LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergement

download LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergement

of 62

  • date post

    05-Apr-2017
  • Category

    Travel

  • view

    246
  • download

    3

Embed Size (px)

Transcript of LUXEMBOURG CREATIVE 2016 : Les labels verts dans l'hébergement

  • Jeudi 24 mars 2016

    Les labels verts dans le secteur de lhbergement : force marketing ou dmarche authentique ?

    Bernard De Myttenaere (ULB-IGEAT)

    !

  • Dveloppement durable et (co)labellisation dans le secteur touritique

    Bernard De Myttenaere

  • 1. Quelques constats relatifs la frquentation touristique en

    Wallonie.

    2. Des exemples dinitiatives relatives l'offre touristique durable en Wallonie.

    3. Quelques constats / pntration des (co)labels dans le secteur touristique en Wallonie

    4. La demande touristique et le dveloppement durable: des enseignements travers lanalyse des perceptions de la clientle du groupe Accor

    5. Conclusion

    Structure de la prsentation

  • 1. Constats gnraux par rapport la frquentation touristique en Wallonie

  • Quelques donnes clefs/le tourisme en Wallonie (2014)

    Plus de 3 millions darrives

    8, 3 millions nuites recenses dans 4.223 hbergements touristiques

    une capacit de plus de 69.000 lits marchands reconnus

    une rpartition de 75% en tourisme de loisirs et 25% en tourisme daffaires

    une frquentation de plus de 10 millions de visiteurs dans plus de 300 attractions touristiques

    une destination facilement accessible apprcie pour la beaut de ses villes/villages et ses richesses patrimoniales

  • Arrives et nuites touristiques en Wallonie

  • d

  • Une clientle touristique essentiellement originaire des rgions et pays limitrophes

  • Une clientle touristique majoritairement originaire des rgions et pays limitrophes Une frquentation touristique de proximit nimpliquant donc pas (peu) lutilisation du transport arien :

    le transport arien pse lourdement dans lempreinte cologique gnre par le secteur touristique.

  • 2. Exemples dinitiatives relatives l'offre touristique durable en Wallonie.

  • Une rfrence de plus en plus mobilise

    "Tourisme durable" = une rfrence de plus en plus mobilise depuis le des annes 1990 :

    Pour communiquer/promouvoir un produit/ une destination

    Pour commercialiser un produit/ une destination

    Pour planifier le dveloppement touristique aux diffrentes chelles spatiales

    Pour analyser les effets du dveloppement touristique

  • De multiples dclinaisons et d'innombrables interprtations

    Une rfrence trs prsente dans les discours et pratiques des acteurs engags dans les questions socio environnementales et de dveloppement avec de multiples dclinaisons et d'innombrables interprtations:

    Ecotourisme, tourisme solidaire, tourisme quitable,

    tourisme vert, tourisme cologique.

  • De multiples dclinaisons et d'innombrables interprtations

    Point de vue pragmatique : mnager les ressources touristiques pour ne pas tuer la poule aux ufs d'or Point de vue humaniste : lutter contre les divers effets nfastes du tourisme dans les milieux rceptifs et lchelle de la plante

    Trois conditions essentielles du TD :

    Participation, en connaissance de causes, de tous les acteurs concerns

    Forte direction politique du processus pour assurer une rgulation, une large participation et l'existence d'un consensus

    Satisfaction chez les touristes

  • Multiplication de projets s'inscrivant dans une perspective de tourisme durable

    Acteurs publics Partenariats publics/privs Acteurs privs

  • Les acteurs (para) publics et le tourisme durable: quelques exemples dinitiatives

    Le Gouvernement wallon, travers son administration du tourisme et autres institutions, sest engag promouvoir un tourisme, durable, attractif et accessible , et ce au travers de diffrentes politiques et mesures parmi lesquelles figurent :

    lorganisation du concours EDEN (Destinations europennes dExcellence) rcompensant les destinations qui ont mis en place un tourisme la fois conomiquement viable et respectueux du dveloppement durable la mise en uvre dune Dmarche Qualit : "Wallonie Destination Qualit une srie de mesures visant faciliter (co)labelisation des hbergements et infrastructures touristiques (ISO14001; clefs vertes,)

    http://eden.tourismewallonie.be/http://cgt.tourismewallonie.be/default.aspx?pg=4a551608-9870-445b-bbb8-d1c174bc163b

  • Les acteurs (para) publics et le tourisme durable: quelques exemples dinitiatives

    Wallonie Bruxelles (anciennement OPT): 100 manires dagir pour le dveloppement durable du

    tourisme en Wallonie et Bruxelles , guide bonnes pratiques portant sur de nombreux aspects: transport, alimentation, nergie, hbergements,

    La Fdration Touristique du Luxembourg Belge en 2015 travers lappel projets "Tourisme et Innovation", met le focus sur le tourisme durable. 60 projets originaux et diversifis ont t rentrs par les

    oprateurs touristiques publics comme privs. Exemples : des produits tendances tels que le vlo lectrique ou l'lectrification de la roue du moulin de Lafosse (Manhay).

