LETTRE N°25 - AVRIL 2016 Sommaire - .Pour favoriser la résolution des différends par le dialogue,

download LETTRE N°25 - AVRIL 2016 Sommaire - .Pour favoriser la résolution des différends par le dialogue,

of 4

  • date post

    15-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LETTRE N°25 - AVRIL 2016 Sommaire - .Pour favoriser la résolution des différends par le dialogue,

  • Prs d'un tiers des entreprises ne respectent toujours pas le dlai lgal (fix 60 jours par la loi de modernisation de lconomie de 2009). Si ce dlai tait respect entre fournisseurs et clients, la trsorerie qui serait libre, dans l'hypothse d'un strict respect de la loi, est estime 12 milliards d'euros. Ventile par taille, cette diffrence reprsente des transferts de trsorerie importants entre catgories dentreprises. Le transfert seffectuerait en faveur des PME pour 16 milliards deuros et des ETI(1) pour

    4 milliards, alors que les grandes entreprises, les socits financires et la sphre publique se verraient, amputes de 8 milliards deuros. Le ministre de lconomie compte toutefois sur une amlioration de ces chiffres grce un double effet : le renforcement des contrles de la DGCCRF(2) et le durcissement des sanctions contre les mauvais payeurs qui devrait tre adopt par la loi Sapin 2.

    (1) Entreprise de Taille Intermdiaire(2) Direction Gnrale de la Concurrence,

    de la Consommation et de la Rpression des Fraudes

    cest le montant des amendes prononces depuis lentre en

    vigueur de la loi du 17 mars 2014 relative la consommation,

    dite "Loi Hamon".Sources : business les echos.fr

    L E T T R E N 2 5 - AV R I L 2 0 1 6

    4,3millions d'euros

    P.2 > Cyber-attaques : prenez votre scurit informatique au srieux ! En France, une PME sur cinq est victime dactes informatiques de malveillance

    P.3 > Sant et protection sociale : des Franais satisfaits mais inquiets pour lavenir Des Franais positifs pour leur sant et leur systme de soins, mais craintifs pour leur entourage et lavenir. Le baromtre dopinion de la DREES* rvle une monte de la solidarit

    P.4 > Intressement, par ticipation : Depuis le 1er janvier 2016, lintressement et la participation sont soumis de nouvelles rgles

    Lundi 7 mars 2016, lObservatoire des dlais de paiement remettait son rapport annuel Bercy. Les chiffres sont impressionnants.

    E N T R E P R I S E

    Sommaire

    Les retards de paiement pnalisent les PME de 16 milliards deuros

    * Direction de la Recherche, des tudes, de l'valuation et des Statistiques

  • 02 - ADRA MUTUELLE > LettreEntreprise - AVRIL 2016

    en bref...

    Le Saviez-Vous ? LE RSI MET EN PLACE UN RSEAU LCOUTE DE SES ASSURS Pour favoriser la rsolution des diffrends par le dialogue, le Rgime Social des Indpendants (RSI) met en place 100 mdiateurs dpartementaux. Ces mdiateurs, choisis en fonction de leur connaissance du monde de lentreprise et des professionnels indpendants, auront pour mission de renforcer le lien de proximit. Cette nouvelle mesure, porte par les pouvoirs publics et le RSI, offre la possibilit tout assur de solliciter lintervention dun tiers sur www.rsi.fr/mediation, ds lors quil a formul une rclamation.

    PRIME LEMBAUCHE : JUSQU 4 000 EUROSVous tes employeur dans une entreprise ou une association de moins de 250 salaris ? Votre structure peut, depuis le 18 janvier et jusquau 31 dcembre 2016, percevoir une aide lembauche allant jusqu 4 000 sur deux ans (500 par trimestre) si vous employez un salari, en CDI ou en CDD de plus de 6 mois, rmunr de 1 1,3 fois le SMIC. Cette mesure, critique lors de son lancement, semble finalement intresser puisque dbut mars 40 000 entreprises avaient dj fait une demande dinformation.

    LE CPF MONTE EN PUISSANCE Grce au nouveau dispositif, prs de 210 000 personnes (sur 23 millions potentiellement ligibles) ont obtenu une formation en 2015 et 2,49 millions de personnes ont activ leur compte sur le site www.moncompteformation.gouv.fr (au 1er janvier 2016). Le Compte Personnel de Formation dpasse ainsi les effectifs mensuels du dispositif quil a remplac : le Droit la formation (DIF), qui permettait environ 45 000 personnes de suivre une formation.

    E N T R E P R I S E

    En France, une PME sur cinq est victime dactes informatiques de malveillance.Gnralement considrs comme une dpense superflue par les dirigeants, les outils de protection informatique permettent de se prmunir grce de simples rgles de vigilance.

    Cyber-attaques : prenez votre scurit informatique au srieux !

    QUELS RISQUES ?Certaines entreprises victimes de sinistres informatiques sen aperoivent plusieurs mois aprs lattaque. Une dcouverte tardive qui peut tre trs prjudiciable, puisque lentreprise donne involontairement accs ses fichiers clients, ses informations bancaires ou ses secrets industriels. La liste des risques encourus ne sarrte pas l : usurpation didentit, paralysie du systme informatique, sans oublier la vulnrabilit des tablettes et smartphones aujourdhui peu scuriss.

