La philosophie française Sartre et Foucault. la philosophie anglaise: Hobbes /Locke la...

Click here to load reader

download La philosophie française Sartre et Foucault. la philosophie anglaise: Hobbes /Locke la liberté négative : lindividu la philosophie allemande: Kant / Hegel

of 112

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    128
  • download

    15

Embed Size (px)

Transcript of La philosophie française Sartre et Foucault. la philosophie anglaise: Hobbes /Locke la...

  • Page 1
  • La philosophie franaise Sartre et Foucault
  • Page 2
  • la philosophie anglaise: Hobbes /Locke la libert ngative : lindividu la philosophie allemande: Kant / Hegel la libert positive : lhistoire la philosophie franaise: Sartre/Foucault la libert radicale : limaginaire La philosophie franaise
  • Page 3
  • chaque squence : intgrer de nouveaux champs du savoir la philosophie philo anglaise : lconomie philo allemande : lhistoire, la sociologie philo franaise: lart, la littrature La philosophie franaise
  • Page 4
  • Paris capitale de lart moderne
  • Page 5
  • surralisme psychanalyse
  • Page 6
  • Parti Communiste dominant
  • Page 7
  • le sujet = quelque chose de plus vaste que la conscience / le moi = forces cratrices inconscientes La philosophie franaise
  • Page 8
  • champ politique + profond subjectif (individu) objectif (histoire) = imaginaire, symbolique La philosophie franaise
  • Page 9
  • Sartre = existentialisme phnomnologie (Husserl/Heidegger) Foucault structuralisme (Lvi-Strauss) La philosophie franaise
  • Page 10
  • Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 11
  • tudes de philo ENS Simone de Beauvoir La nause (1938) Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 12
  • la guerre; la rsistance Ltre et le nant (1943) Les Mouches (1943) Huis-clos (1944) Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 13
  • intellectuel total Les Temps Modernes thtre romans, essais Saint-Germain-des-Prs existentialiste Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 14
  • engagements politiques compagnon de route du PC 1952-1956 Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 15
  • engagements politiques du ct des opprims et de leurs leaders pas de souci pour sa rputation/postrit refuse le Prix Nobel 1964 Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 16
  • engagements politiques Guerre dAlgrie FLN Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 17
  • engagements politiques Cuba Fidel Castro Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 18
  • engagements politiques peuples arabes Nasser Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 19
  • engagements politiques peuples coloniss prface de Franz Fanon, Les Damns de la terre Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 20
  • engagements politiques Guerre du Vietnam Tribunal Russell Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 21
  • engagements politiques ouvriers femmes homosexuels condamns mort Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 22
  • philosophie de la libert radicale Ltre et le Nant (1943) Lexistentialisme est un humanisme (1946) Critique de la Raison Dialectique (1960) Jean-Paul Sartre (1905-1980)
  • Page 23
  • Essai dontologie phnomnologique phnomnologie Edmund Husserl (1859-1938) Ides directrices pour une phnomnologie (1913) Ltre et le nant
  • Page 24
  • Essai dontologie phnomnologique phnomnologie Martin Heidegger 1889-1976 Etre et Temps (1927) Ltre et le nant
  • Page 25
  • phnomne : ce qui apparat la conscience; le donn, la chose mme retour aux choses mmes objet ; image; souvenir ; nombre; etc. mise entre parenthse de lobjectivit et de lexistence des choses, au profit de son apparatre Edmund Husserl
  • Page 26
  • intentionnalit : toute conscience est conscience de quelque chose vise dun objet transcendant lien vcu entre sujet et objet Edmund Husserl
  • Page 27
  • la conscience nest plus une instance qui rflchit, reprsente, mais se projette, se lance vers les choses recherche dune vrit + profonde que lobjectivit scientifique La terre ne se meut pas Edmund Husserl
  • Page 28
  • contemplation rapport authentique au monde >< technique rapport inauthentique au monde la vrit : ancre dans la certitude du vcu, dans la subjectivit Edmund Husserl
  • Page 29
  • ltre est et le nant nest pas lhomme est ltre par qui le nant vient au monde Ltre et le nant
  • Page 30
  • tre de la chose : tre-en-soi tre = tre identit, plnitude, inertie tre de lhomme : tre-pour-soi tre = ne pas tre projet, imagination, ngation Ltre et le nant
