Livret Numerique Wolfgang Amadeus Mozart Requiem 3

download Livret Numerique Wolfgang Amadeus Mozart Requiem 3

of 40

  • date post

    21-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    116
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Livret Numerique Wolfgang Amadeus Mozart Requiem 3

Wolfgang Amadeus MozartRequiem

Simone Kermes Stphanie Houtzeel Markus Brutscher Arnaud Richard

MusicAeterna & The New Siberian Singers Teodor Currentzis

In memory of Ruslan Y. Efremov

Illustration : Lchelle cleste (Les moines vertueux montent vers le Christ tandis que les diables font tomber les mauvais moines de lchelle). Illustration dun livre denseignement pour les moines, crit au vie sicle par Jean Klimakos. Icne byzantine du xiie sicle, peinture sur bois, 41 x 29,3 cm. Sina, clotre de Sainte Catherine. Illustration de la page douverture : Wolfgang Amadeus Mozart, autographe du Dies Irae.

Wolfgang Amadeus Mozart (1756 1791) Requiem k.6261 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 I. Introitus Requiem II. Kyrie III. Sequenz Dies irae Tuba mirum Rex tremendae Recordare Confutatis Lacrimosa IV. Offertorium Domine Jesu Hostias V. Sanctus VI. Benedictus VII. Agnus Dei VIII. Communio Lux Aeterna Simone Kermes soprano Stphanie Houtzeel alto Markus Brutscher tnor Arnaud Richard basse 437 211 140 305 141 453 242 344 309 358 124 456 324 508

The New Siberian Singers, chur de chambre de lOpra de Novosibirsk

sopranos Gana Baryshnikova, Nadezhda Kokareva, Elena Kondratova, Alla Lebedeva, Margarita Mezentseva, Arina Mirsaetova, Valeria Safonova, Lubov Skurikhina, Elena Yurtchenko, Natalia Zarieva altos Ekaterina Bateneva, Maria Klenova, Nina Nikitina, Anna Penkina, Elena Rogoleva, Elena Stolpovskikh, Marina Tenitilova, Ludmila Tukhaeva, Anna Shvedova tnors Dmitry Veselovsky, Alexandre Zverev, Evgeny Myskov, Vasily Novikov, Pavel Palastrov, Evgeny Rymarev, Vladimir Sapozhnikov basses Alexandre Bezrukov, Gennady Vasiliev, Evgeny Ikatov, Sergey Mezentsev, Alexandre Nazemtsev, Vitaly Polonsky, Sergey Tenitilov Vyacheslav Podyelsky, chef de chur

MusicAeterna, orchestre de chambre de lOpra de Novosibirsk

violons 1 Inna Prokopieva, Elena Rais, Ivan Peshkov, Artem Savchenko, Nadezhda Antipova, Afanasy Chupin violons 2 Yulia Gaikolova, Ekaterina Romanova, Liana Erkvanidze, Dina Turbina altos Evgeniya Bauer, Dmitry Parkhomenko Oleg Zubovich, Valeria Svetlosanova violoncelles Alexander Prozorov, Ekaterina Kuzminykh Igor Galkin, Yury Polyakov contrebasses Dmitry Rais, Dilyaver Menametov percussions Sviatoslav Karagedov

trompettes Leonid Guriev, Pavel Kurdakov bassons Flra Pdr, Alexander Golde cors de basset Florian Schle, Sebastian Krzl trombones Matthias Sprinz, Ralf Mller, Christina Hess

Enregistr en fvrier 2010 lOpra de Novossibirsk Prise de son & mixage : Hugues Deschaux Direction artistique & montage : Aline Blondiau Responsable de production : Julien Dubois Mise en page du livret : Anne Lou Bissires Photographies : Julien Dubois

7

Mythes et ralits du Requiem de Mozart

Si le Requiem de Mozart est lune des uvres les plus admires de la musique occidentale, il a aussi beaucoup aliment les fantasmes et les erreurs. Il faut dire que ce mystrieux homme en noir, venu commander Wolfgang une messe des morts, avait de quoi impressionner un compositeur dj trs affaibli et intriguer la postrit : un tel messager de la mort nannonait-il pas la fin du compositeur ? Le clbre film de Milo Forman, Amadeus, rajoute une pince de pathos dans la scne de pure fiction (mais dune grande force cinmatographique !), o Mozart, sentant sa fin approcher, dicte le Confutatis de son Requiem Salieri. Revenons aux faits. Si Mozart na jamais dict sa dernire uvre, il na pas vu non plus la mort frapper sa porte. Il a seulement t perturb par les visites successives et insistantes de lintendant du comte Walsegg, venu le prier dcrire un Requiem que son matre entendait donner la mmoire de son pouse dfunte. Sil y a quelque chose de troublant dans cette histoire, ce nest pas la personnalit de lmissaire, mais bien les intentions, honntes ou non, du comte Walsegg luimme. Pourquoi avait-il entour de secret cette commande et, surtout, pourquoi ne voulait-il pas que lon fasse une copie du manuscrit avant de le livrer ? Simple dsir de garder lanonymat sur le compositeur jusquau jour de la cration, ou volont de sapproprier un jour la partition et de sen dclarer lauteur ? Une chose est sre : Walsegg a frapp la bonne porte. Mozart est un compositeur clbre qui vient dtre nomm vice-matre de chapelle de la Cathdrale de Vienne, le 9 mai prcdent. Ce titre honorifique montre aussi que Wolfgang, quoique franc-maon, na jamais cess dcrire pour lglise catholique.

