La compétitivité des entreprises françaises dans la transition...

Click here to load reader

  • date post

    18-May-2015
  • Category

    Science

  • view

    568
  • download

    0

Embed Size (px)

description

La compétitivité des entreprises françaises dans la transition énergétique.

Transcript of La compétitivité des entreprises françaises dans la transition...

  • 1. Un dbat ouvert tous Secrtariat gnral du dbat national sur la transition nergtique 246, boulevard Saint-Germain 75007 Paris Tl. 33 (0)1 40 81 77 94 Pour russir construire ce nouveau modle de socit, nous avons besoin de vous tous, de votre mobilisation, de vos avis, tmoignages et expriences. www.transition-energetique.gouv.fr DICOM-CAB/RAP7/13101-Rapportgroupetravailjuin2013Crditsphoto:FotoliaImpression:SG/SPSSI/ATL2Imprimsurdupapiercertificolabeleuropen Le dossier du dbat national sur la transition nergtique Imaginons ensemble notre nergie de demain LES CAHIERS DACTEURS Rapport du groupe de travail du conseil national Grou pe La comptitivit des entreprises franaises dans la transition nergtique Coordonnateur : Denis Baupin (dput de Paris) Rapporteur : Vincent Mages (MEDEF) Co-rapporteurs : Patricia Akodjenou (CGDD), Antoine Caron (DGEC) Experts rfrents : Dominique Auverlot, Benoit Leguet Secrtariat gnral : Lna Spinazz 7

