La Sainte Bible - Le livre de Josué

download La Sainte Bible - Le livre de Josué

of 141

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    217
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of La Sainte Bible - Le livre de Josué

  • LA

    TEXTE DE, M WLGATE, TRADUCTION FRANAISE EN REGARD

    A V E C C O M M E N T A I R E S THO LOGIQUES, MORAUX, PHILOLOGIQUES, HISTORIQUES, ETC., INDICS d'APMKS LES MEILLEURS

    TRAVAUX ANCIENS F.T CONTEMPORAINS.

    E T A T L A S G O G R A P H I Q U E E T A R C H O L O G I Q U E

    LE LIVRE DE JOSU INTRODUCTION CRITIQUE ET COMMENTAIRES

    Par M. l'abb CLAIR, prftlre du diocse d'Autun

    TRADUCTION FRANAISE

    Par M. l ' a b b RAYLE

    Docteur en Thologie et professeur d'loquence sacre la Facult de Thologie rt'ix.

    PARIS

    P . L E T H T E L L E U X , L I B R A I R E - D I T E U R

    O , r*\xe O a n s e t t s , O

    1 8 9 6 [Tous droits rserves)

  • bslLogo 2011

  • LA

    S A I N T E B I B L

    LE LIVRE DE J O S U

  • IMPRIMATUR

    f J. Hipp. archiepiscopus ParisiensU.

    Parisiis, die 20* Nov. 1377

    Pour donflsr une ide de l'esprit dans lequel notre travail il t conu et excute, nous ne croyon* pas pouvoir mieux faire que d'emprunter a saint Bernard (p. C L X M V , n. 9 , lu protestation suivante :

    * Romance prsei'tim Ecclcsi auctoritati atqite exa-mini, totum hoct sicut et calera qu ejusmodi simt, nniversa reservo, ipsius, si quid aliter sapio, parai u* judicto emendare,

    P R O P R I E T E D E L ' E D I T E U R

  • LE L I V R E D E J O S U E

    P R F A C E

    i

    CONTENU DO LIVRE ET BUT DE L'AUTEUR.

    L e livre de Josu renferme le rcit des vnements qui se sont passs depuis la mort de Mose jusqu' celle de Josu, pendant un laps de temps qu il est difficile de connatre avec exactitude, mais qui, dans les opinions extrmes, n'est ni infrieur sept ans, ni suprieur trente-sept, comme nous le verrons plus loin. L'ouvrage forme deux parties peu prs gales, chacune de douze chapitres : Tune consacre au rcit de la conqute, l'autre au partage du pays. Chaque partie peut, en outre, se subdiviser en plusieurs autres. Ainsi, dans la premire, nous comprendrons, sous le titre d'entre dans la terre promise, les cinq premiers chapitres o le pas-sage du Jourdain est 1 vnement capital; cinq autres chapitres sont ensuite consacrs faire l'historique de ce que nous appellerons la cam-pagne du Sud, tandis que la campagne du Nord est raconte en un seul chapitre, le onzime. Enfin, le douzime forme, pour ainsi dire, une sorte d'pilogue ou de conclusion, La seconde partie peut admettre les subdivi-sions suivantes : Description de la Palestine (xiu) ; premier partage (xiv-xvn); second partage (xvm-xix); les villes de refuge (xx); les villes lvitiques (xxi); retour des tribus transjordaniques (xxn); adieux de Josu (XXII-XXIV). Quelques chapitres mriteront en outre d'avoir un titre spcial.

    Le chapitre premier commence par une espce d'introduction o l'au-teur rappelle les recommandations que Dieu fit Josu en lui confiant la conduite de son peuple (1-9). Suit l'ordre donn anx Isralites de se pr-parer passer le Jo i rdam (10-18). Mais, avant de tenter l'entreprise et de pntrer sur le ter toire ennemi, Josu, en capitaine prudent et expri-ment, envoie des e s ~ : " s pour tudier le terrain et lui rendre compte de

