L’étanchéité liquide définition - acanthe-travaux.com · Les systèmes d’étanchéité...

of 13/13
3 L’étanchéité liquide définition 1 Qu’est ce qu’un système d’étanchéité liquide - SEL ? C’est un mode d’exécution de l’étanchéité des parties couvrantes des bâtiments, par application à froid de résines liquides à l’état de livraison formant, après polymérisation, un revêtement continu, étanche, adhérant au support et résistant à la fissuration. Le SEL idéal? Ce que doit avoir un SEL : Etanche Résistance à la fissuration Adhérence en plein sur le support sans fixation mécanique et sur toute pente Compatibilité sur de nombreux supports Résistance aux UV Bon comportement aux sollicitations mécaniques Bonne tenue aux agressions chimiques Docilité à la forme : l’étanchéité épouse fidèlement la forme de l’ouvrage -simple ou complexe- Faible épaisseur et légèreté Qualité et variété d’aspects avec des couleurs et des finitions diverses. Seuls les SEL peuvent recevoir une protection par carrelage collé. Accessibilité directe possible : le complexe d’étanchéité forme en même temps un revêtement circulable Application et délai de remise en service rapide Utilisation en neuf ou en rénovation. INTERIEUR 28/10/05 16:31 Page 3
  • date post

    11-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    217
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of L’étanchéité liquide définition - acanthe-travaux.com · Les systèmes d’étanchéité...

  • 3

    Ltanchit liquidedfinition 1

    Quest ce quun systme dtanchit liquide - SEL ?Cest un mode dexcution de ltanchit des parties couvrantes desbtiments, par application froid de rsines liquides ltat de livraisonformant, aprs polymrisation, un revtement continu, tanche,adhrant au support et rsistant lafissuration.

    Le SEL idal? Ce que doit avoir un SEL :l Etanchel Rsistance la fissurationl Adhrence en plein sur le support sans

    fixation mcanique et sur toute pentel Compatibilit sur de nombreux supportsl Rsistance aux UVl Bon comportement aux sollicitations

    mcaniquesl Bonne tenue aux agressions chimiquesl Docilit la forme : ltanchit pouse

    fidlement la forme de louvrage -simple oucomplexe-

    l Faible paisseur et lgretl Qualit et varit daspects avec des couleurs et des finitions diverses.

    Seuls les SEL peuvent recevoirune protection par carrelagecoll.l Accessibilit directe possible :

    le complexe dtanchit formeen mme temps un revtementcirculable

    l Application et dlai de remiseen service rapide

    l Utilisation en neuf ou enrnovation.

    INTERIEUR 28/10/05 16:31 Page 3

  • Dfinition : ouvrage couvrant un espace clos et habitable.Les toitures-terrasses comprennent :

    Rglementationeuropenne : Agrmenttechnique europen -MarquageLes systmes dtanchit liquide pourtoitures-terrasses accessibles ou non sontsoumis un Agrment TechniqueEuropen (ATE) dont larrtdapplication en France remonte au 3 avril 2002. Aprs une priode transitoired'adaptation, le marquage qui endcoule est devenu OBLIGATOIRE depuisle 1er janvier 2005.LATE est une spcification technique. Ilatteste de ladquation l'emploi dessystmes dtanchit liquide dans leurapplication en tanchit de toiture-terrasse. Au del de ladquation lemploi dessystmes dtanchit, lATE classe lessystmes par catgorie drivant de leurperformance (voir ci-contre).

    Etanchit des toitures-terrasses2

    l les toitures inaccessibleset les toitures-terrassestechniques, y compris lestoitures de forme nonconventionnelle, parexemple les dmes

    l les toitures accessibles au traficpitonnier, mme svre exemples :toitures-terrasses caractreprivatif/collectif, parvis, accsdimmeuble, terrasses avec dalles surplots, gradins

    Catgories

    Dure de vie estime

    Zones climatiques admises

    Domaine demploi admissible(sur support rsilient)

    Domaine demploi admissible(sur support dur)

    Pente de toiture-terrasseadmissible

    Temprature minimum admissible en service

    Temprature maximale admissible en service

    INTERIEUR 28/10/05 16:31 Page 4

  • 5

    * Lassociation de S et TL3 au moins correspond une admissibilit en climat de montagne.

