L'Ecole valaisanne, mai 1963

download L'Ecole valaisanne, mai 1963

of 28

  • date post

    02-Apr-2016
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    1

Embed Size (px)

description

 

Transcript of L'Ecole valaisanne, mai 1963

  • COURSES D'ECOLES ET SOCIETES Instilluleurs , i'nsHlu1'rices . .. Voici de beaux bul's pour vos promena-des de cl-ass-es el de socils 1

    Super Saint Bernard CENT'R'E ALPIN PRESTIGIEUX

    Belvdre ensoleil'I face l'hospice et a'u Mont-Rla'n'c T'lcabine au dpart du tunne-I du Grand-St-Bernard

    LA NOUVE'LLE COURSE D'ECOLE POUR GRANDS ET PETITS * Nombreuses excursions au dpart du col de Menouve (2800 m.) *

    P 902-29/3 S

    CD o CD

    mai 1963 - septime anne 9

  • ("est ' clair votre conomie est la Source

    Seulemenl Fr. 265.- 1Xl:~IMl~

    Mme E. OLiVIER-ELSIG et MICHEL RUDAZ, SION

    , ]a a ~1~--IU"1 ..... i ..... a ... ;j

    FERS - QUINCAILLERIE

    ARTICLES DE MENAGE

    ARTICLES DE SPORT

    s , 0 N FOURNEAUX POTAGERS

    Avenue du Midi - Tlphone (027) 21021 CAL 0 R 1

    Ah! quel beau ehoix aux

    MONTHEY - MARTIGNY - SAXON - SION - SIERRE - VIEGE

    L'ECOLE VALAISANNE Bulletin mensuel du Personnel Enseignant du Valais Romand

    VIle anne No 9, mai 1963

    CroCUS L. Perin Exposition Nationale 64 A. Maistre

    Caisse de retraite du Personnel enseignant

    R. Vouilloz C. Dudan E. Voirol

    Cl. Brard

    SOMMAIRE

    Partie gnrale

    Relativit. Caractrologie: le nerveux (1re partie) '" Participation de la jeunesse scolaire au Concours national. En marge de la campagne dentaire. Bulletin Cuisenaire .

    Partie officielle et corporative 1. - Rapport de gestion .

    II. - Comptes 1962 III. - Rapport des vrificateurs Plerinage de Lourdes Communiqu des CFF

    Partie pratique

    Travail manuel: chien et chat 48 exercices de calcU'1 oral pour cours suprieur L'tymologie du mot abricot Le hanneton .

    Bibliographie et Divers

    Bataille pour l'eau L'Electricit pour Tous .

    RENSEIGNEMENTS L'ECOLE VALAISANNE parat Sion, le 15 de chaque mois, juillet et aot excepts.

    Publicit: Publicitas, Avenue du Midi, Sion - Tlphone 24422.

    Rdaction: Eug. Claret, Office de l'En-seignement, Sion.

    Dlai de rdaction: le 1er de chaque l,llois.

    Edition, administration et expdition: Office de l'Enseignement, Sion.

    Impression: Fiorina & Burgener, Sion.

    Abonnement annuel: Fr. 10.-, C.C.P. II c 12, Etat du Valais, Sion (pour le per-sonnel enseignant, l'abonnement est retenu SUl' le traitement du mois d'avril).

    Pages 3 et 4. de la couverture (10 insertions) 1/1 Fr. 700.-

    ~ Fr. 380.-X Fr. 200.-

    Pages ordinaires, 1 insertion: 1/1 Fr. 60.-

    ~ Fr. 33.-X Fr. 18.-l/s Fr. 10.-

    5 insertions: rabais de 5 % 10 insertions: rabais de 10 %

    2 4 8

    11 19

    12 14 16 17 18

    23 31 43 45

    51 52

    l

  • 2

    7

  • Le caractre des motifs purs L~ ~~~~~U~

    PRESENTA TI'ON DU NERVEUX (OU EMOTIF) On rencontre morphologiquement deux sortes de types nerveux. Le nerveux le plus connu

    est celui dont les formes du visage sont amenuises: visage saillies, aminci vers la base (trian. gulaire) ou ovale, traits dlicats ou mobiles, yeux brillants et expressifs (vivants).

    Cette apparence du corps vient de la dpense physique trs intense qui fatigue l'organisme et ne lui laisse que trs peu de rserve.

    Il y a aussi d'autres motifs qui passent par des phases d'expansion, puis des priode d'asthnie, de dpressions. Ils ont certains jours de grands besoins de repos de sommeil s

    . '" , , ce qUI leur permet de recuperer la depense nerveuse des priodes d'exubrance. Ces derniers n'ont pas en gnral la forme du visage oblongue et mince, mais leur figure est plus panouie, plus harmonieuse, parfois mme assez large.

    CARACTERISTIQUES GENERALES Ce qui caractrise d'uue manire vidente le type de l'motif pur, c'est avant tout la spon.

    tanit de son motion qd fuse rapidement, puis s'teint pour se renouveler l'instant d'aprs. Aucune barrire n'existe en lui pour freiner ou diluer cette motivit qui n'veille aucun retentissement, aucune rflexion. L'motivit disperse ses forces dans l'action et l'empche d'tre matre de lui. L'motion chez ce nerveux est comme une rvolution qui, soudain, agit sur ses nerfs et le contraint de sortir de lui. BIle fait bouger sa langue, son corps, surexcite son esprit. L'motif pur apparat alors comme un tre qui ne peut contenir ce qui est en lui. Il faut qu'il exprime avec intensit ce qu'il ressent, ce qu'il pense, ce qu'il veut. L'motion trop intense le dborde et le pousse la colre, comme la joie, l'enthousiasme ou au dcoura gement.

