LENTEROSCANNER DANS LA MALADIE DE CROHN COMMENT & POURQUOI ? 12 i¨me Journ©es...

download LENTEROSCANNER DANS LA MALADIE DE CROHN COMMENT & POURQUOI ? 12 i¨me Journ©es Alg©ro Fran§aises de Radiologie et dImagerie M©dicale DRS: S.ADMANE/R.Saichi/H.Bouzida/S.Arezki/Bensellat

of 42

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    112
  • download

    5

Embed Size (px)

Transcript of LENTEROSCANNER DANS LA MALADIE DE CROHN COMMENT & POURQUOI ? 12 i¨me Journ©es...

  • Page 1
  • LENTEROSCANNER DANS LA MALADIE DE CROHN COMMENT & POURQUOI ? 12 ime Journes Algro Franaises de Radiologie et dImagerie Mdicale DRS: S.ADMANE/R.Saichi/H.Bouzida/S.Arezki/Bensellat/ A.Lounis/N.Bambri A.BENDIB (1) SERVICE CENTRALE DImagerie Mdicale CHU MUSTAPHA ALGER
  • Page 2
  • La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire granulomateuse chronique du tractus gastro- intestinal. La maladie de Crohn peut atteindre nimporte quel segment du tube digestif. Atteinte lective du grle terminal dans 30 40 % des cas. Lintestin grle est pathologique dans 80 % des cas,
  • Page 3
  • -Intestin grle tait le segment digestif le plus difficile explorer. -Anciennement explor par le transit du grle
  • Page 4
  • - Entro-TDM et Entro-IRM : meilleures mthodes dexploration radiologique du grle. -Technique scanographique ncessitant une distension pralable de lensemble des anses grles explorer lensemble de la cavit A-P en une seule apne.
  • Page 5
  • Avantages : - Accessible. -Bien tolr. -Rapide. -Bonne rsolution spatiale. Inconvnients: -Irradiation. -PDC.
  • Page 6
  • ENTEROSCANNER :COMMENT ? - Aucune prparation digestive. - Sonde N-J (calibre 8Fr) sous contrle fluoroscopique. - Administration la pompe de 1,5-2 L deau. - Dbit 100-180 ml/mn. - Patient jeun depuis 12 h (solide +++).
  • Page 7
  • -Prmdication: -10 mg de mtoclopramide (Primperan) en IV (juste avant lintubation naso-jjunale (faciliter sa progression et favoriser le pristaltisme gastrique et grle). - 3 15 mg de diazepam (Valium)par voie IV vise antalgique.
  • Page 8
  • -Hypotonie mdicamenteuse: Un agent anti-spasmodique en IV le timonium (Viscralgine) ou du phloroglucinol (spasfon) 30 minutes avant lacquisition.
  • Page 9
  • -Mise en place dune sonde naso-jjunale: -Sous contrle fluoroscopique. -La sonde doit tre place en aval de langle de Treitz (afin dviter les reflux gastriques). -Il faut toujours vrifier que la sonde nest pas coude ou plicature.
  • Page 10
  • -Remplissage: -Le remplissage intestinal se fait laide dun entroclyseur permettant une opacification homogne et de bonne qualit. -La quantit 2 L deau avec un dbit de 100 180 mL/min -A dfaut dentroclyseur, mlange eau + mannitol.
  • Page 11
  • Page 12
  • Page 13
  • 4-Acquisition scanographique: -Passage en SPC. -tudier les anses la phase parenchymateuse entre 70 et 80 secondes (APC). -Lpaisseur des coupes 1 mm afin de privilgier la rsolution spatiale et donc la qualit des reformations multiplanaires.
  • Page 14
  • Rsultat normal
  • Page 15
  • AXIALE CORONALE
  • Page 16
  • Dans la maladie de crohn POURQUOI ?
  • Page 17
  • Lentroscanner permet dtudier : -lpaississement parital. -la graisse pri-digestive. - les complications de la maladie (fistules ou abcs) avec un fort impact sur la prise en charge des patients. - valuation de lactivit de la maladie et longueur des segments atteints. - Occlusion incomplte ou de bas grade
  • Page 18
  • Il renseignera sur: 1 lpaisseur paritale. 2 la densit et le degr de rehaussement +++. 3 la longueur de latteinte. 4 les stnoses et la dilatation pr-stnotique. 5 les lsions segmentaires. 6 les fistules et les abcs. 7 la transformation sclrolipomateuse. 8 le signe du peigne (vascularisation augmente) des msos. 9 des adnopathies msentriques ; 10 des atteintes extra-intestinales de la maladie.
  • Page 19
  • Epaississement parital : -Normale est de 3 mm, anse en bonne rpltion. - Crohn : 1 2 cm est le signe le plus constamment retrouv. -Le segment atteint : homogne, stratifie ou diffrencie (alternance de couches hypo- hyperD). - images en cible ou en double halo : lsions actives. - lintensit du rehaussement est corrle avec le degr de lactivit inflammatoire lsionnelle.
  • Page 20
  • paississement parital transmural avec rhaussement aprs injection de produit de contraste et oedme sous-muqueux
  • Page 21
  • Stnoses et dilatations prstnotiques
  • Page 22
  • Stnose ilale
  • Page 23
  • Maladie de Crohn ilale au stade actif inflammatoire
  • Page 24
  • ENTEROSCANNER Maladie de Crohn ilale
  • Page 25
  • Sclrolipomatose et signe du peigne au niveau des vaisseaux droits msentriques EMC-33-340-G-10 A. Oudjit
  • Page 26
  • Atteinte jjunale + Multiples ganglions msentriques.
  • Page 27
  • Atteinte de lilon avec paississement parital, oedme de la sous muqueuse et sclrolipomatose. Aspect peign du msentre.
  • Page 28
  • Page 29
  • Abcs et phlegmons: -Ils peuvent survenir dans le msentre, les parois abdominales, dans les muscles psoas ou autour de lanus. - localisation prcise, et une bonne valuation de lextension grace aux MPR, facilitant ainsi une prise en charge soit radiologique (drainage percutan ) ou bien un geste chirurgical.
  • Page 30
  • Atteinte multifocale (jejunum et ileon distal)
  • Page 31
  • collection
  • Page 32
  • FISTULES ET ULCRATIONS: -Peuvent tre Entro-entrales ( +++), E-V, E G ou E-C. -Mieux analyses sur les MPR. -lIRM reste meilleure pour les mettre en vidence au niveau pelvien.
  • Page 33
  • Entro-TDM(axiales) Epaississement ilale avec SLP
  • Page 34
  • Page 35
  • FISTULE ENTERO-CAECALE
  • Page 36
  • Fistule Entro-sigmoidienne
  • Page 37
  • Ganglions msentriques: Ils sont bien dtects en scanner et ils peuvent atteindre 3 8 mm. au-del de 10 mm, il faut rechercher un lymphome ou un cancer.
  • Page 38
  • Lsions extra-grliques: Foie,Pancras, Os(S-I), poumon .
  • Page 39
  • CROHN ???
  • Page 40
  • Conclusion
  • Page 41
  • -PEC de la MC ncessite un staging complet de sa svrit,de son extension, de son activit inflammatoire et de la prsence ou non de complications extradigestives. -Lentroscanner intervient aux diffrentes tapes de lvolution de la maladie. -Il doit tre un maillon indissociable des autres mthodes dexplorations radiologiques, biologiques, et endoscopiques pour cette prise en charge mdicale ou chirurgicale.
  • Page 42
  • MERCI