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 5

  • 6

    Rglementation franaise :

    I l Normes DTU : en particulier :NF P 84-204 (DTU 43.1) Etanchit destoitures-terrasses et toitures inclinesavec lments porteurs en maonnerieen climat de plaineNF P 84-208 (DTU 43.5) Rfection desouvrages dtanchit des toitures-terrasses ou inclinesNF P 10-203 (DTU 20.12) Gros uvre en maonnerie des toitures destines recevoir un revtement dtanchit.

    Ces documents ne visent pas les systmes dtanchit liquide maistrouvent emploi, par analogie, dans leur domaine.

    Pour la France, il y a 2 niveauxdhomologation cumulatifspour les systmes dtanchitliquides des toitures-terrassesqui doivent ainsi prsenter :

    l Une homologation de lUnionEuropenne dans le cadre de lATE marquage

    l Une homologation franaise envue de laccs la couverture durisque de la garantie dcennalesous la forme du DocumentTechnique dApplication / AvisTechnique et/ou Cahier desClauses Techniques vis.

    Quest quun Agrment TechniqueEuropen (ATE) ?

    Cest une valuation technique positivequant lemploi dun produit de laconstruction dans un usage dtermin.Elle est dlivre pour 5 pays et valabledans tous les pays de lUnionEuropenne.

    Quest que le marquage ?

    Cest la consquencepour un produit de laconstruction de saconformit un ATE etde la certification desa fabrication.

    Le saviez-vous ?

    Depuis le 1er janvier 2005, lamise sur le march dun kitdtanchit liquide pourtoiture-terrasse non marquest donc interdite et illgale.Tout contrevenant sexpose des poursuites contentieuses.

    En bref

    &

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 6

  • Entreprises habilites entanchit liquide destoitures-terrasses :

    Entrepreneurs dtanchit, etprincipalement ceux dtenteurs de laqualification Qualibat 3242 et 3243,ayant souscrit une police dassurancespcifique.

    II l Exigence franaise / garantie

    LATE n'a pas pour vocation dedfinir le mode d'intgration l'ouvrage des systmes ouproduits, de marquer leslimites de leur emploi ou deprciser leur mise en uvre.

    En France, cest le rle desrgles de lart qui sont fixes parles Documents Techniques Unifis(DTU), les Cahiers des PrescriptionsTechniques, les RglesProfessionnelles, etc..

    Les systmes dtanchit liquideen toiture-terrasse sont dessystmes de technique noncourante non envisagsexpressment par les DTU. Lerisque dcennal li leur mise enuvre nest pas automatiquementcouvert dans les policesdassurance usuelles desentreprises.

    Or, la garantie dcennaleest obligatoire.

    Une homologationfranaise reste doncncessaire, pourrpondre aux besoinsdes assureurs. Elle est

    destine vrifierl'adquation des systmes

    aux exigences de laconstruction. Cest le rle des :

    a) l Document TechniquedApplication / Avis Techniquetablis par le C.S.T.B. (ds quunproduit ou systme est soumis lobligation du marquage , ilnest plus soumis la procduredes Avis Techniques ).

    b) l Cahier des Clauses Techniquessous avis dun ContrleurTechnique.

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 7

    7

  • 8

    Dfinition : extrmit dun plancher intermdiaireen saillie ou en retrait par rapport la faade, dominantdes parties non closes du btiment, communiquant avecun local habitable, et limit vers lextrieur par unouvrage vertical formant garde-corps.

    Rglementation europenne : nantRglementation franaise :a) l Rgles Professionnelles Les rgles de lart en matire dtanchit des balcons,loggias et coursives sont fixes par :

    Les Rgles Professionnelles SEL concernant les travauxdtanchit raliss par application de systmesdtanchit liquide sur planchers extrieurs enmaonnerie dominant des parties non closes du btiment.

    Edites et homologues sans rserve par lAgenceQualit Construction en 1999, ces rgles professionnellesdfinissent les supports admissibles ainsi que le mode de mise en uvredes SEL. De plus, elles tablissent des critres performanciels des SELrsistance la fissuration, larrachement, aux sollicitations mcaniques,

    adhrence du carrelage- auxquelsdoivent rpondre les systmesdtanchit liquide envisags dansce domaine prcis. En fonction desrsultats, un SEL est class dans unedes 5 classes : SE1, SE2, SE3, SE4 etSE5.

    Chaque classe dtermine les conditionsdans lesquels le SEL en question estadapt nature des travaux, climat,destination- ainsi que sa constitution.

