La pensée stratégique russe aujourd’hui - .Note de recherche stratégique 4 La pensée...

download La pensée stratégique russe aujourd’hui - .Note de recherche stratégique 4 La pensée stratégique

of 12

  • date post

    11-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of La pensée stratégique russe aujourd’hui - .Note de recherche stratégique 4 La pensée...

  • Note de recherche stratgique 4

    La pense stratgique russe aujourdhui

    Directeur de recherche au dpartement des menaces criminelles

    Face un monde multipolaire marqu par la monte en puissance de la Chine et

    lrosion de la domination occidentale, la Russie revendique un besoin de puissance pour

    faire face un environnement instable

    cherchant rejoindre le club des puissances nuclaires, Core du nord toujours imprvisible,

    Syrie en dlitement et Monde arabe en proie un islam politique radicalis. Vu de Moscou,

    le printemps arabe dfie tout autant la stratgique occidentale que l

    Cest pourquoi le pouvoir russe estime navoir pas dautre choix que de structurer sa pense

    stratgique autour de ses points forts

    1 Lauteur sexprime titre personnel. Ses propos ne sauraient engager ni lIRSEM, ni le ministre de la Dfense. 2 Arnaud Kalika a galement t analyste du monde postsovitique au ministre de la Dfense, de 1997 2005. Il

    dirige aujourdhui la sret et lintelligence conomique dun fonds dinvestissement spcialis dans le partenariat public-priv international. Il est lauteur deEllipses, 2005 et Lempire alin, le systme du pouvoir russe

    SOMMAIRE

    1 - IMPRIALISME DFENSIF ET CONTRLE DE LA

    2 - DU GNIE LEXCS : LE QUALITATIF SACR

    3 - VLADIMIR POUTINE : LA VOLONT DE PUIS

    4 - LA RFORME MILITAIRE ET LATOME AU SERVIC

    5 - LA STRATGIE NERGTIQUE, INST

    6 - DEVENIR INDISPENSABLE : UNE OPTION DURABLE

    POUR ALLER PLUS LOIN ................................

    Note de recherche stratgique 4

    La pense stratgique russe aujourdhui

    Directeur de recherche au dpartement des menaces criminelles Paris II sur le crime organis russe

    Face un monde multipolaire marqu par la monte en puissance de la Chine et

    lrosion de la domination occidentale, la Russie revendique un besoin de puissance pour

    faire face un environnement instable : Irak morcel, Afghanistan incontrlable, Iran

    erchant rejoindre le club des puissances nuclaires, Core du nord toujours imprvisible,

    Syrie en dlitement et Monde arabe en proie un islam politique radicalis. Vu de Moscou,

    dfie tout autant la stratgique occidentale que l

    Cest pourquoi le pouvoir russe estime navoir pas dautre choix que de structurer sa pense

    stratgique autour de ses points forts : latome, lnergie et la force.

    Lauteur sexprime titre personnel. Ses propos ne sauraient engager ni lIRSEM, ni le ministre de la

    analyste du monde postsovitique au ministre de la Dfense, de 1997 2005. Il dirige aujourdhui la sret et lintelligence conomique dun fonds dinvestissement spcialis dans le

    priv international. Il est lauteur de La Russie en guerre, Mythes et Ralits tchtchnesLempire alin, le systme du pouvoir russe, CNRS ditions, 2008.

    F ET CONTRLE DE LA SPHRE DINFLUENCE ................................

    : LE QUALITATIF SACRIFI AU PROFIT DU QUANTITATIF ................................

    : LA VOLONT DE PUISSANCE DCOMPLEXE ................................

    ET LATOME AU SERVICE DUNE STRATGIE DU LONG TERME

    IE NERGTIQUE, INSTRUMENT DE PUISSANCE ET DE RAYONNEMENT ................................

    : UNE OPTION DURABLE ? ................................................................

    ................................................................................................................................

    1

    La pense stratgique russe aujourdhui

    Arnaud Kalika1

    Directeur de recherche au dpartement des menaces criminelles de luniversit crime organis russe 2

    Face un monde multipolaire marqu par la monte en puissance de la Chine et

    lrosion de la domination occidentale, la Russie revendique un besoin de puissance pour

    : Irak morcel, Afghanistan incontrlable, Iran

    erchant rejoindre le club des puissances nuclaires, Core du nord toujours imprvisible,

    Syrie en dlitement et Monde arabe en proie un islam politique radicalis. Vu de Moscou,

    dfie tout autant la stratgique occidentale que la stratgie russe.

