Les bibliotheques numeriques

of 71/71
La bibliothèque universelle : quel(s) modèle(s) ? Olivier Ertzscheid McF sciences de l’information. Université de nantes. IUT de La Roche sur Yon http://www.Affordance.info Université permanente. 26 Mai 2011. Amphi Kernéis.
  • date post

    13-Nov-2014
  • Category

    Education

  • view

    9.600
  • download

    2

Embed Size (px)

description

La bibliothèque universelle : quel(s) modèle(s) ?Conférence donnée dans le cadre de l'université permanente de l'université de Nantes. 26 Mai 2011

Transcript of Les bibliotheques numeriques

  • 1. La bibliothque universelle :quel(s) modle(s) ? Olivier Ertzscheid McF sciences de linformation. Universit de nantes.IUT de La Roche sur Yon http://www.Affordance.info Universit permanente.26 Mai 2011. Amphi Kernis.

2. Au menu

  • "Lanc en 2004, le programme Google Books saffirme aujourdhui comme un lment incontournable de laccs aux savoirs, supplantant parfois le rle habituellement dvolu aux bibliothques. Pourtant, lentre fracassante dun acteur commercial sur le march de la numrisation de masse, conjugue lvolution des pratiques de lecture contemporaines ainsi quaux bouleversements que le livre numrique occasionne sur lensemble de la chaine du livre, soulve un grand nombre de questions juridiques, politiques, culturelles et socitales."

BibliothquesGoogle Numrique Numrisation de masse InterfacesuvresTlchargementAuteurs TechniqueAvenirPratiques EnviesRisques 3. (petite) Chronologie (de linformatisation)

  • 1935 : premires machines mcanographiques pour recherche documentaire
  • 1959 : Confrence Unesco : traitement numrique de linformation
  • 1963 : premires recherches en texte intgral
  • 1969 : ARPANET
  • Annes 70 : informatisation bibliothques
  • Annes 80 :
    • nouveaux systmes de gestion informatise (prt, catalogage, enregistrement )
    • Apparition CD-ROM: documents numriques objets dacquisition et dintgration dans les collections.
  • Annes 90 : Internet.
  • 1995 : 1ers programmes de numrisation de fonds douvrages, en mode image.
  • 2004 : lancement du projet Google Books.
  • 2005 : anne de la bibliothque numrique (Google, BnF, BNUE, etc )

4.

  • Plus de 500 000 bibliothques,
  • 15.000 km de rayonnages de bibliothques,
  • Plus de 500 000 connections Internet dans les bibliothques,
  • 1,5 trillions de prts chaque anne
    • 1 500 000 000 000 000 000 000
  • 2,5 milliards de lecteurs inscrits.

Lexistant : les bibliothques dans le monde Source : manifeste IFLA ( http://www.ifla.org ) 5. Rappel

  • Aujourdhui les bibliothques sont en REL danger mais ...
  • pas par la faute du numrique ou des moteurs de recherche.

http://www.losinglibraries.org/ 6. A quoi a sert une bibliothque ?? 7.

  • Article 3
    • La bibliothque est un service public ncessaire lexercice de la dmocratie. Elle doit assurerlgalit daccs la lecture et aux sources documentairespourpermettre lindpendance intellectuellede chaque individu et contribuer au progrs de la socit.
  • Article 6
    • La consultation sur place des catalogues et des collectionsdoit tre gratuitepour lusager.
  • Article 7
    • Les collections des bibliothques des collectivits publiquesdoivent tre reprsentatives , chacune son niveau ou dans sa spcialit, de lensemble des connaissances, des courants dopinion et des productions ditoriales.
  • Accumulation : construction des collections. Savoir cumulatif
  • Diffusion de culture livresque (ouverture des docs au publics) : tous publics et tous documents
  • Aide aux tudes : formation scolaire, universitaire, professionnelle ET personnelle
  • Documentation rcente (actualit)
  • Sourcehttp://www.enssib.fr/autres-sites/csb/csb-char.html

8. Quels enjeux pour la numrisation ? Rtrcir le temps et largir lespace. J.F. de la Vega.

  • Rendre accessible : Livres rares, puiss, confidentiels, anciens, difficiles daccs
  • Rendre cherchable : Capacit entrer dans le texte
  • Dmocratisation des savoirs, des accs, des accs aux savoirs
  • Confronter le lecteur avec de nouveaux codes (crit => multimedia)
  • Rservoir de documents (traabilit)
  • Conservation de documents (patrimoine du temporaire ?)
  • Organisation des connaissances (logiques classificatoires ou dictature du mot-cl)
  • Mise en ligne de services (ask a librarian)

9. Quelles frontires ?

  • Bibliothque : la collection
    • Collection limites
    • Coordonnes (en rseau)
    • Catgorises (mtadonnes, interoprabilit)
    • Indexation raisonne
    • Un public (re)conqurir
    • slection et choix raisonn.
  • Moteurs : la thsaurisation ($)
    • Aggrgations illimites
    • Non-coordonnes
    • Non-catgorises (syndrme tte de gondole)
    • Indexation marchande
    • Immense public captif => effet de masse. Vortex numriques.
    • on prend tout, lusager fera le tri.

