LES ECHOS DE SAINT-MAURICE - DIGI- .tés criantes entre riches et pauvres ne soient corrigées....

download LES ECHOS DE SAINT-MAURICE - DIGI- .tés criantes entre riches et pauvres ne soient corrigées. Respect

of 4

  • date post

    16-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LES ECHOS DE SAINT-MAURICE - DIGI- .tés criantes entre riches et pauvres ne soient corrigées....

  • LES ECHOS DE SAINT-MAURICE

    Edition numrique

    Henri SALINA

    Le regard de Mgr Henri Salina sur l'uvre missionnaire

    Dans Echos de Saint-Maurice, 2010, tome 105a, p. 5-7

    Abbaye de Saint-Maurice 2014

  • 75 ans de prsence missionnaire et, certaine-

    ment bien plus

    1934 : Le sikkim

    1974 : Le Prou

    2004 : Le Kazakhstan.

    sil fallait tout simplement entriner le pass,

    ou porter nos regards vers des temps rvolus

    concernant le travail missionnaire de lAbbaye,

    je crois quil serait plus judicieux de consulter

    les nombreux echos du sikkim et des Andes

    parus de 1934 1999

    non, il y a mieux faire, car comme vous li-

    rez, (en rsum) dans ce parcours missionnaire

    abbatial, un merveilleux fil rouge offre plus

    dun confrre (et aux nombreux amis de lAb-

    baye) la joie de pouvoir rpondre, sa mesure,

    lappel du seigneur : Allez ! Proclamez la

    Parole, faites des disciples, baptisez-les au nom

    du Pre, du Fils et du Saint Esprit .

    Certes, les lieux vangliss au cours de ces 75

    annes furent bien diffrents : des contreforts

    des himalaya aux steppes du Kazakhstan en

    passant par les hauts plateaux andins, mais

    chaque fois on retrouve nos confrres dans des

    conditions qui se recoupent : aller la rencon-

    tre de ltre humain en attente, plus ou moins

    avoue, du seigneur qui met dans les curs le

    dsir du bonheur.

    un bonheur qui passe par des conditions de

    respect et de dignit.

    Respect et dignit qui ne peuvent se vivre

    tant que les oppressions sociales, les ingali-

    ts criantes entre riches et pauvres ne soient

    corriges.

    Respect et dignit qui ne peuvent sexprimer

    tant que laccs la culture et au savoir ne

    sera pas partag.

    etre envoy pour dire que tout lhomme

    a t cr par amour pour tre aim et pour

    aimer, voil le vrai projet missionnaire de

    leglise. et je ne crois pas me tromper en disant

    que nos missionnaires, que ce soit au sikkim,

    dans les Andes ou au Kazakhstan, ont eu et ont

    cur de le raliser.

    Ces quelques pages rvleront de manire

    toute simple le parcours de nos confrres

    et le beau travail qui sest vcu et qui se vit

    aujourdhui en terre trangre.

    Chne Jean-Paul Amoos

    Les missions de lAbbaye de Saint-Maurice

    Des contreforts des himalaya aux steppes du Kazakhstan

    en passant par les hauts plateaux andins.

    Lever de soleil sur le majestueux Kangchenjunga.

    04 05

    Le regard de Mgr Henri Salina sur luvre missionnaire

    elu Abb de saint-Maurice en 1970 Mgr henri salina, a pass

    quelques semaines aux indes au printemps 1974 afin de visiter

    ses confrres en mission, mais aussi pour clbrer les 40 ans de la

    prsence de lAbbaye en inde.

    Kalimpong, Pdong, sikkim Voil des noms

    aux sonorits asiatiques qui sont devenus fa-

    miliers tous ceux qui habitent lAbbaye et

    tous leurs amis. Il en est dautres qui ponctuent

    lhistoire de ces quarante annes coules : Ma-

    ria basti, suruk, Merik, gorubathan, shepkola

    Tous sont l, enracins dans le sol des contre-

    forts himalayens, comme de belles plantes nes

    dune graine apporte par le souffle du vent.

    Ce souffle est aussi ancien que leglise : cest

    celui de la premire Pentecte o lesprit est

    envoy, comme Jsus le fut lui-mme, pour que

    la bonne nouvelle, levangile, parvienne aux

    extrmits de la terre et soit proclame sans

    relche jusqu lextrmit du temps.

    Quarante ans de labeurs, de peines, de joies,

    de sacrifices pour que simplante leglise. Des

    annes de vie dhommes donnes Dieu pour

    ses enfants lointains, pauvres de beaucoup

    de choses ! Deux vies dj couches en terre,

    comme le grain de bl qui meurt Le Pre Pa-

    trice Vergres et le Pre Auguste schyrr.

    Mais le frmissement de ce souffle qui pous-

    se partir vers ceux qui ne connaissent pas

    Jsus-Christ, il y a bien plus de quarante ans

    quil se faisait sentir dans les murs de la vieille

    Abbaye : cest normal, puisquelle est deglise

    et que de sa nature, lEglise, durant son p-

    lerinage sur terre, est missionnaire et que

    luvre dvanglisation est le devoir fonda-

    mental du peuple de Dieu (Concile Vatican II).

    une uvre grande et durable ne se fait pas ce-

    pendant sans reprises, sans ttonnements ; il y

    faut aussi le temps.

    en 1854, (le 7 novembre) se concrtisait dj

    le dsir de la Mission lAbbaye. Le Chapitre

    abbatial acceptait un projet dtablissement

    en Afrique du nord. Mais hlas, des conditions

    trs difficiles, de climat entre autres, et de

    nombreux obstacles ne permirent pas de tenir

    au-del de la fin de 1856.

