La GAZET' Le journal des Secondes · PDF file La GAZET' Le journal des Secondes GA N°3...

Click here to load reader

  • date post

    20-Oct-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of La GAZET' Le journal des Secondes · PDF file La GAZET' Le journal des Secondes GA N°3...

  • La GAZET' Le journal des Secondes GA

    N°3

    Lycée Sainte Marie de Nevers La Gazet 1/8

    Edito Nous avons décidé, pour cette troisième édition, de célébrer l'engagement, l'entraide, la solidarité et la générosité dont les jeunes sont capables. Les élèves de seconde GA ont donc témoigné ou sont allés à la rencontre de personnes de leur âge, investis dans des missions ou des actions résolument tournées vers l'Autre. En espérant que cela donnera des idées, ou des envies, à ceux qui nous liront. Merci, d'ailleurs, aux lecteurs qui nous retournent des avis positifs et encourageants sur cette Gazet' : cela nous porte. Bonne lecture !

    Les résultats de l’engagement au lycée Sainte Marie de Nevers

    Café partage1369,67 € Chiens guides aveugles

    133 €

    Téléthon 1466,5 €

    Opération

    « Bol de riz » 743,19 €

    Collecte pièces jaunes

    60 €

    Nuage de mots et données collectées : Céline Clair, Clarisse Reynaud et Océane Ziouka

  • La GAZET' Le journal des Secondes GA

    N°3

    Lycée Sainte Marie de Nevers La Gazet 2/8

    Un pt'it déj en guise de solidarité

    Pour être tout à fait honnête nous ne savions pas exactement à quoi correspondait le « Café Partage ». Mme LOGUT, qui s'occupe de la Pastorale, nous a présenté ce projet et nous a proposé d'y participer. Les délégués se sont investis et nous avons voulu les suivre dans cette expérience.

    Nous nous sommes installés dans les deux cours du lycée et avons attendu la sonnerie de la recréation. A la fin de la pause nous avons récolté trente quatre euros. En 2015/2016 le « Café Partage » a récolté une somme totale de 1002,06€ pour cette association.

    Nous avons au départ pris ce projet comme une obligation et nous sommes partis sans enthousiasme. Mais en participant à cette action, nous avons tous aimé le fait d'échanger avec les élèves ainsi que la communauté éducative, et de récolter de l'argent pour venir en aide aux enfants de Bolivie.

    « Un homme n'est jamais si grand que lorsqu'il est à genoux pour aider un enfant» Pythagore

    Laura Fernandez, Lola Jacques, Mattéo Assalit-Jean

    Mardi 10 janvier à 9h40, Mme LOGUT nous a donné rendez-vous à la Pastorale pour récupérer les viennoiseries et les boissons. Le concept est simple : pour un euro nous proposons à l'ensemble des lycéens et de la communauté éducative un petit déjeuner composé d'une boisson au choix (café, chocolat) et de 3 viennoiseries. Tout l'argent récolté sera reversé à l'association «Solstice Bolivie».

    «Solstice Bolivie» est une association créée par sœur Betty (charité de Jésus). Elle a pour vocation d'aider les femmes battues, exclues de leurs logements et les enfants déscolarisés qui vivent dans la rue. Elle les aide à se loger et à se réinsérer.

    Marion, éclaireur pour les mal-voyants

    L’AVH (Association Valentin Haüy) est une organisation qui a pour objectif d’aider les personnes mal ou non- voyantes. Dans le cadre de cet article, je suis allé à la rencontre d’une de ces jeunes qui œuvrent gratuitement dans cette association. C’est là que j’ai rencontré Marion, une jeune de 23 ans que j’ai interviewée.

    Qu’as-tu fait au sein de l’association ? J’ai accompagné et encadré les sorties culturelles en guidant et aidant les membres de l’association.

    Où as-tu guidé les membres  ? Je les ai guidés dans les cinémas ainsi qu'au muséum d'histoire naturelle.

    Pourquoi t’es-tu engagée dans une association ? Pour m’apporter de l’expérience dans le domaine social et puis je ne faisais rien à cette période, à part mes études, donc j’avais du temps libre. Et puis ma mère et ma grand-mère en sont membre, du coup je connaissais déjà un peu les gens.

    Pendant combien de temps as-tu été bénévole  ? Environ 6 mois car après j’ai trouvé du travail et je ne pouvais pas être aussi disponible qu’avant.

    Marion nous prouve , par son geste et son courage, que l'on n'est jamais trop jeune pour s’engager...

    Guillaume Vaubaillon

  • La GAZET' Le journal des Secondes GA

    N°3

    Lycée Sainte Marie de Nevers La Gazet 3/8

    Les jeunes s'engagent pour l'égalité des chances à l'école

     Aujourd’hui, l’échec scolaire est important en France. Les élèves, écoliers, collégiens et lycéens, n’ont pas tous chez eux de bonnes conditions de travail et l’aide qu’il leur faudrait.

