Livre Blanc Social Media Club France Creative Commons

Click here to load reader

  • date post

    17-May-2015
  • Category

    Technology

  • view

    4.318
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Livre Blanc Social Media Club France Creative Commons

  • 1. Livre blanc du Social Media Club France www.socialmediaclub.frSaison 2008 2009 1

2. 2 3. Qui sommes-nous et pourquoi un livre blanc sur les Social Media ? Le Social Media Club France (www.socialmediaclub.fr) est le chapitre franais du Social Media Club (SMC).Ce dernier est n en 2006 San Francisco, en Californie, linitiative de Chris Heuer, sous une premire version informelle mais dj avec le but d identifier, dvelopper et diffuser les bonnes pratiques en termes de nouveaux media .Le SMC se concrtisait par des sances de discussion et une liste denvoi de courriels sur des thmes relatifs aux mdias (principalement web 2.0 ). Rapidement, le public sest diversifi (web entrepreneurs, RP, journalistes, bloggeurs, universitaires etc) tandis que le concept sexportait dans dautres villes aux Etat-Unis pour, enfin, en dpasser les frontires.Ce dernier atteint plus de 3000 membres dans le monde ce jour, tous professionnels et/ou passionns des nouveaux mdias, se rpartissant dans plus de 70 chapitres locaux, rpartis dans 9 pays.Un site web a t cr (www.socialmediaclub.org) ainsi quune structure lgale, et les ralisations se sont diversifies : des vnements, discussions, mais aussi barcamps, ateliers, confrences partout dans le monde, ou encore rdaction de guide de bonnes pratiques etc.Le chapitre franais du SMC a t cr en septembre 2007, pour devenir une association loi 1901 lanne suivante, linitiative de Pierre-Yves Platini, Alban Martin, Julien Jacob et Bertrand Horel, soutenus par lassociation Silicon Sentier. Afin de garantir des dbats de qualit et de ne pas tomber dans lcueil des sances de vulgarisation, louverture du chapitre franais est plus restreinte que les chapitres amricains et procde dune cooptation.Les rencontres (composes de dbats participatifs) ont immdiatement vis un certain niveau de comprhension des enjeux discuts et sont rapidement passes de rflexions sur le futur du journalisme une plus grande varit de thmes.Ce livre blanc en synthtise les principaux rsultats et dcouvertes, afin de partager librement le savoir chang et enrichi par nos principaux membres actifs la pointe de chaque sujets. Ne se voulant pas exhaustif, ce manuscrit est plutt une photo actuelle des grands enjeux associs aux mdia sociaux , avec souvent des bauches de rponses, propres la rutilisation, au dbat1 et au partage !N'oubliez donc pas la devise du Social Media Club en lisant ce livre blanc : " if you got it, share it!". Ce document est librement partageable sous licence creative commons et tlchargeable gratuitement sur socialmediaclub.fr 1http://socialmediaclub.fr/ http://socialmediaclub.org Twitter : smcfrance Groupe Facebook : social media club (Paris) 3 4. SOMMAIRE Introduction : Quest ce que les media sociaux nous rservent encore !?...................7Premire Partie : La mutation de la presse en ligne et la piste des mdias sociaux 1. Une presse en qute de modle conomique10 1.1 Etat de lart de la presse sur internet et principaux enjeux 1.1.1 Le site dinformation adoss un titre papier et un groupe de presse :e24.fr 1.1.2 Le pure-player internet avec un modle payant : Mediapart 1.1.3 Linversion de proposition : Vendredi 1.2 Les bonnes pratiques dgages 1.2.1 E24.fr, ou avoir le temps de simplanter 1.2.2 Mediapart, une communaut forte 1.2.3 Vendredi, la valeur de lobjet 1.3 Une vision de lavenir2. Un inventaire publicitaire redfinir.15 2.1 Un inventaire plthorique 2.2 montiser de plus en plus la performance 2.3 quand laudience est visible par les media-planneurs 3. Lditeur, lusager et la cration de contenus.17 3.1 Auteur, hbergeur et diteur, quel statut ? 3.1.1 Un statut difficile dterminer 3.1.2 La modration 3.2 Le cas pratique : DailymotionDeuxime Partie : Comment marketing et communication en ligne se faonnent un nouveau visage et une nouvelle voix1. Relations publiques et social media..22 1.1 Orange et le bad buzz sur lIphone 3G, exemple de raction 1.2 Le client dans les relations publiques 2.0 1.3 La stratgie dans les relations publiques 2.0 1.4 Les outils ncessaires une bonne stratgie de relation presse on-line 4 5. 2. Une publicit diffrente....25 2.1 Le ciblage comportemental 2.2 Une publicit la performance 2.3 Le placement de produit3. La recommandation, cl de voute des media sociaux...28 3.1 Une approche thorique de la recommandation 3.1.1 La recommandation dans lconomie de lattention 3.1.2 Le marketing du bouche oreille 3.1.3 Qualit des liens et incertitudes 3.2 Une approche pratique de la recommandation 3.2.1 La recommandation et le bien dexprience hautement reproductible 3.2.2 Typologie de la recommandation 3.2.3 Le recrutement via les pairs sur Viadeo 3.2.4 La recommandation, base de dveloppement dun rseau socialTroisime partie : Comment notre vie personnelle sur les media sociaux modle une vie collective publique encore balbutiante mais pleine de promesses1. Une influence sur la vie publique grandissante..35 1.1 Un tat de lart 1.2 Lespace public numrique 1.2.1 Une approche thorique de lespace public numrique 1.2.2 Une approche pratique de lespace public numrique2. Le militantisme 2.037 3. Une influence dans la sphre prive 38 3.1 Les donnes personnelles : aspect juridique 3.2 Intime et Extime, Ego et Communaut 3.3 Pudeur et impudeur sur les media sociaux : vers lage de la maturit ? 