Journal Agrovif 2010

Journal Agrovif 2010
Journal Agrovif 2010
Journal Agrovif 2010
Journal Agrovif 2010
download Journal Agrovif 2010

of 4

  • date post

    08-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Journal Agrovif 2010

Transcript of Journal Agrovif 2010

  • Bilan et perspectives des journes Agrovif des 8 et 9 juin 2010

    un des axes damlioration les plus populaires lorsquon pense dveloppement durable consiste diminuer lutilisation des docu-ments papier. Cest ce qui a t prsent sur le point de rencontre atelier zro papier , illustr par les rflexions en cours chez La Mie Cline .

    Le sujet a aussi t trait sous des angles diffrents : la logistique et le transport, limpact environnemental des produits.

    Lun des temps forts de cette dition fut la table ronde anime par Olivier BITOun, journaliste et ancien chef de rubrique du magazine LSA, sur le thme Dveloppe-ment durable, sommes nous concerns . Loccasion aussi de rappeler le lancement du club ECOVIF dont les entreprises membres contribueront aux rflexions sur le dveloppement durable.

    Le dveloppement durable a la cote

    Un espace partenaires ddi aux prsentations et aux dmonstrations

    AGRoVIF 2010 a rserv un espace ddi aux dmons-

    trations et prsentations des partenaires.

    VERSA a prsent sa gamme EZ, et notamment la solution EZ-Check qui permet de lire une palette en quelques secondes. une nouveaut cette anne : la lecture du code barres 2D.

    PSIOn-TEKLOGIX et Frquentiel ont dmontr les avantages de la RFID par des jeux dinventaires :

    Frquentiel proposait une dmonstration trs concrte de suivi de contenant avec lidentifica-tion dun roll. PSIOn-TEKLOGIX a prsent une application vocale dclatement de palettes, mettant en avant la rapidit et la fiabilit des process.

    Pour clore la journe, IBM prsentait la toute nouvelle gnration des Power Systems : Power7, des systmes plus intelligents la pointe de la technologie dans un esprit dveloppe-ment durable .

    Le dveloppement durable lhonneur cette anne aux journes Agrovif.

    "Le journal dAgrov

    if"

    sommaireTable ronde dveloppement durablesommes-nous tous concerns ? ............p2

    Lancement du club ECOVIF .......p2

    Quatre points de rencontresur lefficacit industrielle .......................p2

    Session dirigeants .........................p3

    Planification ...................................p3

    ERP en mode Saas : se concentrer sur son mtier en toute scurit ! ............p3

    2 autres points de rencontre....p3

    Tracer, anticiper, matriser lempreinte carbone .................p4

    Les dmarches collaboratives :de forts gisements de progrs... ..............p4

    Techno .............................................p4

    Les axes dinvestissementsur le futur... .........................................p4

    Agrovif Web TV ............................p4

    Vous nous avez manqu... .....p4

    MERALLIANCE VIF : la qute de lexcellence : sur lespace partenaires, Laurent JAMIER (MERALLIANCE) et Didier HAMoN (VIF) prsentent le dossier nomin aux RoIS de la supply chain 2010.

    Le dveloppement durable devient un critre supplmentaire pour laide la dcision

    Vive le R.O.I. !Le temps est pass o les entreprises pouvaient se payer des systmes informatiques juste parce quils sont prestigieux. La crise aidant, elles ont besoin

    defficacit, de rentabilit, et doutils qui leur apportent efficacit et ren-tabilit. Le temps est venu de faire le bi-lan du retour sur investissement informatique (en anglais, R.O.I.). Cest l o souvrir, changer, chercher les acteurs les plus affts, les plus porteurs de R.O.I., devient un gage majeur de russite.

    VIF la compris, et depuis trois ans runit chaque anne des acteurs de premier plan, complmentaires, pour les mettre en contact, de la faon la plus libre et ouverte possible, avec les industriels de lagro.

    Le rsultat ? Je crois que les participants sont mieux placs que moi pour lapprcier, et je voudrais copier-coller le message reu de lun deux, Sylvain AGASSIS, P.D.G. de PRODAGuE, une belle affaire suisse dans le domaine des salades :

    oui jai t trs heureux davoir effectu le voyage, je reviens de ce sjour avec une valeur ajoute sur diffrents sujets :- Rencontre dautres directeurs du milieu agroalimentaire,- Dcouverte de vos projets en cours,- Echange et comparaison sur des sujets trs vastes (rentabilit, Dv. durable,...) qui permet de mieux focaliser les priorits,- Dveloppement relationnel avec vous et vos quipes.

    Merci tous ceux qui ont fait le dtour cette anne et rendez-vous en 2011.

    Bertrand VigNoN

  • Passionnante, la table ronde sur le dvelop-pement durable et ltiquetage carbone,

    anime par le journaliste olivier BItoUn

    Il tait entour de nicolas DOuZAIn, directeur de la FnICGV, Jean-Franois FEILLET, directeur dveloppement durable de la socit MERALLIAnCE, Thomas POCHER, adhrent du groupe LECLERC, directeur des magasins de Templeuve et Wattrelos et Bertrand VIGnOn, PDG de VIF.

