L'explorateur - journal des secondes

Click here to load reader

  • date post

    22-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Lycée français de Delhi

Transcript of L'explorateur - journal des secondes

  • 1

  • 2

    Quelques mots du rdacteur Jai un rve ! a dit Matin Luther King, dans les annes 60, en parlant de sa

    volont dgalit entre Blancs et Noirs aux Etats-Unis. Ce rve sest-il vraiment

    ralis 50 ans plus tard ?

    On a un rve ! se sont probablement dits les juifs en Allemagne, dans les

    annes 40, souhaitant avoir un pays eux. Dans lurgence den faire un, lONU

    cre Isral, ainsi dstabilisant la rgion du Moyen Orient et provoquant des

    hostilits qui se perptuent jusqu' nos jours. Comment est vue la Shoah par

    ceux qui en ont t victimes ? Comment Isral est vue aujourdhui par son

    ennemi et vice-versa ?

    Ils ont un rve ! sest dit le monde en exprimant son support aux

    rvolutionnaires gyptiens lors du Printemps Arabe. Comment est vue larrive

    de la dmocratie en Egypte par les artistes de la rvolution ?

    Pour mieux comprendre ces vnements historiques, mais aussi dautres faits qui

    ont marqu le monde contemporain, les lves de seconde (2013-2014) ont

    prpar les articles de ce journal, en cours denseignement dexploration - la

    matire pendant laquelle on traite de diffrents sujets actuels, mais aussi

    pendant laquelle on fait des expriences scientifiques, au cours de la seconde.

    Cette anne scolaire si intressante et attractive ! Presque comme le journal que

    vous tes en train de lire !

    DOYKOV Mario, rdacteur en chef.

  • 3

    Sommaire

    Mmoires de la Shoah par Soline et Marine C. p.4

    Image de lennemi par Jacopo, Ariane, Calliope. p.6 La condition des Noirs aux Etats-Unis par Rmi, Ludovic, Ronaldo. p.10 La Rve-olution gyptienne par Guillaume, Sarah, David. p.12 Kubrick ou lart de faire PEUR par Clara, Marine L, Marie-Gurande. p.14 Invasion dans les rseaux sociaux par Fatouma, Anthony, Deborah.

    . p.16

  • 4

    Une priode doubli

    leur sortie des camps, les juifs ont besoin de parler, de tmoigner des horreurs quils

    ont vcues et de faire part de leur terrible exprience.

    Dans les romans Si cest un homme de primo Lvi, et La Nuit dElie Wiesel, les auteurs

    racontent leur sjour interminable dans les camps de la mort. Traits tel du btail et

    exposs une violence constante et cruaut sans nom, ils dcrivent dans les moindres

    dtails ce quils ont endur. Si les juifs ont besoin de dvoiler leur histoire, les autres

    prfrent privilgier la mmoire de la rsistance, mettant dans lombre leur implication

    dans la collaboration et le gnocide. Ces tmoignages ne seront donc pas lus.

    Tmoignages crit entre

    dcembre 45 et janvier 47.

    Rcit autobiographique de

    sa dportation avec sa

    famille Auschwitz, puis

    Buchenwald jusqu sa

    libration l'ge de 16 ans.

    Mmoires de la Shoah

    Lvi, Wiesel, Kessel, Merle, ou encore Claudel, autant dauteurs qui ont parl de la Shoah;

    mais en lisant minutieusement leurs uvres, on dcouvre, malgr un thme commun, des

    histoires diffrentes. Cependant, la mmoire de ce gnocide reste mallable en fonction

    des besoins et de lpoque : elle volue.

  • 5

    Les mmoires de la Seconde Guerre mondiale ont donc volu en fonction du contexte

    national, mais aussi du long et lourd travail de mmoire des historiens et des auteurs.

    Une mmoire collective

    Avec le XXIe sicle, des livres trs diffrents

    sont crits, comme Le Rapport de Brodeck de

    Philippe Claudel. Ces livres nauraient jamais pu

    tre compris, crits ou mme penss avant. Ils

    reposent sur une mise en perspective du gnocide

    et un travail sur le mal humain. Nous avons

    aujourdhui une mmoire collective prsente qui

    sest intgre au fil du temps et qui nous permet

    alors de reconnatre cette sombre priode et le

    phnomne du gnocide.

    Une mmoire revisite dans les annes 70

    Aprs la mort du gnral de Gaulle, la mmoire officielle prsentant la France

    comme rsistante vole en clats, tandis que se dvoile la ralit du rgime de

    Vichy, la collaboration et la dportation. La nouvelle gnration arrive lge

    adulte nayant pas connu la guerre, a besoin de comprendre ce quil sest pass et lit

    les tmoignages des dports afin de connatre la vrit. partir des annes 70, la

    mmoire est revisite par les crivains afin de reconstituer la vrit et changer

    lopinion publique pour aboutir une dnonciation de la collaboration. Cette

    volution de la mmoire permettra alors lcriture de livres dissertant sur la

    dshumanisation non plus des juifs mais des SS. Des auteurs tels que Robert

    Merle avec La mort est mon mtier, et Joseph Kessel avec les Mains du miracle,

    montrent lirresponsabilit de SS possds par un tyran qui obissent aux ordres,

    laissant ainsi de ct toute piti ou compassion.