5 6. Introduction : Quest ce que les media sociaux nous rservent encore !? Comment avez-vous appris la mort de Mickael Jackson ? Que partagez-vous avec Britney Spears, Demi Moore ou Nathalie Kosciusko-Morizet ? Les mdia sociaux2 sont votre point commun.En 2006, Time Magazine nous nommait tous personne de lanne. En 2007, le mme magazine titrait sur eux, les mdias. Une prise de conscience relle se faisait jour dune exigence de participation, une soif de relation au sens dintervention dans les dcisions et les processus collectifs des utilisateurs internet. La conscration de celle- ci eut lieu en 2007-2008.Les rseaux sociaux ont pris le relais des blogs dans les mdias relationnels. Si en 2007, les mdias traditionnels avaient toujours autant dimpact pour convaincre les indcis, et que certains annonceurs renclaient investir dans la publicit sur internet, 2008 a t lacm de lutilisation des rseaux sociaux, avec ladoption de formats et dapplications innovantes par des catgories de pouvoir : campagnes politiques nationales, intgration des outils social media au travail journalistique mainstream , popularisation des status et tweets , .Linternaute na peut tre pas encore dcid de devenir mdia (Olivier Blondeau) mais une vritable rvolution culturelle a lieu transformant notre chelle de valeur et oprant une translation de lgitimit de la production vers lchange. Internet a mobilis et cre de lintelligence collective pour un rsultat spectaculaire, car il permet doutiller toutes les formes de coopration, et dexpriences politiques ou non, indites et fcondes, sur une chelle sans prcdent.Le web social est lagrgateur de plusieurs volonts : celle dorganiser, de produire ensemble, de capitaliser et de diffuser. 2009, en son premier semestre, aura t lanne du temps rel. Twitter, le fameux site de micro-blogging aura t le chouchou des mdia traditionnels. Ce mdia des annexes (Jean-Luc Raymond) est un authentique phnomne culturel, bnficiant dune exposition mdiatique croissante, peut tre parce quil reprsente un territoire mdiatique vierge. Il a surtout permis de rvler autour de plusieurs exemples ( Rvolution Iranienne, Mort de Mickael Jackson) une nouvelle hirarchisation de linformation et surtout, la propagation, et diffusion de celle-ci, mettant en exergue deux nouveaux lments essentiels : le quasi-temps rel de linformation et les nouveaux processus de recommandation.Les mdia sociaux ont affirm cette anne leur perce en tant que levier digital tant pour la production dinformation que pour les annonceurs. En 2009, selon une tude2 Selon wikipedia, l'expression mdias sociaux recouvre les diffrentes activits qui intgrent la technologie,l'interaction sociale, et la cration de contenu. Les mdias sociaux utilisent l'intelligence collective dans unesprit de collaboration en ligne. Par le biais de ces moyens de communication sociale, des individus ou desgroupes d'individus qui collaborent crent ensemble du contenu Web, organisent le contenu, lindexent, lemodifient ou font des commentaires, le combinent avec des crations personnelles. Les mdias sociauxutilisent beaucoup de technologies, telles que les flux RSS et autres flux de syndication Web, les blogues, leswikis, le partage de photos (Flickr), le vido-partage (YouTube), des podcasts, les rseaux sociaux, lebookmarking collaboratif, les mashups, les mondes virtuels, les microblogues, et plus encore .http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9dias_sociaux. Voir aussi la dfinition du mot anglais social media ,http://en.wikipedia.org/wiki/Social_media6 7. Performics, 21% des annonceurs utiliseront un blog pour leur communication et 19% dentre eux les rseaux sociaux. 37 47% dentre eux comptent augmenter leur budget sur le net et 43% tiendront compte de lopinion des utilisateurs sur la toile. Les prvisions de Strategy Analytics donnent 75% des utilisateurs inscrits sur au moins un rseau social en 2012 ce qui porterait la mme anne le nombre dusagers des rseaux sociaux 1 milliard. La question nest donc plus de savoir si les rseaux sociaux sont une volution ou une rvolution dans notre monde mais bien dapprendre passer dun Content Management System un Community management system (Fred Cavazza), considrant donc que le point de dpart de linnovation est la coconception, la coparticipation.Pour une structure telle que le Social Media Club, la reconnaissance et la popularisation de ces mcanismes et outils sont des motifs de satisfaction. En aucun cas des fins en soi. Les chantiers du SMC France pour 2010 sont, sans surprise, le reflet de ltat de lindustrie en Europe. Pour les professionnels que nous sommes, les grandes problmatiques des mdia sociaux restent, videmment,