LA LOGISTIQUE DE LA BOUTEILLE D ’EAU  · Université de Reims Champagne Ardenne IUT Léonard

download LA LOGISTIQUE DE LA BOUTEILLE D ’EAU   · Université de Reims Champagne Ardenne IUT Léonard

of 65

  • date post

    11-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    219
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of LA LOGISTIQUE DE LA BOUTEILLE D ’EAU  · Université de Reims Champagne Ardenne IUT Léonard

  • Universit deReims Champagne Ardenne

    IUT Lonard de VINCI Dpartement GLT.

    LA LOGISTIQUE DE LA BOUTEILLE D EAU MINERALE.

    Etude approfondieAnne 1997/98.

  • Universit de Reims Champagne Ardenne

    IUT Lonard de VINCI Dpartement GLT.

    Etude approfondie sur

    LA LOGISTIQUE DE LA BOUTEILLE DEAU MINERALE.

    Matre de projet : Mme. SEGALA. Les tudiants : Ccile FELON. Nicolas COSSON. Gilles LOMBARDY. Thomas PIONNIER. Anne 1997/98.

  • REMERCIEMENTS

    Avant de commencer ce rapport, nous tenons remercier pour leur disponibilit, leur hospitalit, leur aide prcieuse : Monsieur TRUCHON responsable entrept de la SORCO REIMS, Monsieur LAPLACE responsable du rayon liquide de lhypermarch LECLERC

    SAINT-BRICE COURCELLES, Monsieur SULLIOT attach commercial dchets industriels de DECTRA SAINT-

    BRICE COURCELLES, Tout le personnel de PERRIER-VITTEL FRANCE et particulirement Madame

    PERRARD (communication interne), Monsieur BARABAN (service accueil - visite) et Monsieur FREBY (responsable des moyens logistiques),

    Madame SEGALA professeur despagnol lI.U.T. Lonard de Vinci de REIMS

    qui nous a suivi tout au long de cette tude.

    Nous sommes trs reconnaissants envers toutes ces personnes sans qui la ralisation de cette tude aurait t impossible.

  • SOMMAIRE

    INTRODUCTION PREMIERE PARTIE : LA SITUATION DU MARCHE DE LEAU MINERALE I- Les composantes du march de leau de table. 2

    1. Les diffrentes eaux de tables. 2 2. La consommation deau minrale. 3

    II- Les acteurs du march de leau de table. 4 1. Pour leau minrale. 4 2. Pour leau de source. 5

    DEUXIEME PARTIE : A PROPOS DE LA BOUTEILLE. I- Le conditionnement, un compagnon indispensable. 7

    1. Fonction technique. 7

    2. Fonction marketing. 8 II- Les diffrents conditionnements. 9

    1. Les formats de bouteilles. 9

    2. Les matriaux utiliss. 9

    3. Lvolution rcente. 11 TROISIEME PARTIE : LA LOGISTIQUE INTERNE

  • I Les approvisionnements. 14

    1. Le plastique. 14

    2. Le verre. 15

    3. Les produits semi-finis. 15 II La fabrication de la bouteille. 16

    1. La bouteille plastique. 16

    2. La bouteille en verre. 17 III La chane de production. 18 QUATRIEME PARTIE : LA DISTRIBUTION I Le systme des greniers. 25

    1. Le transport routier. 26

    2. Un partenaire essentiel pour les sourciers : la SNCF. 27 II- La logistique export. 29

    Lincoterm. 29 III- Un intermdiaire pour la distribution. 31

    1. La SORCO: prestataire de service des GMS. 31

    2. La centrale dachat : exemple de la SCAPEST. 36 IV- Le distributeur final. 37

    1. Les G.M.S. (Grandes et Moyennes Surfaces). 37

    2. Les CHR (Cafs, Htels, Restaurants). 38 CINQUIEME PARTIE : LE RECYCLAGE, UN AVENIR LOGISTIQUE

  • I Pourquoi le recyclage ? 40

    1. Lgislation. 40

    2. Consquences. 40

    3. Ractions. 40

    4. Les diffrentes techniques de recyclage. 41 II. Le recyclage du verre. 42

    1. La valorisation matire. 42 2. Le remploi. 43

    III. Le recyclage du plastique. 45

    1. La mission de lentreprise DECTRA. 45

    2. Le recyclage du PVC. 46

    3. Le recyclage du PET. 47 IV. Lavenir du recyclage. 48

    1. Recyclage et recherche. 48

    2. Le cot du recyclage. 48

    3. Recyclage et sensibilisation. 49 CONCLUSION GLOSSAIRE BIBLIOGRAPHIE ANNEXES Tous les mots figurant en bleu dans le rapport sont dfinis dans le glossaire.

  • INTRODUCTION

    Cette tude a pour thme la bouteille deau minrale apprhende dun point de vu logistique. Cette dernire notion est dsormais indissociable de celle dun produit de grande consommation tel que la bouteille deau minrale.

    La logistique est devenue une dmarche primordiale pour lagroalimentaire. Elle est un des facteurs de la comptitivit des entreprises : La premire contribution de la logistique est de permettre les changes dun produit

    trs fragile que le consommateur pourra acqurir, entirement prserv, tout moment, avec un emballage dune qualit parfaite respectant les dates limites de consommation.

