Irrégulier n° 20

Click here to load reader

  • date post

    06-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    220
  • download

    3

Embed Size (px)

description

Voici le 20ème numéro du Journal des étudiants en Géosciences et Environnement de l'Université de Lausanne

Transcript of Irrégulier n° 20

  • aege Le J

    ourn

    al de

    s t

    udian

    ts e

    n G

    oscie

    nces

    et E

    nviro

    nnem

    ent

    Entretien avec Stuart Lane

    Explique ta thse ta mamie!

    Un Gos en balade!

    Champs libres

    20

  • 2IMPRESSUM : paru le 14 mai 2012 diteur: FGSE comit de rdaction: Mickael Pointet (co-rd chef), Lucien Grangier (co-rd chef), Laure Bor-geaud, Jean-Baptiste Bosson, Diane Golay, Karel Nicolas, Corentin Neuffer, Manon Stalder, Aurlie Stamm, Stephan Utz photo de couverture : Eric Mey ont collabor ce numro: Laure Borgeaud, Leila Chakroun, Joseph Gaudard, Juliette Lerche, Simon Martin, Mickal Pointet, Ludovic Rss, Benjamin Rudaz, Manon Stalder mise en page et graphisme: Jean-Baptiste Bosson, Stephan Utz, Lucien Grangier illustrations: Karel Nicolas contact et publicit: LIrrgulier, Facult des Gosciences et de lEnvironnement, Amphiple, Universit de Lausanne, 1015 Lausanne. lirregulier@unil.ch et www.unil.ch/irregulier

    SommaireEdito p.3

    LAege te parle! p.4

    Un Gos en balade! p.6 Explique ta thse ta mamie!

    - Eric Mey p.8- Simon Martin p.10- Benjamin Rudaz p.11

    Entretien avec Stuart Lane p.12

    Rcits dailleurs- Juliette Berlin p.18- Leila Tokyo p.20

    LUbac sable! p.17

    Champs libres- Rio + 20, un petit pas de plus p.22- Incarner lutopie p.24- Une tudiante la vie trpidante p.26 - La Sagres se fait refouler p.28

    LUbac sable p.21

    Les 8 bonnes mauvaises raisons daimer ou pas Gopolis p.29

    Le portfolio de Diane p.30

  • N 20 Mai 2012

    3

    Cette 20e dition de lIrrgulier, numro anni-versaire du journal, ne vous laissera sans doute pas impassible. Alors que notre jeune facult vit une priode charnire puisque sa structure mme va tre amene changer et que son biotope se verra augment dun nouveau bti-ment des plus modernes, votre journal, quant lui, se parfait ddition en dition.

    Fort dune quipe trs investie alliant rdac-teurs, photographes, reporters et graphistes en herbe, lIrrgulier vous propose un menu aussi diversifi quintrigant. commencer par son infiltration dans le Geopolis, un building qui ru-nira la facult ds la rentre 2012. Ce gant aux lignes pures permettra notamment aux plus cratifs de cultiver leur potager sur un toit vg-talis ou de se dtendre dans lun des quelques centaines de saunas disposition, grce des rglages qui saugurent aussi prilleux quincer-tains. Tout porte croire que le choix de lam-nagement sest fait en connaissance des gos aspirations, aux vues des nombreux espaces ddis aux caftrias, aux repoditoires, au car-notzet, aux rfectoires de jeux, etc. Ne vous emballez tout de mme pas, tout bon mdia que nous sommes, notre inclination reporter, colporter, affoler, extrapoler, calomnier, parodier, etc., ne se dsolidarise pas des autres journaux qui doivent avant tout stimuler le lecteur.

    Quant la restructuration facultaire qui en aura fait transpirer plus dun, Stuart Lane, professeur mrite de lactuel institut de gographie, vous livrera ses impressions cabalistiques en p.10, bravant les tensions manifestes. Vous appren-drez aussi, dans cet entretien indit, que la vie de ce gentleman anglais nest peut-tre quune grande erreur alors quil ne cache pas sa tendance faire linverse de ce quon lui demande .

    Expliquer sa thse sa mamie est un challenge quont relev avec brio trois doctorants sous des formes diffrentes que je vous laisserais dcouvrir en p.8.

    Quant notre fidle aventurier, il vous emmne-ra cette fois dans le Jura (p.6), contre sauvage et retire de Suisse, sur les traces dun refuge un peu fou mis en place par des jeunes qui ne le sont plus depuis bien longtemps.

    Deux tudiantes en change, lune Berlin, lautre au Japon, nous parlent dune vie hors du commun en p.18 et 20, et pas uniquement en raison de leur apostasie de la confrrie du fromage AOC. Et comme un rassmussien averti en vaut trois, vous apprendrez viter toutes atteintes aux bonnes murs outre hel-vtiques !

    La rubrique fallacieusement libre vous rensei-gnera sur les tenants et les aboutissants du pro-chain Sommet de la Terre qui se tiendra Rio (p.22), ainsi que sur lapparition sournoise du Dr Gabs lors de la sance dhydratation heb-domadaire des membres de la facult. croire que la prsence dun mdecin savrait nces-saire ! Un membre estudiantin trs engag vous sera ensuite prsent en p.26 , de quoi remettre en question notre emploi du temps astreignant relativement aux parties de ping-pong, aux grillades au bord du lac et jen passe. Enfin, je vous invite personnellement en p.24 Incarner lutopie , un sujet qui me tient particulirement cur et qui, je lespre, vous fera ragir dune manire ou dune autre.

