Jean eudes oeuvres_completes_tome_6

download Jean eudes oeuvres_completes_tome_6

of 308

  • date post

    29-Nov-2014
  • Category

    Spiritual

  • view

    2.917
  • download

    2

Embed Size (px)

description

 

Transcript of Jean eudes oeuvres_completes_tome_6

  • 1. Saint Jean Eudesuvres compltes Tome 6 http://www.liberius.net
  • 2. Numris par cotejr8@videotron.caV1- LE COEUR ADMIRABLE DE LA TRES SACRE MERE DE DIEU ou LA DVOTION AU TRES SAINT COEUR DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE Contenant douze Livres Livres I-IV.V1-VINTRODUCTION Le Coeur admirable est le plus considrable des ouvrages du P. Eudes, et cest aussi celui oil explique de la manire la plus complte la dvotion aux Sacrs Coeurs de Jsus et de Marie, telle quil lacomprenait. A raison de son importance, nous ltudierons un peu plus longuement que les autres ouvragesdu Vnrable. Toutefois, dans cette Introduction, nous suivrons notre plan ordinaire, et nous traiteronssuccessivement: 1. de loccasion et de la publication; 2. du sujet; 3. de la doctrine;--4. des sources;--5. de limportance et de la valeur du Coeur admirable.I. --OCCASION ET PUBLICATION DU COEUR ADMIRABLE . Dans la Prface du Coeur admirable, le P. Eudes nous indique lui-mme la raison qui ledtermina crire son livre. La terre, dit-il, est pleine de saints livres, qui ont t composs la louange de la Mreadmirable, et en si grande quantit quun excellent auteur en rapporte plus de cinq mille. .. Mais je netrouve point de livres quon ait faits sur son trs aimable Coeur. Et cependant, cest ce quil y a de plusdigne, de plus noble et de plus admirable en cette divineV1-V1Vierge; et mme cest la source et lorigine de toutes ses grandeurs, ainsi que nous le ferons v o i rclairement ci-aprs. Cest pourquoi jai cru rendre service Notre-Seigneur et sa trs sainte Mre, etobliger ceux qui font profession de lhonorer et de laimer comme leur Souveraine et comme l e u rvritable Mre, de mettre ce livre au jour, pour exciter dans les coeurs de ceux qui le liront unevnration et dvotion particulire envers son trs aimable Coeur. Le Coeur admirable est donc le fruit de la dvotion singulire que le Vnrable avait pour lesaint Coeur de Marie. Cette dvotion remontait sa plus tendre enfance. Ds ce moment, il avait consacr auCoeur de Marie, son coeur, son corps, son me , et toutes ses dpendances et appartenances de son
  • 3. tre et de sa vie pour le temps et pour lternit 1. Cependant, avant 1643, le P. Eudes ne parlait querarement du Coeur de Marie, et, sous cette dnomination, il ne comprenait, croyons-nous, que le Coeurspirituel de la bienheureuse Vierge. On peut en dire autant de sa dvotion au Coeur de Jsus. En un sens, elle remonte aussi loinque sa dvotion au Coeur de Marie. En tudiant le Royaume de Jsus, nous avons vu que, de bonne heure, leVnrable avait fait de Jsus le centre de ses penses et de ses affections, et que ce quil honoraitprincipalement en Notre-Seigneur, ctait son esprit, sa vie intrieure, et surtout son ardent amourpour son Pre et pour nous, en un mot ce quil appela plus tard le Coeur spirituel de lHomme-Dieu. Peu peu, la dvotion du P. Eudes se fixa dune manire habituelle sur les Sacrs Coeurs deJsus et de Marie, et elle stendit la fois leur Coeur corporelV1-V11et leur Coeur spirituel. II y eut cela plus dune cause. Les rflexions du Vnrable et les attraits de lagrce y furent pour beaucoup. Les crits de sainte Gertrude, et surtout ceux de sainte Mechtilde et desainte Brigitte y contriburent aussi. Les biographes du P. Eudes le dclarent expressment2 , et lusageque le Vnrable fait des rvlations de ces Saintes en est dj une preuve convaincante. Il est possibleaussi quil ait reu dune manire surnaturelle la mission dtablir le culte des Sacrs Coeurs. Sur cepoint, toutefois, nous ne trouvons, dans ses ouvrages et dans ceux de ses biographes, que des indicationsassez vagues, qui ne nous permettent de rien affirmer de certain 3. Il est difficile galement de dire avec prcision quelle poque le Vnrable commena rendre aux Sacrs Coeurs un culte spcial. Il est certainV1-V111pourtant que, ds quil songea instituer lOrdre de Notre-Dame de Charit, la pense lui vint de le ddierau Saint Coeur de Marie 4, et nous savons que les commencements de cet institut remontent 1641. Deux ans plus tard, le P. Eudes institua la Congrgation de Jsus et Marie. Il lui donna pourpatrons les Sacrs Coeurs de Jsus et de Marie, dont il commena ds lors organiser le culte. Ds cemoment, en effet, il fit rciter chaque jour, dans ses deux instituts, une salutation en leur honneur, l AveCor