LES PRATIQUES DU DIALOGUE base.afrique- .endogènes dans le processus du dialogue afin de favoriser

download LES PRATIQUES DU DIALOGUE base.afrique- .endogènes dans le processus du dialogue afin de favoriser

of 66

  • date post

    14-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    217
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LES PRATIQUES DU DIALOGUE base.afrique- .endogènes dans le processus du dialogue afin de favoriser

  • LES PRATIQUES DU DIALOGUE INTERCOMMUNAUTAIRE POUR LA PAIX ET LA RECONCILIATION AU MALI

    Expriences & Analyses

  • La paix est un tat desprit qui dbouche

    sur la patience, qui doit sancrer dans les

    esprits, spanouir dans les curs. Cest le

    garant du prsent et de lavenir. Graine

    seme, arrose et entretenue, elle

    simprime dans tous les actes, elle doit

    commander toutes les actions de lhomme

    vivant en socit .

    Culture de la paix et esprit de tolrance

    en islam , 2014,

    La rconciliation est un moyen de

    dnouement des crises et des divergences

    () et une voie adopte pour restaurer la

    paix, la concorde et la quitude entre les

    belligrants. Cette rconciliation sera

    infructueuse tant que les parties

    concernes ne se dotent pas de tolrance et

    de souplesse .

    Manuscrit Tadhkitrat al-Ghafilin

    (Tombouctou)

  • 3

    A propos de lauteur Ambroise DAKOUO est diplm de lInstitut des Hautes Etudes Internationales et du Dveloppement de Genve en Suisse. Il a tudi la conception et lvaluation des politiques publiques lEcole Nationale dAdministration (ENA) de Paris en France. Il est spcialiste en gouvernance, en planification et animation des processus du dialogue communautaire. De 2009 2011, il a conduit les processus des Assembles Citoyennes Maliennes (ACM) pour la conception dun projet collectif de socit au Mali. Ambroise DAKOUO a travaill sur le processus du Forum multi-acteurs sur la gouvernance dmocratique au Mali. Il a contribu au processus de mise en uvre du DEBACOM (dbats communaux : dmarche de renforcement de la cohsion sociale pour encourager le dialogue au sein des collectivits locales aprs la crise de 2012) avec le PACT/GIZ au Mali. Ambroise DAKOUO, est Coordinateur du Rseau Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique au Mali (ARGA-Mali). Il est lauteur de plusieurs publications portant sur la gouvernance dmocratique et les rformes politiques au Mali.

    Responsable de publication Boniface CISSE LONG ORFED (Organisation pour la Rflexion, la Formation et lEducation la Dmocratie et au Dveloppement), est responsable de la publication de cet ouvrage. ORFED est une ONG de droit national malien cre en mars 2004 par des professionnels du dveloppement. LONG ORFED est charge de loprationnalisation du Programme GENEVICO (Gestion Non Violente des Conflits). LONG ORFED a pour objectifs de promouvoir la bonne gouvernance locale et de contribuer de manire structurelle rduire la pauvret notamment en milieu priurbain et rural o les pratiques de survie reposent essentiellement sur les activits agricoles et para- agricoles (marachage, embouche, transformation de produits locaux, levage, etc.). Llaboration de cet ouvrage a t finance par le Service de dveloppement de lglise par Pain pour le Monde Service protestant de dveloppement. EIRENE et le Fokus Sahel ont apport un appui/ conseil. Coordination Fokus Sahel : Grit Lenz, Berlin/ Allemagne fokus_sahel.lenz@yahoo.de ORFED/ GENOVICO BPE 2453 Bamako, Bol Cit des 93 logements de la SEMA, Tl. (00223) 20206820 / 20206923) genovico.mali@yahoo.fr as_orfed@yahoo.fr Bamako, Mali Photo de couverture (1) : Rencontre intercommunautaire Ntigarte, Projet YAAFA TO , ENDA-Mali Date de publication : Avril 2016

    mailto:fokus_sahel.lenz@yahoo.demailto:genovico.mali@yahoo.frmailto:as_orfed@yahoo.fr

  • 4

    Avant propos

    Dans le cadre de la mise en uvre des

    actions de dialogue communautaire au

    Mali, les acteurs voluant dans le domaine,

    ont vu la ncessit dunir leurs efforts en

    harmonisant les diffrentes approches en

    terme de dialogue et rconciliation. Une

    telle initiative, vise rvler aux autorits

    publiques, la potentialit des acteurs dans

    le processus de rconciliation au Mali.

    Cest dans ce contexte, et avec lappui de

    EIRENE et Fokus Sahel, quil sest tenu un

    atelier dchange entre les acteurs sur le

    dialogue communautaire tenu Bamako

    du 23 au 24 septembre 2014. Cet atelier a

    permis dabord aux acteurs de se connatre

    et de mettre en place un cadre formel de

    concertation aussi il y a eu des

    recommandations qui ont t formules par

    les participants dont lessentiel portait sur

    la valorisation des pratiques de dialogue

    communautaire auprs du gouvernement et

    des autres partenaires, afin de jouer un rle

    dans le processus de rconciliation

    nationale au Mali. Ainsi, la suite, des

    rencontres entre les parties prenantes du dit

    atelier ont eu lieu respectivement

    Welthungerhilfe, ORFED/GENOVICO.