    Joubliais un rapport not puis publi portant sur le camp des GSE aux Crozets (p) vous clairera quant au mystre de la recrudescence printanire du nombre de sjours enregistrs la rsidence de la Villa Flora .

    Bref, pour cette dernire dition sous notre gide Lucien et moi-mme, nous vous sou-haitons simplement bonne lecture

    Mickal Pointet [photos: Lucien Grangier]

    Edito

  • 4Tout au long de lanne, de petites mains uvrent pour le bon fonctionnement de la facult. Diffrents vnements trouvent naissance dans un petit local de lAmphiple sans vue sur lextrieur Effectivement le comit de lAEGE sy runit au moins une fois par semaine afin de satisfaire les tudiants de la FGSE. Le rapport des activits prsent lAG de jeudi 10 mai est bien fourni mais la liste des projets venir est encore plus impressionnante ! Que ce soit pour des ftes ou des vnements plus acadmiques, lAEGE se dmne pour donner chacune et chacun une raison de se sentir encore mieux dans notre petite facult.

    LAEGE ce nest pas seulement des mails insistants et des restrictions aux workchopes, lAEGE cest surtout une ambiance, des projets, un soutien, et ce dans le plaisir de donner de son temps et de son nergie pour un passage universitaire inoubliable. Nous remercions le comit 2011-2012 pour son enthousiasme ainsi que son engagement et encourageons le comit 2012-2013 faire encore mieux. Bienvenue au nouveaux membres, bureau et reprsentants des commissions et dlgus la FAE : place aux jeunes !

    Pour en savoir plus sur nos activits, rencontres, postes, etc. rendez-vous sur le site www.unil.ch/aege, qui paralllement la FGSE, sera prochainement reconstruit.

    Laure Borgeaudwww.unil.ch/aege

    En avant-premire, une pho-to des joutes sportives GSE du dimanche 13 mai.

    [photo: L. Borgeaud]

    LAege te parle!

    LAege te parle!

    Courrier des lecteurs Ton avis nous intresse!

    Tu as aim ou detest un article? Tu veux simplement donner ton avis ou nous faire partager les aventures de ton dernier camp de terrain?

    Ecris Irregulier@unil.ch !

  • N 20 Mai 2012

    5

    En effet, ils y taient, les GSE ! Aprs des va-cances combien laborieuses, lentrainement hivernal intensif devait reprendre de plus belle ! Rien de mieux que de se retrouver en mon-tagne, la neige et quasiment sur les pistes afin de passer srieusement laction. La suite ne sera bientt plus un mystre. Petit apro (I), par-cage de voitures o seule la bande-son de Te-tris manquait, petit apro (II), mise en place du chalet, dchargement des courses du 3-roues italien (Ape), petit apro (III), allumage des four-neaux et remplissage des garde-manger, petit apro (IV), mise en place de la raclette, mise en place des racleurs, ap non, caf, pouce caf, disco, boule disco et dodo.

    Le lendemain, les activits sportives propre-ment parler dbutrent. Entrainement sla-lom pour certains, patrouille des glaons pour dautres, mais avec une certitude : toutes les pistes ainsi que tous leurs lieux culturels furent tests. En rsum, ski bar ski bar Pour certains, mme au sein de lquipe dlit(r)e, lopration ne fut pas gagne davance.

    La suite du programme, classique, mais tou-jours trs apprcie, se rsume en un retour au chalet, ainsi quune reprise des activits socio-culturelles dbutes la veille, soit apro (V), cuisine, apro (VI), dbat, verre de lamitchi ! Sensuivit une soire incroyable au seul et unique bar du village qui ralisa son chiffre daf-faires annuel.

    En prime, aprs un beau, mais chaud dimanche de ski avec comme rtrospective du weekend : ambiance top, neige top, pistes top, avalanche incroyable, morts : 0, we russi !

    Le (vieux) staff

    [photo: Ludovic Rss]

    LAege te parle!

  • 6Aurais-je craqu ? Aurais-je dcid que, aprs-tout, la bagnole cest cool et que marcher est trop fatiguant ? Que nenni ! Je suis bien mont dans un bus pour cette ballade, mais celui-l est sur les plots depuis 1929. Il servira prendre une pause et peut-tre dormir, mais il faudra quand-mme mettre un pied devant lautre pendant quelques heures avant de le trouver. Alors sortez de votre bibliothque et montez bord, on va voir les Alpes, le Lman, des lapis, des dolines et quelques animaux si vous faites pas trop de bruit !

    De la gare de Montricher, il y a un petit bout faire le long de la route cantonale pour arri-ver jusquau village. Ce nest certes pas trs amusant, mais la monte pour le Mont-Tendre vous remettra les ides en place. Cette mon-te, cest 1000 mtres de dnivel travers la fort, dabord de feuillus puis de conifres. Par moment le chemin suit une sorte dancien che-min muletier, par moment il croise des pistes de bcherons (que le marcheur vitera de prendre, car elles ne mnent nul part), et parfois il faut marcher dans des clairires, sans chemin. Mais la fort est pleine de vie. Il suffira au randon-neur de tendre loreille pour entendre tout ce monde couiner, chanter, gratter, et finalement fuir larrive de ce bipde au lourd sac dos. Transpirant, dgoulinant, pour le moins pas trs frais, laventurier dun jour arrivera au Chalet du Mont-Tendre. Il peut alors se retourner et smerveiller : les Alpes sont l, alignes, plus ou m