INTERCOMMUNALITE ET GESTION DES DECHETS MENAGERS ZAGREB 20 novembre 2014.

download INTERCOMMUNALITE ET GESTION DES DECHETS MENAGERS ZAGREB 20 novembre 2014.

of 23

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    106
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of INTERCOMMUNALITE ET GESTION DES DECHETS MENAGERS ZAGREB 20 novembre 2014.

  • Page 1
  • INTERCOMMUNALITE ET GESTION DES DECHETS MENAGERS ZAGREB 20 novembre 2014
  • Page 2
  • Prambule Face des dfis plantaires comme le rchauffement climatique les besoins dnergie renouvelable la rarfaction des matires premires et leur flux le traitement des dchets peut apporter une rponse, certes trs partielle mais aussi dynamique. En effet en deux dcennies nous sommes passs du concept Traiter mieux (pousss par les refus des populations daccepter des quipements de Traitement risque sanitaire) au concept du tout recyclage optimis, matire ou nergie . Ce concept encore appel conomie circulaire est une des facettes de lconomie verte et la traduction dans le monde industriel du Dveloppement Durable. La problmatique de la collecte et du traitement des dchets : Une chance aujourdhui pour les pouvoirs nationaux et locaux !!
  • Page 3
  • Dveloppement Durable Gestion des dchets et dveloppement durable Pour tre durable il doit tre dsirable Un concept expliquer, parce quun dfi relever Dans la longue trajectoire de lexprience humaine, nous avons aujourdhui les moyens : de vivre dans un gosme suicidaire ou de franchir un pas important dans une solidarit dynamique et forcment intergnrationnelle
  • Page 4
  • Dveloppement durable, expliques-toi Une culture dvelopper ou dculpabiliser et motiver il ny a pas le bon et le mchant le tout ou rien la mort imminente ou lEden demain Il sagit de passer progressivement dun productivisme exacerb une plus grande superposition des trois sphres. Dveloppement Durable
  • Page 5
  • Dchet durable ou diffrentes vies dun produit Hier : vers un cheminement court et destructeur ! Dveloppement Durable
  • Page 6
  • Aujourdhui : vers une spirale vertueuse ! Dveloppement Durable
  • Page 7
  • Ce schma obit une quadruple logique : A.Environnementale Le traitement le meilleur possible pour viter les pollutions prennes et les atteintes la sant des habitants. B. Financire Il est indispensable que le contribuable et la collectivit aient un intrt financier dvelopper le meilleur traitement. C. Sociale Le recyclage recre de la plus value de produit. Il gnre de lemploi. D. Citoyenne Cette politique met chacun devant ses responsabilits. Tous les citoyens sont concerns et appels au geste responsable. Cette pratique recre du lien social. Dveloppement Durable
  • Page 8
  • - largement concert avec les habitants, les professionnels, les lus des communes -sur la base dtude (gisement localisation, etc) - ventuellement aprs exprimentation Pour tre efficace dans le temps la collectivit doit se doter dun schma global
  • Page 9
  • Une exprience lilloise dintercommunalit
  • Page 10
  • Pour tre efficace dans le temps la collectivit doit se doter dun schma global Une exprience lilloise
  • Page 11
  • Sites potentiels de traitement Une rpartition soucieuse : - dquilibre gographique - de minoration des transports - dadaptation lhistoire et aux infrastructures (canaux-routes-site prserv) Pour tre efficace dans le temps la collectivit doit se doter dun schma global
  • Page 12
  • Si le schma global adopt est dans la logique du recyclage il est indispensable de runir plusieurs lments dans son laboration : - Une concertation trs large (car cest toute la population qui sera acteur) - Une cohrence avec les objectifs nationaux - Des quipements la bonne chelle (en nombre dhabitants desservis par un quipement) - Une couverture du territoire quilibre pour les quipements entre les distances et les capacits - Des quipements performants (en efficacit industriel mais aussi en qualit et en intgration architecturale) - Des contrats (avec le priv) qui respectent lintrt gnral (formule dintressement aux performances environnementales) Pour tre efficace dans le temps la collectivit doit se doter dun schma global
  • Page 13
  • - Rappel du schma Une exprience Lilloise LA COMMUNAUTE URBAINE 87 communes 1 060 000 habitants en 1990 : 600 000 tonnes de dchets collects en 1997 : 685 000 tonnes de dchets collects Un double intrt au regard de la politique dchets : - La comptence complte et globale de collecte et de traitement - Une dimension qui permet un plan lintrieur du plan dpartemental avec un effet dchelle intressant.
  • Page 14
  • - Bennes compartimentes Une exprience Lilloise
  • Page 15
  • - Bacs cloisonns Une exprience Lilloise
  • Page 16
  • - Dchterie Une exprience Lilloise
  • Page 17
  • - Centre de valorisation nergtique - CVE Une exprience Lilloise
  • Page 18
  • - CVE - Fonctionnement Une exprience Lilloise
  • Page 19
  • - Centre de valorisation organique - CVO Une exprience Lilloise
  • Page 20
  • - CVO - Fonctionnement Une exprience Lilloise
  • Page 21
  • - Centre de tri Une exprience Lilloise
  • Page 22
  • - Centre de tri - Fonctionnement Une exprience Lilloise
  • Page 23
  • - dvelopper une large concertation au moment de llaboration du plan (le citoyen sera dautant plus acteur dynamique) - mettre en place une communication systmatique - conserver la totale matrise du dispositif bien prparer les marchs publics (objectifs dintrt gnral bien identifis) conserver le contrle des prestataires privs - travailler et inciter aux initiatives sur laval du traitement (unit de requalification de produit) - informer rgulirement la population des rsultats. Quelques conseils pour russir