L'Innovation dans le Luxe " mon identite de Luxe"

of 37/37
MON IDENTITÉ DE LUXE
  • date post

    28-Nov-2014
  • Category

    Business

  • view

    756
  • download

    6

Embed Size (px)

description

 

Transcript of L'Innovation dans le Luxe " mon identite de Luxe"

  • 1. MON IDENTIT DE LUXE
  • 2. Quest ce que li dentit ?
  • 3. L'identit est la reconnaissance de ce que l'on est, par soi-mme ou par les autres. (Wikipedia) MON IDENTIT
  • 4. Un rapport soi identit personnelle Subjective, mon identit personnelle , qui englobe des notions comme la conscience de soi et la reprsentation de soi, renvoie ce jai d'unique, mon individualit. Une apprhension cognitive de soi. Une constance dynamique impliquant le changement dans la continuit - amnagement permanent des divergences et des oppositions. MON IDENTIT
  • 5. Un rapport aux autres identit sociale Plus objective, mon identit sociale , qui englobe ce qui me lie au groupe social : croyance collective, intret partag, engagements conjoints, obligations MON IDENTIT
  • 6. Un rapport la communaut identit culturelle Mon identit culturelle concerne tout ce qui permet de midentifier avec les autres membres du groupe / des groupes auxquels je midentifie / jappartiens - rgles, normes, valeurs. Je me rfre des descripteurs identitaires mais aussi des incarnations symboliques. MON IDENTIT
  • 7. contexte
  • 8. Un nouveau rapport soi Je nai jamais t aussi libre de choisir QUI je veux tre. Nouveau rapport l espace je ne vais pas, je suis allant , laction est dconnecte du lieu. Nouveau rapport au temps je suis dans linstant. Nouveau rapport aux autres je ne fais plus partie dune famille, dune classe, dun groupe. Je choisis ma communaut et elle me choisit. CONTEXTE
  • 9. Nouveaux moyens , nouveaux enjeux Mon identit devient mon bien le plus prcieux. Internet et les nouveaux mdias effacent le temps, ouvrent lespace, nous rassemblent. Dans ce processus dynamique du ici, maintenant, ensemble, je me dfinis par rapport des valeurs immatrielles . Le contrle (construction, partage, dfense) de mon identit prend une valeur indite : il est plus fondamental que jamais de pouvoir se dfinir exactement, et de le faire savoir - parce quils sont plus nombreux me dfinir, parce que nous sommes galit de moyens pour exister et dcoder . CONTEXTE
  • 10. Nouvelles dimensions de lidentit
  • 11.
  • 12. Je suis ce que je fais - pas ce que jai. Mon identit est dans l acte . ACTOLOGIE
  • 13. Mon identit sdite en temps rel sur la toile avec la participation des autres : ma rputation, les rumeurs qui circulent sur moi, mon album photos Cest moi qui appara t sur les rseaux virtuels, le mme moi qui mange qui dort qui marche. Internet, mes amis, les mdiasdiffusent linformation. je suis ce que je fais dans tous les mondes. INTERACTIVITE
  • 14. Plus de rel , plus de virtuel Le rel et le virtuel se rejoignent, se synchronisent. Il ny a plus de frontire entre les deux. SYNCHRONISATION
  • 15. Ralit augmente limage de notre identit, nos relations avec le monde sentretiennent dans une connivence rel/virtuel - lconomie investit dans des hypoth ses, je transforme en or lagneau 3D. Tout ce qui peut tre virtuel (la monnaie, la relation, lexprience) peut tre rel (le dollar Linden, le flash mob, le trekking en Amazonie). Le matriel et limmatriel se superposent dans une qu te dun mme sens . VIRTUALITE
  • 16. Identit flash Je suis q ui je suis dans le moment . INSTANTANEITE
  • 17. Identit reconstruite Je suis u n patch work didentitmais une identit. Plusieurs marques sur moi, mais une seule marquemoi. Avatars sur internet. MULTI IDENTITE
  • 18. L ultra moi (a la fois tre singulier et se retrouver vraiment)
  • 19. L ultra-moi Tandis que lultra-riche se cre une identit unique , je constitue une mosaque de moi optimiss - un moi recadr, retouch, sublim, dform, photoshop, mtamorphos, autofictionn, market. Tendre vers l ultra-moi , cest me fantasmer dans un monde sans limites , me projeter vers un moi qui brille, me voir crateur, mimaginer comme un modle pour les autres. Lultra-moi r ve un monde hors de prix . L ULTRA MOI
  • 20.
  • 21.
  • 22.
  • 23. Mon identit de luxe Mon objectif (ma fin) nest pas dtre riche (moyen), de consommer du luxe pour le luxe, mais dtre , donc de faire. Ma communaut de rfrence, plus riche que riche car vivant dans un monde sans limites, recherche la ralit dune virtualit indite, ultime, unique, faite dmotion. Comme lultrariche je fais ce que je peux pour trouver du sens , en repoussant les limites de mes mondes. MON IDENTITE CONSOMMEE
  • 24. A la recherche de nous en mieux
  • 25. La singularit, une variable culturelle
