LA CHIMIE DE LA PERCEPTION 2013/02 COURS Chimie... · LA CHIMIE DE LA PERCEPTION VISUELLE ... TP...

download LA CHIMIE DE LA PERCEPTION 2013/02 COURS Chimie... · LA CHIMIE DE LA PERCEPTION VISUELLE ... TP Transmission

of 67

  • date post

    15-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LA CHIMIE DE LA PERCEPTION 2013/02 COURS Chimie... · LA CHIMIE DE LA PERCEPTION VISUELLE ... TP...

  • LA CHIMIE DE LA PERCEPTION

    VISUELLE

  • il droit il gauche

    Nerf optique

    Chiasma

    optique

    Cortex visuel

    Corps genouills latraux

  • LA CHIMIE DE LA PERCEPTION VISUELLE

    I. LES SYNAPSES, DES RELAIS CHIMIQUES ENTRE NEURONES

    DEF : On appelle synapse une zone de contact entre deux neurones o la transmission du message nerveux est de nature chimique

    TP Transmission synaptique

  • Si on stimule en .., on enregistre un message nerveux en . mais pas en ..

    Si on stimule en .., on enregistre un message nerveux en .

    On peut donc en dduire que

  • Si on stimule en 1 on enregistre un message nerveux en C et D mais pas en A et B

    Si on stimule en 2 on enregistre un message nerveux en A, B, C et D

    On peut donc en dduire quau niveau de la synapse, le message est toujours transmis du neurone N1 au neurone N2. Il y a donc une polarit de la synapse.

  • Synapse neuro-neuronique de rat vue au microscope lectronique

  • A : Synapse au repos B : Synapse lors de larrive du message nerveux (Photos MET)

  • 2

    1

    5

    3 6

    4

  • 1 2

    3 4

  • 1

    Message nerveux

    Arrive du message nerveux prsynaptique

  • 1 2

    Message nerveux

    Libration du neurotransmetteur dans la fente synaptique Arrive du message

    nerveux prsynaptique

  • 1 2

    3

    Message nerveux

    Message nerveux

    Fixation du neurotransmetteur sur des rcepteurs membranaires du neurone post-synaptique

    Arrive du message nerveux prsynaptique

    Libration du neurotransmetteur dans la fente synaptique

  • 1 2

    3 4

    Message nerveux

    Message nerveux

    Arrive du message nerveux prsynaptique

    Libration du neurotransmetteur dans la fente synaptique

    Fixation du neurotransmetteur sur des rcepteurs membranaires du neurone post-synaptique

    Dgradation ou recyclage du neurotransmetteur

  • I. LES SYNAPSES, DES RELAIS CHIMIQUES ENTRE NEURONES

    Le message nerveux est un message de nature lectrique qui se propage le long dun neurone. La transmission du message dun neurone lautre ne peut pas se faire de faon lectrique. Cest un message de nature chimique qui prend le relai :

  • I. LES SYNAPSES, DES RELAIS CHIMIQUES ENTRE NEURONES

    Larrive du message nerveux lextrmit du neurone pr-synaptique dclenche la libration de messagers chimiques, les neurotransmetteurs, dans lespace qui spare les deux neurones (fente synaptique)

  • I. LES SYNAPSES, DES RELAIS CHIMIQUES ENTRE NEURONES

    Ces neurotransmetteurs vont se fixer sur des rcepteurs spcifiques de la membrane du neurone post-synaptique. Cela provoque la naissance dun nouveau message nerveux.

  • I. LES SYNAPSES, DES RELAIS CHIMIQUES ENTRE NEURONES

    Aprs avoir agit, les neurotransmetteurs sont recycls (recapture par lextrmite pr-synaptique) ou dtruits pour permettre le passage dun nouveau message nerveux. Remarque : Selon le type de neurone, il existe diffrents neurotransmetteurs. Au niveau du cerveau, le neurotransmetteur qui intervient dans la transmission du message nerveux visuel est la srotonine.

  • II. DES SUBSTANCES QUI PERTURBENT LA COMMUNICATION NERVEUSE

  • Le psychdlisme est un mouvement artistique, apparu dans le milieu des annes 1960, qui s'inspire des perceptions sensorielles (visuelles et auditives) ressenties sous l'effet des drogues hallucinognes.

  • Chanson des Beatles: Lucy in the Sky of Diamonds

    La chanson dpeint un paysage psychdlique. John Lennon a dclar avoir trouv sa source dinspiration dans le livre Alice au pays des merveilles . En 2004, Paul Mc Cartney dclarait il est assez vident que cette chanson a t inspire par le LSD Selon le biographe Mark Lewisohn, cest probablement le LSD qui est lorigine de toute cette imagerie colore sortie de lesprit de John Lennon. La chanson a inspir de nombreux artistes qui ont ralis des uvres graphiques

  • De nombreux artistes ont consomm du LSD, notamment Jim Morrison du groupe The Doors, Syd Barret, membre fondateur du groupe anglais Pink Floyd, les Beatles , Bob Dylan ou encore Jimi Hendrix et les Rolling Stones. Ainsi, il a t influent dans la cration musicale ds la fin des annes 1960, notamment dans la cration et le dveloppement du rock et de la pop psychdlique.

