Le petit bulletin - Grenoble - 1011

Click here to load reader

  • date post

    28-Jul-2016
  • Category

    Documents

  • view

    223
  • download

    3

Embed Size (px)

description

 

Transcript of Le petit bulletin - Grenoble - 1011

  • ACTU 02ISRE : UN ANDE DROITEEt la culture ?

    CINMA 04LES MALHEURSDE SOPHIERevoil Christophe Honor

    LHEBDO GRATUIT DES SPECTACLES

    Mais que se passe-t-ildans la tte de ceuxqui nous gouvernent ? Si l'on commence faire a, on ne fait plus rien. Ou alorsque des expos avec des bouquets defleurs ! Voil comment a ragi lasemaine dernire sur notre site le plas-ticien Philippe Perrin la polmiquele concernant. En (trs) gros : la mairiecommuniste de Fontaine a voulu annu-ler son exposition prvue de longuedate au Vog (elle devait tre inaugure

    jeudi dernier) au vu du contexte na-tional et international avant de sertracter certaines conditions dontcelle de placer un rideau sur lagrande vitre du centre d'art municipal afin d'viter des incomprhensionsde la part d'un public passant troprapidement (extrait du communiqude la Ville). Ce qu'a bien sr refusPhilippe Perrin tout est rsum surnotre site. La raison cette peur de lamairie ? Une uvre trs porte sur laviolence comme un vitrail gant

    reprsentant deux armes feu.Mme si, l'image de Philippe Perrin,on entend les inquitudes des lus ( depuis plusieurs semaines, le quar-tier qui accueille le Vog a t marqupar des violences urbaines et desactes criminels toujours ce fameuxcommuniqu), leur raction est on nepeut plus maladroite. Et, surtout,illustre une tendance trs prsentechez certains politiques : ne pascroire en l'intelligence collective. C'estdmoralisant au possible.

    DITOPAR AURLIEN MARTINEZ

    LA UNE - MUSIQUETHE APARTMENTS LA MAISON DE LA MUSIQUE DE MEYLAN

    DU 20.04 AU 26.04.16 / N1011

    A

    nast

    asia

    Kons

    tant

    elos

    www.petit-bulletin.fr/grenoble

    MUSIQUE 09NADA SURFLes auteurs du tube Popular la Belle lectrique

  • Un an aprs avoir ravi le dparte-ment la gauche, la nouvelle ma-jorit dpartementale de droiteprside par Jean-Pierre Barbier(Les Rpublicains) prend ses marques. Et l'action,en matire de culture, semble lance. Il y a eupeu d'opposition l'augmentation du budget dudpartement annonce dans un sourire PatrickCurtaud, charg de la culture au dpartement.Aprs les dernires annes plutt sombresde la prsidence du socialiste Andr Vallini,voil l'claircie. Pour 2016, le dpartementannonce 12% d'augmentation par rapport l'an dernier. Soit 1,5 millions d'euros enplus pour le budget de la culture. Aujourd'hui, encette priode trouble, o l'on parle de vivreensemble et de lacit, la meilleure faon d'apprendredes autres, c'est le dveloppement de la culture assure Patrick Curtaud. Une politique de gaucheapplique par des gens de droite ? Il y a de quoiperdre le nord. La culture n'est ni de droite,ni de gauche continue le vice-prsident laculture.Bien sr, il faut modrer l'enthousiasme. HenriTouati, membre de diffrentes organisationsculturelles isroises (comme le Forum desLucioles) et ancien directeur du festival LesArts du rcit, s'en charge. Il n'y a pas vraimentde rquilibrage. La baisse des subventions depuis2009 n'est pas encore rattrape. Le budget dudpartement consacr la culture s'tait ainsieffondr en 2013 vers les 15 millions d'euros.C'tait 23 millions en 2009. La pente sera longue remonter si jamais l'quipe Barbier le voulait.

