l'économie sociale

download l'économie sociale

If you can't read please download the document

  • date post

    25-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    217
  • download

    3

Embed Size (px)

description

l'économie sociale

Transcript of l'économie sociale

  • Une volont dentreprendre autrement

  • 23 Chambres rgionales de lEconomie sociale

    Des ralits diffrentes

  • SOMMAIRE

    1 . LESS: TENTATIVE DE DEFINITION

    2 . LESS: APPROCHE HISTORIQUE 3 . LES COMPOSANTES DE LESS

  • 4 types dentreprises

    Entreprises individuelles

    Entreprises publiques

    Entreprises de capitaux

    Entreprises de lconomie sociale

  • Elles se caractrisent avant tout par leur finalit et une faon diffrente dentreprendre

  • Quest-ce que lconomie sociale

    Les organisations de lECONOMIE SOCIALE sont des acteurs conomiques et sociaux prsents dans TOUS les secteurs:

    la protection sociale les services sociaux les services bancaires et lassurance la production agricole la consommation le travail associ lartisanat les services de proximit lducation et la formation la culture le sport et les loisirs

  • LEURS FINALITES

    les entreprises de lECONOMIE SOCIALE participent linnovation et la rgulation sur certains marchs de service et sur le march du travail pour :

    lemploi (structures dinsertion: entreprises dinsertion, associations intermdiaires; transmission dentreprises, )

    lexprimentation (chques djeuner, dclaration amiable et garages agrs, plates-formes sant, mdicaments gnriques, services la personne, )

  • Elles sont des entreprises stables cres par des groupes de personnes, partir d'une mobilisation faible de moyens financiers et par la mutualisation. Les rserves impartageables permettent de forger sur plusieurs gnrations des capacits financires dintervention inalinables, gage de durabilit.

    Entreprises vecteur de dveloppement durable

  • LES SPECIFICITES la primaut de la personne et de lobjet social

    sur le capital

    ladhsion volontaire et ouverte

    le contrle dmocratique par les membres

    la dfense et la mise en uvre des principes de solidarit et de responsabilit

    lautonomie de gestion et lindpendance par rapport aux pouvoirs publics

  • HISTOIRE DE LECONOMIE SOCIALE - 1789 1848 De la Rvolution franaise

    la IIme Rpublique - 1850 1900 Reconnaissance des

    syndicats, mutuelles et coopratives - 1901 1945 Le renforcement de la

    gestion sectorielle - 1945 1975 La participation la

    croissance - 1975 1990 Reconnaissance

    institutionnelle et crise

  • XIII me : 1re Cooprative fruitire dans le Jura

    1789 : la Rvolution Franaise abolit les corps intermdiaires entre l'individu et lEtat, et la loi le Chapelier (1791) interdit les corporations, les confrries et tous types d'associations.

    XIXme : l'industrialisation pauprise les classes populaires, premires crises conomiques et sociales

    Face cette pauprisation, les classes laborieuses cherchent rpondre leurs besoins: pour s'assurer contre la maladie travers les caisses de secours mutuel (avant que la Scurit Sociale n'existe), pour accder au crdit par le biais d'organismes de crdit coopratif, pour se procurer certains biens essentiels (denres alimentaires, vtements) par la cration de coopratives de consommateurs, ou s'organiser en groupements de producteurs.

    Les initiatives et les ides mergent entre cooprativisme (La Rpublique cooprative de Charles Gide), collectivisme libral et autogestionnaire (Proudhon), socialisme utopique (St Simon, Fourier) et christianisme social (Le Play).

  • Les initiatives et les ides mergent entre cooprativisme (La Rpublique cooprative de Charles Gide),

    collectivisme libral et autogestionnaire (Proudhon),

    socialisme utopique (St Simon, Fourier) et christianisme social (Le Play).

    Robert Owen pre fondateur du mouvement coopratif moderne

    Lexprience cooprative de Jean-Baptiste Godin (le Familistre de Guise en 1856 transform en 1880 en cooprative qui le restera jusqu'en 1968. )

  • Robert Owen (1771-1858)

    Fondateur du mouvement chartiste

    Travail sur les conditions de vie des ouvriers

    Mise en uvre avec New harmony dans lIndiana

  • Charles Fourrier (1772-1837)

    Regroupement des producteurs dans des phalanges au sein de Phalanstres

    A la fois lieu de vie et de travail

  • La cooprative de Godin (1817-1888

    Recherche de linnovation technique et de la rationalisation de la production

    Installer sur le site de Guise (02) Construction dun palais social ou

    familistre Son entreprise est transformer en

    cooprative ouvrire de production en 1880 (existera jusquen 1968)

  • Bains douches

    Piscine

    Ecole maternelleEcole primaire

    Thtre

    Habitations

    Pouponnat

    Ferme

    Potager

    Porte Porte

    Pont

    Usine

    Parc public

    Le Familistre de GODIN, 1880.