    ENTRAIDE SCOLAIRE AMICALE est une association qui fait appel à des jeunes bénévoles qui veulent s’engager auprès des enfants. Leur slogan est «tous les enfants ont droit à la même chance».

    Ces jeunes, lycéens ou étudiants ont plusieurs missions. D’abord, c’est d’accompagner l’enfant qui a besoin d’aide dans ses devoirs pour lui redonner confiance en lui. Pour cela, ils lui apprennent à organiser son travail, et lui transmettent le goût d’apprendre. Ils peuvent réexpliquer les leçons et faire faire des exercices ou des jeux pour que les leçons soient comprises. Cette aide se fait au domicile de l’enfant. Ensuite, ils ont pour mission d’expliquer aux parents l’importance du travail scolaire, en les encourageant à s’impliquer davantage. Ils peuvent aussi donner des informations sur le fonctionnement des études, sur l’orientation, si les familles ne connaissent pas le système scolaire. Enfin, ils accompagnent l’enfant à des sorties culturelles, pour l’intéresser au monde qui l’entoure.

    Le jeune qui veut s’engager dans cette association prend contact avec le responsable de l’antenne locale de Entraide Scolaire Amicale. Il choisit avec lui le niveau scolaire de l’enfant qu’il peut aider et la matière qui lui convient. Le responsable le présente ensuite à l’enfant et à sa famille, qui doivent donner leur accord. L’aide chez l’enfant se fait une fois par semaine au minimum.

    Puis, plusieurs fois dans l’année, tous les jeunes participent à des réunions d’échanges entre bénévoles, pour parler entre eux de leurs expériences et se donner des conseils.

    Elise Ribaucour

    http://www.entraidescolaireamicale.org

    « Coexister », les jeunes s'engagent pour vivre ensemble

    Coexister, une association à mouvement interconfessionnel a été présentée au lycée Sainte Marie de Nevers. Les classes de seconde GA et de seconde STL1 ont participé au projet inter religieux du 14 décembre au 16 décembre 2016 où ils ont pu rencontrer quatre jeunes venus présenter l'association Coexister.

    Quel est le rôle de cette association ?

    Par le biais du dialogue, de la solidarité, de la sensibilisation, de la formation et de la vie commune, Coexister promeut la coexistence active au service du vivre ensemble. Leur devise « diversité de conviction, unité dans l'action », invite à construire l'unité autour de ce qu'ils font en préservant la riche diversité de ce en quoi ils croient.

    Vous l'avez compris, la singularité de l'association Coexister c'est celle d’être dirigée, menée, administrée par des jeunes. Mais bien plus encore, Coexister se refuse de simplement « tolérer ».

    Loli Castet & Shannon Lapawa

  • La GAZET' Le journal des Secondes GA

    N°3

    Lycée Sainte Marie de Nevers La Gazet 4/8

    Quand Julie s'engage

    Créée en 1995, l'association Hôpital Sourire a un but exclusif d'assistance, de bienfaisance et d'aide aux enfants malades accueillis au CHU de Toulouse et en Midi-Pyrénées comme à Albi, Cahors, Muret ou Castres-Mazamet. Julie, ma cousine, m'a livré le témoignage de son expérience.

    «Je m'appelle Julie et j'ai 20 ans. Je suis membre de l'association Hôpital Sourire depuis maintenant 3 ans, je suis entrée comme bénévole dans l'association grâce à une amie de ma mère qui est à la retraite et qui fait partie du bureau. Mon envie de m'engager est venue à la suite d'une opération papier cadeau en fin d'année, durant les périodes de Noël. On donne le temps que l'on peut et on est toujours les bienvenus. Des personnes à la retraite peuvent s'impliquer beaucoup plus que nous, car à côté de ça, nous avons notre profession. Il y a aussi des spectacles (pièces de théâtre, concerts). Notre rôle est de placer les spectateurs dans la salle et de leur servir des gâteaux à la fin pour les remercier de leur présence. Les appels aux bénévoles se font par mail dès qu'il y a une opération (paquets cadeaux en fin d'année, distribution de petites plantes pour la fête des mères, vente de billets de tombola, toutes ces activités se passant dans des grandes surfaces de la région).»

    Les bénévoles offrent gratuitement leur temps, leur énergie et tous les frais que cela implique. Leurs seuls salaires sont le respect, la reconnaissance et les remerciements.

    Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à votre tour à contacter l'association à l'adresse suivante : http://www.hopitalsourire.com/.

    Laura Borio

    Un engagement citoyen au service des autres Jeunes Sapeurs Pompiers

    Je m'appelle Thomas Granier, je suis en seconde GA. Je suis Jeune Sapeur Pompier, entouré de mes 10 co-équipiers dans la caserne de Grenade.

    Je suis formé depuis 3 ans et je consacre tous les samedis matin à cette activité. Ma section et moi faisons du sport, découvrons le matériel d'incendie, apprenons les gestes de secourisme et, certaines fois, participons à des défilés et des cérémonies. En bref, nous apprenons le métier de Sapeur P