LES MISSIONS DES SAPEURS-POMPIERS : POURQUOI INSTALLER · PDF file Sapeur Caporal Caporal-chef...

Click here to load reader

  • date post

    19-Oct-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LES MISSIONS DES SAPEURS-POMPIERS : POURQUOI INSTALLER · PDF file Sapeur Caporal Caporal-chef...

  • PAGE 4 INFOS-SERVICES

    Des informations complémentaires sont disponibles sur le site internet du SDIS : www.sdis44.fr

    Le SDIS est chargé de la prévention, de la protection et de la lutte contre les incendies. Avec les autres services et professionnels concernés, il concourt : à la protection et à la lutte contre les autres accidents, sinistres et catastrophes, à l’évaluation et à la prévention des risques de toutes natures, aux secours médicaux d’urgence.

    Les interventions des sapeurs- pompiers en Loire-Atlantique : En 2012, les sapeurs-pompiers ont effectué 59 636 interventions, soit en moyenne 163 interventions par jour.

    Les équipes spécialisées du SDIS interviennent lors d’opérations en milieu hostile :

    ▲ Le GRIMP groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux intervient en hauteur ou au contraire en profondeur.

    ▲ La CMIC : cellule mobile d’intervention chimique intervient en présence de risques technologiques

    ▲ Le SD : sauvetage et déblaiement, intervient lors d’éboulement de bâtiment ou de menace d’éboulement.

    ▲ L’équipe cynotechnique intervient pour rechercher des personnes ensevelies.

    ▲ L’équipe sauvetage nautique intervient pour le secours et la recherche de personnes en surface ou sous l’eau.

    ▲ L’équipe exploration longue durée intervient sur des feux nécessitant le port d’appareils respiratoires de grande capacité.

    LES MISSIONS DES SAPEURS-POMPIERS :

    Un DAAF permet de détecter, dès le début du développement du feu, les premières fumées et ainsi d’avertir par un signal sonore puis- sant les occupants du logement, notamment la nuit, lorsque le ni- veau de vigilance dans la maison est au plus bas.

    POURQUOI INSTALLER UN DÉTECTEUR DE FUMÉES CHEZ SOI ?

    Les conditions à remplir : avoir entre 16 ans et 55 ans, jouir de ses droits civiques, satisfaire à des tests d’apti- tude médicale, résider ou travailler à 5 mn d’un centre d’incendie et de secours, avoir du temps disponible en journée.

    COMMENT DEVENIR SAPEUR- POMPIER VOLONTAIRE ?

    Pour exercer la profession de sapeur-pompier, il faut sa- tisfaire aux épreuves d’un concours de la fonction pu- blique territoriale. Il existe deux niveaux de recrutement : sapeur et lieutenant. Une fois l’un de ces concours en poche, le candidat est inscrit sur une liste d’aptitude et doit alors rechercher un SDIS pouvant l’accueillir. Dès son recrutement, il entrera en « formation initiale d’application ». S’il passe avec succès cette formation, le nouveau sapeur-pompier sera alors affecté dans un centre d’incendie et de secours du département qui l’a recruté.

    Renseignements auprès du pôle développement RH au : 02 28 09 81 48

    COMMENT DEVENIR SAPEUR- POMPIER PROFESSIONNEL ?

    QUELQUES CHIFFRES :

    ▲ 1 incendie toutes les deux minutes ;

    ▲ 10 000 personnes victimes chaque année ;

    ▲ Environ 500 décès par an, dont 30 % d’enfants ;

    ▲ 70 % des décès surviennent lors d’un incendie nocturne ;

    ▲ 2 % de foyers équipés en France, contre 89 % en Angle- terre ;

    ▲ 70 % des décès sont dus aux fumées, on meurt asphyxié avant d’être brûlé.

    C ré

    at io

    n G

    ra p

    h iq

    u e

    B le

    u C

    o m

    ’ C èd

    re -

    0 2

    41 5

    6 08

    7 3

    - C

    h o

    le t

    - M

    is e

    à jo

    u r

    A vr

    il 20

    13 -

    R C

    S A

    N G

    ER S

    43 7

    85 5

    08 3

    00 0

    14 -

    C ré

    d it

    p h

    o to

    : J.

    J. B

    er n

    ie r

    6.149 opérations diverses / 10,30 %

    5.824 accidents voie publique / 9,75%

    4.978 feux / 8,35%

    42.685 secours à personnes / 71,60 %

    Contactez le chef du centre de secours le plus proche de chez vous ou le Service Développement

    du Volontariat au : 02 28 09 81 50 / [email protected]

    En Loire-Atlantique, 4 800 personnes : sapeurs-pompiers professionnels, sapeurs-pompiers volontaires et per- sonnels administratifs, techniques et spécialisés travaillent ensemble pour assurer la sécurité de la po-

    pulation. Nous vous proposons de partir à la découverte de l’univers des sapeurs-pompiers : que se passe-t-il lorsque l’on appelle le 18 ? Que faut-il savoir si l’on est le premier sur les lieux d’un accident ? Comment

    devenir sapeur-pompier ? Le SDIS vous délivre ici quelques conseils utiles à retenir pour mieux connaître et com- prendre les missions de ces personnes qui s’engagent au quotidien pour assu- rer votre sécurité.

