La traumatologie appliquee dans la grece antique (2)

download La traumatologie appliquee dans la grece antique (2)

of 26

Embed Size (px)

Transcript of La traumatologie appliquee dans la grece antique (2)

1. TRAUMATOLOGIE APPLIQUEE ENGRCE ANTIQUE 2. Objectif: tude de latraumatologie dans lantiquitprclassique et classique, commeelle se prsente travers lestextes survivants de la littraturegrecque antique et pas commeelle est exprime par les auteursmdicaux de lpoque 3. Matriel-Mthode: On aanalys des popes homriques, lesuvres provenant de trois tragiques,les paroles, les comdiesdAristophane et les uvres deThucydide et Xnophon et on a trouvenviron 200 rapports de traumatismes 4. RAPPORTS TRAUMATOLOGIQUES 6 par le sanctuaire dEsculape Epidavros 156 partir des popes homriques 2 des potes lyriques 7 par Aristophane 14 par Sophocle 7 par Eschyle 9 par Euripide 3 par Xnophon 1 par Thucydides 5. Le principe dessubstancesmdicamenteuses et desmoyens de contentionutiliss tait la douceur deleur action Le dieu Asclpios futappel plutt Doux et safemme sappelait pione On doit viter tout ce quiprovoque une irritationsvre et utiliser ce quipeut soulager de maniredouce 6. , souvent par la douleur petite une grande douleur estne et on ne peut gurir que par ladministration demdicaments palliatifs , Nous devrions viter tout ce qui provoque une graveirritation et utiliser ce qui peux soulager doucement 7. Le sang tait reconnucomme tissu vital et saperte massive deconduire la mort Le pouls cardiaque et lacoagulation du sang sontmentionns Mais tandis que les pupillessanglantes mouillaient sabarbe, non seulement gouttesde sang humides coulaient ,mais aussi pluie noire et de lagrle peinte dans le sang. 8. Le cerveau et la moellepinire ont t reconnuscomme des tissus vitaux Observations importantessur lanatomie et laphysiologie navaient past faites Par exemple, le scnariole plus vident est que laterme veine se rfre la moelle pinire. Le plus probable est quilsagit de la croyanceancienne que les veinespartent de la tte,parcourent le corps et seterminent aux membresinferieurs. 9. , , , , Au front avec couteau pointu ille tape, et la casque a bronzena pas supporte le coup, lacasque et los se pntrent et lecerveau se fonds, il se couchepar terre 10. RecommandationsLe traitement de la plaie commence par le mcanisme.-ablation de corps tranger (facteur nuisible),-nettoyage chirurgical- pansement avec application des substancesanalgsiques, cicatrisantes et probablement(involontairement) antiseptiques 11. Le nettoyage de la plaie avec deleau chaude est ncessaire chezHomre, par opposition Hippocrate, qui recommandait un lavage avec du vin et interditlutilisation de leau.La racine amre mentionnpar Hippocrate aurait eu dactionanalgsique, hmostatique etcicatrisante, mais na pas tdfini et des hypothsesdiffrentes ont t formules. 12. , , , , , , . et tout suite Patrocle enlve la flche de la cte avecson couteau, il lave le sang noir avec de leau chaude, etapplique sur la plaie de l amre pres lavoir frotter,racine qui fait la douleur dormir, la plaie sest rapidementcalme, et le saignement a arrt (par Iliade dHomre) 13. Aux fractures et luxations, lapplication desattelles par divers matriaux disponibles suivaitleur rduction 14. ` ,, ,, , ` , . , esclaves de la maison de Lamachos, chauffez leau auxcasseroles, prparez des pansements et des attelles,des platres pour lastragale, l hro a t bless ensautant au dessus dun ruisseau , et sa cheville estpartie comme si ctait de pois chiches 15. Conclusions Le dveloppement de la mdecine tait fonde sur latraumatologie qui donnait accs au corps humain, vueque lautopsie tait interdite Les traitements doivent tre caractriss par douceurpour atteindre un rsultat optimal La mdecine grecque antique nest pas synonymedHippocrate, vue quun pourcentage de ses idesntaient pas appliques ni en son temps et destechniques opposes , mentionnes dans la littraturegrecque sont encore jour Probablement, il y avais de progrs, lequel a t perdusoit cause de la rivalit entre les mdecins delpoque, soit par la manque de littrature 16. Hippocrate Hippocrate de Cos a vcudurant lge dor dePricls, qui reprsentelapoge de la civilisationgrecque antique Il est reconnu comme lepre de la mdecine. Il a rvolutionn lamdecine dans la Grceantique et, en utilisant lesprincipes de lobservationet lexamen clinique,tablie la mdecinecomme une disciplinedistincte de la thologieet de la mystique. 