    PAS DE MPRIS L'ambiance reste toutefois positive. HenriTouati : Contrairement ce que l'on pouvaitpenser, le nouveau conseil dpartemental n'est pasmprisant avec la culture. Constat partag parJacky Rocher, directeur de la Rampe (la scneconventionne danse et musiques d'chirolles)qui, lui, dcrit un entretien agrable avecM. Curtaud. On avait une inquitude avec le chan-gement politique mais on a discut avec quelqu'unqui connat les dossiers. Le dpartement rassure. Et donne ses orienta-tions. Sur la liste de Patrick Curtaud, lalecture publique sera mise en avant avec desformations aux professionnels et le dveloppe-ment du rseau des bibliothques sur tout ledpartement. Le patrimoine est aussi au curdu projet. Pendant 5 ans, nous allons investir unmillion d'euros dans le patrimoine. Qu'il soit

    POLITIQUE

    EN ISRE, LA DROITE JOUE LA CULTURE

    On murmure dans les couloirs du conseil dpartemental de l'Isre que lanouvelle majorit de droite, lue il y un an, soutient la culture. Voire

    mme que les subventions augmenteraient. L'annonce semble irrelle.Pour en avoir le cur net, on est alls rencontrer Patrick Curtaud, vice-

    prsident la culture, et quelques acteurs culturels plutt satisfaits.PAR JEAN-BAPTISTE AUDUC

    Patrick Curtaud est de droite mais promis, il aime la culture

    ACTU PB n1011 Du 20.04 Au 26.04 2016

    DR

    class patrimoine historique, patrimoine de l'Isreou patrimoine non-estampill. De simples glisesen dcrpitude profiteront de ces attentions. Unsacr coup de pouce.Le dpartement s'intresse aussi l'immobilier.Parce que le gros morceau du mandat deJean-Pierre Barbier est dj sur la table : lesarchives dpartementales. Celles que nousavons Grenoble sont trop petites, et n'ont plus laplace pour les documents des tribunaux et desnotaires. Obligation est faite de construire unplus gros btiment Saint-Martin-d'Hres pour37 millions d'euros.

    VERS UN "DONUT GRENOBLOIS" ?Pour faire bonne mesure et rassurer un mondedu spectacle vivant chaud, Patrick Curtaud etla collectivit vont aussi investir dans les festi-vals. Henri Touati imagine que le dpartementva financer un rquilibrage gographique avec leNord-Isre . Bingo. Jazz Vienne, ville dontPatrick Curtaud est adjoint, va avoir une bellesubvention de 150 000 euros 50 000 de plusque l'an dernier. Le Festival Berlioz, autregrande manifestation musicale du dpartement( la Cte-Saint-Andr), est tout aussi satisfait.Bruno Messina, directeur de l'Agence isroisede diffusion artistique qui le porte : On passe 200 000 euros de subventions, et un investissementconsquent pour rnover le chapiteau. L'asso vaaussi organiser ds avril des temps prisco-laires. Objectif : faire renatre la chorale, etavoir les premiers concerts au Festival Berlioz.Du coup, quelques lus de l'agglomrationcraignent un "donut grenoblois" (tout pour ledpartement, rien pour l'agglo). PatrickCurtaud s'en dfend, bien sr : On ne laisse pastomber les structures grenobloises. Le Magasin parexemple est toujours soutenu. La MC2 aussi. De plus, en 2017, Grenoble-Alpes Mtropoledevrait acqurir la comptence culture, cequi pourrait changer la donne. Les pour-parlers vont commencer entre les deux collec-tivits un rendez-vous avec Christophe Ferrari,prsident de Grenoble-Alpes Mtropole, est venir .Avec cette augmentation de budget, le dparte-ment frappe fort. Symboliquement commeconomiquement. Et dans un contexte o largion prside par Laurent Wauquiez (LesRpublicains lui aussi) va baisser ses aides dansle domaine culturel et o la Ville de Grenoblelaisse dans le flou beaucoup de monde, toutesles bonnes volonts sont mises contribution.

