Journée Interbiologistes Jeudi 03 février 2011 1 ère partie Etats des lieux 2010

download Journée Interbiologistes Jeudi 03 février 2011 1 ère  partie Etats des lieux 2010

of 24

  • date post

    24-Feb-2016
  • Category

    Documents

  • view

    29
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Journée Interbiologistes Jeudi 03 février 2011 BIOLOGIE 2010/ 2011 : QUEL TSUNAMI ! Philippe TABOULET Expert-comptable, Commissaire aux comptes T : 01.69.35.57.13 – F: 01.60.19.69.15 philippe.taboulet@arc-conseils.com. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Journée Interbiologistes Jeudi 03 février 2011 1 ère partie Etats des lieux 2010

Diapositive 1

Journe Interbiologistes

Jeudi 03 fvrier 2011

BIOLOGIE 2010/ 2011: QUEL TSUNAMI!

Philippe TABOULET Expert-comptable, Commissaire aux comptesT : 01.69.35.57.13 F: 01.60.19.69.15philippe.taboulet@arc-conseils.com1Philippe TABOULET1Journe Interbiologistes

Jeudi 03 fvrier 2011

1re partie

Etats des lieux 20102Philippe TABOULET2Etat des lieux de la Biologie :

avant le 13/01/10 : les germes de la rvolution

loi 1975, loi 1990 + dcret 1992, volution du 5-1, loi de 2006 sur les plus-values pour dpart en retraite

Des rgles dorganisation stricte fondes sur lunit de biologie dfinie comme le laboratoire (personnel, matriels, transmission analyses)

Des rapports successifs pour une restructuration : IGAS et Ballereau notamment

Un mtier qui volue profondment avec les solutions techniques : automates, MAD, informatique

Une croissance interne qui sessouffle : de 2 chiffres on tend vers la stagnation, effet nomenclature et effet prescription se compensent (CA = P x Q) - il faut aller chercher la croissance externe

Des acteurs qui anticipent, dautres qui attendent les premiers groupements libraux se constituent, les financiers pointent le nez (et le portefeuille)

Des rentabilits diffrentes entre les structures parfois surprenantes suivant les choix dorganisation technique : production interne, production externalise via SCM ou contrats collaboration, masse salariale , nombre dassocis, cot des locaux; Mais la qualit devient obligatoire pour TOUS.

EN TOUT ETAT DE CAUSE UN PRICING DES LBM QUI SENVOLE REGLE DU COPIER-COLLER !

3Philippe TABOULET3 Etat des lieux de la Biologie : la boite de Pandore est ouverte ! La course aux tubes est lance !

aprs le 13/01/10 : une nouvelle dfinition du LBM ou un nouveau business model

Constitution dune plateforme danalyses concentrant la production (lusine)

Standardisation des process pour garantir une qualit de service homogne entre les sites et le PT

Extension sur les diffrents segments dactivits (agro-alimentaire, assurances, PMA, industrie et RD)

Reprise des analyses spcialises

Optimisation de la localisation des sites et de leur zone de chalandise

Biologistes fdrateurs : gestion dune quipe de biologistes, relation avec les mdecins prescripteurs, slection des solutions techniques, matrise de lEBE. Le DREAM LEADER est arriv.

4Philippe TABOULET4 Etat des lieux de la Biologie : la boite de Pandore est ouverte ! La course aux tubes est lance !

Des prix de transaction qui peuvent se comprendre si on raisonne en industriel :

- Que cote votre pr-analytique ou lanalyse de la fonction approvisionnement du PT ?

Analyse ncessaire des cots fixes et variables : locaux, secrtariat, frais de structure, infirmires; prlvements sur sites et process de transmission. Une rationalisation des sites pour quel cot en pourcentage de votre activit ?

- Que cote votre analytique ou lanalyse de la fonction production du PT (lusine)

Le biologiste du PT devient un directeur dusine, un ingnieur la recherche du meilleur rapport : qualit/cot.

Une interrogation maitriser : le rle des biologistes dans cette nouvelle organisation

5Philippe TABOULET5Etat des lieux de la Biologie : la boite de Pandore est ouverte ! La course aux tubes est lance !

Un march attractif :

un march de + de 4 milliards2,5% des dpenses de santCroissance soutenue de 4% par an depuis 15 ansDes perspectives de dveloppement : dmographie, innovation, essor des pr-diagnostics EBE avant associs de lordre d1/3 du CA (mais attention lorganisation technique des LBM)Besoin en Fonds de Roulement ngatifSecteur atomis : peu dacteurs + de 30 M de CAUne potentialit de services diversifis tous les acteurs conomiques et non pas seulement la clientle de ville

Un remodelage important horizon 5 ans :

Pression sur les prix : nouvelle nomenclature 2011 proccupante Evolution de lenvironnement rglementaire : calendrier de laccrditation 2013/2016 Pyramide des ges propices aux transmissionsRecherche dacteurs majeurs au niveau local, rgional et nationalPour mmoire une fiscalit du capital qui salignera rapidement sur celle du travail 6Philippe TABOULET6Etat des lieux de la Biologie : la boite de Pandore est ouverte ! La course aux tubes est lance !

des opportunits pour les acteurs bancaires et financiers :

