Le syncretisme religieux au brésil

download Le syncretisme religieux au brésil

of 28

  • date post

    13-Apr-2017
  • Category

    Spiritual

  • view

    150
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Le syncretisme religieux au brésil

  • LE SYNCRETISME RELIGIEUX AU BRESIL Par Catherine CISERANE

    Candombl

    Syncrtisme

    Acaraj

    Atabaque Iemanj

    Ogum 16

    Orixs

    Marronage

    Festa da Boa

    Morte

    Le syncrtisme religieux Bahia :

    une forme de rsistance ?

  • 17

    LIMINAIRE Cet article fait suite au stage linguistique et culturel ralis au Brsil par lInspecteur

    gnral de portugais et lAssociation DEtudes Portugaises Brsiliennes et Asiatiques du 3 au 18 aot 2002 au Brsil.

    Je profite de cette occasion pour exprimer mes remerciements les plus vifs cette terre envotante, enivrante la fois lointaine gographiquement, (aussi paradoxal que cela puisse sembler mais la ralit catastrophique des transports rgionaux cariben est l pour nous rappeler combien il est difficile de sy rendre) et proche culturellement, historiquement.

    Terre laquelle jtais lie depuis lge de 14 ans, qui ma toujours parle, fascine, interpelle, intrigue. Sensibilit dbordante ne des lectures multiples, des visionnages de reportages varis, de lcoute attentive des musiques de ce pays l, des changes profonds et fructueux avec la diaspora

    Ce voyage allait mettre fin la virtualit sensitive, sensorielle pour laisser place au kinesthsique poignant.

    Ds lors que jai pos les pieds sur le sol brsilien, comme une treinte mempara. Tous mes sens taient en moi. Je touchais enfin du doigt, des yeux, de la bouche, du nez, des oreilles, cette terre la fois hospitalire et troublante.

    Que nos htes chaleureux, disponibles et gnreux de Rio de Janeiro Ville merveilleuse, Porto Alegre Fief de la dmocratie participative, dun autre monde possible , en passant par Iguau Ville aux cataractes impressionnantes, Brasilia capitale futuriste larchitecture hardie jusqu Salvador de Bahia ville magique et syncrtique trouvent ici lexpression de notre reconnaissance profonde.

    MOTIVATIONS

    Salvador de Bahia, la plus africaine des cites brsiliennes est celle qui intuitivement ma apostrophe, hle. Culture, danse, musique, gastronomie, architecture, arts, art de vivre, de se mouvoir, de sexprimer, de croire en Dieu, en des Dieux laissent entrevoir lhritage patent de ses racines africaines mles aux origines indiennes, europennes.

    Le syncrtisme religieux Bahia : une forme de rsistance la machine de dilution identitaire, tel est le sujet que jai choisi daborder pour les raisons suivantes :

    Parce quantillaise et interpelle par la question du syncrtisme culturel, religieux qui fondent les bases des socits caribennes et latino-amricaines issues de l conomie de plantation rgie par les systmes esclavagistes anglophone, francophone, hispanophone et lusophone ;

    Parce que lheureuse rencontre davec la lusophonie est dabord passe par la tumultueuse rencontre davec la culture brsilienne et singulirement bahianaise ;

    Parce que curieuse de comprendre les diffrentes stratgies de rsistance, de marronage, rvlatrices du gnie crateur de lesclave brsilien, mises en place pour sopposer la force destructrice de ses repres et valeurs, de ses croyances et de son rapport au cosmos.

  • 18

    INTRODUCTION

    Bahia, Bahia de tous les Saints, Bahia de tous les Dieux, appellations multiples faisant cho de la prgnance de la religion, non des religions, des divinits, du Dieu chrtien aux Dieux africains, les orixs que sont Exu, Iemanj, Ogum, Oxossi, XangoPouvons-nous nous risquer parler de polythisme, la doctrine qui admet lexistence de plusieurs dieux en sopposant par la mme au monothisme, la croyance en un dieu unique ? Ou plutt opter pour la fusion de ces deux lments opre en terre brsilienne afin qumerge le syncrtisme religieux qui habite, anime Bahia.

    En effet, cest la terre daccueil des colons porteurs de valeurs europennes, vecteurs du catholicisme rig en religion officielle du Brsil jusqu la proclamation de la Constitution de 1891. Celle-ci marque la sparation de lEglise et de lEtat, prne la libert confessionnelle. Bahia est aussi le rceptacle desclaves africains dorigines ethniques diverses, aux croyances multiples, arrachs de leur continent. Demble vont sy opposer le monisme spirituel europen et la foi plurale africaine.

    Deux expriences du syncrtisme religieux bahianais travers le candombl et la Festa da Irmandade da Boa morte seront ici exposes. Ce article ne prtend nullement lexhaustivit et encore moins un travail de spcialiste. Il sagit dun travail qui entend rendre compte du vcu et de lexprience personnelle dun observateur nophyte, soucieux davoir des cls pour comprendre le sens de son mergence, de son existence.

    Nous commencerons par relater une crmonie de candombl laquelle nous avons assist en layant pralablement dfini pour ensuite prsenter brivement ses caractristiques essentielles, son statut, son rle dans la socit bahianaise. Puis, nous aborderons la traditionnelle fte de Nossa Senhora da Boa Morte autre forme syncrtique de la culture bahianaise. Nous nous y intresserons principalement dans leur valeur sditieuse et contestataire.