    • La divinit de l'homme rside dans sa singularit.
    • Ursula Le Guin
    • Cest une dynamique culturelle .
    Quest-ce qutre singulier ? Est-ce tre diffrent ? Unique ? Oui, mais par rapport quoi ? qui ? La singularit est une interaction entre un dsir egotique, les valeurs socitales, la collectivit / communaut Cest une faon dtre au monde.
  • 26. La singularit, une variable culturelle La similitude pouvant tre perue comme une menace pour lidentit, les individus dsirent se percevoir comme des tres uniques plutt que comme des tres similaires aux autres. Mais si le sentiment dunicit devient excessif, un sentiment dinsatisfaction et dinquitude merge alors. Lindividu ressent le besoin de se diffrencier dautrui selon un processus identitaire (Fromkin, 1972).
  • 27. La singularit, une variable culturelle Il semblerait que nos socits occidentales encouragent et valorisent les comportements visant se distinguer dautrui. Aussi, comme le montre Lorenzi-Cioldi (1988) lindividualit est une caractristique que lon retrouve plus particulirement chez les groupes dominants ou collections qui se reprsentent comme une somme dindividus autonomes, linverse des groupes domins ou agrgats qui eux se voient comme un ensemble plus indiffrenci. Aussi, il semblerait que les individus appartenant un groupe dominant soient davantage considrs comme tant uniques que ceux qui font partie dun groupe domin (Thibaut & Riecken, 1955).
  • 28. La singularit, une variable culturelle La thorie des commodits (Brock, 1968) dfend la thse que les individus valorisent les commodits, une commodit tant entendue comme tout objet quun possesseur potentiel peroit comme utile, quils peuvent difficilement se procurer du fait de leur caractre rare en tant que tel, sans quun bnfice montaire li cette raret soit associ. Lune des explications possibles de la valorisation des commodits rares est que leur possession permet lindividu de dvelopper un sentiment d unicit . (Fromkin, 1972).
  • 29. La singularit, une variable culturelle Ainsi, un certain nombres dattributs (physiques, matriels, informationnels, exprientiels, etc) sont valoriss parce quils dfinissent la personne comme diffrente des membres de son groupe de rfrence sans pour autant linscrire dans la dviance et donc la rejeter ou lisoler. Trois grandes catgories d attributs dunicit sont prdominantes dans notre socit : dune part les vtements , les activits et les expriences et les partenaires sexuels (A date or a mate).
  • 30. La singularit, une variable culturelle Lvaluation dune commodit augmente lorsque la personne peroit quelle peut tre le possesseur dobjets matriels, dexpriences ou dinformation qui ne sont pas accessibles dautres personnes.
  • 31. La singularit, une variable culturelle Art de vivre Cest aussi quaujourdhui, les arts de la table sont la porte de toutes les bourses. (IKEA). Les listes de mariage sont diffrentes : voyages. On schappe dans une autre culture plutt que de construire la sienne. Emergence de nouveaux luxes : on se rend sur des les vides, o il ny a rien dpenser. Mais pour sy rendre, cest trs cher.
  • 32. La singularit, une variable culturelle Le luxe, cest se dbarrasser des contraintes du quotidien, un luxe de libert .
  • 33. Je consomme qui je veux etre et qui je suis . Le client / individu va confronter lobjet de cration sa propre conception culturelle et sa projection identitaire (qui il veut tre).
  • 34. USAGE SIGNE SENS BEAU 4 piliers pour essayer de dfinir un produit de luxe Ensemble des fonctionnalits primaires de lobjet : il contient, il transporte Codes permettant de montrer lappartenance une tribue ou un niveau de vie Culture, thique, combats, histoire, artisanat de la marque Forme, matire, finition, harmonie, esthtique
  • 35. =Intrinsque aux produits de luxe USAGE SIGNE SENS BEAU Lusage, le signe, le beau sont des lments intrinsque aux produits de luxe. Le sens est prsent.
  • 36. ce quattendent les acheteurs dun produit de luxe USAGE SIGNE SENS BEAU Lusage nest pas le sujet. Le signe et le beau sont des attentes auxquelles rpondent les produits de luxe. Le sens est un lment de demande forte laquelle ces produits ne rpondent uen partie (voir slide prcdente).
  • 37. ce quattendent les acheteurs dun produit de luxe USAGE SIGNE SENS BEAU Le sens est llment travailler par les marques de luxe car il y a une demande forte de la part des acheteurs mais elle est peu assouvie. Pour rajouter du sens leur marque, ils soctroient le sens intrinsque dautres : la culture, lart; mettent en avant (sil existe) un sens historique, dartisanat, de savoir-faire; ou en inventent de nouveaux : thique commerciale/de fabrication, combats, cologie