La grande guerre Un travail de mémoire Pistes · PDF fileOtto Dix, "Selbstbildnis...

Click here to load reader

  • date post

    16-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of La grande guerre Un travail de mémoire Pistes · PDF fileOtto Dix, "Selbstbildnis...

  • La grande guerre

    Un travail de mmoire

    Pistes artistiques

    Jacques Audrerie Archives dpartementales

    Sandrine Brouard & Emmanuel Blancher CPC Limoges 4

    Animation Pdagogique

  • Les artistes pendant la grande guerre

    Pablo Picasso, Guillaume de

    Kostrowitzky, artilleur, 1914, encre et aquarelle sur papier, 23 x 12,5 cm.

    Henri Gaudier-Brzeska, La mitrailleuse en action, 1915, crayon sur papier, 28 x 22 cm, Muse national d'art moderne,

    Paris.

    Otto Dix, "Selbstbildnis mit Artillerie-

    Helm" (Autoportrait au casque d'artilleur), 1914, huile sur papier, recto verso, 68 x 53,5 cm, Galerie municipale,

    Stuttgart.

    Otto Dix, Selbstbildnis als Soldat

    (Autoportrait en soldat), 1914, huile sur papier, recto verso, 68 x 53,5 cm,

    Galerie municipale, Stuttgart.

    William Roberts, The First German Gas Attack at Ypres (La premire attaque

    allemande au gaz Ypres), 1918, huile sur toile, 304,8 x 365,8 cm, National

    Gallery of Canada, Ottawa.

    C. R. W. Nevinson, Machine-gun (La

    Mitrailleuse), 1915, huile sur toile, 61 x 50,8 cm, Tate Gallery, Londres.

    Otto Dix, Sturmtruppe geht unter Gas

    vor (Assaut sous les gaz), 1924, aquatinte, 35,3 x 47,5 cm, Deutsches

    Historiches Museum, Berlin

    C. R. W. Nevinson, Returning to the

    Trenches (Retour aux tranches), 1914-15, huile sur toile, 51 x 76 cm, National

    Gallery of Canada, Ottawa

    Gino Severini, Canon en action, 1915, huile sur toile, 50 x 60 cm, Museum

    Ludwig.

    C. R. W. Nevinson, A Bursting Shell

    (L'explosion d'un obus), 1915, huile sur toile, 76,2 x 55,9 cm, Tate Gallery,

    Londres.

  • John Nash, Oppy Wood, 1917. Evening (Le bois d'Oppy, 1917. Le soir), 1917,

    huile sur toile, 172,8 x 210,6 cm, Imperial War Museum, Londres.

    Eric Heckel, Zwei Verwundete (Deux

    soldats blesss), 1915, xylographie sur papier, Muse Folkwang, Essen.

    Henri Gaudier-Brzeska, Un de nos obus explose, 1915, crayon sur papier, 22 x

    28,5 cm, Muse national d'art moderne, Paris.

    Ossip Zadkine, Loude, 1916, encre de

    Chine et aquarelle sur papier, 26 x 33,5 cm, Muse d'histoire

    contemporaine - BDIC, Paris.

    Ossip Zadkine, Ambulance russe, 1917, fusain sur papier, 25,5 x 33 cm, Muse d'histoire contemporaine - BDIC, Paris

    Pierre Bonnard, Un village en ruines

    prs de Ham, 1917, huile sur toile, 63 x 85 cm, Muse d'histoire

    contemporaine - BDIC, Paris.

    Flix Vallotton, Le cimetire de Chlons-

    sur-Marne, 1917, huile sur toile, 54 x 80 cm, Muse d'histoire

    contemporaine - BDIC, Paris.

    Otto Dix, Prager Strae (La rue de

    Prague), 1920, huile et collage sur toile, 101 x 81 cm, Galerie der Stadt,

    Stuttgart.

    Marcel Gromaire, La Guerre, 1925,

    huile sur toile, 127,6 x 97,8 cm, Muse d'art moderne de la Ville de Paris.

  • Lettre du 30 septembre 1915 qui contient le pome Il y a

    Il y a

    Il y a un vaisseau qui a emport ma bien-aime

    Il y a dans le ciel six saucisses pareilles des asticots dont il nat des toiles

    Il y a un sous-marin ennemi qui en voulait mon amour

    Il y a mille petits sapins briss par les clats d'obus autour de moi

    Il y a un fantassin qui passe aveugl par les gaz asphyxiants

    Il y a que nous avons tout hach dans les boyaux de Nietzsche de Goethe et de Cologne

    Il y a que je languis aprs une lettre qui tarde

    Il y a dans mon porte-cartes plusieurs photos de mon amour

    Il y a les prisonniers qui passent la mine inquite

    Il y a une jeune fille qui pense moi Oran

    Il y a une batterie dont les servants s'agitent autour des pices

    Il y a le vaguemestre qui arrive au trot par le chemin de l'Arbre isol

    Il y a dit-on un espion qui rde par ici invisible comme le bleu horizon dont il est vtu et avec quoi il se

    confond

    Il y a Vnus qui sest embarque nue dans un havre de la mer jolie pour Cythre

    Il y a les cheveux noirs de mon amour

    Il y a dress comme un lys le buste de mon amour

    Il y a des Amricains qui font un ngoce atroce de notre or

    Il y a un capitaine qui attend avec anxit les communications de la T.S.F. sur l'Atlantique

    Il y a minuit des soldats qui scient les planches pour les cercueils

    Il y a des femmes qui demandent du mas grands cris devant un Christ sanglant Mexico