    Dhabitude, les tables rondes, je trouve a plutt soporifique. Mais celle-l, ctait passionnant , entendait-on le soir au dner.

    Thomas POCHER a t trs clair : ce qui lintresse, et ce quil exprimente dans ses magasins depuis deux ans, cest fournir ses clients un guide sur lempreinte carbone des produits quil vend. Et quun produit vienne de chez X, Y ou Z, ce nest pas sa proccupation premire. Ce qui compte, cest de fidliser ses clients, et a marche : 80 % approuvent la dmarche, condition bien sr que a ne cote pas plus cher

    Jean-Franois FEILLET tmoigne en tant quindustriel. Ce quil cherche, cest se dmarquer de ses concurrents, et montrer quil progresse. On le comprend bien si on pense comme lui que lavenir privilgiera les produits les plus cologiques.

    nicolas DOuZAIn a dfendu sa profession. Par exemple, pourquoi faire porter la totalit de lempreinte carbone des bovins sur la viande, et pas sur le lait ? Cest son rle, ncessaire pour viter les drives.

    Bertrand VIGnOn est frapp par la similitude entre la question de ltiquetage carbone aujourdhui et celle de la traabilit dans les annes 90 : les entreprises qui ont senti le vent, qui ont anticip et nont pas cd la panique, sont celles qui sen sont les mieux sorties. Elles ont mme amlior leurs performances en matrisant mieux leurs flux matires. Le dveloppement durable, cest plus compliqu, mais cest comparable.

    Comment concilier ces quatre positions, toutes justifies ? Ctait tout lintrt de cette table ronde.

    ActuUn colloque ADEME/AFNoR a eu lieu le 8 juin sur ce sujet. Des groupes de rflexions nationaux et europens travaillent sur la question : ils devront prendre en compte toutes les contraintes de complexit de calcul de limpact carbone et des autres critres environnementaux ainsi que les aspects

    socio-conomiques du secteur. A noter que laffichage environnemental nest quune des 300 mesures du Grenelle de lenvironnement...Concernant laffichage environnemental, plusieurs formes sont possibles : affichage, tiquetage, bornes internet, affichage sur smart phones, site internet.

    Voir la table ronde dans son intgralit : www.AgrovifWebTV.com

    Table ronde dveloppement durable : "sommes-nous tous concerns ?"

    Fo

    cu

    s

    Vers un atelier zro papier En plus des conomies financires et des gains environnementaux, cela permet dtre plus ractif : le papier est de moins en moins adapt pour grer des flux professionnels temps rel et tendus. Lacclration des oprations commerciales lchelle mondiale et la rvolution internet crent de nouvelles normes de travail bases sur la dmatrialisation. Ce point de rencontre tait illustr par un reportage chez La Mie Cline retrouver sur www.AgrovifWebTV.com

    Sur deux autres points de rencontre, responsables qualit,

    responsables production ou directeurs industriels ont galement eu des informa-tions sur les plans de rappel et allergnes, pour rpondre aux besoins croissants des consommateurs, ou encore, avec la socit LASCOM, ils ont pu changer sur la chane de conception de nouveaux produits.

    La gestion des temps et des activits est un sujet qui proccupe les professionnels des industries agroalimen-taires, comme le confirme le grand nombre de participants ce point de rencontre. Co-anim par HOROQuARTZ et VIF, les socits DELIFRAnCE et KERLYS sont venues faire part de leur exprience.

    Nicolas GERARD, Chef de projet mthodes chez DELIFRANCE :

    Jai particip au point de rencontre sur la planification du personnel, sur loptimisation de la planification . Les questions des participants portaient sur Comment aborder la planification par rapport aux besoins du personnel, par rapport aux diffrents effectifs, par rapport aux besoins diffrents selon les produits. Egalement comment grer le personnel intrimaire .

    Voir linterview dans son intgralit : www.AgrovifWebTV.com

    Quatre points de rencontre

    sur lefficacit industrielle

    Lois Grenelle I et II, taxe carbone, tiquetage environ-nemental... AGRoVIF a t loccasion de faire un tat des lieux sur le dveloppement durable.

    Il faut proposer des solutions logicielles

    permettant aux industriels de mener

    bien leur politique environnementale. Le

    CLuB ECOVIF a pour objectif dchanger

    entre industriels et experts afin dimaginer

    des solutions informatiques qui rpondent

    prcisment aux besoins des industries

    agroalimentaires. Pour prendre une

    longueur davance : www.ecovif.fr

    1er sujet abord : laffichage environnemental

    des produits de grande consommation. La

    maquette prsente a reu un excellent

    accueil. Elle prfigure un module de suivi

    et pilotage dindicateurs environnementaux

    au niveau entreprise, et gestion des critres

    environnementaux des articles et produits

    (en lien avec la base de donnes de lADEME).

    Lancement du

    club ECOVIF

    D

    ve

    lop

    pe

    me

    nt

    du

    rab

    leE

    ffic

    ac

    it

    in

    du

    str

    iell

    e

    thomas PoChER adhrent du groupe LECLERC, directeu