  • La flamme cependant ntait pas morte et la

    braise couvait sous la cendre dans lattente de

    possibilits meilleures. Ds 1918, elle commen-

    ce se ranimer en 1925, un rapport envoy

    la Congrgation de Propaganda Fide annonce

    que lon peut srieusement envisager de passer

    aux actes. et lon cherche un lieu. Le souffle du

    vent semble tourner lest. explorations : ira-t-

    on en Mandchourie (alors partie de la Chine) ?

    en Core ? Le saint-sige suggre lIndochine.

    Ira-t-on hano ou hu ? Mais lesprit souf-

    fle o il veut : en 1928, la dcision est prise.

    Ce sera limmense sous-continent indien : sur

    linvitation de levque de Mysore, lAbbaye

    ira planter sa tente bangalore dans linten-

    tion de prendre la succession des Pres des

    Missions etrangres de Paris au Collge uni-

    versitaire saint-Joseph. On sy installe en 1930

    pour collaborer quelque temps le temps de

    la relve avec les Pres des Missions etran-

    gres. Mais en dfinitive ce nest pas encore

    l que la Providence nous veut. Le vent alors

    souffle vers le nord et enfin, le 17 dcembre

    1934, les deux premiers Chanoines de saint-

    Maurice MM. gianora et Fox pntrent sur

    la terre (Prfecture apostolique du sikkim) o

    la graine enfin prend racine, prospre et porte

    du fruit.

    Certains de ces fruits sont bien visibles et vous

    les connaissez, fidles amis et lecteurs des

    Echos du Sikkim : les paroisses, leurs coles et

    leurs dispensaires (et quaurions-nous fait tou-

    tefois sans le dvouement et les comptences

    des surs de saint-Joseph de Cluny ?) ; lcole

    saint-georges de Pdong, saint-Augustin de

    Kalimpong ; la ferme-laiterie, la cooprative de

    shepkola Leglise qui simplante, signe du sa-

    lut en Jsus-Christ, qui est maintenant legli-

    se qui est Darjeeling . et les fruits invisibles

    qui sont de lordre de la grce

    Pour ces quarante annes nous disons merci

    Dieu, le priant de veiller sur cette uvre quil

    nous a donne de faire, le priant de protger

    les ouvriers qui travaillent sa moisson et

    den envoyer dautres, le priant de maintenir

    en nous lesprit de la Mission.

    Voil les penses qui me venaient lesprit au

    printemps dernier en parcourant les collines

    de Kalimpong avec mes confrres de l-bas :

    regard sur le pass et le prsent sans oublier

    lavenir aussi puisque dj deux chanoines

    sont partis pour les hauts-Plateaux du Prou,

    commenant crire une nouvelle page.

    Tout cela, cest le seul et mme Esprit qui

    lopre (1 Co 12, 11).

    Henri Salina, Abb de Saint-Maurice

    Texte paru dans LEcho du Sikkim, octobre 1974

    Le chanoine Rucksthul a photographi ses confrres missionnaires et des prtres avec Mgr Eric Benjamin.

    Emmanuel Gex-Collet, un pre indien, Jean-Marie Bra-hier, Mgr Henri Salina et Hubert Ruckstuhl lors dune pause sur la route de nos missions.

    Les lves de lcole Nol 1996. Ci-dessous, une vue panoramique du Sikkim dessine par Paul Monnier.

    06 07

  • La flamme cependant ntait pas morte et la

    braise couvait sous la cendre dans lattente de

    possibilits meilleures. Ds 1918, elle commen-

    ce se ranimer en 1925, un rapport envoy

    la Congrgation de Propaganda Fide annonce

    que lon peut srieusement envisager de passer

    aux actes. et lon cherche un lieu. Le souffle du

    vent semble tourner lest. explorations : ira-t-

    on en Mandchourie (alors partie de la Chine) ?

    en Core ? Le saint-sige suggre lIndochine.

    Ira-t-on hano ou hu ? Mais lesprit souf-

    fle o il veut : en 1928, la dcision est prise.

    Ce sera limmense sous-continent indien : sur

    linvitation de levque de Mysore, lAbbaye

    ira planter sa tente bangalore dans linten-

    tion de prendre la succession des Pres des

    Missions etrangres de Paris au Collge uni-

    versitaire saint-Joseph. On sy installe en 1930

    pour collaborer quelque temps le temps de

    la relve avec les Pres des Missions etran-

    gres. Mais en dfinitive ce nest pas encore

    l que la Providence nous veut. Le vent alors

    souffle vers le nord et enfin, le 17 dcembre

    1934, les deux premiers Chanoines de saint-

    Maurice MM. gianora et Fox pntrent sur

    la terre (Prfecture apostolique du sikkim) o

    la graine enfin prend racine, prospre et porte

    du fruit.

    Certains de ces fruits sont bien visibles et vous

    les connaissez, fidles amis et lecteurs des

    Echos du Sikkim : les paroisses, leurs coles et

    leurs dispensaires (et quaurions-nous fait tou-

    tefois sans le dvouement et les comptences

    Le chanoine Rucksthul a photographi ses confrres missionnaires et des