LENSEIGNEMENT EN ÉDUCATION PHYSIQUE AU COLLÉGIAL EN CONTEXTE DE PLEIN AIR Mémoire de maitrise en...

download LENSEIGNEMENT EN ÉDUCATION PHYSIQUE AU COLLÉGIAL EN CONTEXTE DE PLEIN AIR Mémoire de maitrise en éducation Patrick Daigle, M.A., B.sc. Éducation physique.

of 40

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    104
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of LENSEIGNEMENT EN ÉDUCATION PHYSIQUE AU COLLÉGIAL EN CONTEXTE DE PLEIN AIR Mémoire de maitrise en...

  • Page 1
  • LENSEIGNEMENT EN DUCATION PHYSIQUE AU COLLGIAL EN CONTEXTE DE PLEIN AIR Mmoire de maitrise en ducation Patrick Daigle, M.A., B.sc. ducation physique Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 2
  • volution du plein air, dhier aujourdhui! Lorigine de cette recherche Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 3
  • 1900 Une division! Jean-Jacques Rousseau Les expriences de camping se poursuivront au dbut du XX e sicle sous plusieurs formes coles en plein air (EPA) La mthode naturelle de George Hbert en ducation physique William James et John Dewey La guerre comme source du dveloppement des vertus les plus nobles chez lhomme Apprentissage par lexprience, Learning by doing mergence des groupes comme les scouts Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 4
  • Depuis 1990, une nouvelle clientle? De 1998 2005: augmentation de la pratique de 89% escalade, de 99% kayak de rivire et de 91% surf (SGMA, 2007). Association de marchand de matriel de sport, Sporting Goods Manufacturers Association . Sommet de lEverest: 1990 - 50 personnes/anne 1998-2012 - 120 330 personnes/anne www.Everesthistory.com tude du Ministre des Ressources naturelles et de la Faune. 2,4 millions de Qubcois sidentifient comme adeptes des activits de plein air 1,9 million se disent intresss par ces activits (Ministre des ressources naturelles du Qubec, 2006). Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 5
  • Au Qubec, avec la Rvolution tranquille les cgeps! Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 6
  • Page 7
  • La situation actuelle pose des dfis! Scurit Direction et collgues Parents Assurances Poursuite lgale Logistique Cots Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 8
  • Constats Les enjeux actuels de la pratique des activits de plein air: scurit, encadrement et gestion du risque. La hausse importante du nombre dincidents : lacunes relies la formation (Rudel-Tessier, 2005). Ces incidents, les risques de poursuites, les assureurs et les questionnements sur lencadrement en contexte de plein air ont amen certains organismes agir. Aventure cotourisme Qubec (AEQ) et le Conseil qubcois du loisir (CQL) ont mis en place des guides de scurit qui regroupent les procdures et les normes suivre pour amliorer la qualit de lencadrement et de la pratique en contexte de plein air. Aucun document spcifique en ducation, sauf dans le guide de pratique du canot. Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 9
  • Page 10
  • Et au collgial au Qubec? Lenseignant assure : Lorganisation, lencadrement, lenseignement et la scurit du groupe. Question de recherche: Dcrire lenseignement en contexte de plein air au collgial. dcrire les caractristiques des enseignants dresser la liste des intentions pdagogiques dresser la liste des contenus denseignement. Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 11
  • Enseigner en plein air en 2013! Plus quun prof Un secouriste? Un animateur? Un guide? Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 12
  • Cadre conceptuel Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 13
  • Comptences dun leader en plein air Miles, J. C., et Priest, S. (1999). Adventure programming. State College, Pennsylvanie: Venture. Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 14
  • Intentions pdagogiques Types dintervention en plein airDescription (Traduction libre) Programme daventure rcrative (Recreational adventure programming) Lapproche rcrative vise faire dcouvrir de nouvelles sensations, avoir du plaisir, snergiser et samuser dans le sjour en nature, mais elle peut comporter certains lments dapprentissage afin de raliser lactivit. Les participants sont centrs sur le plaisir retir de la pratique de lactivit, mais peuvent transfrer certains apprentissages dans leur vie courante. Programme dducation par laventure (Educational adventure programming) Lapproche ducative tente de faire voluer la personne sur le plan de ses habilets, de ses connaissances et de ses capacits physiques par un travail de mise lpreuve et de dpassement de soi. Cette approche vise changer la manire de penser des gens, leur faon de communiquer et utilise la perception du risque, la confiance, la dynamique de groupe, lentraide, le dfi et la peur comme moyen de gnrer des apprentissages. Programme de dveloppement de la personne par laventure (Developmental adventure programming) Lapproche dveloppementale vise crer ou dvelopper de nouvelles habilets personnelles et interpersonnelles, dont celles de la communication, du travail dquipe, de la coopration... Cette approche vise changer la manire de se comporter, de se conduire dans diverses situations. Programme daventure thrapeutique (Therapeutic adventure programming) Lapproche thrapeutique est de lordre du changement de comportement en lien avec une problmatique prcise comme la consommation de drogues, dalcool ou autre. Elle peut aussi tre utile dans une approche thrapeutique de certaines maladies physiques. Tableau 1 Types dintervention en plein air Miles, J. C., et Priest, S. (1999). Adventure programming. State College, Pennsylvanie: Venture. Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 15
  • Contenus denseignement? Le chapitre 3 La pratique autonome sadresse particulirement ceux qui possdent la formation, soit les comptences et les connaissances ncessaires pour sengager dans un premier niveau de difficult sans encadrement. Le mot autonome signifie que le pratiquant est apte prendre soin de lui-mme, dans un petit groupe ou au sein dun club par exemple. Ce chapitre indique comment se prparer la sortie, quel quipement il faut ajouter celui qui est dcrit au chapitre prcdent et quelles sont les rgles de la progression scuritaire. Il termine avec des notions sur le respect du milieu naturel et humain (CQL, 2004). Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 16
  • Comparaison MELS-CQL Rsultats attendus de la formation gnrale (MELS, 2009) lments de lautonomie en plein air (CQL, chapitre 3) Appliquer les rgles, les techniques et les conditions de ralisation dun certain nombre dactivits physiques Raffiner la maitrise de techniques, de tactiques et de stratgies de base associes aux activits sportives, dexpression ou de plein air Comptence technique : En rgle gnrale, le pratiquant autonome doit tre capable dexcuter les manuvres lmentaires pour pratiquer sans danger dans le premier niveau de la discipline (sect. 3.1). Utiliser ses ressources de crativit et de communication, notamment dans le contexte dactivits physiques impliquant la relation autrui Assumer la gestion dun programme personnel dactivits physiques et des responsabilits dans lorganisation dactivits physiques La prparation de la sortie : Outils dinformation reconnus : livre guide, cartes, sites Internet, etc.(sect. 3.2) Le plan de route (sortie) (sect. 3.2.1) Les rgles de progression scuritaire (sect. 3.4) Le plan durgence dcrit la procdure suivre en cas dincident ou daccident (sect. 3.2.2) Lquipement adquat et adapt au type de pratique, au milieu et la dure de lactivit (sect. 3.3) Les expditions et les normes pour lorganisation (sect. 3.6) Valoriser, par les connaissances acquises et la pratique de lactivit physique, la confiance en soi, le contrle de soi, le respect de lautre et lesprit de coopration Respecter lenvironnement dans lequel se droulent les activits physiques Les relations avec le milieu : Respect de lenvironnement, de la proprit, des autres usagers (sect. 3.5) Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 17
  • Le plein air au collgial? Mthodologie Phase de prenqute Recensement des 135 institutions collgiales (collges, cgeps, instituts, campus, conservatoires) 104 institutions offrent la formation gnrale 84 institutions collgiales (80%) offrent des cours en ducation physique en contexte de plein air, 14 nen offrent pas (6 sans rponse) 50% des enseignants affirment pouvoir ou avoir dj enseign en plein air (206 sur 431) Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 18
  • Palmars des activits 80% des institutions collgiales utilisent les activits de plein air en ducation physique Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 19
  • Une offre de cours importante Nombre dinstitutions qui offrent des cours de plein air Session automneSession hiver Types de coursFc% % Ensemble 136512839 Ensemble 238535070 Ensemble 349695273 Moyenne des proportions quoccupe loffre de cours de plein air Session automneSession hiver Types de cours% Ensemble 12213 Ensemble 21923 Ensemble 32726 Nombre dinstitutions qui offrent des cours de plein air et moyenne des proportions quoccupe loffre de cours de plein air sur lensemble des cours dducation physique offerts aux tudiants selon le type de cours et la session (n=71) Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 20
  • Nombre de groupe Types de coursAutomne (%)Hiver (%) Ensemble 11210 Ensemble 213 Ensemble 31514 Tableau 6 Moyenne des proportions quoccupe le nombre de groupe des cours de plein air sur lensemble des groupes dducation physique selon le type de cours et la session (n=71) Les rponses obtenues des institutions ont permis de rpertorier 345 groupes de plein air lautomne sur un total de 2565 groupes dducation physique (14%), alors qu lhiver, il y en a eu 274 sur 2350 (12%). Patrick Daigle M.A. patrick.daigle@brebeuf.qc.ca
  • Page 21