La Mesure de La Performance Sociale Finale

download La Mesure de La Performance Sociale Finale

of 78

  • date post

    16-Jun-2015
  • Category

    Documents

  • view

    1.672
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of La Mesure de La Performance Sociale Finale

Limpact de la mesure De la performance sociale

1

Introduction Axe 1 : Vue densemble sur diffrentes dmarches. Axe 2: Lactivit de lIMF est-elle adapte ses objectifs sociaux? Les outils dvaluation des performances sociales. Axe 3: Qui sont les clients de lIMF? Les outils dvaluation de la pauvret. Axe 4: Est-ce que lIMF rpond aux besoins des clients? tude des marchs, dutilisation des services, de satisfaction des clients. Axe 5: Quels effets de lIMF sur les conditions de vie ? 2 Les analyses

La microfinance est aujourdhui largement reconnue comme un levier du dveloppement qui contribue la lutte contre la pauvret. Cependant, la croissance du secteur et les rcentes critiques son encontre amnent aussi sinterroger sur son utilit sociale, qui a longtemps t considre comme acquise. Aujourdhui, des outils et approches existent pour promouvoir les performances sociales du secteur, il est donc responsabilit tous de renforcer le secteur pour un meilleur impact de la 3 microfinance!

Axe 1: Vue densemble sur diffrentes dmarches

La notion de performances sociales a t dfinie au sein de la Social Performance Task Force comme la traduction effective dans la pratique de la mission sociale dune institution de microfinance en lien avec des valeurs sociales communment acceptes qui fixent de servir un nombre croissant de personnes pauvres et exclues, damliorer la qualit et ladaptation des services financiers, de crer des bnfices pour les clients et damliorer la responsabilit sociale dune IMF .5

Cette acception se base sur le principe que les institutions de microfinance ont gnralement un double objectif de rsultat ( double bottom line en anglais), la fois financier et social. Dans cette perspective, les performances sociales et financires dune IMF sont complmentaires et composent ensemble ses performances globales. Les notions de performances sociales et de responsabilit sociale de la microfinance sont aujourdhui considres comme une entre nouvelle et complmentaire de lvaluation financire du secteur.6

Responsabilit sociale et performances sociales : On entend ici par responsabilit sociale la proccupation des parties prenantes (IMF, rseaux, investisseurs, bailleurs) sassurer que leurs actions sont transparentes (accountability), quelles contribuent loffre de services financiers et quelles nont pas deffets ngatifs sur leurs partenaires (employs, clients, communaut, environnement). La notion de performances sociales va un pas plus loin dans la mesure o les IMF cherchent par leurs actions remplir une mission sociale en faveur de leurs clients et sassurent que ces derniers et leur 7

Face aux enjeux de changement dchelle et la monte parallle des critiques du secteur, le renforcement et la valorisation des performances sociales de la microfinance sont cruciaux pour sa crdibilit et sa prennit. Les raisons et modes dvaluation sociale de la microfinance ont beaucoup volu ces dernires annes, en parallle aux mutations du secteur. Jusquil y a quelques annes, lvaluation sociale provenait dune demande avant tout extrieure. En effet, la solidit du secteur doit beaucoup lappui des bailleurs, des ONG et des gouvernements qui ont vu dans la microfinance 8

Ayant choisi dinvestir dans ce secteur plutt que dans dautres comme la sant et lducation, il est important pour ces acteurs de prouver quil existe un lien entre les activits de microfinance et les changements observs sur la population cible. Ainsi, la fin des annes 1980, on privilgiait limpact conomique sur les clients avec des tudes trs acadmiques, souvent longues, coteuses et peu adaptes aux praticiens. Au milieu des annes 1990, lobjet dattention principal sest port sur la croissance et la prennit du secteur .On sest focalis sur le nombre de clients, la rentabilit, lautonomie vis--vis des subventions, etc. Cependant aujourdhui, la rsurgence de crises (impays, faillites, dsaffections massives de clients) et de critiques conduit rappeler limportance de lanalyse qualitative et reposer la question de 9

Pour accompagner les IMF dans leur dmarche dadaptation la demande et au contexte conomique, on a maintenant tabli un meilleur quilibre entre les tudes de recherche visant dmontrer limpact ( to prove en anglais) et celles conduites par les praticiens cherchant dabord amliorer oprationnellement les services pour un meilleur bnfice pour les clients ( to improve ).10

Grce au dveloppement rcent dun nouveau pan de lvaluation de la microfinance, on sachemine aujourdhui vers un nouvel quilibre dans la gestion des IMF, qui prend en compte les performances la fois sociales et financires. Ce thme cherche faire le point sur les outils, approches et rsultats rcents dans le domaine de lvaluation et de la gestion des performances sociales en microfinance. Il sarticule autour des questions cls que se posent les IMF et leurs partenaires afin de guider les acteurs dans la comprhension et lutilisation des outils et des approches en termes de mesure et de gestion des 11 performances sociales et de limpact.