    LES SAPEURS- POMPIERS EN LOIRE-ATLANTIQUE En Loire-Atlantique, 4 800 personnes : sapeurs-pompiers professionnels...

    A LA UNE

    AVRIL 2013 S O M M A I R E

    LE 18, LE NUMERO QUI SAUVE Lorsque l’on est témoin d’un accident ou d’un incendie, l’important est de Protéger, Alerter puis Secourir...

    PAGE 2

    LE SDIS : C’EST QUOI ? Le Service départemental d’incendie et de secours est l’éta- blissement public qui gère les sapeurs-pompiers...

    PAGE 3

    INFO-SERVICES Le SDIS est chargé de la prévention, de la protection et de la lutte contre les incendies...

    PAGE 4

    Informations du Service Départemental d’Incendie et de Secours de Loire-Atlantique pour les 10-16 ans

  • Carte de la Loire-Atlantique avec les 97 centres de Secours.

    L’appareil respiratoire isolant En cas d’incendie, les pompiers por- tent sur leur dos un appareil respira- toire leur permettant de respirer un air pur contenu dans une bouteille. Ils disposent ainsi d’une autonomie de 20 à 40 minutes dans un environ- nement enfumé.

    LES MATÉRIELS DES SAPEURS-POMPIERS

    ▲ LE VSAV : VÉHICULE DE SECOURS AUX VICTIMES (l’ambulance) Missions : il dispose du matériel nécessaire (défi brillateur, oxygène, médicaments) pour apporter les gestes de premiers secours à un blessé. Il peut transporter un blessé allongé.

    ▲ LE FPT : FOURGON POMPE TONNE Missions : lutte contre le feu et sauvetage. Il transporte une réserve d’eau de 2500 litres, des tuyaux et des lances incendie. Il transporte 6 sapeurs-pompiers.

    ▲ L’EPA : ÉCHELLE PIVOTANTE AUTOMATIQUE Missions : sauvetages des personnes, lutte contre l’incendie, intervention technique, récupération d’objet menaçant de chuter.

    ▲ LE VTU : VÉHICULE TOUT USAGE Missions : protection, assèchement, tempête, tronçonnage, bâchage, des- truction hyménoptères, récupération d’animaux blessés, assistance ambu- lance pour secours à personne.

    LES GRADES DES SAPEURS-POMPIERS GRADES (suite)

    FOURREAU D’EPAULE

    GALON DE POITRINE

    Capitaine

    Commandant

    Lieutenant- colonel

    Colonel

    PAGE 2 CITOYENNETÉ

    Lorsque l’on est témoin d’un accident ou d’un incendie, l’important est de PROTÉ- GER, ALERTER PUIS SE- COURIR.

    PROTÉGER, c’est assurer la sécurité des sauveteurs, des différents témoins ou des vic- times et éviter un accident sup- plémentaire. C’est par exemple positionner le triangle de si- gnalisation en amont d’un ac- cident, ou éloigner les blessés s’il y a un feu.

    ALERTER, c’est prévenir les secours en gardant son calme et en étant précis.

    SECOURIR, c’est faire les gestes de première urgence. Pour les connaître, suivre une formation aux premiers secours est indispensable.

    Renseignez-vous auprès du bureau du secourisme

    de l’Union départementale des

    sapeurs-pompiers au : 02 28 01 39 04.

    LE 18, LE NUMÉRO QUI SAUVE

    Dans quels cas appeler : Feu, explosion, fuite de gaz, accident (route, avion, déraillement...), bles- sés ou malades dans un lieu public, noyade, asphyxie, effondrement, inon- dation... et dans tous les cas où une vie est en danger. Attention : appelez le 18 ou le 112 pour les urgences, mais n’en abusez pas ! Le centre de traitement de l’alerte «18» reçoit les appels pour tout le dépar- tement. Pour garantir l’effi cacité des secours, il ne doit pas être encombré d’appels inutiles ! Avec votre téléphone portable : vous pouvez aussi joindre les n° d’urgence (18, 112, 15, 17...) gra- tuitement.

    Ne pensez pas systématiquement que d’autres ont déjà prévenu les secours, seule la présence d’un véhicule de secours sur les lieux vous dispense de donner l’alerte.

    Quels renseignements donner ? Avant toute chose, gardez votre sang- froid ! Une annonce calme, claire et complète garantit la rapidité des se- cours. Etre clair et précis, c’est faire gagner du temps aux secours ! Dans la mesure du possible, indiquez : La nature du sinistre : feu, accident de la route... Le lieu : commune, lieu-dit, rue, nu- méro, étage et porte éventuellement. Pour les routes, précisez la dénomi- nation (ex : RN12, D928...) et pour les routes à double chaussée ou les autoroutes, indiquez le sens de la cir- culation : (ex : Paris-Province).

    Le nombre approximatif des victimes et leur état : victime consciente ou pas, hémorragie visible...

    Les éventuels dangers et les circons- tances particulières: camion trans- portant des matières dangereuses, victime coincée dans la voiture, ...

    Dans le cas d’un incendie, précisez la nature