L'extraction d'uranium aujourd'hui : perceptions et réalités - Résumé ...

download L'extraction d'uranium aujourd'hui : perceptions et réalités - Résumé ...

If you can't read please download the document

  • date post

    13-Feb-2017
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of L'extraction d'uranium aujourd'hui : perceptions et réalités - Résumé ...

  • Lextraction duranium aujourdhui: perceptions et ralits

    Rsum dtaill

    Dveloppement de lnergie nuclaire2014

    AEN

  • Dveloppement de lnergie nuclaire

    Lextraction duranium aujourdhui: perceptions et ralits

    Rsum dtaill

    OCDE 2014 AEN N 7064

    AGENCE POUR LNERGIE NUCLAIREORGANISATION DE COOPRATION ET DE DVELOPPEMENT CONOMIQUES

  • 3

    LEXTRACTION DURANIUM AUJOURDHUI: PERCEPTIONS ET RALITS

    RSUM DTAILL DE MANAGING ENVIRONMENTAL AND HEALTH IMPACTS OF URANIUM MINING, AEN N 7064, OCDE 2014

    Lextraction duranium aujourdhui: perceptions et ralits

    Introduction

    Produire de luranium de faon sre et responsable sur le plan environnemental est important non seulement pour les producteurs et les consommateurs du produit, mais galement pour la socit dans son ensemble. Considrant les perspectives de croissance de la capacit de production nuclaire pour les prochaines dcennies, et de la demande en uranium quelle entrane en particulier dans les pays en dveloppement il est important damliorer la connaissance des meilleures pratiques en matire dextraction de luranium. Ce rsum dtaill du rapport Managing Environmental and Health Impacts of Uranium Mining prsente un aperu des facteurs qui ont conduit une volution significative de ces pratiques depuis les premires extractions des fins militaires jusqu nos jours.

    Lextraction de luranium demeure un sujet de controverse, principalement en raison de lhritage environnemental et sanitaire de lexploitation minire durant sa phase initiale. Aujourdhui, lextraction duranium est ralise dans des circonstances notablement diffrentes et savre la forme dextraction minire la plus rglemente, et lune des plus sres au monde. Le rapport compare les pratiques historiques dextraction de luranium aux meilleures pratiques de lre moderne, et fait le point sur lvolution considrable des rglementations et des pratiques dextraction qui sest produit au cours de ces dernires dcennies. Des tudes de cas des pratiques passes et actuelles sont incluses, permettant de mettre en vidence ces dveloppements et de comparer les consquences de ces diffrentes pratiques.

    Avec plus de 430 racteurs oprationnels dans le monde fin 2013, plus de 70 en construction et encore davantage ltat de projet, il est essentiel de pouvoir fournir du combustible ces installations longue dure de vie pour produire sans interruption des quantits significatives dlectricit de base pendant les dcennies venir. Mme si des programmes de sortie du nuclaire ont t annoncs par quelques pays suite laccident survenu en 2011 la centrale nuclaire de Fukushima Daiichi au Japon, la dure de vie tendue des centrales existantes et futures obligera les mines duranium augmenter leur production. Le problme de lapprovisionnement en uranium auprs de pays producteurs offrant un cadre rglementaire acceptable, ainsi quauprs de compagnies minires appliquant les meilleures pratiques dextraction, gagne donc en importance, dautant que plusieurs pays qui possdent dj des centrales nuclaires ou prvoient den construire nont pas dindustrie locale dextraction de ce minerai.

    Cependant, la perception du public concernant lextraction de luranium est largement fonde sur les impacts sanitaires et environnementaux nfastes dcoulant de pratiques rvolues, appliques pendant une phase initiale essentiellement non rglemente de cette industrie. Lextraction duranium tait alors conduite principalement des fins militaires stratgiques. Comme dans toutes les formes dextraction minire, lobjectif tait de maximiser la production, avec peu de considration pour les consquences environnementales. Cela tait galement vrai pour dautres industries lourdes, dont la priorit tait la production et le profit conomique. En raison des proprits radioactives de luranium, les impacts sanitaires et environnementaux de ces oprations et pratiques initiales taient plus prononcs que pour dautres matires premires. Les anciennes installations minires des pays qui produisaient alors de luranium ont aujourdhui besoin de subventions des tats afin de financer lassainissement et la rhabilitation des sites, afin de les rendre srs et stables. La sensibilit aux questions de sant et de scurit des travailleurs, ainsi que les rglementations correspondantes, taient peu dveloppes cette poque. Rsultat, les travailleurs se trouvaient exposs des niveaux de rayonnements aujourdhui considrs comme dangereux, entranant une incidence accrue des cancers du poumon et dautres maladies. La sant des populations rsidant proximit des premires installations dextraction duranium a galement subi des effets ngatifs lors de la contamination des rserves deau potable locales par des rsidus miniers non confins et des rejets non traits.