2. Sommaire Introduction a. Objectifs des travaux en interaction avec les autres GT.............................................................................2 b. Modalits de travail du groupe...................................................................................................................3 c. La comptitivit est une notion conomique complexe..............................................................................3 d. Un mix nergtique en forte volution depuis 1973...................................................................................5 e. Un rle important de lUnion europenne dans la dfense de la comptitivit des entreprises.............................................................................................................................................7 f. Synthse des contributions du groupe........................................................................................................8 g. Synthse des recommandations.................................................................................................................10 I. Ltat des lieux de la comptitivit des entreprises franaises....................................................................11 a. Lnergie, un facteur de comptitivit pour des entreprises franaises en difficult................................11 b. Lvolution nergtique et industrielle des tats-Unis des entreprises amricaines.................................14 c. Les effets de la transition nergtique sur la comptitivit des entreprises allemandes...............................15 d. La comptitivit actuelle des entreprises chinoises (cf. prsentation Xin Wang).....................................17 e. Lvolution de la comptitivit franaise dans ce contexte........................................................................19 II. Les consquences conomiques de linaction et de labsence de ralisation de la transition nergtique a. Le cot de linaction...................................................................................................................................20 b. Une facture nergtique considrable........................................................................................................21 c. Des marchs de llectricit et des quotas de CO2 revoir........................................................................22 d. Le cot et les incertitudes de la sret nuclaire.......................................................................................24 e. Les risques dun investissement insuffisant dans lconomie verte...........................................................26 III. Les consquences dune augmentation des prix de lnergie sur la comptitivit des entreprises franaises a. Les consquences dune augmentation du prix du ptrole........................................................................27 b. Les consquences dune augmentation du prix de llectricit..................................................................30 c. Les conditions dune amlioration de la comptitivit des entreprises lies la transition nergtique..........34 d. Une augmentation progressive des prix, un traitement des secteurs intensifs en nergie, des simulations plus prcises des effets de laugmentation sur les entreprises et sur les exportations constituent des conditions ncessaires au soutien de la comptitivit industrielle...................................39 IV. Les nouvelles filires de la transition nergtique a. Des filires franaises comptitives au service de la transition nergtique existent dj : elles peuvent ntre positionnes que sur une partie de la chane de la valeur..........................................40 b. Le dveloppement des filires vertes.........................................................................................................41 c. Le dveloppement prioritaire des filires de lefficacit nergtique.........................................................43 d. La situation des nouvelles filires de la transition nergtique sur le march...........................................45 e. Une politique productive et industrielle dvelopper pour une comptitivit nergtique assume..................................................................................................................................49 f. Les facteurs de succs, indispensables observer quelle que soit la filire...............................................49 V. Recommandations pour faire de la transition nergtique un levier de comptitivit............................52 Liste des participants...........................................................................58 Table des annexes Annexe 1 Liste des personnes auditionnes......................................................................................................59 Annexe 2 Bibliographie.....................................................................................................................................60 Annexe 3 Positionnement concurrentiel et bilan du developpement des filires francaises de la transition nergetique..................................................................................................................61 3. 2 a) Objectifs des travaux en interaction avec les autres GT Aprs une sance dinstallation le 28 mars, le GT comptitivit sest runi 5 fois du 17 avril au 15 mai. Le thme de la comptitivit tant transversal, ces travaux sarticulent avec ceux des autres groupes de travail du Conseil notamment, pour ce qui recoupe directement cet enjeu : les recommandations dveloppes par le GT1 pour dvelopper lefficacit et la sobrit dans le btiment, les transports, lindustrie et lagriculture ; lanalyse en cours des trajectoires de transition par le GT2 ; les recommandations du GT3 pour dvelopper des filires EnR nationales ; lanalyse en cours des impacts conomiques de la transition, de lvolution des prix et de la rpartition de leffort en GT4 ; les recommandations du GT5 pour apporter plus de visibilit et mieux associer les acteurs conomiques ; les recommandations du GT6, en cours dlaboration, pour mettre en place des politiques daccompagnement des transitions professionnelles et de formation. Les GT 2, 4 et 6 tant actuellement en cours, le GT comptitivit a cherch suivre leurs travaux sans toutefois pouvoir intgrer leurs conclusions en donnes dentre. Notamment, le GT comptitivit navait pas, pendant ses travaux, danalyse de lvolution des prix des nergies qui dpendent, pour une part, des diffrents scenarios de transition nergtique, mais galement dhypothses exognes lUnion europenne, en particulier du contexte gopolitique mondial. Le GT comptitivit tient galement mentionner que lemploi et la qualification des salaris, facteurs importants de comptitivit, nont pas t tudis dans le cadre de ses travaux, compte tenu de lexistence dun GT spcifique sur ces sujets. En consquence et pour clairer au mieux le dbat, il a choisi de se donner trois objectifs prioritaires : clairer le Conseil sur le lien entre transition nergtique et comptitivit, en sefforant de diffrencier les diffrentes catgories dentreprises, leur sensibilit lvolution des prix des diffrentes nergies, leur potentiel en matire defficacit nergtique, limpact de la transition nergtique sur linnovation et la com- ptitivit hors cot, etc. ; complter les recommandations pour dvelopper des filires nationales comptitives, crant de lemploi et exportatrices. En amont de cela, le groupe de travail souhaite mettre en avant limportance dintgrer la transition nergtique dans une politique industrielle complte et cohrente ; fournir des recommandations sur la manire dont la comptitivit nergtique des entreprises devrait tre suivie et pilote dans le temps. Lun des premiers constats de notre groupe a t en effet de constater la difficult daccder des donnes prcises par secteur dactivit, par nergie, et ce de manire comparative par rapport nos grands concurrents internationaux. Introduction 4. 3 b) Modalits de travail du groupe Le GT comptitivit a runi sur chaque sance une vingtaine de participants. Il a t anim par Denis Baupin (d- put de Paris) et Vincent Mages (MEDEF), avec le soutien de Dominique Auverlot et Benot Leguet, rfrents du groupe des experts, Patricia Akodjnou et Antoine Caron, co-rapporteurs de ladministration, et Lna Spinazz, du secrtariat gnral du dbat. Le groupe a procd plusieurs auditions (cf. annexe 1) et examin plusieurs rapports (cf. annexe 2) pour ali- menter ses travaux. c) La comptitivit1 est une notion conomique complexe Un des plus clbres conomistes du commerce international, Paul Krugman, noblis en 2008, dcrit la comp- titivit comme une obsession dangereuse des dcideurs. En effet, la comptitivit sur le plan conomique est un concept complexe souvent mal compris. Au sens strict du terme, la comptitivit conomique est un concept qui doit tre utilis dans un sens microconomique. Elle se rfre alors la capacit de lentreprise maintenir ou accrotre, de manire profitable et durable, sa part dun march spcifique par rapport dautres e