    Cest pourquoi le pouvoir russe estime navoir pas dautre choix que de structurer sa pense

    Lauteur sexprime titre personnel. Ses propos ne sauraient engager ni lIRSEM, ni le ministre de la

    analyste du monde postsovitique au ministre de la Dfense, de 1997 2005. Il dirige aujourdhui la sret et lintelligence conomique dun fonds dinvestissement spcialis dans le

    guerre, Mythes et Ralits tchtchnes,

    ........................................................2

    ...........................................3

    ............................................................5

    LONG TERME............................7

    .................................9

    ................................................10

    ..................................11

  • 2

    Le Kremlin construit sa pense stratgique selon une approche globale, qui englobe

    le politique, lconomique, le social et le militaire. Cette approche globale, au service dun

    dsir de puissance, confond leader charismatique et stratge, avec des incidences certaines

    pour la relation que la Russie entretient avec le reste du monde. Elle souffre galement de la

    complexit du nouvel ordre mondial et des lames de fond sociologiques qui font vaciller la

    socit russe.

    1. IMPRIALISME DFENSIF ET CONTRLE DE LA SPHRE DINFLUENCE

    Trois documents fondateurs contribuent prciser les lignes directrices qui sous-

    tendent la pense stratgique russe : le concept de scurit nationale, le concept de

    politique trangre et la doctrine militaire. Ces textes surprennent par lambition quils

    assignent la politique trangre de la Russie tout en reconnaissant les ressources limites

    dont ils disposent. Plusieurs points mritent dtre cits : limportance vitale du voisinage

    immdiat (Bilorussie, Ukraine, Caucase, Asie centrale), la lutte contre le terrorisme

    international et la criminalit transnationale, le partenariat avec les tats-Unis, lOtan et

    lUnion europenne, la primaut de lONU, la prolifration nuclaire, chimique et

    bactriologique, le suivi des entits rgionales (ASEAN, OCI, BRICS), la relance dune

    politique panafricaine, etc. Mais ces textes annuellement mis jour, sils constituent une

    base doctrinale intressante destination du grand public, ne sont que la partie merge de

    la pense stratgique, celle que tout citoyen peut aller consulter sur Internet. Or, en Russie,

    la pense stratgique ne se limite pas ce qui peut tre lu ou entendu.

    Pays de conqutes et dexpansion territoriale jusqu la chute de lURSS, la Russie na

    jamais fonctionn sans stratgie. Tantt inspire par les masses (priode pr-

    rvolutionnaire), tantt directement insuffle par llite au pouvoir (priode actuelle), la

    pense stratgique a servi deux types de desseins en fonction de ltat de la menace

    perue : dune part, la poursuite dun imprialisme dfensif visant se protger par

    limmensit territoriale ; dautre part, lentretien dune sphre dinfluence qui consolide

    lpicentre moscovite. ce titre, le pouvoir continue de penser que sans lUkraine, la Russie

    ne dispose pas dune masse critique suffisante pour peser sur le destin du monde.

    La chute de lURSS a concid avec la disparition pour la Russie de son statut

    dennemi. LOccident nest plus dsign comme celui qui menace les intrts souverains du

    pays. Cependant, la survivance de lOtan, qui procde moins dune dfiance par rapport la

    Russie que du choix technique de maintenir des fonctionnaires et des armes en bonne

    condition, nest pas sans poser quelques problmes de comprhension dans la partie russe.

    Ce contexte du miroir otanien, et, en contrepoint de la dfense antimissile, a provoqu une

    inflexion stratgique post guerre froide, appelant davantage de pragmatisme. Ainsi, depuis

    1991, la priorit de la Russie rside dans la protection de ses intrts majeurs qui sinscrit

    dans sa logique de prolongement territorial aux quatre points cardinaux. Mais ne nous y

  • 3

    trompons pas, il sagit moins de reconstituer lURSS que de matriser le cordon territorial

    dfensif pour la survie de la Russie comme centre de puissance eurasienne. En ce sens, les

    lignes stratgiques russes sont dune grande prvisibilit et ce nest pas une surprise de

    trouver le Grand Nord, la frontire europenne, le Caucase, lAsie centrale et les mondes

    chinois dans les vecteurs du dernier concept de politique trangre rdig par les quipes du

    ministre des Affaires trangres, Sergue Lavrov.

    Outre la sanctuarisation dfensive, la Russie entend rester capable de conduire une

    guerre majeure simultanment avec un conflit rgional de type caucasien. Vladimir Poutine

    fait montre depuis son lection, en 2000, dun esprit doffensive permanente dans la plus

    pure tradition impriale de lart militaire. Aujourdhui, la pense stratgique est globale et

    sert le compas directionnel du dcideur politique trs imprgn dhistoire militaire.

    Souvorov, Toukhatchevski ou Ogarkov restent des sources dinspiration. Linterpntration

    de lart militaire et du stratgique dans la conduite du pays est une constante depuis la

    naissance de la Russie kivienne. Vladimir Poutine ne droge pas la tradition.

    2. DU GNIE LEXCS : LE QUALITATIF SACRIFI AU PROFIT DU QUANTITATIF

    Comprendre cette interpntration, cest revenir la souche clausewitzienne de la

    doctrine militaire russe3. Clausewitz est le passage oblig pour tous les officiers de ltat-

    major de lAcadmie militaire. Le Prussien est glorifi p