  • Doctrines conomiques En raction joseph Proudhon (1809-1865) Anarchiste:

    une troisime voie possible, ni capitaliste (o seuls quelques-uns uns sont propritaires), ni communiste (o personne ne possde).

    Cette troisime voie, Proudhon l'appelle mutuellisme. Les travailleurs possderaient eux-mmes les terres ou les machines ncessaires au travail. C'est l'ide de la cooprative ouvrire o les associs possdent le capital de faon indivise et en assurent collectivement la gestion (on emploie aujourd'hui le terme d'autogestion). Les profits sont alors quitablement rpartis entre tous.

    Karl Marx (1818-1883). Dans un premier temps reprends les ides de Proudhon puis rompt avec lui.

  • Les premires coopratives de consommation Michel-Marie Derrion projet dpicerie

    cooprative le 24 juin 1935 Pour un commerce vridique et social Un primo-grant est lu et contrl par

    une commission de surveillance Les bnfices sont diviss en 4 parts :

    Une part pour le souscripteurs (capital) Une part pour les employs Une part pour les consommateurs (ristourne) Une part pour un fonds social

  • Les premires coopratives de consommation :1844 : les quitables pionniers de ROCHDALE

    Ils fixent les principes fondamentaux de la coopration de consommation :

    Vente et achat au comptant Vente au prix courant de dtail du march Distribution de lexcdent (ristourne) au prorata

    des achats Une personne = une voix Qualit dassoci du socitaire Non limitation du nombre de socitaires Neutralit politique et religieuse Destination dune partie du bnfice aux uvres

    sociales et au logement

  • Volont de construire et dacheter des maisons, des manufactures, des terres

    500 magasins en 1863 + magasins de gros, navires, banque, socit de prvoyance mutuelle, assurance, coles, bibliothques

  • La rvolution de 1848 Fort dveloppement des coopratives de

    production et de consommation

    Coup darrt avec le coup dEtat de Louis Napolon Bonaparte du 2 dcembre1851

    Rpression importante (27 000 arrestations 10 000 dportations

    Les coopratives, associations ouvrires sont interdites

  • La rupture entre coopration et les organisations ouvrires

    Lors du congrs de Londres (1864), Marx considre les coopratives de production comme une facteur daffranchissement des travailleurs

    EN 1868 Bruxelles, le mouvement rejette la coopration de production :

    Patronage imprial Distinction entre auxiliaires et socitaires La coopration contrarie la lutte des classes (fondamental)

  • 1864: suppression du dlit de coalition et reconnaissance du droit de grve

    Les coopratives de production et de consommation se dveloppent nouveau

    1867 (loi) : reconnaissance des socits ouvrires et des coopratives de consommation, de production et de crdit (la variabilit du capital, autorisant ainsi l'entre et la sortie aises de cooprateurs.)

  • 1881 libert de la presse et de runion

    1884 : la loi reconnat la libert syndicale mais ne leur permet pas de grer des activits conomiques

    1885: cration de la premire fdration franaise des coopratives de consommation

    1898: adoption de la charte de la mutualit- En 1900, lExposition Universelle, le Palais

    de lconomie sociale abrite 4500 exposants.

    1901: libert d'association (en discussion depuis 1871)

  • Lcole de Nmes

    Charles Gide (1847-1932)

    1885 cration de lunion cooprative et son journal lmancipation (oppos la bourse des coopratives de France jusquen 1912 avec la cration de lunion cooprative)

    Le dveloppement des coopratives doit permettre la transformation total de la socit en rpublique cooprative

  • 1902 : Fdration Nationale de la Mutualit Franaise dveloppe et structure les mutuelles (10 millions de mutualistes en 1938)

    1912 : Charles GIDE et Jean JAURES crent la Fdration Nationale des Coopratives de consommation

    1934 : cration de la MAIF et de la GMF

  • Emergence des Mouvements Aprs la guerre 39 45 : mergence de mouvements dacteurs de

    lconomie sociale comme lducation populaire

    Cration de la scurit sociale changement de rle des mutuelles

    Participation la croissance du monde associatif en lien avec les politiques publiques

    Fin des annes 60 : mouvement de la contre culture (culture autogestionnaire, communaut rurale, lutte antimilitariste), autogestion, cologie, dveloppement local, vivre et travailler autrement au pays.

    Annes 70, premier rapprochement des acteurs du secteur qui sopre entre coopratives et mutuelles, rapprochement largi en 1976 aux associations pour crer le Comit National de Liaison des Activits Mutualistes, Coopratives et Associatives (le CNLAMCA).

    1979: dbut du mouvement de linsertion par lactivit conomique (cration des premires entreprises intermdiaires).

  • 1980 : Charte de lEconomie Sociale

    1981 Cration dun dlgation interministrielle lconomie sociale

  • Orig