17. Rduction presque des tous lesos, pas seulement des extrmitsmais de la clavicule, de lamchoire et du crne aussi, soitsimples soit compliques. Machines de son invention pour larduction des fractures et desdislocations difficiles. Immobilisation des fracturesosseuses, consolidation attendueautour du jour 30 Drainage thoracique desempymes et exsudats, ponctionsdascite, ouverture des abcs Craniectomies et trpanations enutilisant des scies et instrumentsqui sont encore irremplaables Amputations de membres, sincessaire Il trempait les sutures quil utilisaitdans lhuile chaude, en effectuantleur strilisation complte. Il a dcrit la commotion crbrale. 18. Fractures-traumas crniens SUR LESTRAUMATISMES DE LATETE, Dcrit lanatomie ducrne, les diffrents typesde traumatismes crnienset des fractures,lvaluation du patientavec un trauma cranio-cerebral, et sa prise encharge, tant opratoire etconservatrice. 19. Hippocrate dcrit cinq typesprincipaux de traumatismescrniens et recommande leurgestion approprie -Contusion osseuse avec unefracture fissure-"Contusion osseuse simple sansfracture- Fractures du crnedprimes - Fractures bosseles - Blessures au siteslointaines Les recommandationsdHippocrate pour la prise encharge chirurgicale destraumatismes crnienscomprennent lincision etlexploration de la blessure et latrpanation. 20. Colonne vertbrale Dans luvre sur la nature des os , Hippocrate dcrit la fonction des oset en particulier de la colonne vertbrale. Dans luvre sur les articulations et Mochlikon , Hippocrate dcrit lescourbes normales de la colonne vertbrale, la structure des vertbres, lestendons qui sy attachent, lapprovisionnement en sang la colonnevertbrale, les relations anatomiques aux vaisseaux adjacents Il classait les vertbres en trois groupes. Le premier groupe comprenait desvertbres situs au-dessus de la clavicule. Le C2 et la vertbre grande (cequi correspond lun de C1 ou C7) taient dans ce groupe. Le deuximegroupe est inclus dans la rgion thoracique de la colonne vertbrale et letroisime groupe se composait des cinq vertbres entre le thorax et lebassin. Dans luvre sur les articulations,Hippocrate classifie les maladies de lacolonne vertbrale dans cinq groupes et prsente ltiologie, lesmanifestations cliniques et la gestion de ces maladies.a) la cyphose en raison soit dune maladie (non traumatique) ou duneblessure mdullaire (traumatique), b) la scoliose, c) commotion vertbraleseisis qui signifie les fractures dclatement, d) les dislocations desvertbres et e) les fractures des processus pineux. 21. Traitement des difformits vertbrales Les mthodes prsentes dans ses livres sappliquent presque tous les types de difformits de la colonnevertbrale. Hippocrate recommandait la bonne nutrition-alimentationet lextension pour le traitement de la scoliose. Lamanipulation vertbrale tait galement largementpratique a lpoque dHippocrate. Il a invent des dispositifs bass sur des principes de latraction axiale et les trois points de correction pour lacorrection des courbures de la colonne vertbrale et sesmaladies. Les appareils utiliss par Hippocrate, taient lchelledHippocrate, la table dHippocrate et le bancdHippocrate ou "scamnum". 22. Fractures dextrmits Corpus Hippocraticum, sur les articulations,il dcrit la luxationde lpaule, avec les diverses mthodes de rduction utilises, larduction des dislocations acromio-claviculaires, temporo-mandibulaires, du genou, de la hanche et de coude et d humrus. Il connaissait les principes de la traction et de contre-traction etdvelopp des attelles spciales pour les fractures du tibia, similaire la fixation externe. Le problme de linfection aprs fracture complique a t dcrit ettrait. Il a class la luxation de la hanche. Il a dcrit dislocations de la ttedu fmur dedans, dehors, en arrire et en avant de la cotyle etconu stratgies de rduction, soulignant limportance dunetechnique specifique pour chaque type de luxation.