Le web 2.0 : une nouvelle ère http://www.clever-age.com/veille/clever-link/web-2.0-definitions-et-...

download Le web 2.0 : une nouvelle ère http://www.clever-age.com/veille/clever-link/web-2.0-definitions-et- composantes-partie-1-sur-2-.html Tim O ’ Reilly : “

of 25

  • date post

    05-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    105
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Le web 2.0 : une nouvelle ère http://www.clever-age.com/veille/clever-link/web-2.0-definitions-et-...

  • Page 1
  • Le web 2.0 : une nouvelle re http://www.clever-age.com/veille/clever-link/web-2.0-definitions-et- composantes-partie-1-sur-2-.html Tim O Reilly : Le Web 2.0 correspond fondamentalement la prise de conscience que nous quittons lre de lordinateur personnel pour entrer dans lre dInternet .
  • Page 2
  • Avis de dcs le web 2.0 victime du krach boursier ? http://www.techcrunch.com/2008/10/10/an-ignoble-but-much- needed-end-to-web-20/
  • Page 3
  • La taille du web en 2008 (Source : Netcraft) 186,7 millions de sites 75 millions de sites actifs 30 millions de nouveaux sites (hausse annuelle de 17%) 49,8 milliards de dollars d investissement bruts dans la publicit
  • Page 4
  • Les sept principes du web 2.0 Le web devient une plateforme informatique Le web tire partie de l intelligence collective La puissance est dans les donnes Une logique de services Des modles de programmation lgers Le logiciel se libre du PC Enrichissement des interfaces utilisateurs
  • Page 5
  • La dferlante du socioweb http://www.atelier.fr/cyber-culture/4/17102008/deferlante- socioweb-limites--37312-.html Le socioweb, c'est quoi ? Cest le principe de Google : "Lisez les pages les plus lues" ! Cest le credo de Wikipedia : "Unissez vos connaissances pour mieux les partager" ! Cest le miel de Facebook et des autres rseaux sociaux : "Les amis de vos amis sont mes amis".
  • Page 6
  • Les trois critres des services de rseaux sociaux http://jcmc.indiana.edu/vol13/issue1/boyd.ellison.html Construction d un profil dans le cadre d un systme dlimit Organisation d une liste partage avec d autres utilisateurs Croisement de listes travers le systme
  • Page 7
  • L intrt des rseaux sociaux Avoir des amis, c est avoir du pouvoir . Thomas Hobbes (Leviathan)
  • Page 8
  • La parfaite amiti http://philia.online.fr/txt/aris_063.php La parfaite amiti est celle des hommes vertueux et qui sont semblables en vertu : car ces amis-l se souhaitent pareillement du bien les uns aux autres en tant qu'ils sont bons, et ils sont bons par eux-mmes. Mais ceux qui souhaitent du bien leurs amis pour l'amour de ces derniers sont des amis par excellence (puisqu'ils se comportent ainsi l'un envers l'autre en raison de la propre nature de chacun d'eux, et non par accident) ; aussi leur amiti persiste-t-elle aussi longtemps qu'ils sont eux-mmes bons, et la vertu est une disposition stable. (Aristote : Ethique Nicomaque)
  • Page 9
  • Les six degrs de liaison http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_social
  • Page 10
  • La banalisation des blogs http://www.internetactu.net/2004/11/05/mon-blog-mon- logiciel-social/ Au risque dtonner, on peut soutenir qu un horizon de quelques annes disons 5 ans les blogs auront disparu. Non pas que les gens vont arrter de bloguer, ou que le blogging naura constitu quun passe-temps temporaire pour quelques passionns dinternet. Bien au contraire, les blogs en soi vont disparatre parce quils vont se banaliser, se gnraliser, et se fondre avec les outils que nous utilisons, et les usages qui en mergent, pour jouer un rle majeur au cur de notre utilisation dinternet. (BlogStory, p. 238). BlogStory, Cyril Fivet, Emily Turrettini, ditions Eyrolles, octobre 2004, 312 p.
  • Page 11
  • Le blog est un logiciel social http://www.internetactu.net/2004/11/05/mon-blog-mon- logiciel-social/ Bien quon puisse y voir un paradoxe, le blog rsulte dune dmarche individuelle qui na de sens que prise collectivement (BlogStory, p.48). BlogStory, Cyril Fivet, Emily Turrettini, ditions Eyrolles, octobre 2004, 312 p.
  • Page 12
  • 2008 : dveloppement de Facebook (Source : les Inrockuptibles, 23 dcembre 2008) Le rseau social le plus populaire revendique plus de 4 millions d utilisateurs actifs en France et plus de 140 millions sur toute la plante.
  • Page 13
  • 2008 : l anne Twitter (Source : les Inrockuptibles, 23 dcembre 2008) Le site de microblogging qui permet d informer lapidairement et en temps rel ses membres a vu son nombre de visiteurs augmenter de 343% en un an.
  • Page 14