    Etanchit des balcons,loggias et coursives3

    En brefUn SEL pour ltanchit desbalcons, loggias et coursivesdoit :l Etre conforme aux RglesProfessionnelles par attestationvalidel Et/ou faire lobjet dun Cahierdes Clauses Techniques vis.

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 8

  • 9

    b) l Cahier des Clauses Techniques sous avis dun contrleur techniqueSur le fond des dispositions des Rgles Professionnelles, le Cahier desClauses Techniques vis reconnat dune part le classement du systme etprcise, par ailleurs, les limites exactes de son domaine demploi et lesconditions de sa mise en uvre.

    c) l Garantie dcennale obligatoireLe respect des dispositions des Rgles Professionnelles et du Cahier desClauses Techniques entrane laccs possible, au profit du matre douvrage,dune couverture du risque dcennal

    Entreprises habilites en tanchit liquide desbalcons, loggias et coursives :Entrepreneurs dtanchit, principalement ceux dtenteurs de laqualification Qualibat 342 et 343 ainsi que les entreprises dtentrices de laqualification Qualibat 324.

    Classedu SEL

    SE1

    SE2

    SE3

    SE4

    SE5

    Naturedes

    travaux

    curatifs surouvrages

    anciens deplus de 10 ans

    neufs ou curatifs

    neufs ou curatifs

    neufs ou curatifs

    neufs ou curatifs

    Usage desouvrages

    Accessibilits

    Pitonniers privatifs :(balcons ou loggias), de surface unitaire

    20m2

    Pitonnier sanslimitation de surface

    Pitonnier sanslimitation de surfacesous protection dure

    Pitonnier sanslimitation de surface

    Pitonnier sanslimitation de surfacesous protection dure

    Expositionclimatique

    Climat plaine

    Climat plaine

    Climat plaineet montagne

    Climat plaine

    Climat plaineet montagne

    Modedaccessibilit

    Directeuniquement

    Directeuniquement

    Sous protectiondure

    uniquement(dsolidarise

    ou coll)

    Directe ou sousprotection duredsolidarise

    Sous protectiondure

    uniquement(dsolidarise

    ou colle)

    Fissuration*

    0,3 mm

    0,3 mm

    0,3 mm

    0,3 mm

    0,3 mm

    Constitutionmin. du

    revtement

    2 couches ou 1 couche

    dpaisseur 1,5mm surprimaire sincessaire

    2 couches surprimaire sincessaire

    2 couches surprimaire sincessaire

    2 couches surprimaire sincessaire

    2 couches surprimaire sincessaire

    Epaisseursche

    0,5 mmarm

    0,8 mm

    0,8 mm

    1,0 mm

    1,0 mm

    1,0 mm

    Extrait des Rgles Professionnelles* Fissuration existante admissible du support sans traitement spcifique

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 9

  • 10

    Dfinition :plancher intrieur dun btiment ferm pouvant treexpos des dversements deau, y compris lesplanchers sur vide sanitaire. Exemples : locauxtechniques, locaux humides, cuisines, sanitaires, sallesde bain

    Rglementation europenne :agrment technique europen concernant ltanchitdes locaux humides procdure en cours deformalisation-.

    Rglementation franaise :a) l Rgles Professionnelles Les rgles de lart en matire dtanchitdes planchers intermdiaires intrieurs sontfixes par :

    Les rgles professionnelles SEL concernantles travaux dtanchit leau raliss parapplication de systmes dtanchit liquide sur planchersintermdiaires extrieurs.

    Edites et homologues sans rserve par lAgenceQualit Construction en 2002, ces rglesprofessionnelles dfinissent les supports admissiblesainsi que le mode de mise en uvre dun SEL. Ellestablissent par ailleurs des critres performanciels desSEL rsistance la fissuration, larrachement, auxsollicitations mcaniques, adhrence du carrelage- auxquels doiventrpondre les systmes dtanchit liquide envisags dans ce domaineprcis. En fonction des rsultats, un SEL sera class dans une des 2classes : SP2 ou SP3.Chaque classe dtermine la destination du SEL ainsi que sa constitution.

    Etanchit des planchers intermdiaires intrieurs des locaux humides ou locaux techniques4

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 10

  • 11

    b) l Cahier des Clauses Techniques sous avis dun contrleurtechniqueSur le fond des dispositions des Rgles Professionnelles, le Cahier desClauses Techniques vis reconnat dune part le classement du systme etprcise, par ailleurs, les limites exactes de son domaine demploi et lesconditions de sa mise en uvre.

    c) l Garantie dcennale obligatoireLe respect des dispositions des Rgles Professionnelles et du Cahier desClauses Techniques entrane laccs possible, au profit du matre douvrage,dune couverture du risque dcennal.