Besoins de financements pour des investissements corporels (PT et immobilier), incorporels (LBM) et financiers (autres SEL) cest le rle de vos banquiers classiques

Des entres de financiers pour complter les besoins bancaires classiques qui travaillent soit pour eux-mmes ( lexemple des oprateurs de cliniques), soit en accompagnement des biologistes libraux (investisseurs indirects du CAC 40). Quelques noms bien connus ! Cest lentre du capital dveloppement7Philippe TABOULET7Cartographie des Biologistes 2010 - 2011 :

Retraits et retraitables : lge dor take the money and run

Environnement bni pour les cessions : Exonration des plus-values pour dpart la retraite, loi HPST et ordonnance imposant la qualit. Les vendeurs ont la main face la course aux volumes des acheteurs.

Opportunistes: passage par la case dpart du Monopoly

Montisation dun patrimoine professionnel pour protger une vie prive avec une continuit de travail salari quasi 100 K annuel (pas si mal quand mme !)

Biologistes libraux: soyons groupir

Linertie, le confort ou lindividualisme ont une fin. Lquation infernale : nomenclature, qualit, productivit pousse au regroupement acclr mais lexercice est redoutable tant les situations de dpart sont souvent diffrentes. Qui fricote avec qui ?

8Philippe TABOULET8Cartographie des Biologistes 2010 :

Chanes de biologistes libraux : Big is beautifull ?

Une recherche de position dominante locale : fusion, achat de confrres mais attention la gouvernance et lutilisation des cash flow de la Sel qui ne peuvent servir rembourser la fois des emprunts de SEL et lachat de parts. Un mlange de tempraments : entrepreneurs, besogneux, passifs

Chanes nationales capitaux financiers : la politique des forts de Vauban

Objectif au moins 10% de part de march; la mise en uvre du compas 1 h de transport; Un compte dexploitation optimis pour distinguer la production de lapprovisionnement; une valeur reposant sur un multiple de lEBE (aprs rmunration titulaires) + trsorerie dette financire. Mais tout le monde veut 10% du march, la mathmatique va devoir faire des miracles !

Family office : un cocktail biologistes-financiers 75/25 mais jusqu quand ?

Booster la croissance par acquisition rapide de LBM sans la contrainte du remboursement bancaire immdiat.

Apport de fonds mezzanine, professionnalisation de la gouvernance, liquidit aux associs retrayants, comptence de ngociation et dingnierie financire mais surtout viter la dilution de lactionnariat et maximiser un EBE caractrisant une potentialit de valeur. Et aprs tout le monde gagne ? Qui reprend le Mistigri ?9Une concentration vidente, peu de place pour les individuels et jeunes biologistesPhilippe TABOULET9Lexpert-comptable : piges et conseils du regroupement

Ma recommandation fondamentale :

Se connaitre : intuitu personae Ne pas tre trop nombreux Ne pas tre trop diffrents Valider son projet mdical : 1 +1 = 3

Mais ce nest pas ce que lon voit sur le terrain cela explique le fricotage dun jour

Le calendrier : au moins 2 fois 6 mois

Avant prparer le protocole daccord ; projet mdical, rapport financier, ingnierie de la parit dans le capital, aspects fiscaux, rglement intrieur et pacte dassocis, retrait dassoci (s) Apres : mettre en uvre la fusion une date convenue ce qui suppose : situation ou bilan, commissaire la fusion, traite de fusion ou dapport, ARS et Conseil de lordre, AGE de fusion. Le montage peut varier suivant quil y a ou non rtroactivit fiscale et la forme juridique et fiscale dexercice de dpart.

Donc :

Glissement du temps, je discute, tu discutes, nous discutons

10Philippe TABOULET10Lexpert-comptable : piges et conseils du regroupement

Quels sont les sujets sensibles ?

Le projet mdical : dfinition, implantation du PT, organisation et qualit pralable et prvisible de la production, rle des biologistes, temps de travail, un changement de mentalit : on travaille pour le LBM et non pour son site.

La valorisation : un rsultat loi de 1975 vers un rsultat ordonnance 2010

Dans une conjoncture dflationniste de la nomenclature, avec une centralisation de la production, ce sont les volumes qui crent la valeur (et amortissent les investissements). Il faut donc harmoniser lensemble des contrats (Thme 2 ans en pratique) =>Lobjectif est un REX unifi.

Or si les rentabilits initiales sont diffrentes, les rmunrations des titulaires le sont aussi. Il faut donc comprendre pourquoi les rsultats diffrent et valider si ce delta est prenne ou non.

Les pertes de rmunration sont donc possibles et significatives pour certains. Les contraintes individuelles peuvent bloquer le process.

La base de la valorisation passe fondamentalement par le volume et le ratio de productivit (CA / Nb de bio)

- Les clientles : valorisation et prennit des contrats spcifiques (clinique par exemple)

La politique de rmunration pralable : voir mon intervention sur la gouvernance mais que faire : rentabilit du capital, rmunration du travail, part de linvestissement ? Quelle place pour les holdings ?

11Philippe TABOULET11Lexpert-comptable : piges et conseils du regroupement

Quels sont les sujets sensibles (suite) ?

Les hommes et l