I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi1 CAS DE LENTREPRISE SMOBY Animateur Animateur : Abdelhay...

Click here to load reader

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    119
  • download

    6

Embed Size (px)

Transcript of I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi1 CAS DE LENTREPRISE SMOBY Animateur Animateur : Abdelhay...

  • Page 1
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi1 CAS DE LENTREPRISE SMOBY Animateur Animateur : Abdelhay BENABDELHADI
  • Page 2
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi2 SMOBY : les trois niveaux de la segmentation 1er niveau : la macro- segmentation. La base stratgique 2me niveau : la meso- segmentation. Les DAS 3me niveau : la micro- segmentation. La segmentation marketing JOUETSEMBALLAGES TECHNOLOGIE DES MATIERES PLASTIQUES NURSERYMAXI EstagnonsHaut poids molculaires Sur-mesure Lubrifiants
  • Page 3
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi3
  • Page 4
  • 4 Les trois niveaux de la segmentation Entre bases stratgiques, il nexiste ni partage de ressources ni transfert de comptences (aucune synergie = diversification non relie) DAS = sous-ensemble dactivits, ayant des FCS semblables entre lesquels existent un partage de ressources et un transfert de comptences (effet de synergie = diversification relie) DAS 1.1 Base stratgique 1 Base stratgique 2 DAS 1.1 DAS 2.1 DAS 2.1 Couples Produit / march Couples Produit / march Couples Produit / march Couples Produit / march
  • Page 5
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi5 Les trois pivots de la diversification DAS TECHNOLOGIE (COMMENT?) FONCTION (QUOI?) CLIENTELE (QUI?)
  • Page 6
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi6 La diversification relie Diversification par la technologie (1er pivot) TECHNOLOGIE (COMMENT?) FONCTION (QUOI?) CLIENTELE (QUI?)
  • Page 7
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi7 Partage de ressources et transferts de comptences Partage de ressources Transfert de comptences Dfinition Lentreprise regroupe une ressource commune plusieurs activits Lentreprise transfre un savoir- faire de gestion (technologique, marketing) entre les activits Caractristiques Relations tangibles : quipements (ou infrastructure) partags Relations intangibles: uniquement dplacement de personnel
  • Page 8
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi8 Sources de partage de ressources entre deux activits lments de la chane de valeur Source de partage de ressources Approvisionnements Approvisionnements communs en matires premires Approvisionnements communs en composants Approvisionnements communs en moyens de production Recherche & dveloppement Recherche fondamentale commune Technologie de produit commune Technologie de process commune Interface entre produits Production Procdures similaire dassemblage Procdures similaires de contrle de qualit Mmes quipements de production
  • Page 9
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi9 Sources de partage de ressources entre deux activits lments de la chane de valeur Source de partage de ressources Logistique Localisation commune des sources dapprovisionnement Mme circuit de distribution Mmes sites de production Mmes sites de stockage Marketing Clients communs Circuits de distribution communs tendue gographique similaire du march Force de vente Clients communs Circuits de distribution commun tendue gographique similaire du march Services associs Clients communs
  • Page 10
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi10 Lanalyse concurrentielle ConcurrentsOrigineProduits recenss / dominants CA / PDM Remarques NintendoJaponJeux lectroniques Leader : 3.8 Mds de $ Stratgie offensive Hasbro (marque : Milton Bradley) Etats- Unis Jeux vidoSuiveur : 1.4 Mds de $ Pntration dun nouveau march : jeux de socits Mattel Etats- Unis 3me fabricant mondial Rachat de la PME franaise Corolle trs performante Activit industrielle au Portugal
  • Page 11
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi11 Lanalyse concurrentielle ConcurrentsOrigineProduits recenss / dominants CA / PDMRemarques LgosDanemarkJouets 1er ge 300 mls en France Fisher-PriceEtats-UnisJouets 1er ge 250 mls en France PlaymobilAllemagneJouets 1er ge 170 mls en France
  • Page 12
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi12 Lanalyse concurrentielle ConcurrentsOrigineProduits recenss / dominants CA / PDMRemarques MajorettesFranceVoiture miniature Leaders des producteurs franais de jouets 70% des ventes lexport Position concurrentielle de plus en plus difficile dfendre BrechetFranceJeux pour le 1er ge (camions, porteurs) 250 mls de francs dont 50% lexportation Rachat de Tri-Ang son principal concurrent anglais 50% du CA lexport est ralis en GB
  • Page 13
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi13 Lanalyse concurrentielle ConcurrentsOrigineProduits recenss / dominants CA / PDMRemarques ClairboisFrancePousseurs et tracteurs de grand volume 250 mls de francs dont 50% lexportation Rachat de Tri-Ang son principal concurrent anglais 50% du CA lexport est ralis en GB MonneretFrancePaby-foot185 mls de francs Augmentation du CA lexport de 55%