En 2005, le CGAP (Consultative Group to Assist the Poor) et les fondations Argidius et Ford ont impuls la cration de la Social Performance Task Force , un groupe de travail dont lune des premires ralisations a t de dfinir un cadre de rfrence commun entre les diffrentes initiatives qui travaillent sur le thme des performances sociales et de promouvoir les outils dvaluation et de gestion des performances sociales.12

13

On peut en dduire plusieurs types dvaluation, tout au long de la chane, en utilisant une gamme doutils complmentaires, chacun permettant de rpondre des questions spcifiques : Lactivit de lIMF est-elle adapte ses objectifs sociaux ? Qui sont les clients de lIMF ? LIMF rpond aux besoins des clients ? Quels sont les effets de lIMF sur les conditions de vie de ses clients? Comment aller plus loin pour amliorer les performances

14

Dimension sociale

Dimension conomique et financire

- Qualit du portefeuille valua- - Ciblage des pauvres et des exclus: qui sont les tion - Efficacit et productivit clients ? - Gestion financire des - Adaptation des services et - Profitabilit Perform des produits la clientle -Qualit et diversit des -ances cible services financiers offerts (inten- - Amlioration du capital tions et social et politique des actions clients / Empowerment : participation dans les prises de de dcisions ; prise de lIMF) position des bnficiaires pour viter la drive de mission - Responsabilit sociale de Outil daudit des performances lIMF : relation avec les clients et la communaut financires

Dimension sociale valuation de limpact (outcome)

Dimension conomique et financire

- Cration demploi pour la - Changement dans les population exclue revenus et les dpenses - Empowerment : position - Changement dans les des individus dans leur actifs et dans les famille et dans la conditions communaut; construction de vie du capital social - Scurit alimentaire - Amlioration de la sant - Cration demploi au -ducation des enfants, etc. niveau de la communaut Outil de mesure de limpact social Outil de mesure de limpact conomique et financier

Axe 2: Lactivit de lIMF estelle adapte ses objectifs sociaux? Les outils dvaluation des performances sociales.

Un premier stade dans ltude de limpact et des performances sociales consiste se demander dans quelle mesure linstitution se donne les moyens de remplir la mission sociale quelle sest fixe par une analyse des systmes internes et des processus organisationnels . Ce niveau dvaluation est relativement lger et simple mettre en place car il se base sur une information dj disponible au niveau de lIMF. Il part de lhypothse que des processus et des actions en ligne avec la mission sociale de lIMF ont une probabilit forte daboutir limpact social attendu.18

Il importe de partir de la mission sociale que chaque IMF sest fixe, afin de rendre compte de la diversit des objectifs, des approches et des processus mis en oeuvre. Les objectifs sociaux dune IMF peuvent se dcliner selon les dimensions suivantes : Servir un nombre croissant de pauvres et dexclus sur une base durable, Appuyer les petites et moyennes entreprises pour favoriser la cration demploi, Amliorer la qualit et ladquation des services proposs aux clients cibls, Crer des bnfices pour les clients de la microfinance, leur famille et leur communaut tels que laugmentation des actifs, des revenus, la rduction de la vulnrabilit, lamlioration de laccs aux services et la satisfaction19

Loutil SPI (Social Performance Indicators) de CERISE mesure les performances sociales dune institution en valuant ses intentions, actions et mesures correctives Il se base sur un questionnaire et son guide dutilisation qui peuvent tre appliqus par lIMF elle-mme ou avec un auditeur externe. Le questionnaire value les quatre dimensions des performances sociales : 1 - ciblage des populations pauvres et exclues, 2 - adaptation des produits et des services pour les clients, 3 - Bnfices conomiques et sociaux pour les clients et 4 - responsabilit sociale. SPI est standardis, adaptable aux diffrents types dIMF et leur contexte local. Simple demploi, il 20

21

On voit ci-dessus lexemple intressant des performances sociales dune institution de microfinance africaine, dont le ciblage se centre avant tout sur une stratgie gographique plutt quindividuelle. Ladaptation des services est encore limite, tant donn la jeunesse et le caractre rural de linstitution, qui dveloppe une intervention porteuse damlioration du capital social de ses clients (groupes de solidarit, formation et participation des22

Dautres outils dvaluation des performances sociales existent ou sont en cours de prparation : * Le Centre de Microfinance (MFC), de Pologne a dvelopp un outil daudit qui aide les IMF identifier leurs forces et faiblesses dans