Les dix Campus adventiste du Salأ¨ve . Facultأ© adventiste de thأ©ologie ....

download Les dix Campus adventiste du Salأ¨ve . Facultأ© adventiste de thأ©ologie . Collonges-sous-Salأ¨ve .

of 166

  • date post

    20-Jan-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Les dix Campus adventiste du Salأ¨ve . Facultأ© adventiste de thأ©ologie ....

  • Campus adventiste du Salève

    Faculté adventiste de théologie

    Collonges-sous-Salève

    Les dix rois Une interprétation d’Apocalypse 17:12-14, 16-17

    mémoire présenté en vue de l’obtention

    du Master en théologie adventiste

    par

    Paulo LIMA

    Directeur de recherche: Richard Lehmann

    Assesseur: Marcel Ladislas

    Mai 2010

  • 1

    Introduction

    Depuis que J. N. Andrews (1829-1883) a identifié, dans la deuxième

    moitié du XIXe siècle, la bête aux cornes d’agneau d’Apocalypse 13 comme

    étant le symbole apocalyptique des Etats-Unis d’Amérique, les Adventistes du

    Septième Jour ont conféré une importance toujours grandissante au rôle des

    Etats-Unis dans les événements de la fin des temps. Ainsi, les Etats-Unis

    apparaissent, dans les ouvrages adventistes qui traitent de l’eschatologie,

    comme la superpuissance qui a pour destin de soumettre le monde entier aux

    dessins de la papauté1. Cette vision « américanisée » du scénario

    eschatologique adventiste n’est pas seulement caractéristique des auteurs

    adventistes américains. Les auteurs adventistes européens suivent les traces

    de leurs collègues américains2. Cependant, une lecture plus attentive de

    l’Apocalypse et de Daniel nous met en garde contre cette américanisation de

    l’interprétation adventiste du scénario eschatologique. En effet, l’interprétation

    des chapitres 2 et 7 de Daniel nous fait voir clairement que l’Europe a aussi un

    rôle déterminant dans le temps de la fin. L’importance de l’Europe dans le

    scénario eschatologique a été mise en valeur récemment par un auteur

    adventiste européen, Jean Zurcher. Mais cet auteur se limite à dégager

    l’importance eschatologique de l’Europe à partir de l’étude de Daniel 2 et 73. Or,

    nous pensons que l’Apocalypse, notamment dans son chapitre 17, a quelque

    chose d’important à dire sur le rôle eschatologique de l’Europe. En fait, une

    lecture attentive de ce chapitre permet de mettre en évidence le rôle crucial de 1 Quelques exemples récentes de l’accent mise sur le rôle des Etats-Unis par des auteurs adventistes qui discutent le scénario eschatologique : Marvin MOORE, The Crisis of the End Tme – Keeping Your Relationship With Jesus in Earth’s Darkest Hour, Nampa, Id. : Pacific Press, 1992, pp. 89-98 ; Mark A. FINLEY, Revelation’s Predictions for a New Millennium, Fallbrook, Cal.: Hart Books, 2000, pp. 379-392 ; Glen WALKER, Prophecy Made Easy – Experience de Future Now, Fort Wayne, Ind.: Prophecy Press, 2001, pp. 135-36 ; Marvin MOORE, Could it Really Happen ? – Revelation 13 in the Light of History and Current Events, Nampa, Id.: Pacific Press, 2007, pp. 96-151. 2 Par exemple, des auteurs comme Pierre LANARÈS, Qui dominera le monde ?, Dammarie-les- Lys : Èditions SDT, 1960. La prépondérance que Pierre LANARÈS attribue aux Etats-Unis d’Amérique dans le scénario eschatologique (pp. 165-181) est en contraste avec le peu d’importance qu’il attribue à l’Europe (pp. 21-41). 3 Jean ZURCHER, L’avenir de l’Union européenne à la lumière de la prophétie biblique, Dammarie-les-Lys : Editions Vie et Santé, 2000, pp. 39-141. Jean ZURCHER discute très brièvement la prophétie d’Ap. 17 :12-18 aux pp. 139-140, sans développer toutes les implications de la prophétie de Jean concernant le destin eschatologique de l’Europe.

  • 2

    l’Europe dans le temps de la fin. Cette mise en évidence de l’Europe dans le

    scénario eschatologique vient donner de l’équilibre à l’eschatologie adventiste,

    puisque nous découvrons que l’Europe a aussi, côte à côte avec les Etats-Unis

    d’Amérique, un rôle déterminant à jouer dans le temps de la fin. Nous croyons

    que le rôle eschatologique de l’Europe, exposé dans le chapitre 17 de

    l’Apocalypse, est manifesté par les actions attribuées au symbole apocalyptique

    des « dix cornes » ou « dix rois » d’Ap. 17 :12-14, 16-17.

