonniers, agro-alimentaires (1er dEurope), mthanier (Gaz de France),engrais chimiques (Yara), marchandises diverses, en font la desserte maritime la plus impor-tante de lestuaire de la Loire. Ltablissement Airbus de Gron et les Chantiers STX Europesont les premiers employeurs de la population.

    Portrait

    la dcouverte de

    p.10

  • Siln

    e da

    ns la

    ville

    Silne possde 255 logements Montoir-de-Bretagne, soit 43% du locatif social de laville (600 logements sociaux au total).

    La commune de Montoirest celle o Silne est le plus prsent hors Saint-Nazaire. Le premier ier groupe, Bretagne, date de lpoque de lessororconomique local (comme La Souchaisis Donges).La diversit architecturalecturaledu patrimoine Silne ne Montoir suit lvolutioolution de la conceptionde lhabitat : de laconstruction industrielle strielle odes annes 70 au sur-70 au sur-ddemesure daujourdhui, aujourdhui, mprivilgiant un habitattatde ville avec le confortort de lindividuel (jardinets,netsaccs privatifs).

    Silne sur la commune

    * transformation * transformdes anciens logementsdes ancien tsdes coles en des logements locatifs.loge

    Montoir centre

    Montoir Bellevue

    Bas Tregonneau

    1985 - 41 logementsRue des FlandresRue de Saintonge

    Normandie

    1978 - 28 logementsRue de lAunis

    Bretagne

    1977 - 70 logementsRue de Lorraine

    Les Marronniers*

    2005 - 6 logementsRue Victor Hugo

    Victor Hugo

    2002 - 23 logementsRue Victor HugoRue Chateaubriand

    Pasteur

    1978 - 38 logementsRue Guy Moquet

    Christiane Cabal

    2008 - 19 logementsRue Christiane Cabal

    Les Hibiscus

    1995 - 18 logementsRue de la Briqueterie

    Les Grains dEau*

    2005 - 8 logementsRue des coles

    Bellevue

    1978 - 4 logementsRue Henri Dunant

    Jean-Franois Tanvetresponsable de secteur depuis sept. 2008

    De manire gnrale, Montoir, tout se passe bien. Les locataires montoirins sont agrables et nous entretenons de bonnes relations avec la municipalit. Les rnovations et les nouvelles

    constructions sont apprcies. Nous poursuivons notre programme dentretien sur les groupes anciens. Bretagne, nous sommes en train de changer toute la robinetterie et les sanitaires. partir de fi n 2009, nous rnoverons les halls et les cages descalier, de mme quau Bas-Trgonneau. Les besoins en travaux pour les annes suivantes sont tudis ; nous y associerons les habitants.

    tmoignages

    Rudy AutinEmploy dimmeubles depuis 2 ans Montoir

    Il y a de beaux cadres de vie Montoir et les gens sont sympathiques. Ils prennent soin de leur habitat, il ny a pratiquement pas de dgradations.

    Christian GeffrayAdministrateur Silne, reprsentant deslocataires (CNL), locataire Montoir

    Je suis n Montoir et japprcie beaucoup ma commune. Nous avons lavantage dtre proches de la Brire, de la mer, de la campagne et nous sommes bien desservis par les transports publics. La ville est bien quipe pour toutes les tranches dge, que ce soit en sport, au niveau des coles, des activits pour les jeunes et il y a de nombreux vnements toute lanne. La commune fait des eff orts pour que le nombre de logements sociaux augmente. Tout se rejoint donc en termes de structures pour quune nouvelle famille puisse spanouir dans la commune.Par ailleurs, les rapports avec Silne sont excellents et il y a une bonne communication avec lquipe du secteur.

    la parole

    Magazine dinformation des habitants Octobre 2009 n1 p.11

  • Silne10 000 euros

    tat 5 500 euros

    Ville de St Nazaire 10 000 euros

    Financement

    Ma Valise lors du concert du vendredi

    Les enfants du Plessis sur scne

    Buffet froid

    *www.myspace.com/buff etfroid44

    Lorganisateur Jrmy Gabard,Directeur des Martins Pcheurs

    yywww.lesmartinspecheurs.com

    Les 11 et 19 septembre, se sont drouls respectivement dans les quartiers du Plessis et de la Bouletterie, deux concerts gratuits runis sous le nom des Quartiers de musique et organiss par lassociation les Martins Pcheurs.Chanson rock, swing, lectro cest une programmation varie qui a t propose afi n dinviter un large public profi ter en musique des derniers beaux soirs dt. Mais Quartiers de musique ne consistait pas seulement en un vnement de qualit mais bien en un projet associant des acteurs du quartier. Ainsi, au-del des ttes daffi che, le concert de la Bouletterie a permis de faire dcouvrir en premire partie Buff et froid* , un des groupes qui rptent dans le local de la Bote musique la Maison de quartier. Tandis que latelier cuisine de la Maison de quartier dAvalix a assur la restauration des musiciens au Plessis, des associations locales ont gr les buvettes.Cest cette implication des habitants et des structures des quartiers qui a convaincu Silne dtre partenaire du projet aux cts de la Ville de Saint-Nazaire et de lEtat.

    Siln

    e da

    ns la

    ville

    dredi

    Lide dorganiser ces concerts dans les quartierspart de 3 grandes intentions : dune part, faire venir au concert des publics de quartiers, qui se dplacent rarement. Dautre part, consacrer un vnement musical de quartier les moyens de la qualit, pour que ce ne soit pas un sous-vnement . Et enfi n,faire dcouvrir des nouveaux talents.Si nous avons propos Silne dtre partenaire delvnement, cest que cela nous semblait intres-sant pour un bailleur dintervenir dans les quartiersdiff remment de son action quotidienne.

    Cet vnement fait partie des projets 2009 du Contrat Urbain de Cohsion Sociale. Lintrt de ce projet, cest que cest une vraie manifestation, dun niveau de qualit comme on en ferait en centre-ville. Cest pourquoi nous lavons soutenue, parce que sa qualit a permis douvrir les quartiers diff rents publics et de favoriser ainsi la mixit culturelle. Et enfi n, et cest presque tout lintrt du dossier, cest un projet qui sest construit avec les partenaires de aires de terrain.

    Sur le vif

    Regardscroiss

    Un fi nanceurJean-Michel Dluge,Dlgu du Prfet, charg de la mise

    ggen uvre du plan Espoir Banlieuessur les quartiers prioritaires

    P

    hoto

    s : L

    es M

    artin

    s Pc

    heur

    s