    SON EMOTIVITE Ce qui frappe au premier abord dans un caractre nerveux dans ses priodes d'motivit,

    c'est l'intensit de l'motion qui l'empche d'tre matre de lui. Il passe alors par des tats outranciers d'exaltation, puis de dpression. Il ressent par suite de ces tats successifs comme un trs grand besoin d 'motions comme parfois d'un trs grand hesoin de repos.

    S'il a eu une enfance panouie, s'il a trouv prs de lui de vrais ducateurs, les priodes d'exubrance, de joie positive l'emportent de beaucoup sur les priodes de dcouragement. Il est alors joyeux, entranant, jovial, ne se laissant que trs peu dcourager par les prenves de la vie.

    Cette motivit si intense qui le saISIt, puis l'abandonne ensuite, le rend impulsif et l'en-Irane souvent suivre ses instincts et les dsirs du moment prsent. C'est parfois la violence qui le domine. Il parle fort, crie, s'affaire, attribue aux vnements une importance qu'ils n'ont nullement. Ou bien il rit aux clats, se laisse aller une joie et un optimisme qui risquent de (aire place bientt une phase de dcouragement, passagre elle aussi. Sa susceptibilit est passagre: il ne peut gure en vouloir aux autres longtemps.

    Le nerveux aime passer par des impressions nouvelles qui lui apportent comme un rajeu-nissement. Pour cette raison, il adore le -changement, les voyages, les sorties. Le nerveux mlan-colique, aux priodes de besoin de repos, aimera parfois rester au coin du feu. Mais, en gnral, il prfre les divertissements, les sorties, les soires, les danses, les jeux, qui lui donnent l'occa-sion de bouger, de courir, de parler.

    Cette attraction pour tout ce qui vit et bouge est aussi souvent un hesoin de se montrer, de paratre, mais il lui est possible, l encore, de s'lever un don de lui-mme, une certaine disponibilit au service des autres.

    Trs rarement un motif pur aime rester longtemps seul.

    L'ASPECT POSITIF -ET SEDUISANT DE L'EMOTIVITE La grandeur de l'motivit du nerveux le rend accessible comprendre ce qu'est un idal.

    Sans doute ce regard jet sur l'idal n'est pas souvent suivi d'un effort constant, mais on peut s'appuyer sur le besoin de beaut et le besoin d'aimer qui se trouve en lui.

    Trs souvent, il exprime volontiers toute sa pense sans garder rien de secret pour ceux qu'il aime. Son affection sera facilement exprime. S'il a prs de lui des amis ou des duca-teurs valables, il ne ment pas, mais dit tout ce qu'il pense.

    Le retentissement qui ne dure pas lui donne la possibilit de -garder souvent un optimisme qui entrane les autres dans la joie et la gaiet. L'motif pur veut tout voir en beau, en positif. Il aime ce qui suscite en lui un attrait moral, intellectuel et artistique. Il est attir par les longues conversations qui lui apportent une comprhension plus grande de lui-mme et qui lui indiqueront une route, une manire de faire pour parvenir se rapprocher d'un idal qu'il dsire, mais qu'il semble toujours poursuivre sans l'atteindre.

    En gnral, si la lecture le sduit peu, il s'intressera et se laissera prendre par une conf-rence, un expos, une classe brillante qui le hausse, et le fait dpasser son souci personnel, trop souvent exagr.

    Il aime aussi ce qui est beau, surtout cette beaut qui met de la lumire, de la vie, de la couleur dans le monde. Il aime la nature, les fleurs, les oiseaux, les belles robes, la beaut des corps et leur parure. Sans doute ne s'agit-il que d'une beaut extrieure qui le fait s'attacher beaucoup la prsentation de sa propre personne, mais de cette heaut - extrieure, on peut facilement le hausser la heaut morale.

    L'motif intelligent est beaucoup plus matre de lui que l'motif troit d'esprit. Il est intuitif et comprend trs vite. Ses rparties sont trs vives, bien que souvent incontrles. Comme les succs scolaires ne lui manquent pas, la russite, l'ambiance de joie et d'euphorie qui en dcoulent l'aident heaucoup s'panouir et devenir matre de lui-mme. Il se sent com-pris, encourag par le milieu, par la vie mme, et ne se laisse pas aller au dcouragement qui guette l'motif qui ne parvient jamais une certaine stabilit de comportement ou de travail.

    5

  • Ce caractre ouvert, disponible, lorsqu 'il es t bien lev, exer ce U!~e sdnctiol1 trs ;;ra :\dc aux heures de calme et d e possession de soi. T oujour s joyeux, affab le, accuei 'lan t, l e Il {' :'vt'U l( parat d'une grande bont 'et l e d evient vraiment 'si nous savons le comprendre et l'aider.

    Le R ET ENTISSEMENT n'existe que trs p eu en lui . La puissance d e l'motivit ch ez le nerveux n e s'apaise pas dans de longues r p ercussions

    psychiques qui existent chez l e sentimental. L es moments d e joie, de tristesse, s'apaisent vite pour laisser place d'autres mouvements d'me. Aucu ne b anire ne se dresse pour catalyser end iguer, u tili ser ces mouvem ents d e la sensibilit. Vivant par l'motion, il en arrive vivr~ pour l 'm otion (Le Senne ).

    Il utili se ces sursauts d 'motivit poer impressionner, pour paratre, ou pour s 'impos~r. On dit d e lui : il fa i t du th tr e , il est ensrcell par la sensibilit . Lorsqu ' il n'a pas t lev de manir e calme et comp~'hensiv e, il semble s'ennuyer lo rsqu e lu i. fai t dfaut l 'occasion de vibrer dans des mouvem ents de j oie ou d'exalta tion . Il r echer che ces occasions et le nerveux qu i voit sa mre se fch er. sortir d'ell e-mme, l e