    Ainsi, le présent Mémoire a comme objectif d’établir une identification

    historique précise du symbole des « dix rois » d’Ap. 17 :12-14, 16-17 à partir

    d’une exégèse préalable de ces cinq versets. Après cette identification

    historique des « dix rois », nous serons en mesure de comprendre son rôle

    dans le scénario eschatologique défini par le chapitre 17 du livre de Jean.

    Cependant, pour aboutir à une interprétation historique du symbole des « dix

    rois », il est nécessaire de procéder avant à une exégèse de tout le chapitre 17

    et d’interpréter historiquement les symboles les plus importants de ce chapitre,

    ceux de la « prostituée Babylone » et de la « bête écarlate ». Cela nous le

    ferons aussi.

    Or, le chapitre 17 de l’Apocalypse dans sa globalité est sûrement un

    des plus difficiles à interpréter. En tout cas, il a donné lieu à une multiplicité

    d’interprétations. Ces interprétations varient énormément, selon que l’exégète

    appartient à l’école historiciste, prétériste ou futuriste. Cependant, puisque les

    interprètes adventistes appartiennent tous à l’école historiciste et partagent

    donc les mêmes principes méthodologiques, nous espérerions trouver un

    consensus interprétatif parmi les auteurs adventistes. Ce n’est pas le cas.

    Même s’il y a sûrement des lignes de force interprétatives communes aux

    auteurs adventistes, on observe aussi l’existence de fluctuations importantes

    dans l’interprétation des symboles et du scénario eschatologique d’Apocalypse

    17. On observe aussi souvent un manque de rigueur et de cohérence

    interprétative et même, chez beaucoup d’auteurs adventistes, une absence

    presque totale de procédure exégétique. En plus, l’interprétation adventiste –

    fondée sur les principes méthodologiques historicistes – apparaît souvent

    comme très étrange aux yeux des autres chrétiens, qui appartiennent plutôt aux

    écoles prétériste (libérale) ou futuriste (conservatrice) d’interprétation de

    l’Apocalypse. Ainsi, dans les conversations qui eurent lieu entre les théologiens

  • 3

    adventistes et les théologiens du Conseil Mondial des Eglises en 1965-1969,

    les remarques que ces derniers ont fait concernant l’interprétation

    eschatologique adventiste montre bien le caractère étrange à leurs yeux de

    l’interprétation adventiste de Daniel et de l’Apocalypse4. Pour éviter ces

    critiques, souvent pertinentes, des chrétiens non adventistes, nous allons

    essayer d’établir une interprétation historiciste solide et rigoureuse – axée sur

    une exégèse bien développée - de tout le chapitre 17 du livre de Jean et, en

    particulier, des versets 12-14, 16-17.

    Ainsi, dans le premier chapitre de notre Mémoire, nous avons pour

    objectif de présenter la structure de l’Apocalypse selon la proposition de

    l’exégète adventiste Kenneth Strand et de déterminer par la suite le sens

    structurel du chapitre 17 à l’intérieur de la structure du livre de Jean. Dans le

    deuxième chapitre nous avons pour objectif d’établir une interprétation

    d’Apocalypse 17 :1-11, puisque ce texte constitue le contexte proche du

    passage qui développe la caractérisation des « dix cornes » ou « dix rois »

    mentionnés dans Apocalypse 17 (vv. 12-14 et 16-17). Cette interprétation aura

    deux temps : premièrement, nous ferons une exégèse d’Apocalypse 17 :1-11 ;

    deuxièmement, nous réaliserons une interprétation historique des symboles de

    la prostituée « Babylone » et de la bête écarlate aux sept têtes. Dans le

    troisième chapitre, nous avons pour objectif de procéder à une interprétation

    d’Apocalypse 17 :12-14, 16-17, puisque c’est ce texte qui développe la

    caractérisation des « dix cornes » ou « dix rois » qui font objet de notre étude.

    Cette interprétation aura aussi deux temps : premièrement, nous effectuerons

    une exégèse d’Apocalypse 17 :12-14, 16-17, destinée à comprendre à fond les

    versets où est décrite l’action des « dix rois » et son alliance avec la « bête »

    écarlate ; deuxièmement, nous réaliserons une interprétation historique du

    symbole des « dix rois » et du symbole de la « bête » écarlate dans sa

    manifestation eschatologique. Finalement, ce Mémoire s’achève avec les

    conclusions qui nous semblent pertinentes. Nous avons aussi inclus une 4 Par exemple: « Seventh-day Adventists tend to identify certain biblical statements with particular historical events; e. g. they hold the view that several passages, in particular Revelation 13, point to the papacy. While participants on the WCC side did not agree with such identification and fail to see how the transition from the text to such an interpretation can be made, SDA expositors feel that the evidence supporting their interpretation is substantial. » Lukas VISCHER & B. B. BEACH, So Much in Common – Documents of Interest in the Conversations Between the World Council of Chu