    Jim Morrison (1943-1971)

    Jimi Hendrix (1942-1970)

  • Kurt Donald Cobain (1967-1994), chanteur et gutariste du groupe Nirvana. Durant les dernires annes de sa vie, Kurt Cobain a lutt contre sa dpendance l'hrone ainsi que la pression des mdias. Il est retrouv mort dans sa maison de Seattle le 8 avril 1994 ; malgr la polmique, la cause officielle de son dcs est un suicide d'une balle dans la tte.

  • Baudelaire publie en 1860 Les Paradis artificiels, essai dans lequel il aborde la relation entre la cration potique et les drogues. Loin de se faire lapologiste du haschisch, considr comme une consolation, il dcrit avec prcision laction physique et psychique du produit consomm. Il ne cache rien des volupts ni des tortures de lopium. Le titre de Paradis artificiels montre quil nest pas dupe du caractre illusoire et drisoire de ce paradis. Il dcrit de manire particulirement prcise les mauvais effets de cette drogue : Lhomme qui, stant livr longtemps lopium ou au haschich, a pu trouver, affaibli comme il ltait par lhabitude de son servage, lnergie ncessaire pour se dlivrer, mapparat comme un prisonnier vad.

    Rsine de cannabis (haschisch)

    Opium, extrait du latex du pavot

    Charles Baudelaire (1821-1867)

  • Champignons hallucinognes

    La psilocybine est contenue dans des champignons hallucinognes. Son mode d'action est voisin de celui du LSD. Parmi ses divers effets elle induit des distorsions visuelles ou auditives, provoque des visions extraordinairement colores, en mouvements kalidoscopiques o l'usager se perd dans un monde imaginaire.

    Molcule de psilobycine

    Psilocybe mexicana (Mexique)

  • Ecstasy

    L'ecstasy contient une molcule de la famille chimique des amphtamines, la MDMA (mthylnedioxymtamphtamine), responsable des effets psychoactifs qui combinent certains effets des stimulants et ceux des hallucinognes. L'ecstasy se prsente gnralement sous la forme de comprims de couleurs et de formes varies, orns d'un motif ou d'un logo qui change rgulirement. Le contenu d'un comprim prsent comme tant de l'ecstasy est souvent incertain : neuf fois sur dix lors des analyses toxicologiques, les comprims contiennent bien des molcules amphtaminiques (de la MDMA dans 85 % des cas), mais on trouve aussi de la cafine, des mdicaments, des sucres et liants divers.

  • La consommation de drogues: Quelques chiffres

  • Cannabis

  • Cannabis

  • Cocane

  • Ecstasy

  • II. DES SUBSTANCES QUI PERTURBENT LA COMMUNICATION NERVEUSE

    Certaines drogues entrainent des hallucinations. On peut donc supposer quelles perturbent la perception visuelle. Comme il sagit de molcules chimiques, on en dduit quelles agissent au niveau des synapses.

    A. Effet des drogues sur la transmission synaptique

    Exercice : LSD

  • Fonctionnement de la synapse dopamine

    : les vsicules synaptiques contenant la dopamine fusionnent avec la membrane prsynaptique et souvrent, librant leur contenu dans lespace synaptique

    : la dopamine diffuse dans lespace synaptique (milieu extracellulaire) et se lie des rcepteurs membranaires du neurone postsynaptique

    : la dopamine extracellulaire est recapture lintrieur du neurone prsynaptique grce des rcepteurs membranaires

    : la dopamine extracellulaire est dgrade par des enzymes dans lespace synaptique

  • LSD

    Fixation du LSD sur les rcepteurs srotonine stimulation augmente du neurone post-synaptique Hallucinations

  • I. DES SUBSTANCES QUI PERTURBENT LA COMMUNICATION NERVEUSE

    Certaines drogues entrainent des hallucinations. On peut donc supposer quelles perturbent la perception visuelle. Comme il sagit de molcules chimiques, on en dduit quelles agissent au niveau des synapses.

  • I. DES SUBSTANCES QUI PERTURBENT LA COMMUNICATION NERVEUSE

    A. Effet des drogues sur la transmission synaptique

    1. Une drogue peut se substituer un neurotransmetteur

    La srotonine est l'un des nombreux neurotransmetteurs prsents naturellement dans lorganisme. Elle intervient dans diverses fonctions crbrales (perception visuelle, humeur, motivit, sommeil...). La structure du LSD est voisine de celle de la srotonine. Ainsi ces molcules peuvent se fixer sur les rcepteurs srotonine, ce qui dclenche des messages nerveux visuels sans qu'aucune stimulation n'ait eu lieu.

  • I. DES SUBSTANCES QUI PERTURBENT LA COMMUNICATION NERVEUSE

    A. Effet des drogues sur la transmission synaptique

    1. Une drogue peut se substituer un neurotransmetteur

    La psilocybine des champignons hallucinognes a un mode d'action voisin. Le cannabis et les opiodes (morphine, hrone...) agissent de manire comparable mais avec d'autres neurotransmetteurs. La consommation de cannabis se traduit par une perception exacerbe des sons et perturbe la vision.

    Conclusion : Une drogue agit en renforant laction dun neurotransmetteur mais elle peut aussi diminuer leur action en limitant la transmission du message nerveux.

  • 2. Une drogue peut empcher la recapture d'un neurotransmetteur

    A. Effet des drogues sur la transmission synaptique

    1. Une drogue peut se substituer un neurotransmetteur

    Exercice : Ecstasy