LA COMPARAISON GENETIQUE

download LA COMPARAISON GENETIQUE

of 67

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LA COMPARAISON GENETIQUE

  • 1

    LA COMPARAISON GENETIQUE

    De la comparaison en linguistique la linguistique compare. [1]Un peu d'histoire [2]

    I. Principes et conditions de possibilit de la comparaison. [3]Arbitraire et contingence du signe linguistique. [3]La comparaison, entre hasard et pertinence. [4]Les emprunts. [5]L'hypothse gntique et le changement phontique. [6]

    EXCURSUS: Les causes du changement phontique [7]EXCURSUS: La linguistique des aires. [8]

    II. Mthodes et procdures de la comparaison. [9]Des correspondances la restitution. [9]

    TABLEAU [9bis]EXCURSUS : L'indo-europen [10]

    La reconstruction interne. [11]Un exemple de la mthode comparative. [12]L'tape de la reconstruction. [12]

    III. Les dcouvertes de la comparaison indo-europenne. [13 ]La loi de Grimm. [14]L'approche no-grammairienne: les "lois phontiques". [15]L'approche structurale: les laryngales. [16]

    EXCURSUS: Typologie et Universaux. [17]

    IV. Le groupe des langues indo-europennes: le triomphe de la grammaire compare. [18 ]Dialectes et isoglosses de l'indo-europen. [19]

    EXCURSUS: La thorie des ondes. [20]Le proto-indo-europen. [21]Les "Indo-europens". [22]

    EXCURSUS : Une fable en indo-europen [23]EXCURSUS : La palontologie linguistique [24]

    V. Les autres familles de langues: difficults et limites de la comparaison. [25]Le chamito-smitique ou afro-asiatique. [26]

    EXCURSUS : La typologie morphologique [27]EXCURSUS : La racine en smitique [28]

    Le sino-tibtain. [29]L'ouralo-altaque ? [30]De l'Asie l'Amrique. [31]

    EXCURSUS : La glottochronologie [32]EXCURSUS : La comparaison de masse selon Joseph H. Greenberg [33 ]EXCURSUS : Catalogue des familles de langues du monde d'apres J. H.Greenberg. [34]

    Indo-europen, nostratique et eurasiatique. [35]EXCURSUS : Le nostratique [36]EXCURSUS : Une tymologie globale ? [37]

    =========================================================================

  • 2

    De la comparaison en linguistique la linguistique compare. [COMPARAISON 1]

    Une remarque liminaire s'impose. Toute analyse du langage, toute tude d'une langue est d'essence comparative. Ausens o elle implique l'exercice d'une facult intellectuelle complexe qui se traduit par une srie de dcisions du type: Xest identique Y; A est diffrent de B; "xxx" est "yyy" comme "vvv" est "zzz", etc. Autant d'assertions quiconsistent toujours trancher du mme et de l'autre, selon les divers points de vue sous lesquels les objets examinssont considrs.

    Aucune description de quelque composante d'une langue que ce soit - phontique, morphologique, syntaxique,smantique - nave ou consciente, platement empirique ou lourdement thorise, ne saurait faire l'conomie de laprocdure comparative. Quel que soit le modle thorique de rfrence, si, sur des noncs, nous ne pouvions effectuerdes sries de commutations, substitutions, permutations et transformations, portant sur des lments de nature variable ;sans pratiquer, en un mot, la comparaison, nous serions incapables de produire la liste des phonmes d'une langue,d'inventorier les combinaisons possibles des morphmes, de poser des rgles de syntaxe, de lister des smes, etc.

    Identifier des units et les relations qui les unissent, sparer leurs niveaux de fonctionnement, poser des classes dephnomnes et dfinir des catgories, tout travail de rflexion linguistique se fonde, en fin de compte, sur notre aptitudecognitive comparer des objets.

    On voit que le propre de cette activit comparante est de pouvoir tre conduite sans jamais franchir les bornes de lalangue qui est ainsi tudie. Mme s'il est vrai que, pour accder au statut de linguistique gnrale et voir assisedfinitivement leur validit, les conclusions acquises par l'examen du fonctionnement d'un systme donn doivent tregnralisables, et, pour prendre place dans un cadre unifi, tre aussi confrontes celles qu'autorise l'examen dans lesmmes termes d'autres langues. Aussi, pour y parvenir, devra-t-on pratiquer, comme au second degr, une comparaisondes rsultats des premires comparaisons portant sur les langues individuelles.

    Pourtant, malgr cette omniprsence dans la recherche linguistique d'une heuristique fonde sur la comparaison, ce n'estpas la dmarche oblige qu'on vient d'esquisser qui est en gnral dsigne quand on fait de nos jours de la "linguistiquecompare", ou de "la linguistique comparative", voire quand on voque, sans plus de prcisions, "la comparaison".

    Pour expliquer cet emploi restreint, et le fait que, dans son acception la plus communment reue, on ne parleaujourd'hui de "comparaison" que si un linguiste prend pour objet d'tude deux langues au moins, avec l'objectif bienprcis d'clairer leur histoire, il convient de repartir des conditions dans lesquelles la linguistique a accd au statut devritable science, c'est--dire prcisment de l'poque des Lumires, quand s'est dveloppe une approche systmatiqueet historique des langues du monde.

