la part visible des camps - Mémoire, histoire de la Déportation ...· Déportation; archives...

download la part visible des camps - Mémoire, histoire de la Déportation ...· Déportation; archives privées.

of 2

  • date post

    15-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of la part visible des camps - Mémoire, histoire de la Déportation ...· Déportation; archives...

  • exposition itinrante

    la part visible des campsLLeess pphhoottooggrraapphhiieess dduu ccaammpp ddee ccoonncceennttrraattiioonn nnaazzii ddee MMaauutthhaauusseenn

    Cette exposition itinrante a t lun des vnements des

    commmorations de la libration des camps en 2005.

    Les prcieuses archives quelle prsente sont constitues de

    plusieurs fonds dposs et de sources varies, publiques et

    prives : Amicale de Mauthausen ; Comit dHistoire de laDeuxime guerre mondiale ; Fondation pour la mmoire de laDportation ; archives prives.

    Elles font dsormais partie du patrimoine national, sous la

    haute protection des Archives nationales. Elles sont gale-

    ment consultables sur le site Internet des Archives nationales.MAUTHAUSEN

    31, Bd Saint-Germain F-75005 PARIS

    www.campmauthausen.org

    T 01 43 26 54 51 / F 01 43 29 53 01

    AMICALE DE

    Descriptif technique

    Surface requise pour dployer lexposition : 150 m2

    Hauteur sous plafond souhaite : 3,50 m.

    Lexposition comprend :

    - 3 panneaux dintroduction (3,10 m x 1,60 m)

    - 28 panneaux thmatiques ( 2,60 m x 1,60 m)

    Chaque panneau - tirage numrique sur aluminium - est

    autoporteur et dispose dun support lest et dun clairage

    halogne (botiers de connexion fournis avec les panneaux).

    Conditionnement : 5 caisses (2,65 et 3,15 m x 1,65 m x

    0,50 m) ; poids environ 900kg (lests compris).

    Transport : chaque caisse doit tre transporte et manuten-

    tionne plat.

    Montage, dmontage : il ncessite un petit chafaudage

    roulant et la prsence de 3 personnes (aucun outillage

    particulier). Dure de linstallation : 2 jours.

    Lexposition est prte par lAmicale de

    Mauthausen (convention de prt),

    transporte, monte, dmonte et

    assure (valeur 40.000 euros) par lem-

    prunteur.

    Une assistance technique peut tre

    demande lAmicale de Mauthausen.

    Contacter le secrtariat de lAmicale pour

    toute information complmentaire.

    Cette ralisation, initie par

    lAmicale de Mauthausen etaccomplie en commun avec le

    KZ - Gedenksttte Mauthausendu ministre de lIntrieur

    autrichien et lAmical deMauthausen y otros campos(Barcelone) a t inaugure aux

    Archives nationales en juin 2005

    et, depuis, ses trois versions

    (franais, allemand, espagnol)

    circulent en Europe.

    Le vrai tombeau des morts,cest le coeur des vivants.Puisse cette impressionnanteexposition crer une mmoireactive en France, en Europe etdans le Monde pour tourner ledos la barbarie.Avec respect.

    Renaud Donnedieu de Vabres

    Ministre de la culture

    Le Ministre de la cultureinaugure lexposition aux Archives

    nationales, le 23 juin 2005

    Lexposition dans le Centre daccueil desvisiteurs du Camp de Mauthausen,

    Autriche, mai 2005.

    conception g

    raphiq

    ue e

    t im

    pre

    ssio

    n A

    mic

    ale

    de M

    auth

    ausen /

    Laure

    nt

    Laid

    et

    - octo

    bre

    2006

    Scnographie et graphisme de lexposition : ALOHA (Reims)

  • Espagnols rpublicains, capturs en France o, pour

    beaucoup, ils avaient repris le combat sous luniforme

    franais, et qui seront, avec les Polonais, les plus

    anciens dtenus non Allemands. Des dix mille Franais

    qui ont t dports Mauthausen partir de 1942, plus

    de la moiti ne revinrent pas.

    Des pierres qui parlent.

    A la diffrence des camps installs dans des casernes

    raffectes ou pour le massacre de masse par le gaz

    dans des enclos aisment effaables, Mauthausen est

    lemblme dun systme loquent et prenne : une for-

    teresse de granit, aux miradors esthtiss, surplombant

    un thtre de mort, cette impressionnante carrire et

    son escalier de 186 marches.

    Un fonds photographique exceptionnel.

    Daucun autre camp, autant de photographies nont t

    conserves, et cette exposition est laboutissement de

    plusieurs aventures.

    Une histoire espagnole.