10. Quelles limites ??

  • Alberto Manguel :
    • Au muse de Naples, on peut encore lire sur les cendres dun papyrus sauv de Pompi. En revanche, beaucoup de mes disquettes vieilles de 5 ans sont dj inutilisables. Les technologies modernes nous condamnent nous occuper delles en permanence. in Internet, le cauchemar de Babel, Lexpress 28/03/05

ANS ??? 11. Quels garde-fous ??

  • Modle marchand de la bibliothque ?
    • Financ par publicit
    • Que devient laccs raisonn ?
    • laisser les utilisateurs et les chercheurs dcider par eux-mmes, par leurs choix, de la hirarchie.
    • http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2005/09/google_accepte_.html
    • Mein Kampf au rayon jeunesse ??
    • Risques : ouvrages les plus consults, pas de roulement du fonds, ouvrages oublis, nouvelle forme denfer ?

12. Quels changements ?

  • "On cherche partout la fois.
    • mtacollection contre collection
  • On cherche avec ses propres mots
    • langage naturel contre langages documentaires
  • On veut de l'information primaire
    • bibliothque contre catalogue
  • On fait tout avec le mme outil
    • le flou contre la frontire
    • gnralisme contre spcialisation
  • On veut accder de chez soi, de partout
    • atopisme contre lieu ddi
  • (Source :http://www.abf.asso.fr/IMG/ppt/lahary.ppt )

13. Quelles consquences ?

  • Traitement de flux normes dinformations
    • Exemple des volumes des collectes de lInternet
  • Nouvelles units documentaires
    • Application de techniques archivistiques aux sites web
  • Des techniques bibliothconomiques industrielles
    • traitements documentaires automatiques
    • chantillonnage des contrles qualit et alertes automatiques
    • protocoles de recyclage des problmes

14. Comment a marche ??

  • Numrisation :
    • Mode image / Mode texte (OCR)
  • Rtablir le lien avec le document matriel :
    • Mtadonnes (Dublin Core)
  • Question des cots $$$$
    • Google welcome :-)

15. http://www.bnf.fr/fr/collections_et_services/bibliotheques_numeriques_gallica/a.numerisation_masse_bnf.html 16. Petite visite guide 17. Projet Gutenberg :http://www.gutenberg.org/ 1971. Fond par Michael Hart aux EU (Universit Illinois).Aliment depuis par milliers de volontaires. 18. Bibliothque Universelle :http://abu.cnam.fr/ Avril 1993 : premire bibliothque lectronique francophone 19. Bibliothque lectronique de lisieuxhttp://www.bmlisieux.com/ Juin 1996 par Olivier Bogros 20. 1996. Internet Archive :http://www.Archive.org 21. Gallica :http://gallica.bnf.fr Fonde en Octobre 1997 22. 2004. Google Books :http://books.google.com 23. 2005. Open content alliancehttp://www.openlibrary.org/ 24. 2006. Europeana =http://www.europeana.eu 25. 2010. Google Ebookshttp://books.google.fr/ebooks 26. Toutes des bibliothques numriques permettant de ...

  • lire, consulter, rechercher ...

27. Oui mais ... Bnvoles // professionnels Textes libres de droits // textes sous-droits Documents tlchargeables // consultables en ligne Gratuit // payant Avec publicit // sans publicit Classement raisonn // moteur de recherche Texte intgral // mtadonnes uniquement Que des textes // images, sons, vidos, textes ... En franais // dans dautres langues Textes du 18 mesicle // de toutes les priodes Initiative locale // internationale Pouvoirs publics // acteurs privs 28. Comment en est-on arriv l ?? 29. Lannonce.Octobre 2004.Foire du livre de Francfort Annonce de GBS Projet OCEAN > Google Print > Google Books 30. 14 / 12 / 2004 : 5 bibliothques et 1 moteur Ouvrages libres de droit uniquement Numrisation entirement la charge de Google Choix des ouvrages la charge des bibliothques 31. Le procs

  • The Authors Guild, Inc., et alii vs. Google Inc. , Affaire n 05 CV 8136 (S.D.N.Y.)
  • En 2005 les deux plus grosses associations amricaines d'diteurs (AAP) et d'auteurs (Authors Guild) engagent une action en justice ( .pdf ) contre Google Books.
  • rclament un systme d'opt-in en lieu et place du systme d'opt-out pour les ouvrages sous droits ET les oeuvres orphelines.

