LE METIER DE CARTOGRAPHE EN GRECE .LE METIER DE CARTOGRAPHE GRECE ANCIENNE EN ... Vouloir...

download LE METIER DE CARTOGRAPHE EN GRECE .LE METIER DE CARTOGRAPHE GRECE ANCIENNE EN ... Vouloir reconstituer

of 7

  • date post

    14-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LE METIER DE CARTOGRAPHE EN GRECE .LE METIER DE CARTOGRAPHE GRECE ANCIENNE EN ... Vouloir...

  • LE METI ER DE CARTOGRAPHE GRECE ANCIENNE

    EN

    Par C. JACOB - Centre Louis Gernet (CNRS)

    s 1 il ser~it imprudent d'assigner la naissance de la carte a un pays ou une poque dtermins, il n'en

    reste pas moins possible de reconnatre l'mergence d'un champ d'activit cartographique, avec ses profes-sionnels, ses mthodes, son environnement discursif. La Grce ancienne offre de ce point de vue une situation privilgie, mme si I'Egypte et le monde babylonien atte~tent le trac de Cartes des poques plus anciennes. Contrairement aux civilisations orientales mais ce dcalage est peut-tre d aux lacunes de notr~ documentation, la Grce nous a lgu un ensemble de tmoignages littraires qui permettent de cerner non seulement le savoir gographique qui sous-tendait le dessin des cartes, mais aussi les modalits de produc-tion et de diffusion de ces objets. Ces tmoignages littraires sont notre principale source d'information ~ur reconstituer - ou plutt entrevoir - la configura-tion comme la finalit des cartes qui ont disparu dans leur matrialit mme.

    Vouloir reconstituer le mtier de cartographe en Grce ancienne peut cependant sembler relever de la provo-cation ou d'une vaine gageure, tant les sources sont discrtes sur ce sujet. Ce projet, dans sa formulation mme, s'expose au risque de l'anachronisme, dans la mesure o il prsuppose, dans l'Antiquit, l'existence d'un statut professionnel qui s'apparenterait celui des cartographes modernes. Et d'ailleurs, qu'entendons-nous par Cartographes modernes ? La production des cartes mobilise un ensemble de professionnels et de mtiers trs divers: de l'arpenteur et de l'auteur des relevs de terrain jusqu'au graveur, l' imprimeur, au libraire, en passant par le spcialiste du lettrage, le gographe de cabinet qui compile et synthtise la docu-mentation, voire le peintre qui enlumine la carte pour des clients fortuns. Il peut s'agir d'artisans indpendants ou de techniciens intgrs dans une institution (scientifi-que, administrative, militaire), travaillant seuls ou dans le cadre d'un projet collectif.

    Comme l'ont montr des travaux rcents portant sur l'poque moderne, les modalits mme de la production cartographique et les diffrents statuts professionnels qu'elle mobi lise influent non seulement sur le contenu de la carte et sa f inalit, mais aussi sur son public et sa diffusion sociale. Cette perspective sociologique, sur le milieu des producteurs de cartes aussi bien que sur leurs destinataires, const itue dsormais une dimension essentielle de l'h istoire de la cartographie 1.

    A la mmoire de J. Brian Harley

    L'historien de l'Antiquit dispose, pour une telle en-qute, de deux ensembles de sources: des tmoigna-ges sur la cartographie manant le plus souvent d'auteurs non spcialistes; des tmoignages implicites livrs par les gographes et les cartographes eux-mmes, per-mettant de reconstituer l'image qu'ils se faisaient de leur propre pratique et de confronter cette image avec ce que nous pouvons connatre de leur biographie, de leur formation et de leur milieu intellectuel.

    Nous nous proposons de parcourir ce corpus docu-mentaire, en nous lim itant la priode comprise entre le VIe et le Ille sicles avant J .-C., pour y reprer des lments de rponse aux questions suivantes: quels sont les traits pertinents qui permettent de dcrire ou de qualifier le cartographe ? Quelle est son image so-ciale ? Quels sont les activits, les centres d'intrts, les cheminements intellectuels et biographiques qui con-duisent au projet de tracer une carte gographique? Et partir de quel moment revend ique-t-on ou attribue-t-on le trac d'une carte ? En d'autres termes, quel est le statut de l'auteur en cartographie ? Comment concilier l'objectivit d'une image du monde avec un point de vue subjectif, dat et localis?

    + CARTES ANONYMES

    Hrodote ( 490-425 env. av. J . .C.) est le premier a ut eu r grec mentionner des cartes gographiques. Sa position inaugurale peut s'expliquer par le fait que nous ne connaissons les prosateurs antrieurs qu' travers des fragments dans la tradition indirecte, plus tardive: des auteurs milsiens comme Anaximandre (61 0-545 env. av. J.-C.) et Hcate de Milet (fin VIe s.), directement impl iqus dans les dbuts de la cartographie grecque, ont trs certainement comment et dcrit des cartes. Hrodote, d'ailleurs, dans son rcit de la rvolte de Milet contre la domination Perse, qui va prcipiter le dclen-chement des guerres Mdiques, met en scne un am-bassadeur de la cit d'Asie Mineure, Aristagoras, con-temporain d'Hcate, qui se rend en Grce continentale pour y obten ir l'appui des grandes puissances de l'poque, Sparte et Athnes. Aristagoras rencontre le roi spartiate Clomne, portant une tablette de bronze o taient gravs le circuit de la terre entire, toute la mer et tous les fleuves,2. L'auteur de la premire carte de la

    19

  • littrature grecque n'est pas identifi. Tout porte croire qu'elle a t fabrique Milet, et qu'elle dcoule de la carte inaugurale d'Anaximandre, peut-tre remise jour grce la Prigse d'Hcate. Il faudrait d'ailleurs distinguer le concepteur du schma cartographique et l'artisan qui a incis la tablette de bronze. Il tait d'usage pour les artisans grecs (sculpteurs, peintres cramistes) de signer les objets qu'ils fabriquaient (une abondante srie de vases porte ainsi une inscription du type: Untel m'a fabriqu ou Untel m'a dessin- c'est le vase lui-mme qui tait cens parler).