  • Page 31
  • Lhomme est dabord ce qui se jette dans lavenir, un projet qui se vit subjectivement, au lieu dtre une mousse, une pourriture ou un chou-fleur. Lhomme sera dabord ce quil aura projet dtre Lexistentialisme est un humanisme, p. 30
  • Page 32
  • intentionnalit la conscience est purifie, elle est claire comme un grand vent, il ny a plus rien en elle, sauf un mouvement pour se fuir, un glissement hors de soi Situation I, p. 30
  • Page 33
  • intentionnalit Husserl : contemplation Sartre : pratique agir, cration Ltre et le nant
  • Page 34
  • intentionnalit le sujet = + vaste que la rflexion, la reprsentation tre-au-monde sujet dcentr Ltre et le nant, p.29
  • Page 35
  • intentionnalit ce nest pas dans je ne sais quelle retraite que nous nous dcouvrirons : cest sur la route, dans la ville, au milieu de la foule, chose parmi les choses, homme parmi les hommes Situation I, p. 32
  • Page 36
  • intentionnalit la conscience est un tre pour lequel il est dans son tre question de son tre, tant que cet tre implique un tre autre que lui LEtre et le nant, p.30
  • Page 37
  • lexistence prcde lessence cela signifie que lhomme existe dabord, se rencontre, surgit dans le monde, et quil se dfinit aprs. Lhomme () nest dabord rien. Il ne sera quensuite, et il sera tel quil se sera fait . Lexistentialisme est un humanisme, p.28
  • Page 38
  • le sujet nature = praxis : action, cration la conscience = imageante : faire des trous dans ltre-en-soi importance de limaginaire importance de lart = gage de libert Sartre
  • Page 39
  • la libert nest pas une valeur thique; cest une modalit de ltre lhomme est condamn tre libre Lexistentialisme est un humanisme, p.39
  • Page 40
  • jamais nous navons t aussi libres que sous lOccupation exister = nier, rsister Situations III, p.11
  • Page 41
  • maladie, handicap, caractristique physique une autre situation subjectivit intacte toute situation ouvre des possibilits pour le sujet LEtre et le nant
  • Page 42
  • soit lH assume sa libert vit le pour-soi sur le mode du pour-soi authenticit soit lH nassume pas sa libert vit le pour-soi sur le mode de len-soi inauthenticit : inertie Ltre et le nant
  • Page 43
  • Ex : file de lautobus pratico-inerte : praxis : conscience, volont pour-soi inertie = srialit: consciences spares en-soi Critique de la raison dialectique, p.384
  • Page 44
  • Ex : file de lautobus praxis englue dans lextriorit/srialit limpuissance subie est le mastic de la srialit mais minimum incompressible de libert Critique de la raison dialectique, p.384
  • Page 45
  • critique du marxisme / psychanalyse refus de lobjectivisme : dterminisme infrastructure conomique (Marx) = praxis aline inconscient-refoulement (Freud) = conscience qui se ment elle-mme Critique de la raison dialectique
  • Page 46
  • problme moral = politique condition de possibilit / dimpossibilit de ma libert : autrui jai besoin dautrui pour tre libre cest autrui qui menace ma libert dialectique du matre et de lesclave
  • Page 47
  • lenfer, cest les autres (Huis-clos ) dialectique du matre et de lesclave
  • Page 48
  • lhomme a besoin de reconnaissance jexiste travers le regard de lautre mais : rapports de domination => consciences chosifies , rifies dans un rle, une fonction, un identit alination dialectique du matre et de lesclave
  • Page 49
  • comment ma libert peut-elle rencontrer la libert dautrui sans se figer, saliner ? = la rvolution = labolition du capitalisme : condition ncessaire mais non suffisante de la libert marxisme: lhorizon indpassable de notre temps Critique de la raison dialectique
  • Page 50
  • la Rvolution : processus radical individuel / collectif politique / conomique / culturel les consciences/praxis se soulvent se rencontrent Critique de la raison dialectique
  • Page 51
  • Mai 68
  • Page 52
  • Prise de la Bastille
  • Page 53
  • la rvolte se fixe dans le serment => institution => pouvoir => alination => retombe dans le pratico-inerte Critique de la raison dialectique
  • Page 54
  • libert radicale = rvolution permanente Critique de la raison dialectique
  • Page 55
  • la philosophie sartrienne de la libert radicale ne peut dboucher que sur une philosophie de la violence R.Aron Histoire et dialectique de la violence
  • Page 56
  • La Critique raconte, en une sorte de roman philosophique, lodysse de la conscience qui saline dans lobjet, se perd dans le pratico-inerte, la matrialit et la srialit, sarrache ensuite la servitude ou, mieux encore, la glu qui lenserre et len