sanctissimum 5. Il voulut, de plus, que dans sa Congrgation, on termint tous les exercices decommunaut par le Benedictum sit Cor amantissum. Il ne tarda pas, dailleurs, tablir, en lhonneur du1 Coeur admirable, lvation du dbut.2 Martine-Lecointe, Vie du P. Eudes, tome 2, p.404.3 Voir les textes dans louvrage du R. P. Le Dor, Les Sacrs Coeurs et le V. J. Eudes, tome 1, p. 45sq.; et dans le P. Boulay, Vie du V. J. Eudes, tome I, p. 362 sq. Le R. P. Le Dor sest efforc deprouver que Dieu se servit de lintermdiaire de Marie des Valles pour confier au P. Eudes la missiondtablir la dvotion aux Sacrs Coeurs. Dautres pensent, au contraire, que ce fut Marie des Vallesqui reut cette dvotion du Vnrable. Deux choses sont certaines, cest que jamais les anciensbiographes du P. Eudes nont attribu a Marie des Valles aucune influence sur ltablissement de ladvotion aux Sacrs Coeurs, et que, jusquici, on na cit aucun texte prcis du P. Eudes lui-mme quioblige ladmettre. Il n y a de formels, dans ce sens, que quelques assertions des adversaires duVnrable, qui visaient discrditer sa dvotion. Qui voudrait sy fier? Dans le manuscrit de Qubec,Vie admirable de Marie des Valles, qui parat tre un abrg de la Vie crite par le P. Eudes lui-mme, et malheureusement perdue, on lit ce qui suit, liv. 7, ch. 3: La Soeur Marie ayant su quequelques personnes murmuraient contre la fte du trs saint Coeur de la B. Vierge, qui se fait le 8fvrier, elle en parla Notre-Seigneur, qui lui dit que ctait lui qui lavait inspire, et quilchtirait ceux qui sy opposeraient. Ces paroles laissent bien supposer que linspiration ntait pasvenue au serviteur de Dieu par lintermdiaire de la pieuse voyante.4 Constitutions des Religieuses de N.-D. de Charit, Souhaits.5 Martine-Lecointe, Vie du P. Eudes, tome II, p. 406.
  • 4. Coeur de Marie, une fte solennelle, fixe dabord au 20 octobre, puis, partir de 1647, au 8 fvrier 6. I lavait compos pour cette fte une messe et un office propres. Durant une mission quil prchait Autun,en 1648, il les fit imprimer, avec lapprobation de lOrdinaire, en y ajoutant une messe et un office pourla fte de son saint Nom, et deux courtes notices sur les Salutations, Ave Cor sanctissimum, et Ave MariaFilia Dei Patris. La fte du Coeur de Marie fut clbre solennellement dans la cathdrale dAutun en1648. Encourag par ce succs, le P. Eudes sollicita et obtint pour son livre et ses offices desapprobations nouvelles, et il russit faire accepter la fte du Coeur de Marie dans plusieurscommunauts religieuses et dans quelques diocses. Le petit livre imprim Autun fut vite puis. Le Vnrable le rdita Caen en 1650 eten 1663, en y ajoutant quelques considrations sur la dvotionV1-1Xau saint Coeur de Marie, une neuvaine de Litanies et quelques autres prires quil avait composes en sonhonneur. Ce ntait, dailleurs, quun essai, et, dans ldition de 1663, lauteur annonait un ouvrage plusconsidrable, o il traiterait fond de sa chre dvotion. Si vous aimez vritablement le tout aimable Coeur de la Mre de belle dilection, d i s a i t - i ldans un avis au lecteur, vous serez bien aise de savoir que ce qui en est crit ci-aprs, nest quunchantillon dune plus grande pice, et une petite partie dun livre beaucoup plus ample que celui-ci, quejai commenc depuis quelque temps, et que jai grand dsir dachever, sil plat Dieu. Louvrage en question est le Coeur admirable. On voit quil tait dj commenc en 1663, etque le P. Eudes avait un grand dsir de pouvoir lachever. Cependant, il projetait aussi ltablissement dune fte en lhonneur du Coeur de Jsus. Acette fin, il composa un office et une messe quil fit approuver par les vques qui lui avaient confi ladirection de leurs Sminaires, et, en 1672, il adressa ses enfants une circulaire triomphante o il lesinvitait clbrer solennellement, le 20 octobre, la fte du divin Coeur de Jsus. Il leur demandaitexpressment dy convoquer le peuple et dy prcher. Ds lanne 1670, il soumettait lapprobation des docteurs Le Goux, de Blanger etTrousseville un trait de la Dvotion au Coeur adorable de Jsus 7, qui jusquici na pu tre retrouv. Laperte, dailleurs, nen est regrettable quau point de vue historique; car le Vnrable a reproduit, dans ledouzime livre du Coeur admirable, toutes les ides quil avait dabord exposes dans ce petit trait.V1-X Cependant le saint missionnaire travaillait avec persvrance la composition de son grandouvrage. Dans l Enfance admirable, qui parut, comme lon sait, en 1676, il demandait Marie de l u iobtenir la grce de lachever avant de mourir. Trois ans auparavant, le 20 mai 1673, il avait obtenu, pour la publication du Mmorial del