    POUR EN SAVOIR PLUS :

    Des sites :

    Quelques exemples de la mthode comparative inhrente aux diffrentes tches de la linguistique :

    - "Les diffrentes conceptions et les diffrents programmes de recherche en phonologie" :http://kapeskreol.online.fr/lison2.htm

    - Morphological Processeshttp://www.cl.uni-heidelberg.de/kurs/ws00/ecl/downloaded/S41_morph1/morphology.htmlhttp://www.cl.uni-heidelberg.de/kurs/ws00/ecl/downloaded/S41_morph1/process.html#outlinetophttp://www.cl.uni-heidelberg.de/kurs/ws00/ecl/downloaded/S41_morph1/paradox.html

    - un peu de smantique lexicale :http://sentiers-nte.univ-lyon2.fr/~poitou/Morpho_Lexico/6_sem-lex.html

    - ce qu'est l'analyse smique :http://www.linguistes.com/mots/lexique.html]

    Des prsentations de la linguistique gnrale :

    - Fields of Linguisticshttp://www.lsadc.org/web2/fldfr.htm

    - Linguistics 001: Introduction to Linguistics, at the University of Pennsylvania

  • 3

    http://www.ling.upenn.edu/courses/ling001/schedule.html

    - The sci.lang FAQ Frequently asked questions about linguistics http://www.uv.es/~selva/Languages/sci_lang/ling.htmhttp://www.zompist.com/langfaq.html

    - Lexique linguistique (en anglais)http://users.info.unicaen.fr/~tlebarbe/

    - des notes d'un cours de linguistique gnralehttp://perso.wanadoo.fr/cefamille/TCchiss.htm

    - un cours de linguistique gnrale http://www.fsj.ualberta.ca/lingq200.htm

    - Linguistics Theory, Foundations, and Modern DevelopmentAn Overview of Linguistics and Linguistic Applicationsvoir la copie cache propose par Google de la pagehttp://www.geocities.com/Athens/Acropolis/1470/ linguistics.html

    - LINGUISTICS AND LANGUAGE An Overviewhttp://community.middlebury.edu/~harris/linguistics.html

    - Working with Language An introduction to language and linguisticshttp://people.biola.edu/faculty/petes/linguistics/wwl.htm

    - HOW LANGUAGE WORKS par MICHAEL GASSER Indiana universityhttp://www.indiana.edu/~hlw/index.html

    - Einfhrung in die allgemeine Linguistikhttp://www.kontrastivlinguistik.de/Linguistik/linguistik.html

    =========================================================================Un peu d'histoire [COMPARAISON 2]

    Aux alentours de la seconde moiti du dix-huitime sicle, il s'est produit en Europe occidentale une rvolutionmentale, un changement de paradigme comme on dirait aujourd'hui, dont on commence tout juste mesurer l'exacteporte.

    Jusqu'alors les langues taient essentiellement abordes soit dans une perspective normative et pdagogique, guide parun purisme souvent dpendant d'une idologie de la Nation, soit universaliste et philosophique, qui les traitait commeautant de reflets du fonctionnement immuable de la pense. En simplifiant l'extrme, tudier les langues revenait pencher soit vers Vaugelas, soit vers la Logique de Port-Royal. Mais, pour des raisons qui tiennent au dveloppementdes conqutes coloniales, ainsi qu'au souci d'apporter aux peuples rencontrs les secours de la religion, un grand nombrede langues furent, aprs l're des Grandes Dcouvertes, l'objet de descriptions plus ou moins acheves. Des grammairesfurent crites, des lexiques rassembls, des textes traduits, l'initiative presque toujours des missionnaires qui,catholiques, souhaitaient confesser, et, protestants, fournir aux indignes un accs direct la parole divine.

    Longtemps ces donnes, quand elles parvenaient en Europe, restrent d'une tranget irrductible, faisant seulementfigure de curiosit: elles subissaient un sort analogue celui que les objets de provenance ethnologique connurentjusqu'au milieu du dix-neuvime sicle, qui voisinaient dans des cabinets de curiosits avec divers monstres ou desmerveilles de la nature. Il n'y avait, la lettre, pas de place pour ces langues, dans la mesure o la profondeurtemporelle alloue l'espce humaine en fonction d'une cration du monde de frache date (-4004 av. JC selon certainscalculs) [NOTE [C'est le cas de James Ussher (1581-1656), archevque dArmagh, en Irlande, qui, en 1650, dans saChronologie sacre, affirmait que la Cration eut lieu, le 23 octobre de cette anne, 9 heures du soir!]] et l'obligationde postuler, d'aprs la Bible, une monogense, avec l'hbreu comme langue-mre, s'appliquaient dj fort mal auxlangues d'Europe, sinon au prix d'tymologies forces.

    Pourtant, l'accumulation croissante des descriptions linguistiques en provenance du monde entier rendait d'une partintenable, vu leur diversit, de traiter toutes ces langues "exotiques" comme ayant une identit originelle, et, d'autrepart, indispensable d'introduire un ordre dans cette profusion chaotique. Certes on pouvait toujours se contenter d'unesimple numration, et rpartir les langues selon des critres gographiques, en les illustrant de la traduction du NotrePre, car cette approche fut encore, au seuil du dix-neuvime sicle, celle d'un recueil de prs de 500 langues, paru en

  • 4

    Allemagne et intitul Mithridate [NOTE [Du nom du