    Les SS ont beaucoup photographi : fichage bureau-

    cratique des dtenus, exaltation du modle disciplinaire

    et hyginiste, tentatives dvasion , etc. Les derni-

    res semaines de leur domination, ils ont dtruit en

    masse toute sorte darchives. Mais Mauthausen, une

    aventure sans quivalent a permis que des centaines de

    ngatifs originaux dimages nazies parviennent jusqu

    Mauthausen.

    Les camps ont couvert dun maillage serr lespace vitaldes nazis (Allemagne et pays conquis). Parmi eux,

    Mauthausen se signale par plusieurs caractristiques :

    Le camp autrichien.

    Son implantation, prs de Linz (rgion natale de Hitler),

    suit de peu le rattachement de lAutriche au Reich, en

    mars 1938. La bourgade colore des rives du Danube

    devient, avec lasservissement des peuples vaincus et

    les besoins de lindustrie de guerre nazie, le centre dun

    rseau dune soixantaine de camps annexes (les plus

    importants : Gusen, Melk, Ebensee, Zipf, Steyr, Loibl).

    Le camp des irrcuprables .

    A Mauthausen, furent conduits plus de deux cent mille

    hommes, et quelques milliers de femmes, en particulier

    lvacuation de Ravensbrck. Cent vingt mille dentre

    eux y furent assassins, par les conditions du travail

    forc, les mauvais traitements, la logique dextermina-

    tion des inaptes au travail, des Juifs, de ceux qui avaient

    le malheur de servir de cibles. Dans la classification

    nazie, Mauthausen est le seul camp de 3e catgorie, la

    plus dure, et destin aux irrcuprables .

    Le camp des Espagnols.

    Les dtenus viennent de toute lEurope occupe. Dans

    cette Babel, signalons lafflux, partir de 1941, de pri-

    sonniers de guerre sovitiques (privs de ce statut), de

    Juifs hollandais puis hongrois, et, ds aot 1940, des

    Catalogue de lexposition distribu en France par lesEditions Tirsias (version franco-espagnole). Comportelintgralit des textes inscrits sur les panneaux de lex-position, des textes introductifs et environ 280 images.220 p. 24,90 euros..

    nous : des dtenus espagnols, dans les rouages de

    ladministration du camp et au laboratoire photographi-

    que, les ont drobs, camoufls, sortis du camp, confis

    une habitante du village, rcuprs la libration et, la

    plupart, rapports en France affirmant un double

    improbable espoir : aprs la victoire contre les nazis,

    que ces clichs soient un jour entre nos mains un tmoi-

    gnage !

    Regards croiss : mmoire commune ?

    Cette exposition, pour la premire fois, prsente len-

    semble des fonds dimages existants : clichs SS, pho-

    tos prises, sur les mmes appareils, par les dtenus

    librs (les Espagnols du labo photo), enfin celles prises

    par les librateurs amricains. Les Amicales franaise et

    espagnole danciens dports de Mauthausen ont pro-

    pos aux autorits fdrales autrichiennes de sassocier

    au projet ce qui tait aussi offrir, soixante ans ayant

    pass, le retour en Autriche dun butin de guerre

    Lexposition existe ainsi en trois langues, et circule

    depuis 2005 en Europe, aprs avoir t solennellement

    inaugure Mauthausen puis, Paris, par Monsieur le

    Ministre de la Culture.

    La part visible des camps.

    Ces photographies nautorisent aucun regard innocent.

    Limage nest pas la ralit objective.

    Impossible de se bercer de lillusion paresseuse qui

    confre limage une valeur documentaire naturelle et

    absolue, pire : objective. Chacune de ces photos doit

    tre prcisment contextualise en particulier, aucune

    ne saurait tre regarde sans souci de lidentit et de

    lintention du photographe. Pour aller brivement au plus

    important : il va de soi que lil du SS ne voit pas tout,

    que limage quil fixe masque plus quelle ne montre,

    quelle est dessence ngationniste. Aussi et-il t

    impossible et dangereux de se complaire dans laffi-

    chage et limpact de limage brute.

    Dire mthodiquement ce qui est montr.

    Ces quelque cinq cents photographies tmoignent, cer-

    tes, mais par le truchement dun travail scientifique de

    deux annes, conduit dans les trois pays partenaires,

    qui a construit un savoir incontestable et propose les

    lments dun message raisonn. Fragments dhistoire

    et de mmoires du camp, histoire et pouvoir de limage,

    dans le rapport de celle-ci avec les mots de lhistorien et

    ceux du rescap-tmoin : le parcours de lexposition est

    un travail, et lappareil textuel accompagnant les photo-

    graphies ne saurait tre lud.

    Daniel SIMON

    Amicale de Mauthausen

    Commissaires de lexposition : Ilsen ABOUT (France), Stephan MATYUS (Autriche)Coordination scientifique : Jean-Marie WINKLERScnographie et conception graphique de lexposition : ALOHA (Reims)