    Il y a le Gulf Stream qui est si tide et si bienfaisant

    Il y a un cimetire plein de croix 5 kilomtres

    Il y a des croix partout de-ci de-l

    Il y a des figues de Barbarie sur ces cactus en Algrie

    Il y a les longues mains souples de mon amour

    Il y a un encrier que j'avais fait pour Madeleine dans une fuse de 15 centimtres et qu'on n'a pas laiss

    partir

    Il y a ma selle expose la pluie

    Il y a les fleuves qui ne remontent pas leurs cours

    Il y a l'amour qui m'entrane avec douceur vers Madeleine

    Il y avait un prisonnier boche qui portait sa mitrailleuse sur son dos

    Il y a des hommes dans le monde qui n'ont jamais t la guerre

    Il y a des Hindous qui regardent avec tonnement les campagnes occidentales

    Il y a des femmes qui apprennent lallemand dans les rgions occupes

    Elles pensent avec mlancolie ceux dont elles se demandent si elles les reverront

    Et par-dessus tout il y a le soleil de notre amour

    Gui

  • Voici le pome publi dans Calligrammes

    Il y a

    Il y a un vaisseau qui a emport ma bien-aime

    Il y a dans le ciel six saucisses et la nuit venue on dirait des asticots dont natraient les toiles

    Il y a un sous-marin ennemi qui en voulait mon amour

    Il y a mille petits sapins briss par les clats d'obus autour de moi

    Il y a un fantassin qui passe aveugl par les gaz asphyxiants

    Il y a que nous avons tout hach dans les boyaux de Nietzsche de Goethe et de Cologne

    Il y a que je languis aprs une lettre qui tarde

    Il y a dans mon porte-cartes plusieurs photos de mon amour

    Il y a les prisonniers qui passent la mine inquite

    Il y a une batterie dont les servants s'agitent autour des pices

    Il y a le vaguemestre qui arrive au trot par le chemin de l'Arbre isol

    Il y a dit-on un espion qui rde par ici invisible comme l'horizon dont il s'est indignement revtu et avec

    quoi il se confond

    Il y a dress comme un lys le buste de mon amour

    Il y a un capitaine qui attend avec anxit les communications de la T.S.F. sur l'Atlantique

    Il y a minuit des soldats qui scient les planches pour les cercueils

    Il y a des femmes qui demandent du mas grands cris devant un Christ sanglant Mexico

    Il y a le Gulf Stream qui est si tide et si bienfaisant

    Il y a un cimetire plein de croix 5 kilomtres

    Il y a des croix partout de-ci de-l

    Il y a des figues de Barbarie sur ces cactus en Algrie

    Il y a les longues mains souples de mon amour

    Il y a un encrier que j'avais fait dans une fuse de 15 centimtres et qu'on n'a pas laiss partir

    Il y a ma selle expose la pluie

    Il y a les fleuves qui ne remontent pas leurs cours

    Il y a l'amour qui m'entrane avec douceur

    Il y avait un prisonnier boche qui portait sa mitrailleuse sur son dos

    Il y a des hommes dans le monde qui n'ont jamais t la guerre

    Il y a des Hindous qui regardent avec tonnement les campagnes occidentales

    Ils pensent avec mlancolie ceux dont ils se demandent s'ils les reverront

    Car on a pouss trs loin durant cette guerre l'art de l'invisibilit

  • La tranche jeunes gens, je moffre vous comme une pouse. Mon amour est puissant, jaime jusqu la mort. Tapie au fond du sol, je vous guette jalouse Et mon corps nest en tout quun long baiser qui mord.

    Toujours (A Madame Faure-Favier)

    Toujours Nous irons plus loin sans avancer jamais Et de plante en plante De nbuleuse en nbuleuse Le don Juan des mille et trois comtes Mme sans bouger de la terre Cherche les forces neuves Et prend au srieux les fantmes Et tant dunivers soublient Quels sont les grands oublieurs Qui donc saura nous faire oublier telle ou telle partie du monde O est le Christophe Colomb qui lon devra loubli dun continent Perdre Mais perdre vraiment Pour laisser place la trouvaille Perdre La vie pour trouver la Victoire

    Guillaume Apollinaire (1890-1918)

    La colombe poignarde et le jet deau

    Douces figures poignardes chres lvres fleuries Mya Mareye Yette et Lorie

    Annie et toi Marie O tes-vous jeunes filles

    Mais prs dun jet deau qui pleure et qui prie Cette colombe sextasie

    Tous les souvenirs de nagure O mes amis partis en guerre Jaillissent vers le firmament

    Et vos regards en leau dormant Meurent mlancoliquement

    O sont-ils Braque et Max Jacob Derain aux yeux gris comme laube

    O sont Raynal Billy Dalize Dont les noms se mlancolisent Comme des pas dans une glise O est Cremnitz qui sengagea Peut-tre sont-ils morts dj

    De souvenirs mon me est pleine Le jet deau pleure sur ma peine.

    Ceux qui sont partis la guerre Au Nord se battent maintenant Le soir tombe sanglante mer

    Jardins o saignent abondamment le laurier rose fleur guerrire.

    Guillaume Apollinaire (1890-1918)

  • Le Feu, Henri Barbusse, 1916

    Chapitre XX. Le Feu

    Alors une mitrailleuse place de lautre ct du ravin a balay la zone o nous tions. Le caporal Bertrand et moi

    avons eu la chance de trouver devant nous, au moment o la fuse montait, rouge, avant dclater en lumire, un

    trou dobus o un chevalet cass tremblait dans la boue ; on sest aplatis tous les deux contre le rebord de ce

    trou, on ses