Les championnes de la résilience .4 LES CHAMPIONNES DE LA RÉSILIENCE RÉSUMÉ EXÉCUTIF Le Sahel,

download Les championnes de la résilience .4 LES CHAMPIONNES DE LA RÉSILIENCE RÉSUMÉ EXÉCUTIF Le Sahel,

of 28

  • date post

    13-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Les championnes de la résilience .4 LES CHAMPIONNES DE LA RÉSILIENCE RÉSUMÉ EXÉCUTIF Le Sahel,

  • LES CONTRIBUTIONS DE LPARGNE FMININE ET DE LADAPTATION BAS COMMUNAUTAIRE LA RSILIENCE DES COMMUNAUTS DU SAHEL

    Les championnes de la rsilience

  • 2

    04 Rsum excutif04 Introduction10 Rsultats de lenqute 14 Conclusions et recommandations18 Annexes22 Bibliographie

    La premire page: Les associations villageoises d'pargne et de crdit du Niger a incit un mouvement de femmes appel Mata Masu Dubara les femmes en action(Niger: Josh Estey/CARE 2010)Layout: Berit Winsnes, BW grafisk designPubli par CARE International, 2015Remerciements: Ce rapport de CARE International a t ralis grce aux gnreuses contributions de Marthe Diarra Doka, Peter Gubbels, Sverine Flores, ainsi que des bureaux de CARE International au Mali, Niger, de l'Afrique de l'Ouest, du Danemark et de la NorvgeCopyright 2015 Cooperative for Assistance and Relief Everywhere, Inc. (CARE)

    Abrviations et Acronymes

    ABC Adaptation Base CommunautaireAGIR Alliance Globale pour les Initiatives de RsilienceAGR Activits Gnratrices de RevenusALP Programme dAdaptation et dApprentissage (initiative de CARE International)AVEC Associations Villageoises dEpargne et de CrditBC Banque de CralesCEDEAO Communaut Economique des tats de lAfrique de lOuestCILSS Comit Permanent Inter-Etats de lutte contre la Scheresse dans le SahelFAO Organisations des Nations Unies pour lAlimentation et lAgriculture IFETE Initiative Femmes et Terres (initiative de CARE International)IMF Institutions de Micro-financeMMD/MJT Initiative Femmes en Mouvement (initiative de CARE International)PAM Programme dAlimentation Mondial des Nations UniesPDC Plan de Dveloppement CommunalRPCA Rseau de Prvention des Crises AlimentairesUEMOA Union Economique et Montaire Ouest-Africaine

    Table des matires

  • Photo: Brian Melnyk/CARE Mali

    En Afrique de l'Ouest, certaines associations AVEC atteignent plusieurs milliers de personnes (majoritairement des femmes)

  • 4

    LES CHAMPIONNES DE LA RSILIENCERSUM EXCUTIF

    Le Sahel, de part de nombreux facteurs cologiques, structurels, conomiques, politiques et so-ciaux, est lune des rgions les plus vulnrables au monde. Depuis 2005, les priodes de sche-resse rptitives, lappauvrissement du sol, laccroissement de la population, et la dgradation des ressources naturelles, contribuent aux crises alimentaires et nutritionnelles qui exposent les plus vulnrables un risque accru dinscurit alimentaire.

    Au niveau rgional, de nombreux mcanismes tels le Rseau de Prvention des Crises Ali-mentaires (RPCA), les Programmes dActions Communautaires des gouvernements, ou les Sys-tmes dAlerte Prcoce au niveau communal tentent de renforcer la rsilience des communauts. Cependant, malgr lintervention des gouvernements et de leurs partenaires internationaux, lassis-tance reste souvent insuffisante ou natteint pas toujours les mnages les plus vulnrables.

    Dans la plupart des cas, les femmes et les jeunes filles sont les plus touches par la vuln-rabilit et sont les premires souffrir de la faim en priode difficile. Les changements climatiques accroissent dautant plus les risques pour les communauts les plus vulnrables, et la rcurrence des crises met en pril les progrs atteints ce jour.

    CARE International tente de renforcer la rsilience des groupes vulnrables afin de mieux faire face au stress et aux chocs lis aux changements climatiques. Pour ce faire, deux approches particu-lires sont mises en uvre dans nos programmes de dveloppement et de rponse aux urgences:

    Lapproche Mata Masa Dubara a commenc au Niger dans les annes 1990. Ce concept dAssociations Villageoises dEpargne et de Crdit (AVEC) permet aux femmes des villages dpargner ensemble, de se prter de largent et de dmarrer des petits com-merces. CARE International a adapt et mis en uvre cette approche dans plus de 27 pays.

    LAdaptation Base Communautaire (ABC) est une approche essentielle la rsilience, qui consiste intgrer les coutumes traditionnelles des stratgies innovatrices pour rpondre aux vulnrabilits actuelles et renforcer la capacit des communauts relever les dfis futurs. En 2010, CARE International a lanc le Programme dAdaptation et dApprentissage (ALP) dans 40 collectivits du Niger, Ghana, Mozambique et Kenya.

