Le Management par les couleurs

Click here to load reader

  • date post

    08-Jul-2015
  • Category

    Business

  • view

    5.142
  • download

    2

Embed Size (px)

description

Le Management par les couleurs

Transcript of Le Management par les couleurs

  • 1. MANAGEMENT EN COULEURS ditions dOrganisationChapitre 1QUATRE VISIONS DU23Exprimenter la perceptionRegardez bien cette image.Que voyez-vous?Une femme?Est-elle plutt jeuneou plutt ge?La trouvez-vous pluttlgante ou plutt linverse?Rpondez avant de passer la page suivante.

2. Rvlez le manager qui est en vous!Les deux y sont. Cherchez bienLe nez crochu de la vieille femme est la joue et le menton de lajeune femme. Loeil de la vieille femme est loreille de la jeunefemme. La bouche de la vieille femme est un collier au cou de lajeune femme. Vous y tes? Ne continuez pas avant davoir bienvu les deux femmes.Quel premiers enseignements pouvez-vousen tirer?1. Sur un support apparemment neutre, chaque personne voit lersultat de sa perception.2. Chaque personne pense que sa perception est la bonne.3. Chacun a sa propre perception et a du mal adopter uneautre perception, mme avec de la bonne volont.Si vous connaissez cet exercice, rappelez-vous la premire fois ovous lavez fait. tiez-vous seul? en groupe? Dans les sessions demanagement, cet exercice ne laisse personne indiffrent. Ceuxqui le connaissent dj revivent leur tonnement quand ils lontdcouvert, aids en cela par les ractions de ceux qui ne le con-naissentpas.Une vieille femme?, stonnent ceux qui voient une jeunefemme, quand ils ne sindignent pas: Il faut tre malade pourvoir une vieille femme! La raction est identique, bien sr, chezceux qui voient une vieille femme. Le monde est dj divis endeux. Et chacun pense quil a raison.Aprs un certain temps, une prise de conscience individuelle etcollective laisse entrevoir quil pourrait bien y avoir deux percep-tionsdiffrentes, mais le problme nest pas rsolu pour autant.La bonne volont ne suffit pas toujours, et les explications desdeux parties pour expliquer leur perception peuvent tre plus oumoins longues et laborieuses avant quun ah oui, a y est! ne semanifeste chez un ou plusieurs participants en mme temps.Cette manifestation est toujours accompagne dun sentiment de24 ditions dOrganisation 3. Quatre visions du management... en couleursdcouverte exaltant et dune prise de conscience que la vritnest pas aussi simpliste quon le pense.Un dernier mot propos de cet exercice: cet ouvrage ntant pasun manuel de psychanalyse, il nest pas ncessaire ici de sattar-dersur les causes profondes qui nous font voir plutt la jeunefemme ou plutt la vieille femme. Contentons-nous de constaterque chacun voit le monde dune certaine faon et a raison ou plu-tt ditions dOrganisation25a ses raisons de le voir ainsi.Le langage des couleursMaintenant, imaginez que vous avez devant vous un cran blanc.Vous pensez, bien sr, le voir blanc. Et pourtantLe langage populaire parle dinterfrences qui viennent colorernotre vision. Un peu comme si nous avions tous des lunettes avecdes verres teints, sans en tre conscients. Si les verres de voslunettes sont teints en rouge, vous voyez lcran rouge et vousaffirmez, de bonne foi, que lcran est rouge. Si quelquun dautrea des lunettes avec des verres teints en jaune, il verra lcranjaune et il affirmera, avec autant de bonne foi que vous, quelcran est jaune. On pourrait crire le mme scnario avec duvert et du bleu.Maintenant, imaginez une pice o se trouvent quatre personnesdevant un cran blanc. Elles ont des lunettes teintesdiffremment: en rouge, en jaune, en vert et en bleu. Quellecacophonie en perspective! Chacune affirmera que lcran est dela couleur de la teinture de ses verres. Imaginons maintenantquun observateur entre dans la pice, mais sans lunettes. Quedirait-il devant un tel malentendu? Vous tes tous fous! Parceque vous avez tous raison. Pour vous-mmes. Le problmecommence quand nous voulons avoir raison pour les autres.Comme le dit Raymond Devos: On a toujours tort dessayer 4. Rvlez le manager qui est en vous!davoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisonsde penser quils nont pas tort.Voici maintenant un nouvel exercice. Comment une personnequi aurait des verres teints en rouge verrait-elle le monde en ter-mesde comportement? Ou, pour le formuler diffremment,quels comportements associeriez-vous la couleur rouge? crivezvotre rponse juste quelques qualificatifs , sur une feuille depapier. Maintenant, faites la mme chose avec la couleur jaune.Quels comportements associeriez-vous cette couleur? Recom-mencezavec le vert et le bleu. Ne tournez pas cette page avantdavoir crit quelques qualificatifs pour chacune de ces quatrecouleurs.26 ditions dOrganisation 5. Quatre visions du management... en couleursMaintenant, regardez bien cette grille et comparez-la auxrponses que vous avez crites.Que cet exercice soit fait en groupe ou en entretien individuel, cesont les mmes notions qui reviennent, 80%, quand ce nestpas 95%, voire 100%. Cela nest pas si tonnant, car ces cou-leursne sont pas anodines: ce sont les couleurs fondamentalesque nous retrouvons, sous