    Classe du SEL

    Destination

    Protection

    Fissuration existanteadmissible du support sans

    traitement spcifique

    Constitution minimale durevtement

    Epaisseur sche minimale du SEL

    SP2 SP3

    Planchers intermdiaires intrieurs accessibles la circulation ou au stationnement de pitons

    ou de matriels de manutention en relation avec lusage des locaux considrs

    Utilisable exclusivementen accessibilit directe ou

    sous protection durescelle dsolidarise

    Utilisable exclusivement sousprotection dure colle ou

    scelle dsolidarise

    0,2 mm

    2 couches sur primaire, si ncessaire

    1,0 mm 0,8 mm ou 1,0mm

    sous protection durescelle dsolidarise

    chers intermdiaires intrieurs ides ou locaux techniques

    En brefUn SEL pour ltanchit des planchers intermdiaires intrieurs doit :l Etre conforme aux Rgles Professionnelles par attestation validel Et/ou faire lobjet dun Cahier des Clauses Techniques vis.

    Extrait des Rgles Professionnelles

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 11

  • 12

    Entreprises habilites en tanchit liquide desplanchers intermdiaires intrieurs :Entrepreneurs dtanchit, principalement ceux dtenteurs de laqualification Qualibat 3242 et 3243.

    Le saviez-vous ?SPEC ou SELsont 2 systmes diffrents rencontrs dans le domaine du local humide= local dont les murs/sols sont exposs leau.

    Dfinition

    Fonction remplie

    Sollicitationadmissibles dans les

    locaux

    Domaines demploi

    Entreprisesintervenantes

    Garantie

    SPEC

    Systmes de Protection lEausous Carrelage

    (cest dire sous carrelage coll)

    Permet dutiliser en support dun carrelage coll des

    ouvrages qui, en considration de lhumidit du local, ne serait

    pas admis dans cet usage

    Locaux de classe P3 duclassement UPEC

    ne comportant pas dvacuation

    Sous protection dure en carreauxcramiques ou analogues colls

    Entreprises de carrelage -revtement mosaque

    (Qualibat 63)

    Garantie ventuellementdcennale si le dcollement ducarrelage entrane limproprit

    lusage de louvrage

    SEL

    Systmes dEtanchit Liquide

    Etanchit des locaux humides,planchers, murs et cloisons

    Locaux de classe P3 duclassement UPEC en cas de pose sous carrelage coll

    -SEL de classe SP2 en revtementdirectement accessible ou sousprotection dure dsolidarise

    -SEL de classe SP3 sousprotection dure rapporte

    (colle ou scelle)

    Entreprises dtanchit(Qualibat 3242 et 3243)

    Garantie dcennale dtanchittendue la fixation du carrelagedans le cas dun carrelage coll, si le dcollement du carrelage

    entrane limproprit lusagede louvrage

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 12

  • 13

    Dfinition : tout ouvrage tant en contact avec leau ou rceptionnantde leau. Exemple : piscines, bassins, fontaines, cuvesLtanchit des ouvrages en eau est rgie par :

    Rglementation europenne : nant

    Rglementation franaise :a) l Fascicule 74 -Construction des rservoirsen bton (Cahier des Clauses TechniquesGnrales) : Fascicule 74 -Construction desrservoirs en bton :Les rgles de lart en matire dtanchit desouvrages en eau sont fixes par le fascicule 74,dit par le ministre des transports et dulogement. Il autorise le recours un SEL avecincorporation dune armature textile.

    b) l Cahier des Clauses Techniques sous avisdun contrleur techniqueUn SEL peut galement tre autoris dans ce domaine demploi lorsque sonchamp dapplication-ouvrages en eau- est valid dans un cahier desclauses techniques peut tre utilis dans ce domainedemploi.

    c) l Garantie dcennale La garantie dcennale estogligatoire pour lesouvrages en eau dubatment et restecontractuelle pour lesouvrages du gnie civil.