    Lhistoire de

    Brodeck, un

    simple

    villageois, fait

    face un

    monde

    terrible, o le

    crime est une

    fonction

    naturelle du

    vivant.

    Biographie romance du

    docteur Kersten,

    spcialis dans les

    massages

    thrapeutiques, qui a

    soign Himmler en

    change de vies durant

    la Seconde Guerre

    mondiale.

    Biographie

    romance de

    Rudolf H1

    (renomm

    Rudolf Lang)

    commandant

    d'Auschwitz

  • 6

    Limage de lennemi

    Quel rle le cinma et la propagande jouent-ils dans la construction de limage de

    lennemi dans le conflit Isralo-palestinien ? Voici deux ou trois films et quelques

    caricatures publies en ligne pour tudier le sujet. Le contexte historique vous aidera

    tout comprendre !

    Qui est lennemi ?

    Depuis trs longtemps, les sionistes voulaient un pays pour les juifs ; lholocauste a

    lgitim ce besoin et la rendu dautant plus urgent ! LONU fait un premier partage de la

    Palestine en 1947, qui appartenait lempire Britannique. Mais Isral dclare son

    indpendance en 1948, ce qui entraine un conflit qui dure environ un an contre la Ligue

    arabe. Finalement, Isral gagne et occupe 78% du territoire palestinien, ce qui provoque

    la fuite de prs d1 millions de ses habitants. La Palestine et Isral sont de fait tablis

    comme ennemis mutuels.

    Mais lhostilit est aussi tablie travers des fabrications. Les meilleurs exemples sont

    les caricatures. Dans la premire lartiste reprsente son ennemi travers le strotype

    de lennemi palestinien terroriste .

  • 7

    Dans la deuxime, en associant la violence de lennemi avec un vnement historique

    connu et reprsentant la cruaut (Guernica de Picasso), le dessinateur identifie lennemi

    isralien comme un tre sans piti.

    Dans le cinma, les ralisateurs crent un monde raliste mais manichen mettant en

    scne un hros en opposition totale avec lennemi , ltre mauvais, qui laisse le

    spectateur avec une haine dans le cur. Les ralisateurs que LExplorateur a interrogs

    rvlent que leur stratgie de diffusion du message consiste raconter une histoire

    mouvante, passionnelle et raliste pour attirer un maximum de public et crer un

    impact puissant.

  • 8

    Comment son image est-elle construite?

    Durant la guerre des Six jours (1967), les Israliens attaquent la Syrie, lEgypte et la

    Jordanie. Lorsque ceux-ci veulent reprendre leurs territoires, ils mnent lattaque le

    jour de la fte juive du Grand Pardon : cest la guerre du Kippour. Mais, une fois de plus,

    Isral gagne ! Cette guerre pose les Palestiniens et la Ligue Arabe en temps

    quagresseurs.

    Les caricatures vont plutt utiliser lironie pour montrer lAutre sous un mauvais jour

    comme dans les deux ci-dessous o les artistes montrent lennemi (de la mme faon !),

    comme un lche. On veut exposer les crimes de lennemi, et ses dfauts, nous dit un

    artiste anonyme. Le spectateur doit le voir dun il critique, condescendant. Se moquer

    de lui. Aussi, ils veulent le rendre le plus affreux possible !

  • 9

    Ensuite, dans les films, lennemi est toujours

    prsent dans un contexte militaire, donc

    agressif et offensif : les rapports entre les

    camps opposs sont trs hostiles, avec

    normment danimosit et de violence. De

    cette manire le cinma soppose la caricature

    en formant une peur chez le public o la caricature met de lhumour et de la moquerie.

    Sur quelle base les identits nationale et individuelle sont-elles bties?

    La cration de lOLP (Organisation de Libration de la Palestine) en 1964 pour lutter

    contre la colonisation isralienne regroupe la population de Palestine autour dun mme

    but et dune mme cause : la libert de la nation. Ensuite la premire Intifada (guerre

    des pierres), de 1987 1993, est une vritable mission suicide et montre combien les

    jeunes Palestiniens sont impliqus dans le combat pour la libert, mme au sacrifice de

    leur vie.

    De la mme faon, le personnage principal dans les films

    est toujours quelquun dincorruptible, plein de vertus, prt

    se sacrifier pour la patrie : cest le fils, le frre, le pre,

    le mari idal. Le spectateur est influenc par ces

    reprsentations didaux de bravoure, damour de la patrie

    et de sacrifice. Il est encourag faire la mme chose, au

    moment venu, protger sa famille mise en danger par

    lennemi.

    Les images humoristiques utilisent toutes

    lironie afin de crer un lien implicite avec le

    public. Mon voisin ne va pas forcment rire

    pour les mmes raiso