    La carte va tre le support visuel de l'expos de go-politique d'Aristagoras, qui veut entraner Sparte dans une guerre contre l'empire Perse: elle est un instrument de persuasion, voire de tromperie sophistique, un gadget destin impressionner le roi Clomne, sans doute peu familier avec ce genre d'artefact graphique. Et l'ambassadeur milsien utilise l'vidence du dessin synoptique pour suggrer que l'expdition militaire spar-tiate, de la cte d'Asie mineure jusqu' Suses, la capi-tale du roi Perse, sera aussi facile que le mouvement du doigt et de l'oeil sur la surface de la carte. Dans la logique de l'pisode racont par Hrodote, l'auteur de la carte reste anonyme, seul importe celui qui l'utilise et en fait le support d'une brillante dmonstration.

    Dans un autre passage de ses Histoires, Hrodote se livre une intressante critique des cartes de la terre qui circulent de son temps3: Je ris quand je vois que beaucoup ont dj dessin des circuits de la terre, sans qu'aucun en ait donn un commentaire raisonnable : ils dessinent l'Ocan entourant de son cours la terre en-tire, qui serait toute ronde, comme faite au compas, et ils font l'Asie gale l'Europe.. . Ce texte est un document exceptionnel sur le lent dplacement de la carte, depuis la spcu lation gomtrique et cosmographique d'un Anaximandre, vers un autre champ de savoir, la gographie, o elle doit dsormais reflter un savoir sur la terre habite par les hommes, sans inventer des contours ou des symtries a priori. Mais que nous apprend-t-il sur le statut des cartographes ? Il est frappant de voir qu' l'poque o crit Hrodote (vers 450 ?), soit un sicle aprs la floraison du rationalisme scientifique milsien, la carte est un objet dj l, anonyme, produit d'une tradition collective, non vrifiable. Le pluriel d'Hrodote, sa rfrence aux nom-breux auteurs de ces circuits de la terre, nous semblent tre davantage qu'une figure de rhtorique pour viter de nommer l'auteur ici vis. Il estfort possible qu'Hrodote se rfre descartes de la tradition milsienne, drivant du prototype d'Anaximandre, voire proches de la ta-blette de bronze d'Aristagoras. Mais le pluriel peut aussi suggrer la multiplication d'exemplaires copis l'iden-tique, sur papyrus ou tablettes de bois ou de mtal4, le caractre incontrlable d'une diffusion manuscrite, de des copistes irrflchis qui manient le compas et la symtrie. Le caractre paradoxal de la formulation d'Hrodote est de conjoindre l'anonymat de ces cartes avec la dnonciation insistante de leur artificialit: la carte est un artefact, le produit d'un graphein (opration graphique) et d'une potique, un poiein (ils font l'Asie gale l'Europe). Cette connotation artisanale apparat aussi dans l'ambigut du substantif tornos, qui qualifie la forme ronde de la terre, comme faite au compas: tornos dsigne au sens propre le tour, une machine

    20

    pour travailler le bois ou les mtaux en les faisant tourner sous le ciseauS. L'anonymat de ces artisans qui modlent la forme de la terre comme on cre un objet de bois ou de mtal contraste avec la position d'Hrodote lui-mme, sujet la premire personne, bien identifi, qui se livre une critique ironique de ces cartes, de la mme manire qu'Hcate de Milet souriait lorsqu'il talait sur le mme espace de lecture les versions multiples et contradictoires des mythes grecs6.

    Notre tmoin suivant sera un auteur dramatique, Aristophane. Dans les Nues, une comdie reprsen-te en 423 av. J.-C., un paysan athnien, Strepsiade, entre dans une cole prive o enseigne Socrate, ainsi assimil l'un de ces sophistes qu'il a pourtant combat-tus. Strepsiade dcouvre dans cette cole des objets tranges, dont il doit se faire expliquer la nature et la destination: parmi eux une carte de la terre. Cette carte est elle aussi anonyme: rien ne permet de dterminer si elle a t trace dans l'cole elle-mme ou si elle y a t apporte. Elle apparat parmi d'autres objets (ou des-sins?) de gomtrie et d'astronomie, dans un environ-nement vou la spculation et l'tude des mtrores. Hrodote et Aristophane sont les seuls auteurs du Ve sicle av. J .-C. mentionner des cartes de la terre. Si la carte d'Aristagoras, chez le premier, joue un rle instrumental dans une opration diplomati-que de grande envergure, le second nous suggre que la carte, dsormais coupe de toute finalit pratique, est un objet pour intellectuels oisifs, en marge de leur cit, incapables de l'aider dans les preuves qu'elle traverse (en l'occurrence la guerre du Ploponnse). L'pisode de la carte, dans les Nues, c