  • Page 14
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi14 Synthse (Groupe stratgique) Intensit marketing Couverture gographique Grandes multinationale NINTENDO Groupe auquel appartient SMOBY (DAS : jouets)
  • Page 15
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi15 Le diagnostic stratgique : DAS Jouets Le march europen pour le jouet est le plus gros march au monde Le budget accord lachat de jouets varie considrablement dun pays lautre Stagnation des ventes (saturation de la demande) Chute de natalit Inexistence des marchs de remplacement Lachat de jouets reste lapanage des pays dvelopps Une croissance de 2 3% due lmergence dun nouveau mode de vie Parents divorcs Femmes qui travaillent
  • Page 16
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi16 Le diagnostic stratgique : DAS Jouets Impact trs fort de linnovation sur la comptitivit : Diffrenciation du produit Dure de vie de plus en plus courte des produits La conception des jouets doit coller la ralit Processus de veille Investissements importants en R&D pour largir et renouveler frquemment la gamme Retour en force des jouets traditionnels Les apports rels du jouet et ses fonctions pdagogiques sont de plus en plus critiqus Les tendances du march sont trs versatiles Certains effets de mode sont trs fugaces
  • Page 17
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi17 Le diagnostic stratgique : DAS Jouets La concentration de la distribution en Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Danemark, France Les chanes de distribution spcialises contrlent de 45 55% du march des jouets Dsaisonnalisation des achats Prpondrance du rle des grossistes dans dautres pays : Irlande, Grce, Portugal, Espagne, Italie Forte saisonnalit des achats Croissance et dynamisme de la distribution spcialise sur lensemble du march europen de jouets ToysRUs simpose de plus en plus comme distributeur incontournable
  • Page 18
  • Abdelhay BENABDELHADI18 Barrires lentre Barrires la sortie Analyse concurrentielle Concurrents Clients Fournisseurs Concurrents potentiels Produits substituts
  • Page 19
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi19 Infrastructure et systmes Gestion des RH Dveloppement technologique Achats LogistiqueProductionCommercialisationService Fonctions de soutien Fonctions primaires Marge Comparaison avec la CV de lindustrie ou du principal concurrent. Mettre en vidence les activits qui crent un avantage comptitif et possibilit dexternaliser les autres Dtecter les points faibles et les points forts propres lentreprise C hane de valeur
  • Page 20
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi20 Le diagnostic stratgique : DAS Jouets DAS : Jouets Gamme MAXI : Fabrication de pices de grande taille : Toboggan, toit dune maisonnette Gamme NURSERY: Produits destins des nourrissons de 0 18 mois
  • Page 21
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi21 DAS : JOUETS FORCESFAIBLESSES Partenariat stratgique : Jouet 39, GIE pour la commercialisation des jouets en France Superjouet, GIE pour la commercialisation des produits ltranger (marque gamme) Harmonisation des politiques commerciales (Clairbois) Complmentarit des gammes (Clairbois) Accords de licence croiss signs avec le partenaire amricain Todays Kid Rticence de la grande distribution Prfrence pour les marques de grande notorit : Fisher-Price, Playschool Gamme Nursery non structure pour les activits du 1er ge : toilette, bain, dcouverte des sens, reprage des couleurs, des formes et contact avec diffrentes textures
  • Page 22
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi22 DAS : JOUETS FORCESFAIBLESSES Repositionnement de la gamme Nursery comme cadeau de naissance dans des magasins franchiss : Natalys, Clayeux, Prmaman, Prnatal La plus grande capacit de production en Europe dans le domaine du jouet (rotomoulage) Circuit de distribution incompatible avec la gamme Maxi : Produit volumineux / circuit nouveau (collectivits) Prix pratiqu non comptitif (gamme Maxi) Capacit de production limite (demande europenne)
  • Page 23
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi23 DAS : JOUETS Menaces : Vitesse de diffusion trs lente (gamme Maxi trop innovante pour les mentalits des consommateurs franais) Lapparition de la concurrence pratiquant un prix comptitif : lamricain Little Tikes, lespagnol Feber, litalien Chicco
  • Page 24
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi24 DAS : JOUETS Opportunits : Nouveaux besoins et usages Dveloppement de lhabitat individuel et des rsidences secondaires en France (gamme Maxi) Collectivits (crches, coles maternelles, mairies, associations, hpitaux)
  • Page 25
  • I.S.C.A.E. - abdelhay benabdelhadi25 Le diagnostic stratgique : DAS emballage DAS : Emballage SUR-MESURE ESTAGNONS LUBRIFIANTS A HAUT POIDS MOLECULAIRE
  • Page 26
  • I.S.C.A.E. - abdelhay