    Cette tude de CARE International, base sur des interviews ralises au Mali et au Niger, analyse le potentiel transformateur des approches AVEC et ABC dans la rsilience des mnages vulnrables aux crises et leur capacit de sadapter aux effets des changements climatiques. Le rapport sest pench sur les effets combins des deux approches et de leur impact sur les femmes et leurs moyens de subsistance. Il tente de rpondre deux questions principales:

    Quel est le rle des groupes AVEC dans le renforcement des capacits des communauts faire face aux crises alimentaires rcurrentes?

    Quel est limpact des approches combines AVEC et ABC dans le renforcement de la rsilience long terme des communauts?

    Les rsultats de ltude soulignent la valeur ajoute des approches AVEC et ABC dans une ap-proche plus globale de la rsilience et en partenariat avec dautres acteurs.

    Lorganisation sociale autour de la rsilience volue: Laffectation des tches traditionnelles du mnage change et responsabilise davantage la femme dans la scurit alimentaire. La tradition de lhomme ayant la charge de nourrir les membres du mnage commence tre dsute, et les femmes se voient de plus en plus dans lobligation de chercher des activits gnratrices de revenus pour subvenir aux besoins de leur famille.

    Les AVEC contribuent fortement au redressement de la population en priode de crise alimentaire: Les AVEC renforcent la scurit alimentaire et nutritionnelle des mnages: tandis les mnages

    qui ne participent pas aux activits dpargne ont du mal diversifier leur stratgies de rsilience et voient leur vulnrabilit saccroitre, les femmes des groupes AVEC accroissent leur approvi-sionnement en grains, achets avec lpargne ou le crdit, ou changs contre des ruminants. Une baisse de la prvalence de la malnutrition est observe de faon plus significative au sein des groupes AVEC.

    Les AVEC renforcent la scurit sociale des mnages: Les femmes tentent dapporter une alter-native en matire de rduction des charges sociales. Grce aux rseaux AVEC, elles sorganisent pour soutenir les membres de leur communaut lors des diffrentes crmonies coutumires.

    les AVEC accroissent la solidarit des communauts face aux crises: Les groupes AVEC, surtout

    Rsum excutif

  • 5

    LES CHAMPIONNES DE LA RSILIENCERSUM EXCUTIF

    lorsquils sont en rseau, jouent un rle important dans laccueil des dplacs avant larrive des aides alimentaires. Lors de crises scuritaires ponctuelles, ceux-ci ont tendance se mo-biliser rapidement au secours des mnages les plus affects et apportent une aide essentielle leur survie.

    les AVEC rduisent la vulnrabilit des communauts: Les caisses AVEC amliorent non seule-ment la scurit alimentaire des mnages, mais aussi celle de leur communaut environnante. La redistribution des bnfices des activits de maraichage, de distribution de semences, de crdit etc. par les femmes des rseaux ou groupes affectent la communaut tout entire.

    les AVEC permettent dautonomiser les femmes: Le statut que les AVEC confrent aux femmes engendre souvent le respect de leurs maris, de leurs voisins et de leurs communauts.

    la dimension politique et sociale des AVEC contribue lamlioration des relations genre: Les AVEC contribuent la mise en uvre dapproches innovantes, comme linitiative IFETE, qui a pour objectif damliorer et scuriser laccs la terre des femmes et de crer un environne-ment favorable au renforcement de la rsilience de leurs mnages.

    Parmi les facteurs qui dterminent le succs des AVEC, on note lexistence dun rseau, le montant flexible des cotisations, la disponibilit de biens productifs, les ressources et opportunits, laccs au crdit en espces, aux grains et aux diverses opportunits financires, et le renforcement des capacits.

    Les approches AVEC et ABC sont une combinaison gagnante dans la rsilience des com-munauts: La mthode ABC permet daccroitre la production des mnages: Les appuis directs en matire

    de productions agricole et pastorale, accompagns dune dmarche ABC, augmentent la pro-duction des mnages de faon substantielle.

    Les approches ABC et AVEC combines donnent des rsultats plus efficaces et durables: Laccs au crdit AVEC permet aux mnages des zones ABC dinvestir au-del de leur simple scurit alimentaire. Les projets ABC quant eux renforcent les mnages les plus pauvres qui ne pourraient pas pargner dans les communauts seulement impliques dans lpargne.

    En conclusion, ltude de limpact des AVEC souligne que les activits dpargne et de crdit accroissent la capacit des mnages et communauts participantes faire face, sadapter et se relever des diffrents chocs successifs, tout en soutenant le dveloppement social et conomique.

    Les approches AVEC et ABC permettent aux mnages de dvelopper une diversit de stratgies pour sadapter aux alas du changement climatique et assurer une scurit alimentaire sans apport extrieur.

    Recommandations pour les agences de mise en uvre dactivits de rsilience: Investir dans lapproche AVEC, notamment en combinaison avec lapproche ABC, afin de ren-

    forcer la rsilience. Accroitre la combinaison dactivits complmentaires (AGR + levage..) dans les programmes

    de dveloppement pour renforcer la rsilience alimentaire et nutritionnelle des mnages. Renforcer la capacit des groupes AVEC dans le stockage et la gestion des banques cralires

    et daliments pour btail. Gnraliser la combinaison des approches AVEC et ABC dans les programmes de dveloppe-

    ment travers le plaidoyer au niveau national et local. Soutenir la constitution de groupes ABC en rseau dans les zones dactivits ABC. Renforcer la c