LA MESURE DE PERFORMANCE DANS LES PME BENINOISES : performance: thأ©orie de contingence de...

download LA MESURE DE PERFORMANCE DANS LES PME BENINOISES : performance: thأ©orie de contingence de Lawrence

If you can't read please download the document

  • date post

    12-Jul-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LA MESURE DE PERFORMANCE DANS LES PME BENINOISES : performance: thأ©orie de contingence de...

  • MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

    DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES

    JOURNEES SCIENTIFIQUES DE l’ECONOMIE BENINOISE

    LA MESURE DE PERFORMANCE DANS LES PME BENINOISES

    : UNE REALITE DANS LE SECTEUR INDUSTRIEL

    présenté par :

    HOUNDALIDJI Yaovi Hilaire Elvis

    NOVOTEL LES 29– 31 OCTOBRE 2019 1

  • Plan de Présentation:

    1- Contexte de l’étude

    2- Objectifs

    3- Cadres théorique et empiriques

    4- Méthodologie

    5- Analyse des résultats

    6- Conclusion

    7- Implication managériale 2

  • Problématique et Ancrages théoriques

     L’origine du débat sur la performance; les rapports de

    PRMN (2007), Banque Mondiale (Automne 2014),

    PNUD (2008),CNPE(2016), Perspective économique

    Afrique (2018),

     PND(2018), la VA du secteur des pays candidats à

    l’émergence tels que Maroc, Malaisie, Ghana

     Les nouvelles théories issues du débat relatif à la

    performance: théorie de contingence de Lawrence et

    Lorsch (1969) et la Th. des MM (1963)

     L’objectif poursuivi 3

  • Méthodologie adoptée

     Les modèles factoriels : (ACP, )

     Les données utilisées et méthode

    d’échantillonnage;

     L’outil d’analyse: test d’homogénéité de

    student

     Les variables invitées

    4

  • 5

    -indice partiel de

    Productivité ;

    -valeur ajoutée

    économique ;

    -rentabilité financière;

    -Coefficient

    d’exploitation;

    1-CF/vente (potentiel des Ressouc

    2-Pen/Ven ( Coeff. d’Exploit)

    3-ROE (Rentabilité Financière)

    4-VA/CA (Gest. Des Charg. Ext.)

    5-EBE/VA ( Efficience Opérat.)

    6-VA/CP (Indice Partiel de Prod.)

    7-Ibrut/VA(Crois. Annuel. des Im

    8-∆I/I (Invest. Requi pr cré.

    de valeur)

    9-VA/C ( Création de valeur)

  • Variable Mean Std. Dev. Min Max

    Efficacité

    Potentialité de ressources après

    rémunération % -0.0270335 0.1988496 -1.26 0.95

    coefficient d'exploitation 18.75498 21.61786 -4.38 98.94

    Rentabilité financière% 0.257177 1.211218 -2.32 14.77

    Efficience

    Taux d'intégration% 0.1819617 0.2456927 -0.78 0.93

    Efficience opérationnelle% 0.4428708 0.3716884 -0.87 0.97

    Indice partielle de productivité 2.193732 2.585785 -8.66 9.69

    Croissance

    Investissement requis% 0.1498086 0.418092 -0.75 3.31

    Valeur ajoutée économique 13.13842 20.14974 -40.02 81.9 6

  •  Source :nos estimations sorties de SPAD

     +--------+------------+-------------+-------------+------------------------------------------------------------------------

     | NUMERO | VALEUR | POURCENTAGE | POURCENTAGE |

    |

     | | PROPRE | | CUMULE |

    |

     +--------+------------+-------------+-------------+------------------------------------------------------------------------

     | 1 | 1.5225 | 38.06 | 38.06 |

    ***************************************************************************************************************************

     | 2 | 1.0004 | 25.01 | 63.07 | *****************************************************

    |

     | 3 | 0.8003 | 20.01 | 83.08 | *******************************************

    |

     | 4 | 0.6768 | 16.92 | 100.00 | ************************************

    |

     | 5 | 0.0000 | 0.00 | 100.00 | *

    |

     | 6 | 0.0000 | 0.00 | 100.00 | *

    |

     | 7 | 0.0000 | 0.00 | 100.00 | *

    |

     | 8 | 0.0000 | 0.00 | 100.00 | *

    |

     +--------+------------+-------------+-------------+------------------------------------------------------------------------

    7

  • 8

  • 9

  • Avec l’histogramme des valeurs, les deux 1er axes factoriels

    renseignent sur plus de 60% de l'inertie (ou de la dispersion).

    Axe1:valeur ajoutée économique, le coefficient d’exploitation et

    l’indice partiel de productivité; Axe2: la rentabilité financière

    Au nombre de quatre (04), elles appartiennent à trois critères. La

    rentabilité financière et le coefficient d’exploitation pour

    l’efficacité, l’indice partiel de productivité pour l’efficience

    pendant que la valeur ajoutée économique est pour la croissance. 10

  • Aux termes des analyses avec la mesure

    multidimensionnelle de la perfomance, nos résultats

    concordent avec ceux de Michrafy & al (2006) ;

    Ampuero & al (1998) et Tariki (2010) Robert Wanda

    (2001), et surtout Mazen Kebewar (2012) qui, dans ses travaux sur les PME françaises, a reconnu la rentabilité et surtout la profitabilité comme étant une des meilleures variables de mesure de performance.

    11

  • Conclusion

    On peut retenir avec nos résultats, que la performance est

    une réalité avec les PME objets de cette étude. Comme

    Eccles (1999) et Robert Wanda (2001) nous avons opté pour

    l’approche actionnariale pour ne pas trop se verser dans le

    subjectivisme. Avec le financement dites comparables de

    Damodaran (2007), les PME objets de cette étude sont

    performantes à travers les indicateurs retenus à l’épreuve

    des faits. Nous pensons qu’elles le seront d’avantage avec le

    financement d’endettement en bénéficiant de la double

    déductibilité des charges fiscales. 12

  • Implication Managériale:

    A travers nos résultats, nous recommandons aux scientifiques, aux investisseurs et aux gouvernants

    de tenir compte des indicateurs tels que l’indice de

    productivité de travail, le coefficient d’exploitation, la

    rentabilité financière, la Valeur Ajoutée économique

    qui constituent des piliers d’analyse de performance

    des PME industrielles dans notre contexte. En

    agissant d’avantage sur ces derniers, on pourra

    corriger la contribution du secteur industriel au PIB. 13

  • Je vous remercie

    14