    DR

    entre-tenir.

    Il aime

    aime

    Il aime

    eenns s s s e entse Il aime

    i f

    t

    m m m m f r

    -etrair f

    aime

    err

    -er

    Il aime

    eneeeeteeneeent

    ent

    -rerer.r.nir

    -eentr

    -

    ...EFFICACIT, LIBERT

    dans la location du vlo.

    ant inclusetien courEntr

    FIABILIT

    EFFICACIT, LIBERT

    dans la location du vlo.

    ant inclus

    RAYONNEZ SU R LA V ILLE

    O.FR.METROVELWWW

    RAYONNEZ SU R LA V ILLE

    2

  • 8 KM

    LE 8 MAI, CE NEST PAS QUUN JOUR FRI !

    GRENOBLE

    DIMANCHE 8 MAI 2016

    inscriptions sur

    www.isere.fr

    EL 8 IAMMA NECCE

    NE UQSAPPATSEES NUUN

    IIRRIRFFRUUROJN !

    EL 8 I,AMMA ,I NECCE

    wwwinsc

    NE UQSAPPATSEES NUUN

    isere.criptions s

    .wwwptions i ere

    IIRRIRFFRUUROJN !

    .fr sur

    fr

    DIM

    DIMANCHE 8 MAI 2016

    DIMANCHE 8 MAI 2016

    8 KM

    DE LADE LADE LA

    GRENOBLE

    8 KM

    ALife full of Fare-wells (1995) enfranais : une viepleine d'adieux resta pendant longtemps ledernier album de The Apart-ments. Celui avec lequel desfidles fans happy fews firentleur deuil d'un "groupe"depuis longtemps port par leseul Peter Milton Walsh,songwriter australien au nomet manires de pote dandyromantique anglais.Entre fulgurances musicales,coups d'arrts, ruptures,dpressions et coups du sort,Peter Milton Walsh n'a jamaiseu le loisir de rcolter la gloire.Mais en voulait-il vraiment : J'ai peut-tre eu envie, il y a unsicle, quand j'avais 18 ans Brisbane, de devenir la plusgrande rock star du monde,mais tout a draill si vite... Lamusique n'est pas qu'une acti-vit spirituelle, c'est aussi unediscipline et un business : crire,enregistrer, rpter, faire de lapromo, tourner et recommenceravec un autre disque, je n'aijamais t trs dou pour a. Qui plus est, ses Apartmentsoriginels sont, il faut le dire,vite ravags par l'hrone.

    MALENTENDUMais aprs une parenthsenew-yorko-londonienne, TheApartments reprennent vie en1985 sur un malentendu conju-guant gnie avr et navettotale : Une fois revenu enAustralie, j'ai envoy quelqueschansons au label londonienRough Trade. l'poque, RoughTrade, c'tait les Smiths, descamions entiers de dmos tousles jours. Comment ai-je pupenser une seconde que a pour-rait marcher ? Eh bien ils m'ontsign pour enregistrer TheEvening Visits... And Stays For

    MUSIQUE / INTERVIEW

    MERCI DE NE PAS M'AVOIR OUBLI

    Gnie au destin contrari et tragique tir d'une retraite que l'on pensaitdfinitive, Peter Milton Walsh aka The Apartments a accouch en 2015 de"No Song, no spell, no madrigal", album hommage son fils dcd aussimagistral que dlicat. O l'on retrouve l'auteur de quelques albums cultesjamais oublis par ceux qui ont eu la chance de les entendre, dont il vientlivrer les plus grands moments sur scne en trio acoustique. Rencontre.

    PROPOS RECUEILLIS ET TRADUITS PAR STPHANE DUCHNE.

    Years. Rien que a c'est compl-tement fou. Mais Rough Trades'est trs vite