  • Les acteurs (para) publics et le tourisme durable: quelques exemples dinitiatives

    Cration du label Bienvenue vlo Voyager vlo sur rseau RAVeL en tant hbergs par des htes

    chaleureux et en profitant de restos accueillants

    Un partenariat public-priv : Les maisons du tourisme de Condroz-Famenne, Pays de Huy Meuse-Condroz et Burdinale-Mehaigne Gtes de Wallonie la Fdration des campings de Wallonie les Bistrots du terroir Accueil champtre en Wallonie la Traversin

  • Les acteurs privs et le tourisme durable: quelques exemples dinitiatives

    Multiplication des dmarches volontaires de rgulation prises par les oprateurs privs en matire de tourisme durable: Formes de tourisme quitables/solidaires Chartes codes de bonnes conduites Mesures de protection de lenvironnement Les systmes de management environnemental (SME) (co)Labels

  • La jungle des labels ?

    Des dizaines de labels pour le secteur touristique europen dont le fonctionnement varie et donne lieu des performances environnementales, socioconomiques trs variables

  • (co)labels : une bonne blague ?

    "Le 12 septembre 2008, Air France a reu la certification environnementale ISO 14001 pour l'ensemble de son activit, aussi bien sur ses implantations en France mtropolitaine qu' bord de ses avions . "La certification ISO 14001 reconnat l'engagement d'Air France en matire d'environnement et sa matrise des risques environnementaux lis son mtier comme par exemple les missions gazeuses des avions ou encore les consommations d'eau et d'nergie au sol"

  • Des apparences trompeuses : certification ISO 14.000 ne signifie pas qu'une entreprise ne pollue plus mais qu'elle respecte les principes de la norme:

    respect de la rglementation environnementale, engagement d'un progrs continu, engagement de la prvention de la pollution

    Du greenwash : communication environnementale camouflant dimportante dgradation environnementales et parfois sociale

    ex : des voyages ariens cologiques ?!!

    (co)labels : une bonne blague ?

  • labels : une bonne blague ?

    De la pression sur la main doeuvre: Traabilit et recherche des dysfonctionnements permettent de reprer ce qui fonctionne, mais aussi ceux qui fonctionnent mal (dossier disciplinaire) Obligation de signaler ce qui fonctionne mal ou ce qui peut tre amlior souvent surcharge de travail Comptition entre les salaris ou entre les quipes

  • Les opportunits dun label. Tmoignages de Thibaut Dodion (Martins htel)

    Gense de l'implantation du label: perte de march/clientle scandinave Pour Mr Dodion, la mise en uvre dun label implique diverses opportunits au sein de l'entreprise: rduction d'une srie de cots (nergtiques) initie un projet qui entraine la mobilisation des diffrents acteurs de

    l'entreprise (de la direction au personnel de maintenance) : l'adoption du label a suscit la motivation du personnel, qui s'investit de manire active dans un projet commun, et qui se mobilise mme au-del de son activit professionnelle en reproduisant hors de l'entreprise les co-gestes

    effet propagateur non ngligeable

  • L(co)labellisation est perue par nombreux hteliers comme un moyen pour : rduire les cots dexploitation/facture nergtique (nergie,

    dchets, eau) Selon lAfnor, les hteliers titulaires de lcolabel europen ont constat une rduction de 15 20 % de leur facture deau et dlectricit.

    fidliser sa clientle Selon lAfnor, 30 % des co-labelliss notent un impact important du label sur le taux doccupation

    amliorer limage de marque de l'entreprise /attirer de nouveaux marchs

    renforcer la culture dentreprise/ motivation du personnel anticiper des normes environnementales de + en + coercitives

  • Quel colabels choisir et sur quels critres?

  • Deux familles de labels environnementaux :

    les labels certifiant un systme de management environnemental (SME)

    les co-labels certifiant la performance environnementale dun produit ou dun service

  • Des diffrences tant sur la mthode mettre en place que sur les critres retenus Des outils poursuivent des objectifs communs :

    amliorer la performance environnementale de lentreprise dans un horizon court moyen terme

    renforcer lattractivit des quipements touristiques et des territoires dans lesquels ces actions se dploient.

  • Systme de management environnemental

    La certification des SME est lie au respect de la mise en place dune srie doutils qui garantissent la qualit de la gestion environnementale de lorganisation :

    analyse i