  • The Twitter Song http://www.alanataylor.com/2008/04/twitter-song.html 140 characters is all you need to say.
  • Page 15
  • Twitter vite - 1 - Laurent Suply http://blog.lefigaro.fr/hightech/2008/11/mumbai-bombay-twitter.html Rien, ma connaissance, ne va sur cette Terre plus vite que Twitter. Ni moi, ni les tls, ni les agences. Moi, je digre, je synthtise, je vrifie, je source, je linke, a prend un peu de temps. Les tls vont souvent trs vite, et leurs infos sont souvent reprises sur Twitter, mais elles n'mettent qu'un message la fois.
  • Page 16
  • Twitter vite - 2 - http://blog.lefigaro.fr/hightech/2008/11/mumbai-bombay-twitter.html Twitter ne permet pas d'accder au rve de l'intelligence collective, mise en commun des neurones de manire ordonne au service de l'analyse et de la comprhension. C'est en revanche une dmultiplication des rcepteurs sensoriels. [] Absolument toutes les sources pertinentes sont alors couvertes, et c'est quelque chose de proprement fascinant. Pour le journaliste, les membres de Twitter font office de lanceurs d'alertes. Ds qu'un petit voyant rouge s'allume quelque part, quelqu'un la voie, en tire la moelle, et je suis aussitt au courant. Comme les inscrits ont la bonne habitude de linker directement leurs sources, je peux aussitt y ricocher, vrifier, comparer.
  • Page 17
  • Twitter vite - 3 - http://blog.lefigaro.fr/hightech/2008/11/mumbai-bombay-twitter.html Twitter est potentiellement la source la plus ractive (grce ce que j'ai appel la dmultiplication des rcepteurs sensoriels) et la plus exhaustive (grce sa communaut mondiale). Et comme il y a des lecteurs qui sont aussi accros l'info en direct que moi, cela impose dsormais, [] de proposer au lecteur un lien direct vers le canal Twitter ddi et/ou les flux de membres prsents sur les lieux. [] C'est une faon d'avouer les limites de notre seul cerveau humain et de nos dix petits doigts, en disant au lecteur: si vous vous en sentez le courage, allez-y, a va encore plus vite, plus loin et plus fort que nous . Cela ncessite de croire en la "digital literacy", la comptence numrique du lectorat. J'y crois. Et je crois fermement que le lecteur nous en sera au final reconnaissant ;).Parce que le web, a marche comme a.
  • Page 18
  • Facebook : pourquoi a marche http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2008/12/15/894-pourquoi-la- tele-diabolise-facebook L'attractivit de Facebook rside dans l'association d'un agrgateur de news (les lectures en ligne filtres par le groupe des friends) et d'une convivialit ludique, manifeste par les jeux, les poke et autres commentaires, dans un climat de confiance amicale. Des infos + des jeux + de l'interaction : une quation magique qui fait plir d'envie n'importe quel vieux mdia.
  • Page 19
  • Habbo, le squat des ados http://www.habbo.fr/
  • Page 20
  • Habbo, nouvel espace virtuel pour les jeunes http://www.pcworld.fr/actualite/habbo-plus-fort-que-facebook-en- france/21901/ Parmi les rseaux communautaires, il y en a un qui excelle en Finlande, en tant principalement destin aux adolescents gs de 13 16 ans. Dnomm Habbo, la plateforme compterait plus de 7 millions dutilisateurs et 114 millions d'inscrits, la plaant ainsi devant MySpace (110 millions dinscrits) et galement devant Facebook (6 millions de membres) pour la France. (info date du 20 dcembre 2008)
  • Page 21
  • Une habitante de Habbo
  • Page 22
  • Couverture de Time Magazine de 2006 http://www.internetactu.net/2008/06/27/vouloir-un-web- cooperatif/
  • Page 23
  • Le web 2.0 : un danger pour la culture ? (1) Le culte de l amateur nous empche de diffrencier le lecteur de l crivain, l artiste du frimeur, l expert de l amateur, le produit artistique du fait publicitaire . Andrew Keen ( le Culte de l amateur. Comment internet dtruit notre culture - Scali - 2008)
  • Page 24
  • Le web 2.0 : un danger pour la culture ? (2) Je ne veux pas que nous devenions ceux qui ont remplac les films, la musique et les livres par VOUS ! . Andrew Keen ( le Culte de l amateur. Comment internet dtruit notre culture - Scali - 2008)
  • Page 25
  • La solitude 2.0 http://www.christian-faure.net/2006/06/08/ce-nest- %20pas-moi/ Rapidement, son activit dinternaute 2.0 a occult ses relations avec ses amis, puis sa famille, et finalement son environnement professionnel. Cet internaute 2.0 est dpressif. Il voit pourtant bien quil nest pas seul, il peroit bien la ralit des communauts et des rseaux auxquels il participe et qui font leuphorie des entrepreneurs 2.0 et des medias 2.0. Mais rien ny fait, il se sent seul, et il sennuie. Bref, il va mal.