  • 4 RSUM DTAILL DE MANAGING ENVIRONMENTAL AND HEALTH IMPACTS OF URANIUM MINING, AEN N 7064, OCDE 2014

    LEXTRACTION DURANIUM AUJOURDHUI: PERCEPTIONS ET RALITS

    Le dveloppement des premires mines et les pratiques dexploitation de lpoque, combins une absence de remise en tat effectif, ont aliment lopinion dfavorable du public sur lextraction duranium. Les anciens sites contamins suite ces mauvaises pratiques passes reprsentent un dfi supplmentaire pour ceux qui veulent proposer de nouveaux projets de mines.

    Pourquoi luranium?Luranium est mis en vidence dans la pechblende pour la premire fois en 1789, lors dune prospection dans une mine dargent en Rpublique tchque. Les mineurs ont rapidement pris conscience de ses proprits uniques, certains dentre eux tant affects par une mystrieuse maladie aprs avoir travaill avec ce minral noir. Au milieu du XIXesicle, la pechblende a vu sa valeur saccrotre pour la brillante teinte jaune et la fluorescence verte quelle confrait au verre. En 1895, les proprits radioactives de luranium ont t confirmes, stimulant encore davantage la recherche, en particulier dans le domaine mdical. Lintrt pour luranium sest intensifi pendant la Deuxime Guerre mondiale, lorsque la dcouverte de ses proprits fissiles a suscit lintrt des militaires, et par la suite avec le dveloppement de lnergie nuclaire celle des fournisseurs dlectricit.

    Vers la rglementation et les bonnes pratiquesDe sa dcouverte la Deuxime Guerre mondiale, luranium tait frquemment extrait dans le cadre dun systme dit de free mining. Les impacts de cette approche sont vidents si lon considre les rues vers lor des annes 1840 1890 travers lAmrique du Nord et lAustralie, lorsque la revendication des droits sur un terrain et lexploitation se droulaient sans le moindre contrle, laissant en hritage des sites miniers dcontaminer et restaurer.

    partir des annes 1970, les effets engendrs par les premires oprations dextraction duranium des fins militaires sur la sant des travailleurs, lenvironnement et la population vivant prs des mines, devinrent de plus en plus flagrants. La pression socitale, gnralement conduite par les syndicats de mineurs, a men la cration de plusieurs conseils dinvestigation et commissions denqute, ainsi qu la publication de nombreuses tudes sanitaires qui ont clairement identifi ltendue et lincidence long terme des oprations minires historiques, dpourvues de pratiques dexploitation et de gestion des dchets adquates. De ces investigations et de la recherche associe, sont nes les pratiques modernes dextraction et de traitement.

    Le passage dune planification pratiquement inexistante en matire de gestion des dchets des procds de traitement des effluents plusieurs tapes, avec les systmes de gestion des dchets conus spcialement que nous connaissons aujourdhui, fut un processus ardu, qui sest nourri des enseignements tirs et sest tendu sur plus de trois dcennies. En termes de protection des travailleurs, lindustrie minire sest transforme dune industrie o les mineurs travaillaient dans des mines souterraines mal ventiles, avec peu de formation et un encadrement rduit, une industrie proposant un environnement de travail bas sur la gotechnique, bien ventil et surveill, avec un personnel bien form, des ingnieurs des mines qualifis et des responsables de scurit ddis pour contrler et superviser les oprations. Amliorer ces derniers aspects fut galement difficile mais cela a permis terme lmergence dune rglementation et dun rgime dinspections et de contrles rglementaires et administratifs plus rigoureux, comprenant un renforcement des dispositifs lgislatifs visant les mauvaises pratiques ou encore la non-conformit.

    Aujourdhui, les mines duranium et sites de traitement appliquant les meilleures pratiques, linstar dautres types dinstallations nuclaires, sont rglements par un organisme indpendant qui rend compte au chef de ltat ou au parlement et ses responsables lus. Ce dispositif permet de rduire significativement la possibilit que des objectifs politiques ou conomiques influencent les dcisions rglementaires. Un organisme de rglementation nuclaire opre idalement dans le cadre dun systme judiciaire ou quasi-judiciaire, o des dcisions sont prises de manire ouverte et transparente, et consignes ensuite de faon claire, et qui permet chacun dtre entendu.

    Lexprience venant des mines duranium modernes montre que les entreprises qui russissent ont labor des stratgies pour grer les impacts tant positifs que ngatifs de lextraction et du traitement sur la population et sur lenvironnement. Ce processus se droule sur la base dune coopration et dune communication avec les communauts locales et avec leur participation troite. Un dialogue doit tre

  • 5

    LEXTRACTION DURANIUM AUJOURDHUI: PERCEPTIONS ET RALITS

    RSUM DTAILL DE MANAGING ENVIRONMENTAL AND HEALTH IMPACTS OF URANIUM MINING, AEN N 7064, OCDE 2014

    instaur entre ces communauts, lentreprise et le gouvernement, dans loptique dviter tout problme sanitaire ou environnemental, y compris ceux lis la fin de lexploitation du site dextraction ou de traitement.

    Les pays qui dbutent d