    Si les colons ont tent de nier toute culture, toute parole, toute identit religieuse lesclave en ayant recours au brassage systmatique des ethnies pour annihiler toute vellit de rbellion, ils ny sont pas parvenus. Il suffit pour en mesurer limpact dobserver la vision panthiste du monde donne par les pratiques religieuses de lesclave. Lesclave africain a fait le tragique voyage en emportant ses dieux et ses croyances. Il a t victime de mauvais traitements, dhumiliations et de tortures en tout genre. Malgr toute ces tentatives de dshumanisation, il a rsist grce son gnie crateur, sa capacit marronner, il a su recomposer un univers qui tait sien .

    En effet, pour rsister la religion impose par le matre, lesclave venu dAfrique avec ses croyances et ses dieux, les a mls aux pratiques et aux saints du catholicisme. Il sagit bien l du syncrtisme qui se manifeste dans les cultes populaires afro-brsiliens dont le candombl est une sorte dquivalent du vaudou hatien ou de la santeria cubaine.

    Le mot candombl relev pour la premire fois en 1828, durant la rvolte des esclaves noirs Cabula, revt actuellement plusieurs significations / cest le lieu de culte, la communaut elle-mme et lensemble de ses rites. Pour la plupart des adeptes, le candombl perptue les croyances et les traditions de la terre lointaine et mythique de leurs anctres yorubas.

    Le candombl repose sur la croyance en une divinit suprme, Olorum, crateur dObatala (ciel) et dOdulu (globe terrestre), auquel sadjoignirent, pour faire natre la lumire, Iemanja (eau) et Aganju (terre). Iemanja et Aganju ont un fils indigne, Orunga (air).

  • 19

    Les principaux Orixs que lon assimile un saint catholique sont : Ogun, dieu du fer (St Antoine) ; Omolu, dieu de la maladie (St Lazare) ; le serpent Oxumar, serviteur de Xang (St Barthlmy) ; Oxossi, dieu de la chasse (St georges) ; Logun Ed, homme la moiti de lanne et femme lautre moiti (St Expdit) ; Xang, dieu du tonnerre (St Jrome) ; Jans, desse des vents et des temptes (Ste barbe) ; Oxum, desse des torrents et de la beaut (Notre Dames des Cierges) ; Ob, desse des fleuves (elles sont toutes les trois pouses du dieu Xang). Il y a aussi Exu, qui nest pas un Orix proprement parler, mais un messager entre les dieux et les hommes. Harcels par le catholicisme officiel, les esclaves trouvrent ainsi, une solution lamalgame des dieux africains, les Orixs, avec des saints catholiques. LE RITE : PREPARATIFS / DEROULEMENT

    Assister une crmonie de candombl tel tait mon souhait le plus cher. Toutefois la priode ne sy prtait gure, le calendrier liturgique est pauvre cette priode de lanne et les risques de se retrouver au milieu dun pseudo show folklorique mont pour touristes taient nombreux. Nos amis brsiliens ont russi en trouver une et nous y ont convi. Accompagns de bahianais, qui ont bien tenu leur rle de pdagogues, de donneurs des cls pour comprendre, nous sommes alls la maison du Gantois, un des plus anciens terreiros 1de Salvador aprs que quelques recommandations nous aient t formules.

    Casa do Gantois

    Photo extraite de http://planeta.terra.com.br

    Conformment la tradition hommes et femmes sont spars. Il est demand de porter des vtements clairs, le noir tant vivement dconseill.

    Arrivs sur les lieux quelque peu loigns du centre ville le culte des orixs se pratiquant gnralement dans un terreiro plac loin du centre de la cit, dans les vallons ombrags, accroch au flancs des collines ou parmi les dunes marines, cach dans les arbres 2, nous avons dcouvert une salle comble dcore aux couleurs de lorix lhonneur avec de guirlandes en papier soigneusement prpares par les filhas de santo3.

    1 Autre terme pour dsigner un candombl en mme temps que lenceinte qui lui est rserve 2 Le candombl de Bahia, Roger Bastide, ed. Plon Terre Humaine, 2000 3 Fille de saint, celle qui au cours dune crmonie du candombl a reu le saint, qui a t possde par lui, ce qui se traduit par lentre en transe

    http://planeta.terra.com.br/

  • 20

    GASTRONOMIE ET MUSIQUE AU SERVICE DU RITE

    Le rituel du candombl dbute le matin par le sacrifice dun animal aux Orixs, en prsence des seuls initis et se poursuit dans laprs midi par la prparation soigne de mets savoureux.

    Les dieux sont non seulement gourmands mais aussi de fin gourmets, chaque orix a ses plats prfrs mais aussi des aliments dfendus auxquels il ne peut ou ne veut mme pas toucherOxal, le grand dieu, rclame des abar, les petits pains blancs entours de feuille de bananiers, car sa couleur est le blanc, Oxum exige le xinxim de poulet, Xang lamal fait avec des gombos, des crevettes, de lhuile de palme. Yansan veut le caruru de riz ou langu de manioc avec les acarajs4