    La logistique constituera galement un facteur de rduction des cots. Les

    conomies engendres par la gestion logistique des approvisionnements, de la production, de la distribution se rpercuterons dans le prix final ce qui laissera une marge de manuvre plus importante aux entreprises.

    Chaque tape de la vie de la bouteille deau minrale ncessitera une dmarche

    logistique Pour mieux sen rendre compte, nous avons choisi de prsenter chaque tape de

    la chane logistique de ce bien, certes anodin, mais dautant plus caractristique du parcours dun produit (donc dun contenant et de son contenu), aujourdhui.

    Afin de clarifier notre tude, nous nous intresserons particulirement leau minrale plate embouteille et notamment au chemin quune bouteille de VITTEL est amene parcourir.

    Aprs avoir considr la situation du march de leau minrale dans une

    premire partie et la ncessit du conditionnement dans une seconde partie, nous tudierons les tapes du cycle de vie de la bouteille deau minrale.

    Ensuite, nous nous intresserons au circuit de la bouteille dans lusine de

    production dans une troisime partie, puis de sa distribution dans une quatrime partie.

    La consommation nest pas une fin pour la bouteille deau minrale. Nous verrons son recyclage dans une dernire partie.

  • 1

    PREMIERE PARTIE : LA SITUATION

    DU MARCHE DE LEAU MINERALE

  • 2

    I- Les composantes du march de leau de table. Composante principale de la surface de la terre et des tres qui lhabitent, leau est caractrise par la diversit de ses tats. Le corps humain tant compos de plus de 90% de liquide, lhomme prouve un besoin naturel et primaire de rgnrer son organisme en eau.

    Si boire est un geste fondamental et ncessaire, toutes les eaux nont pas les mmes caractristiques et beaucoup dentre elles ne sont pas potables. Une eau propre la consommation est rare, si bien que leau potable est devenue une marchandise que lon schange.

    A lorigine transporte, aux temps de lantiquit, dans de grandes amphores, leau a connu une importante volution quant aux traitements qui lui sont rservs. Aujourdhui, aussi bien leau que son conditionnement sont sujets une attention toute particulire. 1- Les diffrentes eaux de tables En tant qulment vital lhomme, de nombreux contrles dterminent la qualit de leau dont une classification en dcoule. Issues des roches, les sources deau sont minralises et elles peuvent tre plates ou gazeuses (rpartition indique dans le graphique suivant).

    Le degr de minralisation est source de beaucoup de renseignements notamment concernant les vertus thrapeutiques et mdicinales qui sont attribues certaines eaux. Or il se trouve que la minralisation nest pas, pour la plupart, constante, ce qui est vecteur dune dnomination particulire :

    Rpartition des types d'eaux minrales

    Eau gazeuse16%

    Eau plate 84%

  • 3

    On appelle eau minrale naturelle une eau dont la teneur en sels minraux de sa source est constante. Leau de source est une eau dont la minralit est variable.

    Leau de source a la caractristique de pouvoir regrouper sous le mme nom des eaux ne provenant pas de la mme source.

    Ces deux types deau constituent la notion eau de table. On les retrouve dans les

    linaires des magasins.

    1. La consommation deau minrale

    La consommation deau embouteille europenne par habitant est importante quant aux volumes (voir graphique). En France, chaque personne consomme plus de 110 litres par an.

    90100110120130

    Litre/habitant

    Italie France Belgique

    Consommation d'eau minrale en Europe

    Composition du march de l'eau de table

    Eau de source

    30%

    Eau minrale70%

  • 4

    Production franaise d'eaux de table de juin 1996 juin 1997

    0102030405060708090

    Juin

    Juill

    et

    Ao

    t

    Sep

    tem

    bre

    Oct

    obre

    Nov

    embr

    e

    Dc

    embr

    e

    Janv

    ier

    Fvr

    ier

    Mar

    s

    Avr

    il

    Mai

    Juin

    Prod

    uctio

    n

    Indice de production

    La saisonnalit est le caractre marquant du march des eaux de tables. Les ventes dpendent fortement des conditions climatiques : autant un temps sec quun temps chaud sont synonymes de fortes demandes en eau comme on peut le voir dans le graphique suivant qui prsente la production mensuelle en eau de table.

    II- Les acteurs du march de leau de table.

    Quelques groupes se partagent le march de leau embouteille : 1- Pour leau minrale (plate et gazeuse) : DANONE : avec EVIAN, VOLVIC, BADOIT, SALVETAT, ARVIE. PERRIER VITTEL : avec CONTREX, VITTEL, HEPAR, QUEZAC,

    PERRIER, VALVERT, etc. NEPTUNE : avec THONON, VICHY, SAINT-YORRE, CHARRIER,

    CHATEANEUF, ROZANA.

  • 5

    2- Pour leau de source : ROXANE : avec ARLINE, CRISTALLINE, CRISTAL-ROC,

    ELEONORE, ISABELLE, LUCHEUX, MONTS DARREE, SAINT-JEAN-BAPTISTE, SAINT-LEGER.

    CGES (Neptune) avec BONDOIRE, CRISTALLINE, SAINT-MEDARD,

    NEYROLLES SEBSA, PIERVAL, SAINT-CYR-EN VAL, VELINES, VENTOUX.

    PERRIER VITTEL avec CAROLA, MONTCLAR, MONTEGUT, VAL

    SAINT-LAMBE