diffrentes combinaisons, en peintureet en informatique.En peinture, les trois couleurs de base sont le rouge, le jaune et lebleu. En informatique, les trois couleurs de base sont soit le RGB rouge (Red), vert (Green), bleu (Blue) , soit cyan (mlange debleu et de vert), magenta (mlange de rouge et de bleu) et jaune.Par ailleurs, ces couleurs sont prises dans lordre de larc-en-ciel:rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, et la boucle se refermeavec du violet, qui est lui-mme une combinaison de rouge etdindigo. ditions dOrganisation27IndpendantnergiqueRapideDirectFonceurExigeantExpansifEnthousiasteSociableDmonstratifCommunicatifToniqueAnalytiqueRservFormelPrcisPrudentRflchiAttentionnCalmeCooprantPatientModesteFiable 6. Rvlez le manager qui est en vous!Il existe de nombreuses recherches sur la signification etlinfluence des couleurs. Notamment, on qualifie le rouge et lejaune de couleurs chaudes et le vert et le bleu de couleursfroides. Les exceptions lassociation de ces quatre couleurs auxqualificatifs de la grille donne ci-dessus concernent soit des per-sonnesqui ont vcu des vnements motionnels forts quelles ontassocis une couleur, soit des personnes de cultures diffrentesde la culture occidentale, qui associent ces couleurs aux connota-tionsvhicules par leur culture. Mais le point commun toutesles cultures est que le feu y rougeoie, le soleil y brille et la nature yverdoie de la mme faon. Quant au bleu, il est partout la couleurdu ciel sans nuages, du bleu clair au bleu fonc (indigo).Mme si elle nest pas rigoureusement scientifique, lutilisation deces couleurs prsente un intrt pdagogique par lancrage ludi-queet convivial quelle fournit.Voici maintenant une histoire qui illustre ces quatre couleurs, cesquatre grands types de comportement et, nous le verrons plus loin,ces quatre plantes aussi diffrentes les unes des autres que le sontleurs rgles, leur langage, leur univers. Elle se passe au Moyenge, dans un pays inconnu. Un roi convoque son bourreau ausujet de lexcution prochaine de quatre condamns mort: Jeveux que tous les villageois sachent ce quil en cote denfreindrema loi. Trouve-moi un dispositif qui frappe les esprits. Le bour-reaurevient deux jours plus tard avec une maquette quil prsenteau roi: une guillotine avec quatre couperets qui doivent tous tom-beren mme temps. Grand Roi, lui dit-il, jappuierai sur un bou-tonet les quatre ttes tomberont vos pieds devant les villageois.Le roi est trs satisfait. Le jour de lexcution arrive. Quand lebourreau actionne le mcanisme, la stupeur gnrale, les quatrecouperets ne tombent pas. Le roi est furieux.Cest alors que le sorcier intervient: Grand Roi, cest un signe duciel. Il faut gracier les condamns; sinon, je ne rponds plus demes pouvoirs magiques. Le roi est interloqu, mais prend peurdevant la menace du sorcier. Il convoque immdiatement lebourreau: Va annoncer aux condamns quils sont gracis. Le28 ditions dOrganisation 7. Quatre visions du management... en couleursbourreau dit chacun des quatre condamns, individuellement:Le systme nayant pas fonctionn, vous tes graci.Le premier condamn a un comportement plutt associ lacouleur rouge: Cest inadmissible, dclare-t-il. Tu es unincapable. Cest toi qui devrais tre ma place. Je nai pasde temps perdre avec des stupidits pareilles. Et il sen vadun pas nergique et dcid.Le deuxime condamn a un comportement plutt associ lacouleur jaune: Jtais sr quil se passerait quelque chose!a se fte Il saute de joie et serre dans ses bras le bourreau etles trois autres condamns. Mieux: il invite tout le monde ftercet heureux vnement: les condamns, le bourreau, les villageoiset toutes les personnes prsentes, y compris le roi!Le troisime condamn a un comportement plutt associ lacouleur verte. Calme, attentif autrui, profondment humain, ilest le seul se rendre compte que le bourreau est dans une mau-vaisesituation. Ne tinquite pas, lui dit-il en lui mettant amicale-mentla main sur lpaule, on va faire quelque chose pour toi. Ilsadresse aux trois autres condamns quil ne connat pas, beau-coupmoins directif que les deux premiers: Maintenant quon ala vie sauve, que pourrait-on faire ensemble pour aider cepauvre bourreau?Le dernier condamn a un comportement plutt associ la cou-leurbleue. Il ne dit rien pendant quinze secondes, trente secon-des,quarante-cinq secondes Au bout dune minute, lebourreau, tonn, lui demande: Cest tout ce que tu as dire?Et le bleu de rpondre, concentr, en montrant du doigt lemcanisme: Je peux te dire pourquoi le systme na pasfonctionnCest un peu caricatural, parce que nous sommes tous unmlange des quatre couleurs, bien que certains soient plus typsque dautres. Nous parlerons donc de dominantes, de majeurespar opposition aux mineures. Lintrt est ici de montrer quenous avons affaire non pas quatre petites diffrences dattitude,mais bien quatre mondes, quatre plantes qui parlent chacune ditions dOrganisation29 8. Rvlez le manager qui est en vous!un langage diffrent (comme si lune parlait anglais, la deuximerusse, la troisime arabe et la dernire chinois), et qui ne peu-ventpas communiquer entre elles si elles napprennen