    Ces rencontres ont permis dlaborer les

    termes de rfrences pour un processus de

    capitalisation des expriences pratiques.

    Les structures qui contribuent la

    capitalisation des expriences des

    processus de dialogue et rconciliation

    dans le cadre de cet ouvrage sont :

    AEN : Aide de lEglise Norvgienne

    AME : Association Malienne des Expulss

    Amnesty International/ Mali

    ARGA : Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique

    ASEFOD : Association pour l'Education et la Formation au

    Dveloppement

    DVV International

    ENDA Mali : Environnement et Dveloppement

    ORFED : Organisation pour la Rflexion, la Formation

    lEducation la Dmocratie et au

    Dveloppement

    HDS : Harmonie de Dveloppement au Sahel

    TDH : Terre Des Hommes

    La rflexion sur le dialogue inter

    communautaire et llaboration de ce

    document ont t ralises, avec lappui

    des membres du Fokus Sahel. Fokus Sahel

    est un rseau pour renforcer la capacit

    daction des ONGs allemandes au Sahel.

    Les expriences qui font lobjet de

    capitalisation, ont t mise en uvre la

    fois avant et aprs la crise de 2012 au Mali.

    Le contexte post crise caractris par un

    rel besoin des communauts daller vers

    la paix et le raffermissement des relations

    sociales a t loccasion damplifier les

    processus de dialogue et rconciliation.

    Mais lvidence, les pratiques sur le

    terrain ont rvl la diversit des approches

    de dialogue et rconciliation. Les modes

    alternatifs de prvention et de gestion des

    conflits largement usits par les ONG du

    fait de la fragilit des mcanismes

    endognes montrent leur pertinence. Mais,

    ces atouts ne devraient pas masquer le

    besoin de systmatiser les pratiques et den

    amliorer la dmarche mthodologique.

    Les expriences analyses dans ce manuel

    montrent la richesse des approches mises

    en uvre par les ONG en matire de

    rconciliation, rintgration et gestion de

    problmes concrets.

    Les dfis lis au processus de dialogue et

    rconciliation portent entre autres sur

    les aspects suivants :

    Quels acteurs doivent participer au dialogue cibler des acteurs cls,

    ou impliquer tout le monde

    (approche inclusive) ?

  • 5

    Comment grer le risque de rcupration ou de manipulation

    par des acteurs politiques ?

    Comment assurer la participation rationnelle des jeunes, des femmes

    et autres groupes qui n'ont pas

    lhabitude et le droit de parler au

    niveau des espaces publics locaux ?

    Qui doit faciliter le processus de dialogue et de rconciliation ?

    Quel rle doivent jouer les mcanismes locaux dans le

    processus (par exemple : les

    chefferies, les religieux, les

    communicateurs traditionnels) ?

    Comment assurer la durabilit des acquis du processus ?

    Comment structurer le dialogue : quelle planification et quelle

    animation au plan

    mthodologique ?

    Les processus de gestion des conflits

    aboutissent dans la majeure partie des

    cas des rsultats significatifs :

    Le dialogue est un acte de purification , il permet aux

    communauts de sexprimer

    librement et dvacuer leur

    ressentiment,

    Le processus de dialogue permet didentifier collectivement les

    causes, les acteurs et les facteurs du

    conflit,

    Le processus de dialogue permet de faire convenir une vision et des

    perspectives pour l'avenir,

    Le processus de dialogue favorise la rencontre et les changes entre

    des groupes communautaires qui

    sont en conflit,

    Le processus de dialogue permet de faire une large mobilisation autour

    des projets concrets et des priorits

    pour le dveloppement local,

    Les discussions entre les parties en conflit favorisent ladoption de

    solutions en termes de gestion

    consensuelle des ressources

    naturelles (par exemple utilisation

    des points d'eau).

    On notera que les processus de dialogue

    et rconciliation sont confronts dans

    leur mise en uvre des limites :

    Les processus de dialogue sont trop ponctuels, trop mcanique, et

    la durabilit des acquis n'est pas

    toujours assure,

    Lensemble des parties en conflit ne sont pas toujours prsent dans

    le processus, cela entraine la

    fragilit des conclusions des

    rencontres,

    Les processus de dialogue ne font pas toujours lobjet de portage

    institutionnel au niveau local.

    Les recommandations ci-dessous ont t

    formules ladresse des acteurs

    engags dans les processus de

    rconciliation et de reconstruction :

    Capitaliser les acquis (approches, instruments, rsultats) et les

    intgrer dans les stratgies des

    processus officiels de rconciliation,

    Encourager la participation des jeunes et des