    S. Bible. Josu. 1

  • S LE LIVRE DE JOSU

    l'tat des esprits (n). Leur mission termine, Josu s'avance vers le Jour-dain, et, Dieu renouvelant le miracle de la mer Rouge, tout le peupla traverse le fleuve en une seule journe (ni). Le passage termin, l'rection d'un monument, au camp de Galgala, consacre le souvenir de cet vne-ment mmorable (iv). la nouvelle de l'entre des Hbreux dans leur pays, et des prodiges qui accompagnent leur marche, les Chananens sont remplis d'effroi; mais, cependant, avant de pousser plus loin et de com-mencer les hostilits, Josu, sur l'ordre exprs de Dieu, fait circoncir le peuple et clbrer la Pque (v). La conqute commence par la prise de la forte place de Jricho dont les murs s'croulent au son des trompettes; voue l'anathme elle est brle et dtruite et tous les habitants sont massacrs, l'exception de Rahab, qui avait protg les espions, et de sa famille (vi). Mais un crime a t commis; chan a transgress la loi de l'anathm.-Aussi une premire attaque contre la ville de Ha est repous-se et la colre divine ne s'apaise que par le chtiment du coupable (vu). Josu reprend alors les hostilits, et, grce ses habiles dispositions, la ville de Ha est emporte et subit le sort de Jricho; mais on pargne les animaux et le butin est mis part. A la suite de ces deux victoires, Josu lve un autel sur le mont Hbal et fait graver le Deutronome sur des pierres, aprs l'avoir fait lire aux enfants d'Isral (vin). Le sort de Jricho et de Ha a jet l'pouvante dans la contre, et cependant les Gabaonites seuls demandent la paix et russissent l'obtenir, grce un habile stra-tagme, mais la condition pourtant d'tre les serviteurs du peuple I s -ralite (IX). La dfection des Gabaonites alarme les rois des villes voisines nui se liguent contre eux pour en faire un exemple ; mais Josu, l'appel cie ses nouveaux allis, marche leur secours, surprend les ennemis, les taille en pices et en achve la destruction en ce jour mmorable * aprs avoir obtenu du Seigneur que le soleil s'arrtt dans sa course. II poursuit ensuite le cours de ses succs et soumet toute la partie mri-dionale de la contre (x). Aprs avoir achev la conqute du Sud, Josu entreprend celle du Nord. Les rois de cette rgion, ligus contre lui, sont vaincus prs des eaux de Mrom, puis il s'empare de la ville d'Asor et successivement de toutes les places fortes de la contre (xi). Aprs avoir fait l'historique de la prise de possession du pays de Chanaan, l'auteur, sous forme de rsum ou de conclusion, numre les rois vaincus par Mose et par Josu (xn). La conqute termine, Dieu ordonne de parta-ger le pays de Chanaan entre les trions qu'il reste pourvoir, de la mme manire que le pays de Galaad a t distribu entre les tribus de Ruben. de Gad et la demi-tribu de Manass, et, cette occasion, l'auteur dcrit les limites et numre les villes de ces dernires tribus (xm). Le partage commence par l'attribution de la ville d'Hbron et de son territoire Caleb et sa descendance (xiv). L'auteur dcrit ensuite les limites de la tribu de Juda et en numre les villes (xv). Aprs Juda vient le tour d'Ephram,, puis celui de la demi-tribu de Manasse; mais les enfants de Joseph r-clament une augmentation de territoire que Josu refuse de leur accorder (xvi, xvn). Le partage, un moment interrompu, est repris, et la tribu de Benjamin est la premire que le sort dsigne (xvm). Les tribus de Simon, de Zabulon, d'Issachar, d'Aser, de Ncphthali et de Dan reoivent ensuite leur part; enfin Josu lui-mme obtient pour lui la ville de Thamnath-Baraa (xix). On procde alors la dsignation des villes de refuge, selon

  • PRFACE 3

    l'ordre qu'en avait donn le Seigneur (xx). Il reste encore pourvoir la tribu de Lvi, qui a t exclue du partage, et, en consquence, on lui cde 48 villes, mais disperses sur tout le territoire (xxi). Vers la mme poque Josu renvoyait chez eux les guerriers des tribus transjorda-niques qui taient venus aider leurs frres dans la conqute du pays de Ghanaan. En se retirant ils avaient lev, sur les bords du Jourdain, un autel qui faillit attirer sur eux la colre des autres tribus (xxn). L'uvre de Josu tait acheve; mais avant de mourir il convoque d'abord les chefs du peuple pour leur donner ses instructions (xxm); puis il runit toute la nation Sichem et lui fait renouveler l'alliance contracte avec le Seigneur. Peu aprs il meurt et est enseveli Thamnath-Saraa. Enfin la mort d'E-lazar termine ce que l'on pourrait appeler l'poque de Josu, ou plutt le cycle mosaque.

    C'est maintenant le moment de rechercher quelle a t la dure de la priode dont nous venons d'esquisser grands traits les faits principaux.

    En premier lieu, ilest. peu prs hors de doute que la guerre contre les Chananens, pour la conqute du pays, dura environ sept annes, comme on peut le conclure des paroles de Caleb rapportes au ch. xiv, v. 7 et 10. D'aprs ce passage, Caleb tait g de quarante ans lorsque Mose l'envoya explorer le pays de Ghanaan, et /au moment o il rclame pour sa part la ville d'Hbron, il en avait quatre-vingt-cinq. Or, les espions furent exp-dis dans l't de la seconde anne aprs la sortie d'Egypte (N'omt., xm, 21 ), et comme on admet gnralement que la dure du sjour dans le dsert fut de quarante annes, il s'ensuit que Caleb devait avoir environ soixante-dix-huit ans, son entre dans la terre promise. Il nous reste bien une priode de sept ans pour l'accomplissement de la conqute, car, d'autre part, il parat trs-probable qu'il se prsenta pour faire ses rclamations, immdiatement aprs la fin de la guerre. Josphe, la vrit, ne fait men-tion que de cinq annes de guerre (1); mais ce sont des annes entires comme le texte le fiait comprendre: La cinquime anne tait dj cou-le, etc. La diffrence n'est donc pas considrable, car rien n'empche de supposer que Caleb, selon, l'usage des Hbreux, n'ait compris dans le nombre sept, deux annes incompltes.

    Quant la dure du gouvernement de Josu depuis la fin de la guerre jusqu' sa mort, il est difficile de la dterminer avec quelque prcision. Si l'on se fonde sur un passage de l'Exode (XXXIII, 11), o il est appel jeune homme, en latin puer, pour lui donner peu prs l'ge de Caleb, il aurait eu, comme ce dernier, environ soixante-dix-huit ans au moment de son entre dans la terre promise, et, comme il est mort cent dix, on voit qu'en retranchant les sept annes employes la conqute, il en reste encore vingt-cinq. Ce chiffre, d'ailleurs, est en rapport avec les paroles du v. 1 du chap. .xxni : voluto auiem multo tempore9 postquampacem dederat Dominus, etc. En ce cas, le total de l'administration de Josu serait de trente-deux ans. Toutefois Josphe- le rduit vingt-cinq, et il affirme en mme temps que Josu avait t associ Mose pendant quarante ans (2). Dans cette hypothse J