32. 29 / 03 / 2010 : 1 moteur et ... 20 bibliothques, 1 tat + de 10 millions douvrages dont 60 % duvres orphelines, 20% duvres du domaine public et 20% duvres sous droits 33.

  • Quantitatif : Avantage Google
    • Plus, plus vite, et moins cher que tout le monde
  • Qualitatif : Avantage Google
    • Presque aussi bien que tout le monde
  • Accs : Avantage Google
    • Plus rapide, plus efficace, plus pratique, plus central.

Google et la numrisation de masse 34. And the winner is ... Google. Fin de lhistoire. Merci de votre attention. 35. 36. Ceci est une bibliothque ... Des livres, des rayonnages, de lespace ... 37. Ceci est (aussi) une bibliothque (numrique) Ceci est (aussi) ...une bibliothque (numrique) ... Des livres (numriques), des rayonnages (physiques), de lespace (disque) ... 38. Ceci est un moyen de transport en commun. Un moyen de propulsion, un attelage, des siges pour plusieurs passagers, un espace pour les bagages 39. Ceci est (aussi) un moyen de transport en commun. Un moyen de propulsion, un attelage, des siges pour plusieurs passagers, un espace pour les bagages 40. Ce nest pas grave ... #fail 41. Si on accepte dadopter un AUTRE point de vue ... #not_fail 42. Ceci est UNE bibliothque 43. Ceci est LEUR bibliothque Masse nuageuse numrique 44. Ceci ne tuera pas (ncessairement) cela 45. masse numriser ... Problme de lINPUT 46. What else ? 100 000 $. 1 ouvrage reli de 300 pages en moins de 5 minutes. 47. Problme de lOUTPUT TERMINAUX ? FORMATS ? PRIX ? PLATEFORMES ? Numrisation de masse : sur la terre comme au ciel 48. Numrisation ... pour les masses numrisation ... pour les masses Le public est DEJA l. Reste le problme de laccs. 49. # La numrisation de masse est dabord une question daccs.Les contenus sont DEJA l.Rvolution de la consultation. 50. #La numrisation de masse est ensuite une question de mdiationLa mdiation ne peut que seffectuer proximit des contenus Les contenus sont dans les nuages donc ... 51. # La numrisation de masse CHANGE les pratiques R E C H E R C H E R E P E R A G E L E C T U R E C O N S U L T A T I O N I N D E X A T I O N P A R T A G E 52. Un nouvel cosystme 53. qui se met difficilement en place ... 54. Des tensions ... Palpables ... 55. Ceci est la chane du livre (traditionnelle) Des interactions troites Des compagnons de fortune Des mtiers de/ proximit Des relations verticales 56. Ceci est la (nouvelle) chane du livre (numrique) Des interactions larges Des compagnons dinfortune ? Des mtiers distance (dans le nuage) Des relations horizontales 57. Ne pas oublier chane de la numrisation ... 58. a fait beaucoup de chanes ... 59. Couper le nud Gordien ? 60. Les 3 problmes (principaux) de la numrisation de masse 61. Le problme des DROITS 1 62. Le problme du primtre dapplication 2 Lgislations nationales ... Pour pratiques internationales ? 63. EXEMPLE ... 64. Le problme de lhbergement 3 Quels serveurs pour quels clients ? Contenus dports ? embedded ? 65. EXEMPLE ... 66. AUTRE EXEMPLE ... 67. GOOGLE : ange ou dmon ? 68. Logique de la gourde Contre celle du torrent 69. Alors ... Quelle est la bibliothque idale ? Je nen sais rien Alors ... Quelle est la femme idale ? Je nen sais rien Mais il existe quelques idaux partags Mais il existe quelques strotypes rpandus 70. mais ... Quelle est MA bibliothque idale ? Jen ai une petite ide Le numrique comme point dobservation privilgi Le numrique comme occasion de passer aux travaux pratiques Les opportunits lemportent sur les risques. 71. Merci ...To @ Source des images : FlickR (cc) http://www.flickr.com Retrouvez cette prsentation surhttp://www.slideshare.net/olivier Retrouvez-moi surhttp://www.Affordance.info Contactez-moi sur [email_address]