    COMMENT SE PRMUNIR ?Des mesures de protection lmentaires peuvent tre mises en uvre au sein de votre entreprise parmi lesquelles le choix avec soin de vos mots

    de passe et leurs changements rgulier, la mise jour frquente de vos logiciels, la scurisation de laccs Wi-Fi de lentreprise et une vigilance particulire aux informations personnelles ou professionnelles dposes sur les rseaux sociaux. Sans oublier la sensibilisation de vos collaborateurs: sans doute la premire protection efficace face une cyber-attaque.

    Retrouvez toutes ces mesures de protection dans "Le guide de bonnes pratiques de linformatique", publi par la CGPME, et lAgence nationale de la scurit des systmes dinformation sur www.ssi.gouv.fr/guide/guide-des-bonnes-pratiques-de-linformatique.

  • AVRIL 2016 - ADRA MUTUELLE > LettreEntreprise - 03

    UNE OPINION MAJORITAIREMENT POSITIVELorsquil sagit de leur propre sant, les Franais sont gnralement positifs puisquils sont huit sur dix estimer que leur situation est "plutt bonne" voire "trs bonne". Les plus optimistes sont les personnes ayant un emploi (86%) et les tudiants (94%). Ces chiffres restent dans les mmes proportions depuis 2007.

    De mme, le jugement port sur le systme de sant est globalement bon, puisque quasiment huit Franais sur dix estiment que le niveau de protection dlivr est suffisant et plus de huit sur dix sont satisfaits de la qualit des soins apports notamment par la mdecine de ville : mdecins gnralistes (88%), infirmiers (85%), mdecins spcialistes (82%) et dentistes/orthodontistes (81%). En revanche, la mdecine exerce en hpital est moins plbiscite : 55% davis satisfaisants pour les urgences hospitalires, par exemple.

    Malgr cette opinion majoritairement positive, le reste charge des dpenses de soins est jug trop lev par six Franais sur dix et les deux mesures les plus cites pour diminuer le dficit de lAssurance maladie sont la limitation des tarifs des professionnels de sant (82%) et une taxation plus forte pour les fabricants de mdicaments (81%). Viennent ensuite la baisse des habitudes de prescriptions des mdecins (68%) et lautorisation des renouvellements dordonnance par les pharmaciens et les infirmiers (63%).

    UNE VISION PESSIMISTE DE L'AVENIRQuand il sagit de lavenir et de leur entourage, les Franais montrent cependant certaines craintes. En effet, ils sont plus de neuf sur dix juger que la pauvret et lexclusion sont en hausse depuis ces cinq dernires annes et les trois quarts voient une socit injuste.

    De mme, plus de quatre Franais sur dix pensent que dans les mois venir un risque de chmage pourrait se prsenter pour eux-mmes ou leurs proches. Ils sont, en outre, 38% craindre la pauvret ou juger tre dj pauvres.

    Ils sont encore 43% estimer que leur situation est moins bonne que celle de leurs parents. Ils sont galement sept sur dix avoir une vision pessimiste pour lavenir des nouvelles gnrations. Cette opinion est encore plus largement partage par les retraits (77%).

    PLUS DE SOLIDARITEnfin, sans doute en consquence des inquitudes voques prcdemment, les Franais montrent plus de solidarit.

    En effet, entre 2010 et 2014 les Franais taient de plus en plus nombreux souhaiter que les prestations sociales soient verses uniquement aux cotisants. En 2015, la courbe se casse et lon observe + 6 points pour une Assurance maladie verse tous et + 5 points pour la retraite. Dans la mme logique entre 2014 et 2015, on note respectivement + 13 points et + 4 points pour des allocations familiales et une assurance chmage verses uniquement aux personnes ne pouvant vivre sans.

    Des Franais positifs pour leur sant et leur systme de soins, mais craintifs pour leur entourage et lavenir. Le baromtre dopinion de la DREES rvle une monte de la solidarit.

    Le baromtre dopinion de la DREES permet depuis 2000 dobserver lopinion des Franais sur leur sant et la protection sociale. L dition 2015, ralise doctobre dcembre, met en vidence des volutions marquantes.

    Sant et protection sociale : des Franais satisfaits mais inquiets pour lavenir

  • La Lettre Entreprise Info est rdige sous la responsabilit de MUTEX - Socit anonyme directoire et Conseil de surveillance au capital de 37 302 300 euros. Entreprise rgie par le Code des assurances - RCS Nanterre 529 219 040 - Sige social : 125 avenue de Paris - 93327 Chtillon Cedex.

    Directeur de la publication : David PERRIER - Directeur de la rdaction : Malika PETIT-IMBERT

    Comit de rdaction : Marie-Jose RIBEAUD, Vronique SAVARY, Jean-Pierre VINCENT

    Impression : Imprimerie BRAILLY - Parc Inopolis - 62 route du Millnaire - BP 34 - 69564 ST-GENIS-LAVAL Cedex - Tl. 04 78 86 47 47 - www.imprimerie-brailly.com

    Mise en page : Frdrique Guillemin - Service communication oprationnelle - ADRA Mutuelle

    Crdit photo : Thinkstock France

    Publication distribue titre gratuit - NISSN : en cours - Dpt lgal parution.

    diteur : ADRA MutuelleSige social : 25 place de la Madeleine 75008 PARIS

    www.adrea.fr/contact

    Question> Rponse

    Alcool au travail : que peut faire lemployeur ?

    Lalcootest nest pas un acte mdical. Lemployeur peut donc y recourir afin de constater lt