    Ltanchit des ouvrages en eau5

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 13

  • Rglementation

    14

    En rsum6

    Europenne

    Domainedutilisation

    AgrmentTechniqueEuropen

    ATE - Marquage

    CE

    DocumentTechnique

    dapplicationDTA valid par le CSTB

    Cahier desClauses

    TechniquesCCT vis parle contrleur

    Technique

    RglesProfessionnelles

    Garantiedcennale

    Etanchit destoitures-terrasses

    Obligatoire Sans objet

    Permetlaccession la couverture

    du risquedcennal

    Permetlaccession la couverture

    du risquedcennal

    Sans objet

    Obligatoirepolice

    dassurancespcifique

    Etanchit des balcons,

    Loggias,Coursives

    Sans objet Sans objet(facultatif)

    Etablit laconformit

    aux rgles etprcise ledomaine

    demploi et lamise enoeuvre

    Concernant lestravaux

    dtanchit surles planchersextrieurs enmaonnerie

    dominant desparties non closes

    du btiment

    Obligatoire

    Etanchit des planchersintermdiaires

    intrieurs

    En cours deformalisation

    Sans objet(facultatif)

    Etablit laconformit

    aux rgles etprcise ledomaine

    demploi et lamise enoeuvre

    Concernant lestravaux

    dtanchit surplanchers

    intermdiairesextrieurs

    Obligatoire

    Etanchit desOuvrages en

    eauSans objet Sans objet

    Possibilits : -CCT validelemploi su

    SEL-conforme aufascicule 74

    Sans objet

    Obligatoireen matirede batmentcontractuelleet en gnie

    civil

    Franaise

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 14

  • 15

    Pour obtenir les textes rglementaires et autres documents voqus dans le guide :

    l Agrment Technique Europen concernant les kits dtanchit liquide en toiture-terrasse Aot 2000 (www.eota.org rubrique endorsed ETAGs - ETAG 005 )

    l Directive des Produits de la Construction 21.12.1988(www.dpcnet.org rubrique documents - directive )

    l Fascicule 74 : Construction des rservoirs en bton (Cahier des ClausesTechniques Gnrales), Ministre de lquipement et du logement Mars 1998

    (Journal Officiel 26 rue Desaix 75727 Paris Cedex 15 Tel : 01 40 58 79 79)

    l Les rgles professionnelles SEL concernant les travaux dtanchit leau ralisspar application de systmes dtanchit liquide sur planchers intermdiairesextrieurs.Locaux humides intrieurs Edition octobre 2002

    (D.T.S.B. Edition 6-14 rue de la Prouse 75784 Paris Cedex 16 Tel : 01 56 62 10 00)

    l Les rgles professionnelles SEL concernant les travaux dtanchit raliss parapplication de systmes dtanchit liquide sur planchers extrieurs en maonneriedominant des parties non closes du btiment Edition septembre 1999

    (D.T.S.B. Edition 6-14 rue de la Prouse 75784 Paris Cedex 16 Tel : 01 56 62 10 00)

    l Locaux humides intrieurs APSEL et UNECB Octobre 2003Solutions techniques applicables en murs et sols suivant leur degr dexposition leau

    (APSEL (Association Professionnelle des Systmes dEtanchit Liquide) 6/14 rue de la Prouse 75784 Paris Cedex16 Tel : 01 56 62 10 12)

    l NF P 84-204 (DTU 43.1) 2005Etanchit des toitures-terrasses et toitures inclines avec lments porteurs enmaonnerie en climat de plaine

    (C.S.T.B. 54 avenue Jean Jaurs Champs sur Marne 77447 Marne la Valle Tel : 01 64 68 84 36 www.cstb.fr)

    l NF P 84-208 (DTU 43.5) Novembre 2002Rfection des ouvrages dtanchit des toitures-terrasses ou inclines

    (C.S.T.B. 54 avenue Jean Jaurs Champs sur Marne 77447 Marne la Valle Tel : 01 64 68 84 36 www.cstb.fr)

    l NF P 10-203 (DTU 20.12) Septembre 1993Gros uvre en maonnerie des toitures destines recevoir un revtement dtanchit

    (C.S.T.B. 54 avenue Jean Jaurs Champs sur Marne 77447 Marne la Valle Tel : 01 64 68 84 36 www.cstb.fr)

    l Qualification des entreprises du btiment Nomenclature Rfrentiel 2004(QUALIBAT 55 avenue Klber 75784 Paris Cedex 16 Tel : 01 47 04 26 01)

    Pour en savoir plus...7

    INTERIEUR 28/10/05 16:32 Page 15