8

Sa mort subite en dcembre 1791, lge de 35 ans, laisse le Requiem aux mains de sa famille et de celui qui sera charg de le complter. Car cest bien dans un tat dextrme puisement que Mozart sattelle cette partition. Rduit une situation financire difficile, il doit, pour sen sortir, accepter toutes les commandes, aggravant sa fatigue et ce quon appellerait aujourdhui son stress . Des trois dernires, deux sont acheves temps : La Clmence de Titus, crite en trois semaines et cre Prague le 6 septembre prcdent, et La Flte enchante, encore en cours de reprsentations au moment o il disparat. Seul le Requiem demeure incomplet, faute de temps (ou par apprhension dachever ce quil pouvait considrer comme sa propre messe funbre !). Et pourtant, quelle perfection dans les pages quil nous laisse (environ la moiti de luvre), quel testament musical dune force et dune luminosit sans pareilles ! Ds les premires mesures, une respiration haletante se met en place, partage entre la mlodie sombre des bassons et cors de basset, et la rponse syncope des cordes. Inspiration, expiration : nous ne serons partiellement librs de ce spasme grandissant quavec lentre des churs. Tour tour, chacune des voix voque le repos ternel, Requiem aeternam, tandis que lorchestre poursuit inlassablement cette lente pulsation de la vie, plus forte encore que la mort voque dans le texte. Mme lhymne de louange radieux du soprano soliste (Te decet hymnus) nest quune parenthse avant la reprise de langoissant et haletant ensemble choral. Tout sapaise sur les dernires paroles de lIntrot, juste avant la fugue magistrale du Kyrie : tout au long du morceau, un sujet vhment et descendant (sur les mots Kyrie eleison), repris tour tour par chaque voix, soppose un contre-sujet qui droule une cascade ascendante de doubles-croches (sur Christe eleison).

9

Cette mcanique parfaite semble semballer dans une course folle jusqu limpressionnante apothose finale. Nous voici prts entrer de plain-pied dans le clbrissime Dies Irae (Jour de colre que ce jour-l) voquant linstant redout du Jugement dernier. Les voix sont dsormais parallles pour scander le texte avec une force inoue, tandis que lorchestre se dchane dans les trmolos des cordes et le fracas des trompettes et timbales. La tonalit de r mineur revt aussi une forte charge symbolique pour Mozart : elle soutient dans ses uvres les moments tragiques, ceux o lhomme se trouve confront au divin et au questionnement sur la vie et la mort (cest, par exemple, la tonalit de la mort de Don Juan). La squence du Tuba mirum est une succession de brefs pisodes, depuis lnigmatique air de basse avec trombone jusquau quatuor final traduisant les angoisses de celui qui redoute le Jugement dernier. Cet ensemble prpare la vision grandiose du Dieu de majest qui surgit, fortissimo, dans le Rex tremendae. Aprs avoir ouvert par une triple et solennelle acclamation du mot Rex, Mozart fait alterner deux pisodes essentiels : un double canon dune indicible force, soutenu par le rythme point incessant des cordes, pour voquer le Roi de puissance, et la frle imploration des pcheurs sur les mots Salva me. Un climat nouveau sest ainsi install, crant une habile transition avec le superbe Recordare confi aux quatre solistes. Mozart, sentant ses forces diminuer, jugeait de la plus haute importance dachever ce quatuor avant de mourir. Il compte parmi les plus belles pages vocales du compositeur et souvre dans un univers de douceur et de calme par les paroles de lalto et de la basse, Recordare Jesu pie (Souvenezvous, doux Jsus), aussitt reprises par le soprano et le tnor. Ici lhomme prend conscience du sacrifice du Christ, supplie et gmit, mais sa prire semble planer au-dessus de ce monde, lui permettant de retrouver le calme et lapaisement.

10

Brisant soudain cette accalmie, un souffle de tragdie surgit avec les premiers mots du Confutatis : exacerbation des parties de cordes, ponctues de coups secs de timbales, agitation du chur masculin, auquel rpond par deux fois lhumble Voca me des femmes. Tout sapaise enfin pour nous mener en douceur vers linstant de grce. Le Lacrimosa est dabord lune des plus belles dplorations musicales de lHistoire, avec sa sublime et plaintive mlodie, ponctue par les rythmes syncops des cordes. Entre berceuse et sanglots, Mozart nous offre ici une vision familire, presque amicale, de la mort. Mais cette page nous meut aussi par son inachvement. Le manuscrit montre les huit premires mesures peu prs compltes et, dans la neuvime, lesquisse de la partie de soprano. Ensuite, plus rien ; la page est blanche. Mozart nira pas plus loin dans ce quil nommait lui-mme son chant funbre . La partition en serait reste l si Constance, sa veuve, navait demand Franz Xaver Sssmayr de la complter, lui qui connaissait bien le style du matre pour lavoir assist dans la composition des rcitatifs de La Clmence de Titus. Sans doute aid dautres plumes, il poursuit le Lacrimosa, ajoute les parties dorchestre manquantes des prcdents numros, et complte ou invente les numros suivants, non sans tenir compte des indications de dernire heure du matre ou des notes prises par Constance. Il faut lui rendre grce de navoir pas trahi Mozart, au point quaujourdhui nous coutons ce Requiem dune seule traite, sans nous rendre compte quil est luvre de deux personnages, ni avoir souffrir dune seconde partie vraiment infrieure la premire. Le dynamique Domine Jesu avec sa puissante fugue (Quam olim Abrahae) rev